C’est la rentrée ! ……

C’est la rentrée pour les petits et les grands, comment va t-elle se passer dans les jours à venir, quand les vacanciers prendrons conscience de tout ce qui a été décidé dans leurs dos? Le locataire de l’Elysée et son premier sinistre nous ont prévenus, ça va être « chaud ». Les rythmes scolaires !! SANCTIONS pour les maires frondeurs. On apprend que 12.3% de collégiens admis en 6ème, ont un retard d’au moins un an, et qu’une polémique « stérile d’après la sinistre de l’éducation nationale », fait débat à Puteaux où la mairie a offert des cartables bleus pour les garçons et roses pour les filles. le chômage!!! SANCTIONS pour les pauvres sans emploi. Énergie!!! augmentation possible de 4% du gaz au 1er octobre. Chez Air France le syndicat de pilotes appellent à la grève à partir du 15 septembre. Ce n’est qu’un petit tour de ce qui est mis en évidence, en cette rentrée 2014. Ce qui a inspiré notre ami Rodolediazec, qui nous livre sa réflexion…

Source/http://www.toutlecine.com/images

Qu’on ne compte pas sur moi pour le traditionnel bal-débat des pour et des contre en cette rentrée d’esclaves, parents, enfants, enseignants, confondus…
Esclaves nous naissons, esclaves nous tirerons un trait définitif sur notre misère terrestre, du moins en grandissime majorité, cela étant un fait mathématique indiscutable, le reste faisant partie des moulinets dialectiques que chacun produit selon l’humeur ou le trop plein de soupière.
L’école, l’éducation qu’on prodigue à nos enfants, en triant le génotype, ce fameux bon gène qui nous industrialise à volonté, ne sont que les vastes plaines de la misère, de la violence et de l’exploitation, vers où l’on conduit, fleur à la boutonnière, l’air benêt, le mouton qu’on égorge au moment où il pense qu’on lui caresse le pelage.
Je suis contre un système corrompu voué à la fabrication de robots que les pour et les contre entretiennent avec une obstination bêtifiante.
Alors, le débat opposant des gens de même cour de récréation, de même acabit, je le vomis. L’éducation est une chose, la bonne éducation, on la cherche ailleurs que dans ces caves pour caves ! Le système, toute couleur politique confondue, n’a qu’un objectif, faire de la reproduction intensive pour servir une caste. Produire massivement de l’esclave à la chaîne pour fournir aux puissants qui gouvernent la planète du prosterné, du discipliné, du courbé, du subalterne et de l’aliéné en quantité suffisante pour perpétuer un ordre scélérat.
Cette controverse n’est pas la mienne ! 
Je cherche avant tout à détruire toute trace d’un modèle infâme, qui sous prétexte d’éduquer esclavage la planète, faisant de l’humain du compost pour nantis. Une seule loi dans ce système qu’on nous vend clés en mains, celle de réduire l’intelligence naturelle à l’état de néant, d’amener l’individu à accepter la condition d’objet, à servir du seigneur, du potentat, du riche, du puissant, devant qui, le pauvre idiot qui se pense intelligent parce qu’il a obtenu, au terme de longues années de soumission et de coups de férules dans la gueule, un bout de papier sur lequel est écrit : « apte pour le service » !

6 commentaires

  • Rythmes scolaires: à Marseille, Gaudin fait le choix du chaos

    Et vous , que pensez vous des nouveaux rythmes scolaires ?
    Comment cela est il organisé dans votre ville ?

    http://www.brujitafr.fr/article-rythmes-scolaires-a-marseille-gaudin-fait-le-choix-du-chaos-124465591.html

  • Natacha Natacha

    Apprendre à apprendre
    Apprendre à aimer apprendre
    Parce qu’il n’y a pas de chemin
    Juste à cheminer,
    Vers soi :)

  • evo-democratie

    Cette réforme seule : apprendre à chercher les causes, au lieu de toujours chercher des solutions aux conséquences; serait de plus grande ampleur que le rythme scolaire.

    L’éducation n’a jamais changé et même, surcharge les étudiants comme le montre un dossier de SH.

  • Le veilleur

    L’éducation n’a jamais réussi à faire de moi un singe savant, j’ai toujours refusé et su que ça n’apporterai rien de bien à mon évolution sur terre, un minimum de savoir m’a suffit pour continuer à chercher par moi même, comme, apprendre à lire, à écrire, à compter.
    Je suis resté un cancre pour eux mais un cancre heureux de mon choix.

    A 18 ans, je suis parti dans les bibliothèques chercher le savoir qu’il m’importait d’apprendre et aujourd’hui je ne regrette rien.
    Je peux dire que je plains les jeunes et tous ce formatage inutile à leur évolution.

    Beaucoup de jeunes arrivent à l’adolescence est sont très mal car ils ne trouvent pas de sens profond, ni de but à leur vie et ils ne savent plus qui il sont. Se gaver du savoir des autres les tues dans l’œuf.

  • Mehdi

    « Je suis contre un système corrompu voué à la fabrication de robots que les pour et les contre entretiennent avec une obstination bêtifiante. »

    Êtes-vous obstinément bête?