La France en risque de cessation de paiement selon Valérie Pécresse

Mise à jour: vidéo ajoutée

Ne cherchez pas le scoop, il n’y en a pas! La France est depuis de très longs mois déjà dans une situation plus que calamiteuse, plusieurs alertes ont retenti plus ou moins discrètement dans la presse en ligne sans pour autant être relayé dans les médias télévisés, et le duo de comiques qui prétend gérer le pays nous ont même prévenu: la rentrée sera difficile!

France faillite

L’ex-ministre du Budget Valérie Pécresse (UMP) a estimé aujourd’hui que la France était « en risque de cessation de paiement » si les taux d’intérêt venaient à augmenter.

Sur RTL, la députée et chef de ‘opposition en Ile-de-France a assuré: « les déficits, cette année, vont exploser. Si les taux d’intérêt remontaient, par malchance », par exemple « parce que la banque fédérale américaine arrêtait sa politique monétaire accommodante, la France se trouverait quasiment en cessation de paiement ».

« Nous empruntons aujourd’hui à peu près 360 milliards d’euros par an à court et à long terme », a détaillé Mme Pécresse. « Si les taux d’intérêt remontent d’un point, cela veut dire que cela nous fera 3 milliards de dépenses de plus. De 2 points ? 7 milliards. Sur le long terme, la dette est une épée de Damoclès » avec « le risque de ne plus pouvoir financer les service publics auxquels nous sommes attachés », a encore dit l’élue des Yvelines.

Source: Le Figaro

Mais si la situation est délicate pour la France, elle l’est également pour l’ensemble de l’Europe qui soit disant, est « une promesse d’avenir, d’emplois, de prospérité, de paix, etc… ».

Les Etats-Unis viennent d’annoncer une croissance (annualisée) de 4% pour le deuxième trimestre, après le très mauvais résultat du premier (finalement révisé, pour la troisième fois, à-2,1%, au lieu de -2,9%). Une bonne nouvelle, mais attendons les prochaines révisions officielles de ce chiffre, tant il paraît miraculeux… Nous y reviendrons.

En Europe par contre, la tendance est bien plus claire : elle passe progressivement d’un espoir déçu de faible croissance à la stagnation, puis aux premiers signes de récession. En Italie, le « miracle » Matteo Renzi a l’air de faire long feu : le pays connaît son deuxième trimestre de récession de suite, -0,2 après -0,1%. Réagissant à ces chiffres, le ministre de l’économie, Pier Carlo Padoan, a reconnu, dans une interview au quotidien Il Sole 24 Ore du 6 août, que le pays se trouve « dans une phase de sortie de la récession très pénible, car la récession est vraiment profonde. ‘’

La France n’est pas officiellement en récession, mais l’horizon de la croissance reste désespérément plat. François Hollande a déclaré attendre de l’Allemagne « un soutien plus ferme àla croissance », notamment en investissant plus. Berlin renvoie Paris dans ses buts : »Les déclarations très générales en provenance de Paris ne fournissent aucune raison pour de quelconques corrections dans la politique économique du gouvernement allemand », a déclaré la porte-parole du gouvernement, Christiane Wirtz. Elément aggravant pour Paris, par rapport à Rome, les comptes publics sont encore loin des 3% de déficit, et Bruxelles va devenir de moins en moins patiente.

Mais le chiffre le plus inquiétant, et le plus révélateur, vient d’Allemagne. Selon l’Office fédéral des statistiques, les commandes de l’industrie allemande connaissent une chute record à la mi-2014. Après une baisse de 1,6% en mai, elles ont chuté de 3,2% en juin. La demande au niveau national baisse (-1,9%), ce qui constitue un indicateur avancé d’un ralentissement de l’économie.

Source et suite de l’article sur Goldbroker

Et à cela, il faut ajouter Attali, conseiller en cataclysmes économiques qui a excellé en langue de bois hier dans l’émission de Bourdin, et qui explique que la situation actuelle est « un moment formidable et unique d’augmenter la TVA de 3 points ».

Et au passage, puisque l’on parle d’économie fracassée et de défaut de paiement, un petit article sur une entreprise lilloise qui se retrouve en très grande difficulté puisque le ministère de la défense lui devrait (suivant l’article) 370 000 euros! Y’a plus de sous!!!

Quand on décroche un marché important, l’on peut se dire que l’avenir est assuré pendant un petit moment (cela dépend du montant du contrat). Et quand l’on traite avec une administration, c’est encore mieux : le risque d’un défaut de paiement – ce qui est toujours à craindre, surtout quand la trésorerie est à flux tendu est écarté. Du moins, en théorie…

Les dirigeants de l’entreprise lilloise « Cuivres et Bois », spécialisée dans la vente d’instruments de musique déchantent. Après avoir obtenu deux marchés auprès du ministère de la Défense, ils sont sous la pression de leur créancier, qui réclame le paiement de 199.000 euros sous huit jours. Les comptes de l’entreprise sont bloqués et les facilités de caisse supprimées.

Tout a commencé en 2010, après un premier contrat obtenu auprès de la Musique de l’Air de Paris, d’un montant de 70.000 euros. « C’était 25 % de notre chiffre annuel. (…) On avait des papiers au logo de Marianne, ça donnait une crédibilité », se rappelle Frédéric Langlet, l’un des associés, dans les colonnes de La Voix du Nord. Seulement, le réglement de la facture mettra 9 mois à arriver. À l’époque, il faut dire que la mise en place du système de paiement Chorus se faisait non sans mal. Ceci expliquant cela…

Environ un an plus tard, « Cuivres et Bois » décroche un second contrat auprès du ministère de la Défense. Et il est de taille puisqu’il est question d’une commande de plusieurs centaines de milliers d’euros. Seulement, bis repetita. Selon le site Mediapart, qui a évoqué cette affaire, les livraisons tardent à être payées et les factures s’accumulent.

Si les dysfonctionnements de Chorus ont été pointés du doigt dans un premier temps, les explications données par la suite évoquent des instruments non conformes ou de mauvaise qualité, voire des livraisons incomplètes par rapport à ce qui avait été commandé.

Article complet sur Opex360

Mise à jour vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=jeB99TGl36w

Vidéo trouvée sur Fortune

15 commentaires