Goldman Sachs à l’assaut de la finance islamique

Les banques occidentales veulent diversifier leurs ressources.79953242663750

Goldman Sachs ne veut plus passer à côté du pactole de la finance islamique. La banque américaine a dévoilé cette semaine un projet d’émission d’obligations islamiques, des sukuk, de 500 millions de dollars. Elle suivrait ainsi les pas de HSBC, seul établissement occidental à avoir bouclé jusqu’ici un tel programme. L’opération ne s’improvise pas. Fin 2011, Goldman Sachs, qui souhaitait alors lever 2 milliards de dollars, s’était vu opposer une fin de non-recevoir des érudits musulmans. Ils avaient estimé que le projet ne respectait pas les prescriptions islamiques. La charia interdit en effet la spéculation (gharar), l’intérêt ou l’usure (riba), tout comme l’aléa (maysir). Elle pose le principe du partage des pertes et des profits ainsi que la contrainte de l’adossement de tout financement à un actif tangible.

Une émission de sukuk «repose alors sur le concept de monétisation des actifs: les flux de trésorerie générés par un pool d’actif de référence sont distribués de manière régulière et reproduisent donc le concept du paiement du coupon», détaille le gestionnaire d’actifs Amundi. Les investisseurs n’ont aucun droit sur ces actifs, également respectueux des principes de la charia ; interdiction du financement de l’alcool, de la pornographie, du commerce des armes…

D’autres acteurs non islamiques devraient suivre Goldman Sachs. La Société générale a obtenu les autorisations pour un programme de sukuk en Malaisie d’un montant d’un milliard de ringgits (226 millions d’euros). L’opération devait se dérouler avant l’été, mais elle a été repoussée. Le japonais Mitsubishi UFJ est également sur les rangs. Pour les banques, ces émissions de sukuk viennent enrichir leurs palettes de financements locaux.

Article complet sur Le Figaro via Fortune

 

5 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    nouvelle bulle ou airbag?

  • vaick

    Goldman Sachs la pieuvre à l’assaut de la finance islamique cela n est pas tres nouveau!!!!
    Lloyd Blankfein, le patron de la Goldman Sachs qui s’était qualifié de « banquier » faisant le travail de Dieu enfin plutôt le travail de satan
    il y a de la concurrence chez les banksters…….. que les loups se dévorent entre eux
    le nouvel ordre mondial ne sera en fait qu une dictature mondiale des banques malheur aux sans dents !!!
    « Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois » .
    Mayer Amshel Rothschild

    Rothschild veut s’emparer de la banque iranienne

    http://www.youtube.com/watch?v=wpavWRvF8Mo

    et le jackpot serait une bonne guerre mondiale ,quoi de mieux pour de monstrueux profit en finançant les deux camps . cela a déjà marcher deux fois

    • paprika

      Vaick ! Il y a des noms que l’on ne cite pas. Ou alors, celui-là prend des risques. Goldman Sachs, Rothschild, Blankfein…Que veux-tu dire ?