Un laboratoire dépendant du gouvernement américain a par erreur mélangé une souche inoffensive de la grippe aviaire avec un autre type hautement contagieux et dangereux

* Nous sommes à quelques heures (disons au sens figuré!) d’une pandémie programmée! Le scénario est tellement évident, mais aussi tellement sombre…
Un laboratoire dépendant du gouvernement américain a par erreur mélangé une souche inoffensive de la grippe aviaire avec un autre type hautement contagieux et dangereux, envoyant ensuite cet échantillon contaminé à un autre laboratoire, ont annoncé vendredi les autorités fédérales.
Personne n’a été exposé à cet échantillon contaminé, a assuré Tom Frieden, directeur des Centres de contrôles et de prévention des maladies (CDC) lors d’une conférence de presse.
«Ces événements n’auraient jamais dû se produire», a-t-il souligné, ajoutant que ces incidents soulevaient «des questions graves et préoccupantes».
«Franchement, je suis en colère», a-t-il insisté.
«Un échantillon de grippe aviaire non agressive a été contaminé de façon involontaire, dans un laboratoire des CDC, par la souche de grippe hautement pathogène H5N1 et envoyé» à un autre laboratoire géré par le département de l’Agriculture, ont indiqué les CDC dans un communiqué.
M. Frieden a expliqué avoir instauré un moratoire sur le transfert de tout échantillon biologique, y compris d’agents contagieux, à l’intérieur ou à l’extérieur des CDC, le temps qu’une enquête soit menée.
Il a également appelé à des mesures disciplinaires appropriées à l’encontre de tout membre du personnel ayant enfreint le protocole ou n’ayant pas rendu compte d’un incident en laboratoire.
Les CDC affirment avoir eu connaissance de cet échantillon contaminé au moment où ils terminaient un rapport sur un incident similaire impliquant cette fois de l’anthrax survenu le 5 juin, mais qui selon eux, n’a a priori pas mis en danger la vie des quelque 80 scientifiques américains qui ont pu avoir été accidentellement exposés à ces bactéries de la maladie du charbon.
Les échantillons potentiellement infectieux de la maladie du charbon avaient été transportés et utilisés pour des expériences dans trois laboratoires des CDC non équipés pour manipuler ces bactéries. Les employés de ces laboratoires, pensant que ces bactéries avaient été inactivées, ne portaient pas de combinaison de protection.
Cette nouvelle affaire vient jeter une ombre sur les CDC. M. Frieden a affirmé avoir été informé il y a 48 heures de ce mélange d’échantillons alors qu’il s’est produit il y a six semaines.
Le laboratoire a été fermé jusqu’à ce que des mesures de sécurité renforcées soient mises en place et une enquête est en cours.
 
La grippe aviaire H5N1 est hautement contagieuse et a tué près de 60% des humains qui l’ont contractée.

Source:
http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201407/11/01-4783110-un-laboratoire-americain-melange-des-echantillons-de-grippes-aviaires.php

* Un laboratoire français, le prestigieux Institut Pasteur, a dû suspendre ses activités après que 2000 tubes contenant le virus du SARS aient disparus (les responsables prétendent que ces fioles ne constituent aucun danger!):
Des virus génétiquement modifiés, pouvant mettre à mort des millions de personnes, sont financés par les États-Unis et par de nombreux pays et ce, depuis des décennies
« Les virus peuvent être des armes faciles à dissimuler avec de fortes puissances épidémiques qui pourraient contaminer les aliments, l’eau et les animaux »: propos d’un général iranien 
Des chercheurs veulent créer un virus H7N9 plus dangereux
Article + intégralité des liens connexes: Conscience du peuple

 

11 commentaires

  • Maverick Maverick

    C’est le même blaireau qui nous expliquait doctement il y a quelques jours que ces expériences sur les virus étaient sans danger, parce que les laboratoires étaient tous aux normes et procédures fédérales US ?

  • GROS

    En même temps, suite à Fukushima, il fallait s’y attendre. C’est logique.

  • So So

    « de façon involontaire » : à l’insu de leur plein gré…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    Les ventes de vaccins anti-grippaux et de Tamiflu sont vraisemblablement en perte de vitesse et il ne faudrait pas surtout pas que les actionnaires en fassent une maladie.

    Lors de la précédente pandémie expérimentale, les chercheurs avaient littéralement fait un travail de cochons ; seront-ils meilleurs en tir au pigeon ?

    La question reste ouverte : les virus sont-ils sensibles aux charme des levures des pots-de-vin ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    il y a quelques jours ,ils auraient retrouvé des fioles de variole des années 50? qui trainaient dans un labo

    http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Des-fioles-de-variole-des-ann-es-50-d-couvertes-31959058

    tout est sous contrôle qu’on vous dit!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Fenrir

    « Laideur est humaine »…

    ;0°

  • valerie

    Un laboratoire d’armes biologiques US en Sierra Leone à l’épicentre de la flambée de fièvre Ebola

    Une magnifique morceau de propagande : le journal The Telegraph semble préparer le public britannique à une épidémie sous fausse bannière Ebola aux Jeux du Commonwealth qui partirait de Glasgow le 23 juillet.

    http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/africaandindianocean/guinea/10942598/Ebola-out-of-control-in-West-Africa-as-health-workers-rush-to-trace-1500-possible-victims.html

    Le Telegraph enterre un aspect clé de l’histoire – la preuve qu’un laboratoire US d’armes biologiques en Sierra Leone lié a la Fondation Soros et a la Fondation Bill et Melinda Gates est probablement à l’origine de l’épidémie d’Ebola en cours.

    Alors que The Telegraph enterre des faits sur l’existence de cet hôpital ou se situe un laboratoire de recherche d’armes biologiques et ne tient pas compte des informations contenues dans les fiches de Contrôle de la Maladie Ebola du CDC qui identifient les hôpitaux comme le lieu où une épidémie d’Ebola est la plus susceptible de se produire, le reporter du Washington Post, Terence McCoy, est entré dans le royaume des contes de fées en blâmant la flambée actuelle Ebola sur la déforestation.

    http://www.washingtonpost.com/news/morning-mix/wp/2014/07/08/how-deforestation-and-human-activity-could-be-to-blame-for-the-ebola-pandemic/?tid=hp_mm

    La fiche d’information CDC Ebola admet sur la première page que les cliniques et les hôpitaux sont «souvent» les lieux de manifestations d’Ebola.

    La fiche d’information CDC indique également que les tous premiers décès d’Ebola en 1976 ont été causés par « … (contact personnel étroit et par l’utilisation d’aiguilles et de seringues contaminées dans les hôpitaux/cliniques) ».

    Dans la deuxième épidémie d’Ebola en 1976 au Soudan tuant 151 personnes, «la maladie a été propagée principalement par contact étroit du personnel dans les hôpitaux», dit le CDC dans un langage qui ne peut pas être plus clair.

    McCoy, qui dit qu’il est difficile d’établir une chronologie de cette horrible infection, préfère, cependant, déformer les faits concernant Ebola qui a ses origines dans les hôpitaux, que tout le monde peut lire en ligne, pour exciter la peur chez les lecteurs avec des théories de divertissement.
    …/…
    « …… McCoy aspire à créer du suspense comme les meilleurs écrivains de fiction. « Le premier contact se produit souvent dans des communautés rurales reculées où une victime touche une carcasse d’animal infecté, et les choses empirent rapidement à partir de là. »
    …/…
    …ignorant encore la fiche CDC, qui admet que dans les cas où les êtres humains sont entrés en contact avec des singes infectés dans des centres de quarantaine aux États-Unis, les humains ne sont pas tombés malades ou morts de la fièvre Ebola.

    Les populations locales en Afrique de l’Ouest semblent savoir, sans avoir à lire la fiche CDC Ebola, que les hôpitaux et le personnel médical propagent le virus Ebola. The Telegraph rapporte que des personnes brandissant des couteaux ont encerclé un véhicule de la Croix-Rouge en Guinée.

    La participation des hôpitaux expliquerait aussi pourquoi le virus Ebola est apparu dans cette partie de l’Afrique pour la première fois et dans de nombreux endroits différents à peu près au même moment.

    Étant donné que le CDC admet lui-même que les hôpitaux sont, en fait, la source probable de toute épidémie d’Ebola, la question se pose de savoir quel hôpital spécifique pourrait être à l’origine de l’épidémie d’Ebola en cours?

    À l’épicentre de l’épidémie actuelle du virus Ebola se trouve l’hôpital Gouvernemental de Kenema en Sierra Leone, qui abrite un des laboratoires d’armes biologiques de biosécurité niveau 2 des États-Unis avec des liens vers la Fondation Bill et Melinda Gates et la Fondation Soros.

    Des scientifiques de biodéfense américains ont travaillé au laboratoire sur les fièvres virales comme le virus Ebola depuis au moins 2011.

    http://www.nti.org/gsn/article/biodefense-scientists-fight-lassa-fever/

    La liste des noms des partenaires et des personnes qui dirigent le laboratoire d’armes biologiques du virus de la fièvre à l’intérieur de l’hôpital public de Kenema se lit comme un appel nominal des organisations du Nouvel Ordre Mondial.

    « » Le Consortium est une collaboration entre Tulane, Scripps Research Institute, Institut Broad, l’Université Harvard, l’Université de Californie à San Diego, Université du Texas Medical Branch, auto-immune Technologies LLC, Corgenix Medical Corporation, hôpital public de Kenema (Sierra Leone), Irrua Specialist Hospital enseignement (Nigeria) et divers autres partenaires en Afrique de l’Ouest. … Le Consortium entend étendre ce programme à d’autres agents infectieux importants tels que Ebola, Marburg et d’autres arénavirus qui sont d’une grande préoccupation pour la santé publique et le bioterrorisme « , indique le site du laboratoire d’armes biologiques.

    http://vhfc.org/consortium

    Le site admet que le professeur Robert F. Garry « gère actuellement le consortium de scientifiques qui développent des méthodes modernes de diagnostic pour plusieurs agents pathogènes de biodéfense. »

    http://vhfc.org/consortium/people/garry

    Dr James E. Robinson « est un chercheur collaborateur dans quatre grands projets de consortiums financés par la Fondation Bill et Melinda Gates. »

    http://vhfc.org/consortium/people/robinson

    Dr Pardis Sabeti a reçu des bourses de la bourse Rhodes, la bourse Soros, la bourse en Science L’Oréal Femme, selon le site.

    http://vhfc.org/consortium/people/sabeti

    Scientifique Stephen Gire a des liens avec le CDC et l’armée des États-Unis.

    Il « a passé du temps dans les Centers for Disease Control and Prevention faisant des recherches sur les maladies infectieuses à transmission vectorielle. Il a ensuite déménagé à compléter une maîtrise en santé publique à l’Université Columbia et une bourse de trois ans avec l’Institut de l’armée américaine de recherche médicale des maladies infectieuses (USAMRIID). Il a étudié les virus comme le virus du Nil occidental, la fièvre dengue, Ebola et la variole du singe, et il organise des formations sur place dans les techniques biologiques pour le personnel de laboratoire dans les pays en développement « .

    http://vhfc.org/consortium/people/gire

    Relier les points, il est raisonnable de demander une enquête pour déterminer si ce laboratoire d’armes biologiques particulier des États-Unis, à l’épicentre géographique de l’épidémie en court, a effectivement causé cette épidémie.

    En 2009, Baxter en Autriche a été pris a contaminer 72 kilos de la grippe saisonnière avec le virus mortel de la grippe aviaire dans son laboratoire de niveau de biosécurité 3. Il est apparu plus tard à partir de documents publiés sur Wikileaks que Baxter était un bien des États-Unis de défense ou militaire.

    Faits et documents, ainsi que le battage médiatique indiquent que des attaques bioterroristes Ebola sous fausses bannières dans les hôpitaux et les cliniques contre des citoyens américains et britanniques utilisant des occasions comme les Jeux du Commonwealth en Écosse afin de semer la panique.

    L’objectif est de mettre en œuvre la loi martiale contenue dans les plans en cas d’épidémie et de pandémie et ainsi prendre le contrôle total de la population à un moment où le système financier est proche de l’effondrement.

    Traduit par Valerie
    Source = http://birdflu666.wordpress.com/2014/07/08/us-bioweapons-lab-in-sierra-leone-at-the-epicentre-of-ebola-outbreak/#more-6323

  • valerie

    ATTENTION A TOUS CEUX QUI COMPTENT VOYAGER CECI EST DESORMAIS ACTIVE !!!!

    Quarantaine dans les aéroports: une nouvelle approche de l’OMS vise les personnes

    Dans ce qui a été appelé un « changement de paradigme » dans le traitement des maladies infectieuses, l’OMS et le CDC prévoient de cibler les personnes dans les aéroports, ports et aux frontières.

    Toute personne soupçonnée d’avoir le virus Ebola est immédiatement isolée ou mise en quarantaine dans un hôpital ou un centre de quarantaine.

    http://www.icao.int/EURNAT/Other%20Meetings%20Seminars%20and%20Workshops/CAPSCA%20EUR/CAPSCA%20EUR%201/PPT08%20WHO_IHR%20Aviation_Daniel%20Menucci.pdf

    Le directives Ebola du CDC « Contrôle et Precaution Générale des Infections » délivrées aux compagnies aériennes obligent légalement les équipages des vols aériens de signaler les passagers qui répondent aux critères spécifiés – une fièvre de 38 degrés enregistrée par l’équipement de l’aéroport et toute personne qui n’auraient pas l’air bien – de permettre aux fonctionnaires de quarantaine à mettre ces passagers en isolement à l’arrivée.
    …/…

    http://www.cdc.gov/ncidod/dvrd/spb/mnpages/dispages/ebola/Ebola_airline.pdf

    Il y a une vingtaine de stations de quarantaine aux États-Unis.

    http://www.cdc.gov/quarantine/quarantinestationcontactlistfull.html

    La nouvelle stratégie non seulement est passee de « contrôle des frontières à […] confinement à la source», mais aussi «de liste des maladies à toutes les menaces pour la santé publique. »

    http://www.icao.int/EURNAT/Other%20Meetings%20Seminars%20and%20Workshops/CAPSCA%20EUR/CAPSCA%20EUR%201/PPT08%20WHO_IHR%20Aviation_Daniel%20Menucci.pdf

    Selon le site du CDC, le virus Ebola est juste l’une des «Maladies Nécessitant mise en Quarantaine par Décret » ainsi que le choléra, la diphtérie, la tuberculose infectieuse, la peste, la variole, la fièvre jaune, fièvres hémorragiques virales, le SRAS, nouveaux types de la grippe (influenza) qui peut maintenant permettre la mise en quarantaine des personnes avec l’aide des mesures de la loi martiale.

    Le gouvernement américain a versé 45 millions de dollars dans un nouveau programme de sécurité sanitaire mondiale en 2013, qui comprend le renforcement du contrôle des maladies infectieuses « prévention » et les mesures de sécurité dans les aéroports et d’autres points d’entrée.

    http://www.globalhealth.gov/global-health-topics/global-health-security/

    http://www.cdc.gov/globalhealth/security/

    https://www.devex.com/news/us-led-global-health-security-agenda-takes-off-82841

    http://www.thelancet.com/journals/laninf/article/PIIS1473-3099 (14) 70719-4/fulltext? rss = oui

    De nouvelles lignes directrices en matière de santé publique françaises indiquent également que toute personne qui vient d’un pays où il y a eu un cas d’Ebola dans les 21 derniers jours et qui s’inscrit avec une température de 38,5 degrés sur l’équipement thermique doit être maintenu dans une unité d’isolement à l’aéroport ou un hôpital ou d’une zone spéciale pour au moins 8 jours.

    http://www.hcsp.fr/explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=414

    Les cas suspects d’Ebola doivent être placés en sécurité maximale de biosécurité niveau 3.

    Cela signifie que, si un cas de fièvre Ebola est signalé aux Etats-Unis demain, chaque personne en France qui a été en Amérique dans les 21 jours précédents et qui s’inscrit à une température plus élevée que la normale après une – potentiellement défectueuse – analyse thermique pourrait faire face à la détention dans les aéroports, ports et postes-frontières, et ses collègues de travail et la famille pourraient faire face à des mesures internes.

    L’OMS et le CDC ont sont sur la flambée de fièvre Ebola depuis Mars pour renforcer leur objectif, qui est de mettre en œuvre des mesures de la loi martiale autorisées en vertu du Règlement Sanitaire Intnernational, et la nouvelle stratégie de ciblage des personnes dans les aéroports a déjà été mis en œuvre.

    Le 4 Avril, un vol de la Guinée Conakry a été mis en quarantaine à Paris et les passagers et l’équipage de l’avion ont été soumis à des tests d’Ebola.
    http://www.france24.com/en/20140404-ebola-guinea-paris-epidemic-plane-quarantined/

    Les équipes médicales françaises de l’Institut Pasteur et organisations médicales non gouvernementales ont commencé a suivre les passagers embarquant à l’aéroport international de Conakry pour des symptômes d’Ebola.

    http://www.nbcnews.com/news/world/medical-staff-scanning-ebola-guineas-airport-n72766

    La société privée Air France (Air France-KLM) a fourni des caméras thermiques pour contrôler les passagers à l’aéroport de Conakry.
    …/…

    http://www.ecdc.europa.eu/en/publications/Publications/Ebola-RRA-West-Africa-8April2014.pdf

    Le même jour, une fausse alarme a été déclenchée à l’aéroport de Berlin Tegel résultant d’une opération de mise en quarantaine par la police, les services d’incendie et de responsables de la santé, car une femme norvégienne en provenance de Sicile s’est plaint qu’elle était malade.

    http://www.tagesspiegel.de/berlin/flughafen-tegel-falscher-ebola-alarm-loeste-grosseinsatz-aus/9718726.html

    En Novembre de l’année dernière, les autorités de santé en Bavière ont transporté des patients soupçonnés d’avoir des maladies infectieuses comme le virus Ebola de l’aéroport de Munich en convois de haute sécurité spéciaux vers une unité d’isolement dans un hôpital.

    http://www.sueddeutsche.de/muenchen/erding/flughafen-ebola-kennt-keine-grenzen-1.1949349

    Environ 300 personnes ont participé à l’opération, y compris la police et le service d’incendie.

    Dès que vous êtes soupçonne d’avoir une des maladies infectieuses, le Règlement Sanitaire International 2005 – règlements qui sont en train d’être renforcés – permettent au personnel de l’aéroport, le personnel médical et de sécurité d’utiliser toute force et même vous tirer dessus si vous refusez de coopérer .

    Une fois la cible à l’intérieur d’une telle unité d’isolement ou d’un laboratoire scellé avec une atmosphère stable, le virus Ebola ou d’autres agents pathogènes mortels pourraient effectivement transmis a d’innocentes victimes leur donnant la fièvre hémorragique virale.

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15588056

    Ce scénario ne peut être exclu étant donné que le CDC admet lui-même que les gens sont plus susceptibles d’être infectés par le virus Ebola dans les établissements de soins de santé et du fait que Baxter a contaminé 72 kilos de vaccin contre la grippe saisonnière avec le virus de la grippe aviaire dans un niveau de biosécurité 3 laboratoire en Autriche en février 2009, et l’a envoyé à quatre pays, déclenchant presque une pandémie mondiale.

    Exposer les gens à des concentrations importantes d’Ebola par aérosol peut même se produire dans un avion ou un train ou tout autre espace fermé afin que les conditions atmosphérique stables permettent au virus ou bactéries de rester en suspension pendant une période suffisamment longue pour qu’elles s’installent dans les poumons des victimes.

    Les collations dans les avions peuvent aussi être un moyen de mettre Ebola ou d’autres agents pathogènes en circulation, parce que la nourriture vient d’un réfrigérateur ou est crue, un environnement idéal pour les agents pathogènes ou les toxines.

    Les passagers potentiellement infectés sont tenus de remplir un formulaire donnant les détails de leur famille permettant de les contacter – ainsi que leurs collègues de travail – est seront les prochains sur la liste pour la mise en quarantaine

    Finalement, tellement de gens seront inscrits sur les bases de données, que les camps de la FEMA devront être activés pour la mise en quarantaine.

    En fait, il pourrait bientôt ne rester presque plus de gens aux Etats-Unis qui ne soient pas considérés potentiellement infectés, et ceux-ci pourraient être placés dans un camp FEMA séparé pour leur soi-disant protection.

    L’aspect le plus sinistre est la possibilité de cibler les gens qui résistent a l’agenda tyrannique du Nouvel Ordre Mondial en intégrant les entreprises, (Google, NSA), les bases de données de surveillance du gouvernement du suivi de la maladie pour coordonner les résultats d’équipement thermiques.

    Un rapport spécial sur ce sujet suit.

    Remarque: les plans de pandémie nationales permettant vaccination forcée et de quarantaine en Europe n’ont pratiquement pas été modifiés depuis la dernière pandémie de grippe porcine.

    http://www.ecdc.europa.eu/en/healthtopics/pandemic_preparedness/pandemic_2009_evaluations/Pages/pandemic_2009_evaluations.aspx

    Le RSI (2005) a été adopté à l’unanimité par les gouvernements de tous les États Membres de l’OMS lors de l’Assemblée mondiale de la Santé en mai 2005

    Traduction Valerie
    Source = http://birdflu666.wordpress.com/2014/07/11/quarantine-at-airports-new-approach-of-who-and-cdc-targets-individuals/#more-6365