« Attention aux dangers d’épidémie de Moscovicidose !… »..

Ca va être « croquignol » la suite du programme, avec le sinistre incapable Moscovici. Il a tellement été efficace, que ne sachant trop où le mettre, « ON » l’a envoyé à Bruxelles, pour terminer son travail de démolition. En « grand » pédagogue », aidé par l’autre non moins sinistre Lagarde, il nous dira que nous allons être mis sous tutelle pour notre bien, à cause des autres « ON » qui n’ont eu de cesse de faire tout à l’envers, et de nous précipiter dans le gouffre, pourtant largement visible, mais lui le pauvre! vient à peine de s’en apercevoir, puisqu’il juge notre situation « sérieuse »! Non mais vous imaginez à quelle bande de bras cassés on a à faire???!!!. Si nous avons pleuré pour les Grecs, nous allons sangloter pour nous, et notre pauvre France. Tout cela est voulu, pour encore plus nous affaiblir, et nous mettre en position d’acceptation de tous les « envaselinages », qu’ils nous concoctent dans ce « machin » sans âme qu’est le parlement de Bruxelles. Oui là où tous ces NON ELUS décident de comment nous allons être « bouffés » et « digérés » sans que nous ayons le droit à la parole….

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Vous ne connaissez sans doute pas encore cette maladie redoutable mais hélas, vous n’allez pas tarder à découvrir les ravages que ce virus absolument terrible va provoquer sur les cellules économiques. En effet, les symptômes de la Moscovicidose provoquent un arrêt rapide des fonctions vitales économiques provoquant une « grécification » majeure du système conduisant rapidement au décès du patient. Il n’y a rien à faire et comme pour le virus Ebola, hélas, nous ne disposons d’aucun traitement efficace. Soyez donc particulièrement prudents.

Les voies naturelles de propagation de la maladie sont des facteurs particulièrement bien connus comme les « zimpôts », les « taxes » ou encore l’Europe, sans oublier évidemment le FMI ou encore la Commission européenne qui est bien sûr le plus important mode de contagion. La seule solution est de vous tenir à distance et de vous préparer.

L’hôpital qui se moque de la charité

Je dois vous avouer que je suis resté pantois à la lecture de cet article de La Tribune qui revient sur les derniers propos tenus par Moscovici, notre ex-mamamouchi en charge de l’économie de notre beau pays et dont le bilan pour le moins calamiteux semble lui avoir servi de tremplin pour poursuivre sa carrière comme commissaire européen en charge des affaires économiques, de l’austérité et de la rigueur…

Notre Mosco national prend donc la pose, assis confortablement dans un canapé en cuir, s’efforce le teint hâlé de celui qui a pu se reposer, d’apparaître intelligent et lumineux, ce qui est facile, lui qui est le « phare dans la tempête » de sa copine de 25 ans qui baignait son chat en nous faisant gentiment profiter sur Facebook. Mosco a donc cette phrase remarquable, titre de cet article non moins remarquable de La Tribune en tout cas en terme d’humour : « Moscovici juge « sérieux » le problème du déficit français. »

Avouez qu’une telle blague pour commencer la semaine va avoir le mérite de vous mettre de bonne humeur et de vous faire sauter de joie. J’aime apporter de la joie à mes lecteurs. C’est tellement rare comme le dit ma femme.

Mais cet article nous permet d’en apprendre un peu plus sur ce que va faire notre petit Mosco, en tout cas en lisant entre les lignes et si l’on tente de ne pas faire preuve d’une naïveté confondante : « Quand on devient commissaire européen, on reste quelqu’un qui a sa nationalité (…) en même temps, on devient quelqu’un qui défend l’intérêt général européen », a-t-il répété samedi, estimant qu’il lui faudrait « naviguer » entre deux écueils, celui de « l’indulgence excessive » et celui de « l’approche purement punitive ». »

Ne soyez pas inquiets mes chers amis contrariens, il y a peu de chance que notre petit ami Pierrot à qui l’on a prêté notre plume fasse preuve à notre égard d’une « indulgence excessive », je pense qu’il saura à merveille éviter cet « écueil ». Je vous rappelle que notre petit Mosco vient de découvrir que les « déficits de la France sont préoccupants »… Il n’y a pas à dire, depuis les sommets européens, les choses semblent toujours plus claires à nos GM (gentils mamamouchis). Nous sommes donc bien dans le proverbe populaire de l’hôpital qui se moque de la charité.

Pierrot, qui n’est pas avare de confidences, va même plus loin, et ce passage de l’article de La Tribune est remarquable : « Interrogé sur ce qui allait concrètement changer avec la nomination d’un socialiste français en remplacement du libéral Olli Rehn au poste de commissaire aux Affaires économiques et financières, Pierre Moscovici a répondu : « Je ne peux pas vous le dire, là, maintenant, mais je peux vous dire une chose, vous le verrez. » Il a notamment indiqué qu’il souhaitait consacrer du temps à « faire la pédagogie de l’Europe » dans son pays. »

Franchement, c’est drôle, tout plein d’esprit moscovicien. Traduction de votre serviteur contrarien : la nomination d’un socialo à la place d’un libéro ne va rien changer du tout, vous allez vous faire enfler selon un programme identique mais mon job sera de vendre à l’opinion française, en français dans le texte, la politique européenne terrible à laquelle ils vont se faire dévorer. Désormais, je pense que c’est plus clair dans votre esprit et que vous commencez à moins rigoler.

Préparer la mise sous tutelle de la France par les Français eux-mêmes

Soyons objectifs, Mosco est un mauvais et de cela, en Europe, tout le monde est parfaitement conscient. Pour quelle raison donc les Allemands et Angela ont-ils donc accepté que le poste de commissaire européen à la destruction de l’économie européenne soit confié à ce type ?

La raison ou plutôt le mobile du crime est assez simple à comprendre. Mosco va rejoindre la Troïka qui va mettre notre pays sous tutelle, et pour mieux faire passer la pilule (je ne reprendrai pas, pour des raisons d’élégance évidentes, la formule que je retrouve des dizaines de fois dans le courrier de mes chers lecteurs concernant une vague histoire de produit que l’on trouverait en tube et qui s’appellerait vaseline mais que vous comprendrez aisément compte tenu du sérieux profond de cette publication quotidienne).

Je rappelle tout de même, pour ceux que ça intéresse, que la Troïka, c’est le FMI avec une française qui s’appelle Christine Lagarde, elle aussi ancienne ministre de l’Économie, puis l’Europe avec le commissaire européen ad hoc qui sera donc notre ami Pierrot et enfin la BCE, la banque centrale européenne, où l’on trouve un italien, ce qui est évidemment beaucoup « moinsse » pire qu’un… allemand par exemple !

La grande idée d’Hollande et de l’Europe, et de nos gentils zamis les Zallemands, c’est donc de faire appel aux Français eux-mêmes, enfin à l’élite française, européiste, mondialiste et libre-échangiste, pour vendre au petit peuple de sans-dents que nous sommes l’austérité et la rigueur à laquelle nous ne couperons pas. C’est donc pour cela que Moscovici indique qu’il va faire beaucoup de pédagogie. C’est son job, il a été recruté exactement pour cette raison là et il va pouvoir compter sur le soutien de Christine Lagarde au FMI qui, elle aussi, va nous faire de la pédagogie relayée par notre MEDEF et mise en musique par Valls, notre Premier ministre. Tout cela va commencer avec notre prochain budget.

Vous pouvez donc vous attendre avec une quasi-certitude à un pic épidémique de Moscovicidose très prochainement.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT pour Le Contrarien

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/20140914tribc2b41f646/moscovici-juge-serieux-le-probleme-du-deficit-francais.html

5 commentaires