L’économie de l’Union Européenne est en train de s’écrouler [The Economic Collapse]

Comment réparer une superpuissance qui a des niveaux de dette explosifs, une population vieillissante, qui consomme beaucoup plus de richesses qu’elle n’en produit et qui a des dizaines de banques zombies qui peuvent s’écrouler à tout moment ? Vous pensez peut-être que je suis en train de parler des états-unis, mais je parle en réalité de l’Europe. L’Union Européenne a une population plus importante que les états-unis, une économie plus importante et un système bancaire également plus important. La plupart du temps, j’écris au sujet des problèmes économiques monstrueux des états-unis mais je n’ai aucun doute sur le fait que l’Europe a des problèmes encore pires en ce moment. En fait, beaucoup de médias (dont le Washington Post) appellent ce qui est en train de se passer en Europe une dépression économique complète. Malheureusement ce n’est probablement que le commencement.

Dans les mois qui viennent, la situation en Europe va probablement encore se dégrader. Premièrement, regardons le taux de chômage. Si le gouvernement américain utilisait des chiffres non trafiqués, le taux de chômage aux états-unis se situerait probablement aux alentours de 10%. Mais dans de nombreux pays d’Europe, le taux de chômage est supérieur à ce chiffre.

France : 10,2%

Pologne : 11,5%

Italie : 12,6%

Portugal : 13,1%

Espagne : 23,6%

Grèce : 26,4%

Le taux officiel pour l’ensemble de la zone euro est actuellement de 11,5%. Le manque d’emplois dignes de ce nom aboutit à une réduction de la classe moyenne dans toute l’Europe et de plus en plus de personnes sont dépendantes des aides gouvernementales. Les pays européens sont connus pour leurs programmes généreux d’aides sociales mais tous ces programmes conduisent à une explosion du ratio de la dette publique.

Espagne : 92,1%

France : 92,2%

Belgique : 101,5%

Portugal : 129%

Italie : 132,6%

Grèce : 174,9%

Dans le même temps, la valeur de l’euro a décliné sur les six derniers mois. Cela a pour conséquence la réduction du pouvoir d’achat des familles européennes.

Beaucoup estiment que l’euro va encore descendre bien plus bas. Des pays comme la Grèce et l’Espagne connaissent actuellement une situation de déflation et les taux d’inflation en Allemagne et en France sont actuellement en dessous de 1%. Si la Banque Centrale Européenne se met à injecter de grandes quantités de monnaie dans le circuit économique pour combattre la déflation, cela relèvera effectivement le niveau de l’inflation mais conduira à une dépréciation de l’euro. Sur le long terme, il ne serait pas surprenant de voir le dollar à parité avec l’euro. Quand cela arrivera, rappelez-vous où vous en avez entendu parler…

Les européens sont horrifiés à l’idée de mourir d’une récession déflationniste mais c’est précisément le chemin que prennent les tendances économiques à long terme aujourd’hui.

Voici ce qu’en dit le magazine économique Forbes :

« Les marchés estiment que l’eurozone est en train de passer le cap où le fléau de l’inflation se transforme en une réalité paralysant tout l’économie. Les indicateurs économiques de l’eurozone rappellent constamment aux investisseurs que l’économie de la région est claudicante. Les entreprises cassent leurs prix dans un effort inutile pour améliorer leurs ventes au sein d’une économie moribonde où les nouvelles commandes s’évaporent. De telles réactions déflationnistes de la part des entreprises grèvent leur rentabilité en réduisant encore plus les marges. Par effet d’entraînement, les ressources des entreprises pour investir et embaucher se réduiront, ce qui annihilera toute chance de reprise économique et plongera la région dans une récession encore plus sévère. »

Dans une tentative désespérée pour éviter la généralisation de l’inflation à toute l’Europe, la BCE interviendra inévitablement. Cela n’arrivera pas forcément tout de suite, mais lorsque cela se produira il s’agira d’une nouvelle salve au sein de la guerre monétaire mondiale qui est en train d’émerger.

Au sujet des devises, il faut noter que la Russie est en train d’étudier la possibilité d’interdire l’utilisation du dollar US dans son économie nationale.

Selon le site Infowars :

«  La Russie va peut-être interdire la circulation du dollar US. Une loi interdisant la circulation du dollar US sur le territoire de la Russie a déjà été soumise à la Douma. Si cette loi est approuvée, les citoyens russes devront fermer leurs comptes libellés en dollars dans les banques russes dans un délais d’un an, et échanger leurs dollars contre des roubles ou une autre monnaie. Dans le cas contraire, leurs comptes seront gelés et le cash saisi par la police puis confisqué par les services administratifs de l’état. »

C’est une très mauvaise nouvelle pour le dollar. Attendez-vous à des événement violents sur les marchés des changes dans les mois et les années à venir. Le dollar, l’euro et le yen vont affronter d’importantes turbulences.

Pour revenir à l’Europe, espérons que les choses se stabilisent, au moins pour un moment. Mais cela n’arrivera pas. En réalité, la situation pourrait dégénérer à tout moment.

Peu de gens en ont conscience, mais les banques européennes sont beaucoup plus fragiles que les banques américaines, et c’est encore peu dire.

La Deutsche Bank, par exemple, est la plus importante banque de l’économie la plus forte de la zone. Elle a cependant des positions sur les produits dérivés évaluées à près de 75 000 milliards de dollars, soit l’exposition la plus grande de la zone euro. Ces engagements représentent 20 fois le PIB de l’Allemagne, ils sont bien plus important que ceux de n’importe quelle banque américaine.

Et la Deutsche Bank n’est pas un cas isolé. Il existe des banques zombies insolvables dans toute l’Europe. La plupart d’entre elles ont bénéficié du soutien de leurs gouvernements car ils savent que si ces banques tombent, la situation économique deviendra encore plus catastrophique.

Tout comme aux états-unis, la majeur partie de l’activité économique est financée par de l’endettement. Les banques sont donc incitées à délivrer des hypothèques, des prêts et des crédits, afin de solvabiliser les citoyens et les entreprises. Malheureusement, les niveaux de créances pourries et de faillites d’entreprises continuent de monter en flèche partout en Europe.

Le système est complètement planté, et personne ne sait vraiment ce qui va se passer prochainement.

Alors gardez un oeil sur l’Europe. Et particulièrement sur l’Italie. J’ai le sentiment qu’un événement économique majeur va se produire en Italie et il sera dévastateur.

En 2014, nous avons connu le calme avant la tempête, mais 2015 se profile, et cette année promet d’être particulièrement « intéressante »…

Source : The Economic Collapse

Traduction Ender pour les moutons enragés

6 commentaires

  • Sky

    Pourquoi l’article parle de l’Italie à la fin ? A quoi ce pays doit s’attendre ?

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Heureusement Hollandouille hier nous a promis que l’état ne sauverait plus les banques en cas de nouvelle crise avec l’argent du contribuable; …ouf on est sauvé ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • rouletabille rouletabille

    Bof,on nous donneras des chiffres comme d’habitude .
    La monnaie scripturale n’existe presque plus et personne n’est mort (sauf les dangereux hahah)
    C’est pour cela que je vous dis que l’OR ,L’ARGENT et autres substitutions vantées par JAVO et autres scribouillards passant à la TV (DELAMARCHE pour pas le citer NOUS ENFUMENT)
    Enfin bon ,si vous croyez qu’avec un Louis d’Or vous payerez à la caisse du Super Marché,bonne chance.

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Pelerin

    non mais les pièces d’or ont su permettre à certains de sortir leur épingle du jeu durant la dépression de 29. bien evidemment, les mpx ne sont pas à troquer en surface…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • rouletabille rouletabille

      Hahaha
      On est pas en 29 cher PELERIN.
      On paye via son PC ou autre gadget, avec juste des BIP .
      Une crise de BIP n’existe PAS quand même ?
      Imprimer des chiffres sur un écran n’est pas transmutable en OR ou autres breloques qui seront considérées comme indigestes et non avenues si pas suicidaires .
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif