Un Wikipédia russe «alternatif»?…

Vladimir Poutine veut remplacer le Wikipédia russe, qu’il voit comme un outil de «propagande occidentale». Trois questions à un spécialiste du Web russe…

Titre de l’article: Un Wikipédia russe «alternatif»? «Pour Poutine, Internet est anarchique et décadent»

On connaissait l’amour de Vladimir Poutine pour Internet, qu’il qualifiait en avril dernier de «projet de la CIA». Le président russe veut désormais remplacer le Wikipédia russe par une plateforme en ligne donnant aux citoyens un accès «plus détaillé et plus fiable» sur leur pays. Une alternative à la «propagande occidentale» qui sera développée en numérisant des milliers de livres et archives des bibliothèques nationales.

Le signe inquiétant d’un contrôle toujours plus strict sur Internet? Trois questions à Julien Nocetti, chercheur à l’Institut français des relations internationales (Ifri) et spécialiste des implications du Web en Russie.

Poutine veut lancer son propre Wikipédia, est-ce un tournant? 
C’est à la fois une suite logique de toute une série de lois répressives visant Internet, et le marqueur d’une vraie tension politique, depuis le retour de Poutine et surtout depuis la crise ukrainienne qui a considérablement tendu le Web russe. Depuis le cycle de manifestations en 2011-2012 dans les grandes villes, les autorités russes se sont rendues compte que n’importe quel citoyen pouvait se mobiliser via Facebook ou Vkontakte [équivalent russe de Facebook], et craignent plus que tout cet usage politique et citoyen d’Internet. Medvedev avait permis de moderniser le discours. On se souvient de ses photos avec un iPad à la main en train de serrer la main à Zuckerberg. Depuis son retour, Poutine a pris ça à contre-pied avec tout un discours anxiogène [«Internet, projet de la CIA»]. Pour lui, Internet est avant tout un espace anarchique qui reflète la décadence des valeurs occidentales. Sa vitalité est sa première hantise.

En mai dernier, une loi a réduit la liberté des blogueurs. Quel type de contrôle exerce exactement Poutine sur le Web russe? 
Un internaute russe a accès à tout, ce n’est pas une censure à la chinoise, bien sûr. Le contrôle est beaucoup plus pernicieux et récent. La loi sur les blogueurs leur impose de s’enregistrer comme médias s’ils ont une audience supérieure à 3.000 personnes, ce qui les soumet à toute une législation sur l’extrémisme, bien sûr très floue………….

[…]

Lire l’article d’Annabelle Laurent pour 20Minutes.fr

Voir:

Pourquoi les Russes ont-ils prolongé l’asile d’Edward Snowden?

Moscou réduit la liberté des blogueurs

Vladimir Poutine a fait voter une loi dénoncée par les organisations de défense de la liberté de la presse…

25 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Rappelez vous cet excellent article. La france a peur. 20 minutes continue a jouer son scenario.

    Si vous lisiez le russe vous sauriez qu’il y a plus de liberté de la presse réelle que dans notre beau pays dont la divise était Liberté etc…..

    • Yokoyolo

      Je ne lis pas le russe, mais je connais des « dictatures » où l’on travaille beaucoup, mais où l’on est bien plus libre qu’en france, si tu respecte quelques règles.

      Accuser Poutine de vouloir un contrôle plus strict parce qu’il souhaite échapper aux manipulations u.s. e.u. est la technique employée contre La Chine pour éviter les attaques incessantes visant à la briser…

      Gogole, face de bouc, sweeter, wikiki pédia ou likiki manipulent, orientent, … Internet devient le cauchemar de la liberté individuelle. Va falloir trouver autre chose !

  • Thierry92 Thierry92

    Ici nous n’avons pas de censure, nous n’avons que le deep packet inspection ou DPI. Déjà appliqué par Orange du même nom qu’un certain agent défoliant

  • Thierry92 Thierry92

    Et Wikipédia ne pratique pas la censure européiste.
    Quand je tape asslineau dans la barre de recherche je trouve

    Asselineau est un nom de famille d’origine française notamment porté par :

    Antoinette Asselineau (1811-1889), peintre portraitiste, sœur du peintre Léon Auguste Asselineau ;
    Augustin-Prosper Asselineau (1797-1867), militaire français, auteur de plusieurs ouvrages ;
    Charles Asselineau (1820-1874), écrivain français ;
    Frédéric Asselineau (né en 1965), joueur de hockey sur glace français ;
    Léon Auguste Asselineau (1808-1889), peintre français orientaliste.

    et pour UPR

    L’article « Upr » n’existe pas sur ce wiki !

    L’Union populaire républicaine (UPR) est un ancien parti politique français de sensibilité démocrate-chrétienne fondé en 1919 et dissous en 1946.

    Comme vous pouvez le constater WIkipédia n’est pas européiste et ne pratique pas la censure.

  • Pelerin

    Et lorsque vous voulez apporter une modification sur Wiki qui ne convient pas…on supprime vos entrées…..

  • Maverick Maverick

    Wikipedia n’est pas parfait, mais c’est déjà pas mal; après, qu’on ne comprenne pas toujours leurs décisions éditoriales, c’est un autre problème.

    • engel

      Là n’est pas le souci. Perso j’y ai souvent recours.

      Le Pb est justement la censure éditoriale. et son orientation évidente:
      -Politisée, « dans l’air du temps », « occidentalisée », fliquée/censurée en toute discrétion.

      En somme, le savoir du bien pensant estampillé NOM!

    • walter kurtz walter kurtz

      pas mal ? et 1984 de george orwell ? ça te dis rien ?
      mets-y la vérité qui dérange … censure ?
      mais NOooON !

  • Maverick Maverick

    Le plus rigolo, ça aurait été que Poutine commette un lapsus et annonce la création d’un wikileaks russe http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • C’est curieux….c’est toujours les chefs qui craignent l’anarchie. Comme s’ils pouvaient juger ce qui est bon les autres.