Selon Laurent Fabius, la France doit pouvoir commettre des “crimes de masse” en toute impunité … pour “faire de la protection de la vie humaine une priorité effective” !

Tribune officielle du ministre des Affaires étrangères

Syrie : l’incroyable aveu de Laurent Fabius

A l’heure où la France commémore la boucherie de 1914-1918, où le président de la République entend faire des économies partout sauf dans son armement nucléaire, où quelque 150 Etats parmi lesquels, pour la première fois, les Etats-Unis et la Russie, sont attendus à Vienne les 8 et 9 décembre prochain, au coeur de cette Europe ravagée par deux guerres mondiales, pour la 3e Conférence intergouvernementale consacrée à “l’impact des armes nucléaires sur l’humanité”, c’est-à-dire à leurs effets catastrophiques et inhumains, que fait la diplomatie française ? Que propose son chef ?

Il propose d’autoriser les cinq Etats nucléaires membres permanents du Conseil de sécurité, dont la France, à préparer des crimes de masse et à les commettre en toute impunité.

C’est ce que révèle une tribune officielle publiée par Laurent Fabius sur le site de son ministère.


En effet, le ministre des Affaires étrangères, reprenant la “proposition à la fois ambitieuse et simple” du président de la République devant l’Assemblée générale de l’ONU le 24 septembre 2013, proposition d’après laquelle “lorsque le Conseil de sécurité aurait à se prononcer sur une situation de crime de masse, les membres permanents s’engageraient à suspendre leur droit de veto”, a tenu à préciser dans sa tribune que “pour être réaliste, ce code (de conduite) exclurait les cas où seraient en cause les intérêts vitaux nationaux d’un membre permanent du Conseil”.

Ainsi, pour Laurent Fabius, les massacres de masse doivent être condamnés unanimement et combattus quand ils sont perpétrés par des moyens chimiques et par un Etat non doté d’armes nucléaires, mais pas quand ils sont exécutés par un Etat doté d’armes nucléaires et d’un siège permanent au Conseil de sécurité.

Le ministre admet implicitement que les armes nucléaires sont des instruments de “crime de masse”. Mais la France, qui justifie toujours les siennes par la défense de ses “intérêts vitaux” – elle est seule à le faire en ces termes -, devra pouvoir, “par réalisme”, les utiliser en toute impunité. Il faut lui laisser la possibilité, en pareil cas, d’invoquer ses “intérêts vitaux” pour opposer son veto à toute sanction de la part de la communauté internationale. Du coup, elle autorise ses collègues du “club des Cinq” à user du même alibi pour massacrer impunément sa propre population !

Le crime contre l’humanité est donc interdit, sauf aux cinq puissances nucléaires membres permanents du Conseil de sécurité… dont, et c’est là l’essentiel, semble-t-il, la France. “Patrie des droits de l’Homme”, comme chacun sait.

Cette tribune remonte à plus d’un an. Elle date du 4 octobre 2013. Ses implications logiques n’ont été relevées par personne à l’époque (sauf ACDN, qui les dénonça aussitôt dans un texte de résolution adressé au réseau “Sortir du nucléaire”). Elle est toujours présente, à ce jour, sur le site du ministère des Affaires, dont elle continue donc d’inspirer l’action. Chacun peut s’y reporter et relever ces étonnants aveux ministériels :
- les armes nucléaires sont bien des armes de “crimes de masse”,
- la France revendique pour elle-même et ses pairs du Conseil de sécurité dotés d’armes nucléaires, le droit de les utiliser,
- en pareil cas, elle réserve pour elle-même comme pour eux le droit d’user de leur “veto” pour s’opposer à toute condamnation et toute sanction internationales,
- la France se place au-dessus des lois morales de l’humanité, des droits de l’Homme, et du droit international : article 6 du Traité de Non Prolifération, avis consultatif de la Cour Internationale de Justice du 8 juillet 1996, Charte des Nations Unies…

En effet, l’Assemblée générale de l’ONU « considérant que l’emploi d’armes nucléaires et thermonucléaires entraînerait pour l’humanité et la civilisation des souffrances et des destructions aveugles dans une mesure encore plus large que l’emploi des armes que les déclarations et accords internationaux (…) proclamaient contraires aux lois de l’humanité et criminelles aux termes du droit international », a déclaré formellement, dès 1961, que « tout Etat qui emploie des armes nucléaires et thermonucléaires doit être considéré comme violant la Charte des Nations Unies, agissant au mépris des lois de l’Humanité et commettant un crime contre l’Humanité et la civilisation. » (Résolution 1653 XVI du 24 novembre 1961)

Dans ces conditions, on comprend que la France ne veuille pas se rendre à Vienne, pas plus qu’elle n’a voulu se rendre aux deux précédentes conférences sur “l’impact humanitaire des armes nucléaires”, en Norvège (Oslo, 3-4 mars 2013) et au Mexique (Nayarit, 13-14 février 2014) . Il lui faudrait défendre, devant un vaste parterre de gouvernements et d’ONG indignés, sa stratégie dite “de dissuasion nucléaire”. Cette politique à la fois militairement absurde, financièrement ruineuse, politiquement inacceptable, humainement criminelle, bref, aberrante, est aussi lâche et hypocrite.

Mais combien de temps la diplomatie française tiendra-t-elle encore cette attitude ? La France ne va-t-elle pas finir par reconnaître que l’interdiction des crimes de masse implique l’abolition des armes nucléaires, les siennes comprises ? Ce serait faire preuve de logique, de lucidité, de “réalisme”, voire de courage, que de remettre en cause cette politique, qui défie l’humanisme comme la simple raison.

Comme dirait un éminent auteur qui mérite d’être cité in extenso (voir ci-dessous), “une telle évolution, simple à mettre en pratique, permettrait de préserver l’essentiel, la crédibilité de ce pilier de la paix et de la stabilité que doit être le Conseil de Sécurité. Elle exprimerait la volonté de la communauté internationale de faire de la protection de la vie humaine une priorité effective. Elle restaurerait la primauté de la discussion et de la négociation constructive. Elle éviterait que les Etats deviennent eux-mêmes prisonniers de leurs positionnements de principe.”

Rendez-vous donc à Vienne, Monsieur Fabius, pour nous y faire entendre cette grande nouvelle : la France redevient “la patrie des droits de l’homme”. Et de Descartes, peut-être, si tant est que Descartes ait été “cartésien”.

Comme vous le disiez il y a un an, Monsieur le ministre : pour en finir avec les crimes de masse, “il existe aujourd’hui une fenêtre d’opportunité. Saisissons-la.”

Jean-Marie Matagne

Source: Mondialisation.ca

 

17 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    J’ai pas tout lu de ce que pense ce sinistre personnage L FABIUS et sa succession délinquante toujours en liberté,comme lui .
    A voir sa photo (BHL idem) son regard fuyant et son sourire narquois suffit ..
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • gnafron

    ce que je comprends:
    par ex. Israel massacre presque tous les habitants de Gaza…
    au conseil de sécurité, les USA, pour protéger « leurs intérêts
    vitaux », pourraient dans ce cas mettre leur veto !
    en clair, il n’est pas tellement question de crimes commis par
    les 5 permanents, mais plutôt de crimes commis par des « amis
    vitaux »…
    ou dit autrement, si on s’en tape, on renonce à son veto,et si
    c’est important, on garde son droit de veto…sacrée avancée !!!

    • fliouguer

      Oui, selon la conscience du chef cela peut être très bien utilisé … ou très très mal !
      Mais comment faire confiance à un gouvernement qui veut imposer la théorie du genre à coup de mensonges, les « PV à la volée » et la généralisation de la vidéo-verbalisation, les « compteurs intelligents.
      « Les soit disant « compteurs intelligents » ne sont pas tous installés et opérationnel, et heureusement. Ces compteur électrique intelligent sont de vrai espions en puissance et tueur par leur émissions d’ondes pulsée !
      vous ne le saviez pas informer vous !»

  • YoPlaY

    “il existe aujourd’hui une fenêtre d’opportunité. Saisissons-la.”

    ce que l’on appelle opportunisme ?

  • YoPlaY

    “l’impact des armes nucléaires sur l’humanité”

    questions stupides :

    – entre les bombardements atomiques d’Hiroshima Nagasaki et les essais nucléaires divers et variés, qui a fait le plus de victimes dans le demi siècle qui a suivi ?

    – Y a t-il eu plus de morts le jour des bombardement u.s. ou dans les années suivantes, morts liés à la radioactivité sur notre pauvre planète ?

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • matmatol

    bhein oui il est sur de gagner, il a de l’entrainement lui avec le sang contaminé

  • samlours94

    Je pose juste une seule question :
    N’a-t-on pas avec cette déclaration possibilité officiellement de porter plainte collectivement contre ce genre d’individu pour apologie de crime contre l’humanité ? Apologie de terrorisme d’état et incitation au crime de masse avec préméditation?
    Jusqu’à quand va-t-on laisser ce genre de type proférer ce genre de chose ? Il avait déjà dit que Bachar El Assad n’avait pas sa place sur terre, il serre la main des Nazis Ukrainiens qu’il juge tout à fait respectables, « à peine plus à droite que la droite ». Il a déjà sévi avec le sang contaminé etc etc …
    Et nous, n’aurait-on pas le droit ici même par exemple de déclarer qu’au nom de la vie humaine et du respect qu’on lui doit, ce genre de SALOPARD ne devrait plus avoir de tribune, où que ce soit ? (je reste gentil car si ce n’était que moi….)
    et puis merde …..
    Alors FAFA, si tu pouvais te choper un bon gros cancer …le genre qui te fait bien souffrir pendant suffisamment longtemps avant de te faire CREVER comme la hyène que tu es, je crois sincèrement que la vie humaine nous prouverait à tous qu’elle sait se protéger de ses accidents de conception !!!!!!

  • matmatol

    il ferait mieux de se méfier, parce-que la france, a part son nucléaire, elle a qu’une armée restreinte.
    Ils serait grand temps qu’ils se la ferme, si chaque chinois prend une baïonnette on les arrêtera pas.
    Eux si ça degenere ils vont prendre sarko one et se barrer

    • YoPlaY

      Les chinois pensent à travailler, gagner de l’argent pour leurs vieux jours, ils n’ont rien à cirer des criminels étrangers.

      Mais je suis bien d’accord le petit coq avec les pattes dans la merde doit craindre le grand dragon ! Le risque de se faire rôtir n’est pas nul ! heureusement pour nous !

  • « Charité bien ordonnée commence par soi-même. »
    Donc, toi :
    – qui « mérite d’être sur terre », (vs Bachar disais-tu) et premier sinistre du sang contaminé, …
    – Tu t’achètes une bastos et tu te l’as met ou je pense…
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • fliouguer

    Est ce que c’est pour sauver les Novorossiens ?
    Que peut faire un gouvernement qui n’ a eu aucun résultat positif au Donbass ?
    À ce propos lire :

    « J’ai pu constater que le peuple du Donbass a un haut degré de conscience politique. Bien supérieur à celle des masses ouest-européennes.

    Les gens là-bas comprennent parfaitement les enjeux géopolitiques du conflit qui les touche dans leur chair et dans leur sang. Il n’y a aucune haine contre le peuple ukrainien, aucune. Je n’ai pas rencontré une seule personne qui ait exprimé cela. C’est bel et bien aux politiciens de Kiev que les Novorossiens en veulent. L’ennemi américain est clairement montré du doigt dans son soutien aux forces bandéristes qui les bombardent et qui tuent tous les jours des civils.»

    Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_11_13/Elections-a-Novorossia-Entretien-avec-Fabrice-Beaur-observateur-francais-Partie-2-3795/