Dosettes de lessive : 17.230 enfants empoisonnés aux Etats-Unis, 7500 cas en France…

Il semble qu’il faille rappeler que, les produits toxiques doivent être stockés dans un endroit inaccessible aux jeunes enfants…

Une étude américaine lance l’alerte sur le risque que constituent les dosettes de lessive liquide pour les jeunes enfants.

17.230 cas d’empoisonnement aux Etats-Unis

Menée dans l’ensemble des Etats-Unis entre 2012 à 2013, l’étude révèle ainsi que les centres de contrôle des poisons ont enregistré 17.230 cas d’enfants de moins de six ans qui avaient avalé, inhalé ou été exposés à des produits chimiques contenus dans ces doses de lessive. Soit près d’un jeune enfant chaque heure.

Au total, 769 ont été hospitalisés pendant cette période, soit en moyenne près de deux par jour. Un de ces enfants est décédé.

« Ces capsules de lessive sont de petite taille et colorées ce qui pour un jeune enfant peut rappeler des confiseries ou des jus de fruit », explique le Dr Marcel Casavant, responsable du service de toxicologie à l’hôpital des enfants du centre du poison d’Ohio, co-auteur de l’étude. Les enfants âgés de un à deux ans comptent pour près des deux-tiers des cas. À cet âge, ils mettent souvent des choses dans leur bouche comme un moyen d’explorer leur environnement, expliquent les chercheurs.

Selon leur enquête, près de la moitié (48%) des enfants ont vomi après avoir avalé la lessive. Les autres symptômes les plus fréquents sont la toux ou l’étouffement dans 13% des cas ou encore une irritation des yeux (11%), de la léthargie (7%) ou de la conjonctivite (7%).

Vers des normes de sécurité plus strictes

Les auteurs de l’étude indiquent qu’un important fabricant américain – dont ils ne donnent pas le nom – a modifié ses emballages au printemps 2013 pour qu’ils soient plus sûrs, avec des ouvertures plus difficiles et un avertissement mentionnant les dangers pour les enfants.

« Il faut instaurer des normes nationales de sécurité pour ces produits« , a insisté le Dr Gary Smith, directeur du Centre de recherche sur les blessures à l’hôpital des enfants Nationwide d’Ohio. Il recommande aussi aux parents de préférer à ces dosettes les emballages traditionnels.

Une alerte déjà lancée en France par la DGS

En mai 2014, la Direction générale de la santé (DGS) alertait déjà en France sur le nombre croissant de cas d’empoisonnement dus à ces dosettes de lessive liquide. Le nombre de cas annuels d’expositions accidentelles aux capsules de lessive serait aujourd’hui plus de deux fois supérieur à celui lié aux lessives liquides classiques. L’augmentation de ces accidents serait notamment associée à la croissance rapide du marché de ces dosettes pour lave-linge.

Selon la DGS, les industriels ont déjà programmé des actions pour limiter les accidents : modification de l’emballage des capsules pour les rendre plus difficile à ouvrir, consignes claires et visibles sur les boîtes, système de fermeture double-clic ou zip pour les sachets plastiques.

Les bons réflexes en cas d’exposition

En cas de contact avec le liquide sur la peau, il est conseillé de rincer immédiatement et abondamment pendant une dizaine de minutes, après déshabillage de l’enfant si nécessaire. Si le liquide est dans la bouche, il faut bien la nettoyer avec un gant de toilette ou un linge propre humide pour retirer le maximum de produit. Eviter les boissons durant deux heures mais donner à manger une compote, une crème dessert, du pain ou des gâteaux pour absorber le produit et tapisser la muqueuse digestive.

Dans tous les cas, la DGS recommande d’appeler ou faire appeler un centre antipoison pour avoir un avis médical adapté à la situation. En cas de difficultés respiratoires, appeler sans délai le 15.

5 commentaires