La Guerre ou La Paix ?

« Il y aura la guerre en Europe », tels sont les propos d’un confident de Vladimir Poutine. Nous savons tous que c’est là ce que recherche « l’Empire« , mais dans la mesure où on n’entend pas encore les bombes sous nos fenêtres, nous nous disons peut-être que finalement tout cela est encore bien loin. Et puis, « la guerre », qui sait réellement ce que c’est la guerre ? Dans l’article qui suit, nous lisons : « Ce que je sais de la guerre est ce qu’un ancien de la seconde guerre mondiale m’en a dit : « il ne faut pas souhaiter la guerre à son pire ennemi ». Il y a différentes manière de parler de la Guerre, soit pour « vendre » de la peur, soit pour alerter, éveiller les consciences et SUSCITER DES ACTES RESPONSABLES…  pendant qu’il en est encore temps. Ceux qui attendent des actes responsables de la part de « nos » irresponsables politiques, peuvent encore attendre longtemps… Non. Chaque UN est à même, à sa petite échelle de poser des actes responsables, et d’influer sur le cours des événements. Cela fera peut être ricaner « les grands » (qui aiment à créer pour les masses des chaos qui leur sont profitable), mais c’est vrai, chaque UN est à même de choisir et d’œuvrer pour la guerre ou pour la Paix.  Car il est un temps où l’on peut encore choisir et agir pour éviter le pire… et il est un temps où l’on peut toujours choisir, mais avec des options plus difficiles, au milieu des larmes et du sang…

Alors, La Guerre ou La Paix ?Guerre ou Paix ?

 

Voici un article signé par « le moine du côté obscur » (trouvé sur Agoravox) :

La porte des ténèbres ! Avons-nous encore une conscience ?

Où est la limite entre les mensonges et la vérité ? Il semble que nous soyons dans une époque où le mensonge soit la norme et où la vérité est forcée à se terrer dans les ténèbres.

Les politicards et journalistes inféodés font tout pour justifier l’injustifiable et essaient de jouer en permanence sur la carte émotionnelle caressant les gens dans le sens du poil. Et certains de reprendre les mantras de la presse mainstream qui pousse souvent à la guerre, sans que certains ne sachent effectivement ce qu’est une guerre. Ce que je sais de la guerre est ce qu’un ancien de la seconde guerre mondiale m’en a dit : « il ne faut pas souhaiter la guerre à son pire ennemi ».

 

Oui discutez avec des anciens soldats et certains vous parleront de l’horreur absolue qu’est la guerre. De ce que j’ai retenu de mes discussions avec ces hommes et de ma propre expérience (j’étais en Côte d’Ivoire lors de la crise armée et sanglante de 2011 qui a vu la France porter au pouvoir Alassane Ouattara au détriment de Laurent Gbagbo) c’est que la guerre est à éviter à tout prix. Bien sûr ceux qui n’ont jamais été confrontés à la guerre de près ou de loin, ne peuvent comprendre. Mais quand vous êtes enfermés chez vous et que vous ne savez pas ce qui se passe et que vous entendez des bruits d’explosions pendant plusieurs jours. Une fois sortis de là vous ne trouvez pas de quoi manger. Quand vous sentez l’odeur de cadavres en putréfaction dans l’air ! Quand vous voyez des gens obligés de conserver leurs proches décédés dans leur congélateur ou les enterrer dans leurs jardins. Quand vous voyez des humains transformés en bêtes humaines, drogués et capables d’actes dignes des pires films d’horreur ! Quand vous voyez tout cela et plus encore vous vous dites que la guerre est une abomination. Mais combien ont expérimenté cette horreur ? Il faudrait demander à chaque politicard et chaque homme de presse, et même chaque personne qui soutient aveuglément une guerre d’envoyer ses proches en âge de se battre faire la guerre ! Ils verront si c’est si glamour ! Donc les va-t-en guerres m’agacent au plus haut point !

Et que voit-on ce moment ? Des discours virulents et guerriers ! Mais les mots sont des armes pour l’esprit et ça peut commencer comme cela et nul ne sait comment ça peut finir. Les gens pensent qu’une grande guerre comme celle de 39-45 est impossible ! Qu’en savent-ils ? Dans un monde aux ressources finies mais où certaines personnes ont un appétit infini, on ne peut que craindre le pire. Et oui le fameux dicton du monde qui ne peut subvenir à l’avidité de tous. Pense-t-on que c’est pour les beaux yeux des irakiens que les dirigeants étasuniens sont allés faire la guerre en Irak ? Les mêmes causes entraînent les mêmes effets et Michel Collon en parle très bien d’ailleurs (https://www.youtube.com/watch?v=9GD…). Donc quand ils veulent une guerre, il faut toujours se demander pourquoi ! Ces êtres sont vils et avides, de vrais psychopathes ! Pour les personnes qui ont déjà vu des bêtes humaines, ils savent ce qu’un humain « convenablement » travaillé peut devenir. Quoique certains naissent mauvais et n’ont aucun regret du mal fait. Et quand on a des cerveaux malades qui n’ont aucune limite on sait que des guerres odieuses comme celles d’Irak, d’Afghanistan ou de Syrie sont notre présent et notre avenir. A moins bien sûr d’un changement de paradigme de sorte que l’on puisse ôter à ces malades mentaux leur pouvoir. Mais si nous ne trouvons pas les voies et moyens d’y parvenir, notre survie elle-même est menacée.

Les dires de Madeleine Albright (https://www.youtube.com/watch?v=lbL…) résument l’inhumanité de ces gens. Donc puisque nous avons affaire à des monstres, il faut les considérer comme tel ! Ils appartiennent à une autre humanité avec laquelle je n’ai rien envie de faire. Je préconiserai même de les enfermer sur une île déserte de sorte à ce qu’ils se bouffent entre eux. Je ne dis pas que d’autres monstres n’émergeront pas, mais au moins on se sera débarrassé de certains bien identifiés. Mais en vérité ces démons ont mis en place un système tellement complexe qu’il sera difficile de se débarrasser d’eux. Ils ont su flatter l’égo de certains humains au point d’en faire des êtres à l’égo de la taille d’une cathédrale, d’une mosquée ou d’un gratte-ciel. Ils savent aisément comment manipuler chrétiens, musulmans ou même athées. Si l’on ne trouve pas un moyen habile de contrer leurs manipulations, nous ne nous en sortirons pas. Moi ma méthode pour faire réfléchir les gens est assez simple.

J’essaie de leur faire prendre conscience du deux poids, deux mesures quand les interventionnistes et autres champions de l’ingérence disent d’aller attaquer un pays. Je leur montre des vidéos comme celle de Collon ou je leur demande où sont les armes de destruction massive irakiennes. Mais les gens sont parfois tellement honteux de s’être fait avoir qu’ils tombent dans le déni. D’autres ne veulent renoncer pour rien au monde aux avantages de la société de consommation. Ils préfèrent donc ne rien savoir et juste profiter. J’essaie de leur faire comprendre que le système dans lequel ils vivent est tel un serpent qui s’avale la queue et que tôt ou tard la tête du serpent arrivera à leur niveau. Pour moi la crise de 2008 était inéluctable comme la prochaine que je vois venir en 2015. Si je ne me trompe pas il y a une grande crise tous les sept ans. Les mêmes qui étaient incrédules quand on leur annonçait une crise comme celle de 2008 sont encore incrédules quand on leur dit qu’une crise dévastatrice pourrait frapper bientôt. Je leur dis que l’illusion c’est beau pour un spectacle de Copperfield, mais dans le monde réel il est dangereux de se laisser bercer par les illusions. On ne peut fuir éternellement la réalité car elle finit toujours par vous rattraper ! Ils disent que nous voyons le mal partout, mais en vérité n’est-il pas partout ?

Le déni est une barrière terrible à franchir. Certains traitaient Hillard de conspirationniste quand il parlait du traité transatlantique, jusqu’à ce qu’Obama en parle et là ils feignent d’être surpris. Bush a avoué avoir menti pour la guerre en Irak et certains tombent encore pour les mensonges servant à justifier une guerre ! Parce que pour eux l’Amérique malgré tout ce que l’on sait sur ce pays, est le pays des rêves et de la « liberté ». Qu’on aille dire ça aux habitants de Ferguson (http://www.wsws.org/fr/articles/201…) ou aux autres victimes des abominations de Monsanto (http://www.lemonde.fr/planete/artic…). Alors oui nous sommes devant la porte des ténèbres et si nous refusons de le comprendre, nous y entrerons. La situation est déjà très grave, mais elle pourrait être pire encore. Aurons-nous ce sursaut de conscience qui nous fera comprendre que nous devons renoncer à beaucoup de choses pour assurer la survie de notre espèce. Renoncer à beaucoup d’illusions et de délires sans queue, ni tête ! Et enfin utiliser notre cervelle et écouter notre conscience. Oui nous devrons renoncer à beaucoup de choses, mais dans le fond ne serait-ce pas mieux ? A chacun de sonder son âme et sa conscience et d’en tirer les conclusions.

15 commentaires