Plaintes contre Ulcan : Israël se dit prêt à coopérer avec la justice française

Chaque jour qui passe est un jour de liberté pour Ulcan qui peut sévir à loisir! Jusqu’à présent, ni la morale ni les scrupules ne l’ont arrêté, et il y a toujours plus de victimes. En effet, ce pirate israélien pseudo-antifa (un terme qui ne signifie plus grand chose à l’heure actuelle pour qui s’informe réellement…) peut pour l’instant continuer tranquillement ses attaques, le silence étant plus ou moins volontaire, et Israël ne dispose pas de politique d’expulsion pour ses ressortissants, surtout lorsque ceux-ci contribuent à la politique sioniste du pays.

Le meilleur rappel des faits inacceptables d’Ulcan peut être réalisé grâce à la page Wikipédia qui lui est dédiée:

Militantisme politique

Dans le cadre de son engagement politique, Grégory Chelli emploie des techniques de piratage informatique, et des méthodes téléphoniques comparables à celles utilisées lors des canulars publiés sur son site ViolVocal. Il s’en prend ainsi aux sites internet dont le contenu politique lui déplaît, mais aussi directement à certaines personnes, voire aux familles de ces dernières. Pour mener ses opérations, il reprend les techniques de ViolVocal afin de se procurer auprès des forces de l’ordre des informations. Il tente ainsi de se procurer les antécédents judiciaires des personnes qu’il vise, parmi lesquelles le journaliste Pierre Haski, l’islamologue Tariq Ramadan ou l’écrivain d’extrême droite Hervé Ryssen. Pour abuser ses victimes ou les forces de l’ordre, il utilise notamment le phreaking, qui lui permet de falsifier le numéro de l’appelant, ou se procure des codes radio utilisés pour l’identification des commissariats de police.

Attaques contre des sites internet

Pendant la Guerre de Gaza de 2014, Ulcan multiplie les attaques contre les médias qu’il juge pro-palestiniens : il effectue, avec plusieurs des membres de ViolVocal, des attaques DDoS contre Rue89, Libération, Médiapart, Arrêt sur images ainsi que plusieurs sites politiques à qui il reproche leurs positions sur le conflit israélo-palestinien, comme le site du NPA Franche-Comté ou du député socialiste Yann Galut. En octobre, il s’attaque aux sites de France Inter et de France Info, qu’il rend brièvement inaccessibles. Le Nouvel observateur mentionne que « dans [un] message, destiné « à certains médias » et accompagné d’un lien vers le site de France Info, il les accuse de « ne respecter ni la présomption d’innocence, ni les droits de réponses », de « mentir » ou de « diffamer » quand « il s’agit des juifs, d’Israël ou de [lui] » ».

Harcèlement de journalistes

Grégory Chelli ne se limite pas à attaquer des médias, mais s’en prend également à certains collaborateurs de ceux-ci. Il prend ainsi pour cible Pierre Haski, journaliste de Rue89 : en août 2014, il appelle la police en se faisant passer pour Pierre Haski et déclare avoir tué son épouse et s’être retranché armé à son domicile. Le journaliste a par ailleurs fait l’objet sur Twitter de menaces de mort de la part de « Ulcan », qui a également dévoilé ses coordonnées personnelles.

Il s’en prend également à un autre journaliste de Rue89, Benoît Le Corre, dont il appelle les parents pour leur faire croire que leur fils est mort. Il utilise également la technique du swatting(en) en appelant la police pour déclarer un meurtre à l’adresse de des parents du journaliste, afin d’y provoquer un assaut du GIGN. Quelques jours plus tard, le père de Benoît Le Corre subit un infarctus, dont il meurt deux semaines après. Selon les médecins il était une personne à risque, du fait d’antécédents familiaux et d’une hyperactivité professionnelle. Un des médecins réanimateurs cité par Rue89 a estimé qu’« On ne peut pas clairement établir une corrélation entre le stress et l’infarctus, mais on a envie de dire que ce n’est pas étranger » ; « Ulcan » a ensuite téléphoné au journaliste pour le narguer.

Source et liens connexes: Wikipedia

Mais ceci n’est qu’un aperçu du nombre de ses victimes, on peut également rajouter Sorral, Dieudonné, Laurent Louis, Aymeric Carron, Médiapart, Djamel Debouze, etc…

Bien, certains pourraient se demander pourquoi Israël a mis autant de temps pour réagir et ainsi répondre, mais à quoi bon empêcher un bon soldat d’agir lorsque celui-ci est autant efficace et utile à la politique et à l’image d’un gouvernement d’extrême droite. La preuve, la réponse écrite de la part de l’Ambassade d’Israël en France qui reste très….évasive. Parler de coopération reste un bien grand mot, les demandes seront traitées mais sans aucune garantie qu’il y ait un suivi, qu’il soit positif ou non. Ulcan peut sûrement continuer à dormir tranquillement dans son logement, il y a peu de chance qu’il soit inquiété un jour…

C’est la première prise de position officielle d’Israël sur les activités du pseudo-hacker franco-israélien Grégory Chelli, alias Ulcan : l’ambassade d’Israël en France a déclaré vendredi que toutes les requêtes de la justice française seront « traitées dans les plus brefs délais » par les autorités israéliennes.

Voir le document

(Fichier PDF)

Cette annonce a pris la forme d’un communiqué officiel (voir ci-contre), publié « à la suite des récentes interpellations dans la presse ». Le communiqué salue « l’excellence et la qualité de la coopération judiciaire entre la France et Israël », et ajoute :

« En effet, en ce qui concerne le hacker Ulcan, jusqu’à présent, toutes les demandes du ministère de la Justice français ont été traitées rapidement par l’Etat d’Israël.

Chaque requête formelle sera traitée dans les plus brefs délais, conformément aux règles et à la tradition qui font et fondent les bonnes relations entre les deux Etats de droit. »

Silence d’Israël… et de la France

L’article de Rue89 du 10 octobre déplorant le silence d’Israël

Ce communiqué est évidemment un service minimum, après plusieurs mois d’activités, menées à visage découvert, du hacker vivant à Ashdod, dans le sud d’Israël.

Mais il vaut mieux que le silence dans lequel était resté Israël jusqu’ici, et que nous déplorions récemment.

Ce bref communiqué n’en rend que plus incongru le silence des autorités françaises. Si la justice française s’est clairement mise en marche, avec la nomination de deux juges d’instruction sur les deux volets de l’affaire (attaques informatiques et violences à la personne), le gouvernement est jusqu’ici resté étonnamment muet face à ces agressions répétées contre des médias, des associations et des personnes.

Article complet sur Rue89.nouvelobs.com

En espérant que les espoirs soient justifiés…

 

2 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    il y a tellement de monde,qui veut coopérer au bonheur de ce petit.
    prenez un ticket,merci
    il me fait penser à ce film avec jim carrey,héros d’un monde
    en carton pâte

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • walter kurtz walter kurtz

    Ce type est un agent.Et comme tout agent une fois qu’il n’est plus nécessaire , il est dissous.Ils est utilisé pour destabilisé la merde de ce système.En fait je suis sûr qu’il n’est pas un vrai juif , c’est à dire séfarade. Et en plus il se cache comme un lâche , les vrais hommes donnent la face et luttent pour un lietmotiv , toi ulcan , t’en a pas , tu seras utilisé jusqu’à ce qu’ils n’aient plus besoin de toi. BONNE CHANCE …..jajajjajajajajajajjaajja !