Suisse: Le référendum sur l’or sauvera-t-il le système financier ?

L’or reste la principale arme financière d’un pays pour se défendre face aux attaques économiques possibles venant d’autres nations, voilà pourquoi De Gaulle voulait rapatrier l’or de la France stocké aux Etats-Unis, à se demander pourquoi Sarkozy s’est permis quand à lui d’en vendre une grosse partie il y a quelques années… L’or est également l’objet de toutes les convoitises à travers la planète, la principale valeur sure à long terme. Voilà pourquoi la Suisse lance un référendum capital sur le rapatriement de son or, les enjeux étant colossaux…

gold_cropped

Le 30 novembre 2014, les citoyens suisses auront l’opportunité de déterminer non seulement le destin de leur système financier, mais aussi d’agir comme catalyseur pour le retour à une monnaie saine dans le monde occidental.

Référendum sur le « Gold Initiative », le 30 novembre 2014

Le 30 novembre, les Suisses voteront sur :

1. Le rapatriement de leur or détenu à l’étranger.

2. L’obligation pour la Banque Nationale Suisse de détenir 20% de ses actifs en or physique.

3. L’interdiction de toutes ventes futures d’or.

Alors, pourquoi ce référendum est-il si important ? Parce que la Suisse, depuis des centaines d’années, a été un bastion de politiques monétaires saines et d’inflation modérée. Mais tout cela a changé, progressivement, lors des 100 dernières années, depuis la création de la Réserve fédérale (Fed), aux États-Unis, et surtout ces 15 dernières années, aprés que le gouvernement suisse ait supprimé en douce l’adossement obligatoire de 40% à l’or lors de la révision de la Constitution fédérale adoptée par un vote populaire en 1999.

Aucune monnaie papier n’a survécu à travers l’histoire dans sa forme originale. Et le franc suisse, qui a toujours été une monnaie forte, est en train d’être détruit lentement par les politiques récentes de la Banque nationale Suisse, la SNB.

Depuis 2008, le bilan de la SNB a quintuplé, passant de 100 milliards de francs suisses à 500 milliards CHF. Donc la Suisse a imprimé environ 400 milliards de francs suisses lors des 6 dernières années afin de garder sa devise basse vis-à-vis de l’euro et des autres devises. 400 milliards CHF, c’est environ 2/3 du PIB.

Ceci signifie que la Suisse a imprimé plus de monnaie, relativement, que tout autre pays important dans le monde, au cours des six dernières années.

base-monetaire-snb

Pourquoi ce changement de politique ?

Pendant très longtemps, le franc suisse s’est apprécié vis-à-vis la plupart des autres devises, et la Suisse a prospéré avec une économie forte, une devise forte, et une inflation plus faible que les autres pays. Il est bien sûr illusoire de croire qu’une monnaie faible aide un pays, alors que la Suisse a prouvé que le contraire était vrai.

Entre 1970 et 2008, le franc suisse s’est apprécié de 330% vis-à-vis du dollar et de 57% vis-à-vis du deutschemark/euro. Donc, pendant près de 40 ans, une devise suisse très forte est allé de pair avec une économie forte. Et, malgré ce succès avéré, la nouvelle garde de la SNB a décidé d’abandonner les politiques qui ont eu du succès et a commencé à imprimer de la monnaie comme les autres pays.

Lier le franc suisse à une monnaie faible comme l’euro et à un espace économique aussi faible que la zone euro ne peut mener qu’au désastre. Aligner son pays sur des expériences politiques et économiques qui ont failli ne peut que mener à l’échec.

Les banques suisses sont fortement endettées

Il n’y a pas que la SNB qui suit des politiques malsaines; les autres grandes banques suisses le font également. Les banques suisses sont passées d’un ratio dettes/fonds propres de 15-20%, il y a 100 ans, à 2-3,5% aujourd’hui (note: il est difficile d’effectuer une comparaison exacte car les bases de calcul ont changé après 2007). Cela signifie que les banques suisses ont un ratio d’effet de levier de 30-50. Ainsi, une perte de 2-3% dans leurs portefeuilles de prêts pourrait suffire à les détruire complètement. Il est virtuellement certain que, lorsque les taux d’intérêt grimperont, les banques suisses auront des pertes sur leurs bilans ou sur les instruments dérivés qui dépasseront largement les 2-3%.

La SNB et les banques suisses sont déjà « too big to save » par rapport à la taille de l’économie Suisse. Une expansion continue des bilans de la SNB et des banques suisses mettront sans doute la Suisse et sa devise dans une position très vulnérable. Si une crise comme celle de 2007-09 arrivait, la SNB aurait alors à imprimer des quantités infinies de monnaie, ce qui détruirait la valeur du franc suisse et engendrerait une inflation élevée, voire de l’hyperinflation. La SNB et les banques suisses sont sur une pente dangereuse, mais la Suisse a maintenant l’opportunité unique de retourner à un système financier sain, comme cela a été sa « marque de fabrique » depuis des siècles.

Référendum sur l’or de la Suisse – une opportunité unique

Une victoire du Gold Initiative, permettrait à l’économie et la devise de la Suisse de ne pas suivre toutes les monnaies fiduciaires dans leur course vers le bas.

perte-pouvoir-achat-franc-suisse

Déjà, en 1729, Voltaire disait : « Toutes les monnaies de papier retournent à leur valeur intrinsèque – ZÉRO. ».

Pour éviter ce sort, la Suisse a maintenant l’opportunité de devenir le premier pays au monde à voir sa devise être partiellement adossée à l’or. Une devise adossée à l’or empêcherait le gouvernement et la banque centrale de manipuler la devise comme bon leur semble et d’imprimer des bouts de papier sans valeur qu’ils appellent « monnaie ». Cela stabiliserait la valeur réelle et le pouvoir d’achat du franc suisse. Une devise qui maintient un pouvoir d’achat stable engendre des prix stables et encourage l’épargne et l’investissement, plutôt que les dépenses et l’endettement. Officiellement, la Suisse, comme la plupart des pays, a une inflation faible, mais, pour les gens ordinaires, les prix à la consommation pour la nourriture et autres besoins ne cessent de croître.

Même si le taux officiel d’inflation en Suisse est bas, il y a de l’inflation massive dans quelques secteurs, comme l’immobilier et les actifs financiers. L’impression monétaire en Suisse, combinée avec des taux d’intérêts maintenus artificiellement bas, a créé une grosse bulle immobilière. Les prix des maisons en Suisse sont maintenant trop élevés pour la plupart des Suisses, par rapport à leurs revenus, et entrent dans une bulle insoutenable. Une augmentation des taux hypothécaires en Suisse, qui tournent autour de 1-2% par an, à des taux plus normaux d’environ 4% pourrait mener à de nombreux défauts de paiement et à un effondrement du secteur immobilier.

Les Suisses, depuis longtemps, convertissent une partie de leurs économies dans le Vreneli, la pièce d’or de 20 francs suisses. Dernièrement, comme la norme a été de dépenser à crédit plutôt que d’économiser, les Suisses ont acheté moins d’or mais, en dépit de cela, ils ont plus d’affinités avec l’or que n’en ont les citoyens des autres pays occidentaux. L’industrie de l’or occupe également une place significative, puisque que près de 70% de tous les lingots d’or du monde sont raffinés en Suisse.

Bien sûr, ceux qui économisent le plus en or sont les Indiens, surtout avec la joaillerie. Mais, ces dernières années, c’est la Chine qui a acheté le plus d’or. Il y a un mouvement constant d’or de l’Ouest vers l’Est, ce qui a créé une pénurie d’or en Occident.

La Suisse a vendu de l’or alors que le marché était au plus bas

La Suisse possédait plus de 2,600 tonnes d’or, mais elle en a vendu près de la moitié entre 2000 et 2005 alors que le marché était presque au plus bas, tout comme l’avait fait le Royaume-Uni. Cela a coûté aux Suisses 27,5 milliards CHF, au prix actuel de l’or.

Un vote OUI au référendum sur le Swiss Gold Initiative signifierait que la Suisse aurait à acheter 1,700 tonnes d’or au prix courant, soit $70 milliards (67 milliards CHF). Cela représente plus de 70% de la production aurifère mondiale annuelle. Le marché de l’or-papier est environ cent fois plus grand que le marché de l’or physique. La SNB dispose de 5 ans pour acquérir ces 1,700 tonnes. Si elle décide d’attendre, elle ne pourra sans doute pas acquérir 1,700 tonnes avec ses 67 milliards CHF.

De plus, la SNB devra rapatrier 300 tonnes d’or qui se trouvent actuellement au Royaume-Uni et au Canada. S’il n’y a pas de réclamations sur cet or, la Suisse devrait pouvoir le récupérer immédiatement. Mais on a vu que l’Allemagne, récemment, a vécu une tout autre expérience. L’Allemagne a demandé le rapatriement de 674 tonnes d’or depuis la Fed, aux États-Unis, mais elle n’en a reçu que cinq tonnes ! De là à penser que l’or ne s’y trouve pas, il n’y a qu’un pas. La Fed l’a, soit vendu, soit loué. Il est tout à fait probable que la plupart des banques centrales occidentales qui ont prêté de l’or à la Fed ou à d’autres banques centrales auront des difficultés pour le récupérer. C’est pourquoi il est critique, pour la Suisse, de détenir l’or sur son territoire.

Un vote « oui » : bénéfique pour l’économie Suisse et le Franc Suisse

Rapatrier l’or et adosser partiellement le franc suisse à l’or sera extrêmement bénéfique pour la prospérité à long terme de l’économie Suisse et du franc suisse. Le fait d’avoir instauré une monnaie saine attirera le respect du monde entier. Cela pourrait également donner l’exemple et pousser d’autres pays à faire la même chose. Donc, un vote positif, le 30 novembre, sera bénéfique, non seulement pour la Suisse, mais aussi pour l’économie mondiale. Cela pourrait aussi avoir un effet immédiat sur le prix de l’or, déprimé et manipulé. Les détenteurs d’or-papier s’inquiéteront et exigeront la livraison d’or physique pour leurs certificats. Et, vu qu’il n’existe qu’une infime fraction de l’or physique nécessaire pour couvrir ces réclamations, il ne serait pas surprenant de voir le prix de l’or grimper de façon significative.

Source+vidéo: Goldbroker, merci à Jonathan pour l’article

 

21 commentaires

  • OSMAN OSMAN

    ACHETER DE L’OR EN CE MOMENT C’EST VRAIMENT PAS CHERE LE NAP 20fr A 179E

  • paprika

    Oui, bien sûr ! Quand les poules auront des dents. Je me méfie beaucoup de ce genre de papier. Pourquoi, en 2011, à écouter certains, l’or allait exploser, bon, en effet, il monte, j’attends, en 2012, j’en achète un peu, pas mal même par rapport à mes économies (alors que l’idée m’était venue en 2007 ! quelle idiote, j’étais, mais l’or était tellement passé de mode !) et hop chute drastique ! le NAP acheté à 240 euros ne repasse plus depuis belle lurette les 200 euros, je suis très perdante !
    Par ailleurs, ne trouvez-vous pas anormal ce ratio de 1 (or physique) pour 100 (etf) ? Est-ce normal que quelques personnes sur ces 100 ne viennent pas chercher leur or, non !! Pourquoi, eh bien parce que ces ETF sont détenus par les banques, pardi, plus que les particuliers, et si les banques réclamaient l’or physique, elles s’auto-détruiraient puisqu’elles ne pourraient pas être fournies !!!
    Alors, les lendemains qui chantent ! ici, en France de l’ouest, très peu de gens achètent du métal, le magasin où je vais en acheter (j’ai acheté dernièrement des pièces d’argent) est quasiment et tout le temps vide, VIDE! Et la plupart des français n’ont plus les moyens de s’en acheter. Ils vivent à crédit. Beaucoup ne peuvent plus se mettre du fric de côté !!!
    D’ailleurs,où ça en est avec l’Allemagne ? Est-ce que les envois d’or sont finis, ou est-ce qu’ils continuent au compte-goutte ?
    Le plus drôle et le plus cynique : les allemands, comme les autres, paient une location des coffres pour un or que Fort Knox ne possédait plus !
    C’est bien les élites américaines, çà.
    DE plus, on nous donne les chiffres officiels des QE, en réalité, c’est sûrement plus, il faut bien les payer les soldats amerloques et l’armement ici et là. Ce n’est pas que le pétro-dollar qui soutenait cette monnaie maudite, c’est leur ARMEE !

  • montechristo

    Les metaux « precieux » la bonne blague

    autre gag qui fait racheter la « broutille » a la moitié de son cours par des entreprises spécialisées avec bien entendu le flicage a la clé et une ponctionn fiscale a tous les niveaux achat vente pourquoi pas mettre un canon sur la tronche (tot ou tard !)
    impossible et reservé hors estampille meme si les « barres » peuvent etre fourrées au Tungstene metal soit dit en passant presque aussi aussi rare et moins finalement que bien d’autres …tant qu’on a rien voulu « sciemment  » comprendre …

    L’ element 79 n’est meme pas le plus rare dans la lithosphère
    il faudrai commencer a reflechir aux coquilles d’oeuf de poules et de notre propre squelette
    Un coup de calgon dans la cervelle serai indispensable!

    et les vraies connaissances « interdites » leur base est precisement contre toute cupidité accumulation il n’est meme pas possible de faire un pas sur le chemin de cette comprehension sans cette condition …qui donne l’acces a cette richesse ILLIMITEE par la limitation qu’on se donne
    parceque tout se transforme en respectant la VIE et son harmonie.

    la seule valeur durable vient de l’intelligence du coeur qui permet de comprendre certains « secrets » de la nature facon « la lettre volée d’Edgard Poe » et d’en user avec conscience et respect simplement parceque mal faire prive de ces facultés immediatement tout comme mentir ou tricher

    Ces mystères sous nos yeux et a l’interieur de nous et personne ne les voit parceque le lavage de cerveau educatif de milliers d’années de mensonge a fait son travail et que cette securité apparente pour un petit nombre est deja un mensonge en soi .

    sur l’Energie … souvenir de la premiere experience de Pons et Fleismann qui a ete volontairement sabotée a dans ses « vaines » tentatives de réplication
    pour une raison si simple auquelle sciemment personne n’a voulu ou pretendy y penser et qu’helas il serai imprudent d’offrir a des gens sans scrupules et l’explication qui va avec

    La seule chose a commencer sauver se resume au mot magique :
    PENSER qui depends des autres QUALITES interieures et non de leurs abus qliffotiques presentées comme vertus ou recommandation « prudente » et manipulatrices d’orpailleur public fleau de la litterature

  • la Suisse, une des dernières démocratie au monde, et ca ne plait pas du tout au aux médiats et encore moins aux facho de bruxelles qui ont violemment critiqué la dernière excellente initiative du 9 février (non a l immigration de masse)
    Contrôler l immigration est logique, ca n a rien a voire avec le racisme. –
    Maintenant racheter l or qu on a vendu (surement au cartel de banque) il y a 10 ans aux prix le plus bas, je suis pour. Il suffit d utiliser les ponzzi Euros que nous avons acheté (avec nos bon francs) pour soutenir cette fausse monnaie dette.

    • rubaliv

      Entièrement d’accords et je dirais même que c’est la seule véritable démocratie au monde….même si elle n’est pas parfaite.
      En France (et ailleurs d’ailleurs) nous avons tous les jours des exemples contre démocratiques comme le dernier en date concernant le problème des mères porteuses. On entend Valls dire qu’il n’est plus d’accords (il retourne sa veste cela dit en passant) et qu’il n’acceptera pas le principe…Sérieux ??? Mais qu’est ce que l’on en a à faire de ton avis cher Valls ?? Ce problème est sociologique et concerne l’avis du peuple. Ce n’est pas à une ou quelques personnes de décider des ces choses importantes mais au peuple.

      Alors oui…la Suisse avance lentement sur les sujets divers et variés mais au moins c’est sûrement et les gens n’ont pas besoin de paralyser une capitale ou un pays pour se faire entendre. Ils votent ! En plus ils s’intéressent à la politique de leur pays de façon constructive…normal on leur demande leur avis.

      Le plus désespérant c’est lorsque l’on parle avec des amis, entourage etc…les gens sont réfractaires au référendum ou se désintéressent du sujet…finalement on a les politiques que l’on mérite, et le reste.

      Concernant l’or et l’argent…je suis de ceux qui pensent que c’est la valeur sûre de nos jours même si l’on est pas à l’abri d’un matraquage fiscale de la part de nos élites. Le jour où il y aura un problème financier très grâve, ne vous inquiétez pas la ploutocratie vous forcera à vendre votre or (comme cela s’est passé en 1933 aux USA)

      • En 2005, malgré la propagande des médiats et politiques, la france a voté non a la constitution europhaine, 6 mois plus tard, un étranger hongrois imposait la constitution europhaine à 60millions de français.
        Comprehensible qu après cela, les gens n ont plus envie de se déplacer un dimanche pour voter.

      • rubaliv

        Ça c’est sûr. Déjà que les référendums on en a 1 tous les 1000 ans mais en plus lorsque le peuple a la possibilité de donner son avis on lui dit : « Non…en fait vous n’avez pas bien compris les enjeux. On va faire comme on veut »
        La classe quoi ! Encore un bel exemple de non-démocratie. Les politiques ne veulent pas des référendums et nous diront tout et n’importe quoi pour justifier leur spoliation.

  • L inflation, c est rajouter de l eau dans la soupe. On a l impression d en avoir un peu plus mais en fait non.
    l inflation est un crime, un vol.

    • rubaliv

      L’inflation est le seul moyen court terme pour relancer l’économie. Et comme tous les soi disantes solutions pour sauver le système, il n’y en a aucune qui ne soit pas une gageure. Pour sauver ce système pourri il n’y a que le vol ou le nivellement par le bas! Les autres solutions les plus saines le remettent trop en question…ça ne plaît pas…forcément.

      • Exact, pourquoi vouloir sauver un système qui n a pas fais ces preuve ?

      • rubaliv

        Pour continuer à en profiter au maximum.
        Remettre en question publiquement le système c’est se mettre à dos l’ensemble de la ploutocratie (politiques, mainstream, multinationales et j’en passe…). Le remettre en question équivaut à se griller publiquement internationalement et avoir les reins très très solides, une intelligence d’esprit et une intégrité hors paire.

        Très peu d’hommes pourraient le faire. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de plus en plus de français (pour ne citer que la France) attendent un homme fort, genre de Gaulle.
        Personnellement je pense qu’ils peuvent attendre longtemps car rappelons-le, de Gaulle est survenu après une épouvantable crise.
        Cette réflexion m’amène à dire qu’inévitablement le système s’effondrera. A nous de prier pour que du bon survienne après. Sur du court terme ce n’est pas gagné, lorsque l’on regarde l’histoire les exemples sont assez frappants.

        Enfin…soyons intègre, critique (auto critique surtout) et éveillé…le reste suivra. Et n’oublions pas que le mal fait plus de bruit que le bien. Ce blog nous le montre régulièrement…il y a de mauvaises choses qui se passent mais aussi de très bonnes. Tiens…pourquoi ne pas faire un blog que sur les bonnes choses ? :) :)