L’ACS : L’accord top secret qui doit dépecer les services publics

Comme à chaque fois, les tractations doivent rester secrètes, complètement obscures du grand public qui ne pourrait penser qu’une seule chose: qu’il s’agit d’une théorie du complot tant c’est énorme. Ce qui est en train de se dérouler dans le secret le plus absolu, c’est d’appliquer à l’ensemble des pays concernés par l’accord transatlantique le droit de privatiser tout ce qui est public, sans possibilité de retour à la nationalisation. Explications avec un brin d’analyse montrant que si tout se met en place petit à petit, le plan bien pervers est prévu depuis longtemps:

Prenez une banque dont l’état financier est catastrophique, par exemple la Dexia. Celle-ci va émettre de très nombreux prêts toxiques qui vont être casés par exemple auprès des municipalités et des hôpitaux français. Uniquement pour la France, ce sont 5500 communes et plusieurs dizaines d’hôpitaux qui sont concernés, mais sont également concernés les régions, les départements, les organismes de logement, etc… Les prêts ont été proposés avec de fausses promesses, et au final, les taux d’intérêts ont explosé, gonflant de manière exponentielle l’endettement de souscripteurs. Pour palier à cela, seules solutions, faire des économies, terme plus « passe-partout » pour définir des plans d’austérité, avec dégraissages à la clé. Mais avec ces taux d’intérêts étant volontairement élevés, il ne sera pas possible de retrouver une stabilité financière, les services publics devront alors être privatisés avec comme objectif le profit et la rentabilité. Et à partir de là, alors que « le scénario à la grecque » peut s’appliquer, le vautour américain peut se jeter sur sa proie et investir, le traité transatlantique entre les dents, dès fois que quelqu’un tenterait de les arrêter.

carte de France des prêts toxiques DexiaCarte de France des prêts toxiques interactive: Libération.fr

C’est là que l’arnaque prend tout son sens, et que la trahison des populations est évidente. Quel que soit le service, si celui-ci peut permettre de faire du profit, il est prévu de le privatiser un jour, quel qu’il soit! Hôpitaux, la SNCF (d’où la guerre des cheminots), nucléaire, etc…

14-06-25_3

Les États-Unis, les pays de l’UE et une vingtaine d’autres États ont entamé à Genève des négociations sur le commerce des services. Signe particulier : ces tractations devaient rester secrètes pendant cinq ans. WikiLeaks a réussi à lever en partie le voile sur leur contenu.

Tout devait rester entièrement secret. Rien ne devait filtrer des négociations sur l’accord sur le commerce des services (ACS) entamées depuis deux ans à l’ambassade d’Australie à Genève entre les États-Unis, l’Union européenne et une vingtaine de pays.

Une vaste entreprise de libéralisation qui touche jusqu’aux services publics fondamentaux. Des mesures assurant une confidentialité totale des discussions ont été prises, dans un langage digne d’un scénario à la James Bond. Les textes établissant l’avancée des pourparlers ont été « classifiés », selon un jargon utilisé généralement pour les dossiers secret-défense. Ils doivent être « protégés de toute diffusion non autorisée » et stockés dans un système d’ordinateurs lui-même classifié et maintenu « dans un building ou un container clos » sous haute surveillance. L’objectif déclaré est que rien ne puisse transpirer du contenu de ces tractations « jusqu’à cinq ans après la conclusion d’un accord » ou la fin des négociations si celles-ci devaient finalement ne pas aboutir.

C’était sans compter sur la dextérité des lanceurs d’alerte de WikiLeaks qui sont parvenus à récupérer une partie des textes surprotégés. Ils ont publié ainsi le 19 juin sur leur site l’annexe du traité en préparation consacré aux services financiers.

https://wikileaks.org/tisa-financial/

Ces révélations soulignent, en fait, l’ampleur de l’offensive engagée par Washington, suivi par les États membres de l’Union européenne, pour permettre aux multinationales de truster, le moment venu, le commerce des produits financiers mais aussi celui de tous les services sur les grands marchés transatlantique et transpacifique, dont les négociations, on le sait, avancent au même moment, dans la plus grande discrétion.

Contourner les résistances populaires et réfractaires de l’OMC

Les pourparlers secrets pour parvenir à un accord sur le commerce des services (ACS) ont démarré en 2012 et leurs initiateurs entendent tout faire pour les conclure avant la fin 2015. Ils sont en fait destinés à contourner l’obstacle que constituaient les résistances de forces progressistes, de mouvements sociaux, de syndicats et de plusieurs pays en développement pour la conclusion d’un accord global sur le commerce des services (AGCS) au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Devant la paralysie du processus multilatéral lancé en 2001 dans le cadre du cycle dit de Doha de l’OMC, un groupe de pays a décidé, sous l’impulsion des États-Unis et des États membres de l’UE, d’entamer, il y a deux ans, une négociation parallèle.

Autrement dit : désavoué démocratiquement et donc sorti par la porte, l’AGCS pouvait ainsi rentrer par la fenêtre sous l’impulsion d’une cinquantaine de gouvernements. Les négociateurs autoproclamés ont l’espoir de définir dans un cadre plurilatéral des normes pour qu’elles s’imposent, à terme, comme unique référence internationale. Ils misent d’évidence sur leur poids économique – ils représentent ensemble près de 70 % du commerce mondial – pour rallier en fin de compte les pays récalcitrants de l’OMC court-circuités. Le lieu géographique des tractations a simplement été transféré de quelques rues à Genève, passant du siège de l’OMC aux locaux de l’ambassade d’Australie, pays opportunément tout acquis à la libéralisation.

Principale source d’inspiration du groupe : les « experts » de la « coalition globale des services » (GSC) au sein de laquelle on retrouve, côté états-unien, les géants du secteur (banque, Internet, énergie) mais aussi, côté européen, le Medef ou le poids lourd français, Veolia (voir ci contre). Le document diffusé par WikiLeaks, qui correspond au relevé de la négociation au 14 avril dernier, révèle le forcing déployé pour banaliser le commerce des produits financiers, comme si rien n’avait été retenu des causes du krach ravageur qui s’est produit seulement sept ans en arrière.

Échanges financiers, 
le retour du délire

Les normes proposées dans l’annexe du texte secret consacré au commerce des produits financiers visent d’abord à restreindre la capacité d’intervention de la puissance publique et se fixent ouvertement comme objectif un modèle « autorégulateur » de la finance. Les États signataires du futur ACS ne seraient quasiment plus autorisés à légiférer pour limiter les transactions financières transfrontalières (article X 3.2.).

Au nom de la libre concurrence les « monopoles d’État en matière de fonds de pension » – traduisez : les systèmes publics de Sécurité sociale – seraient, à terme, démantelés. Même « les assurances pour calamité naturelle » se devraient de ne plus fonctionner sous contrôle public.

Source et article complet à faire circuler d’urgence: Libération

Trouvé sur Wikibusterz

Au nom du profit, le nombre de chômeurs va exploser, les investisseurs privés vont investir en masse dans les services européens qui seront privatisés, ce n’est pas de la politique, ce n’est pas de la géopolitique, c’est de la haute trahison, les populations étant tenues à l’écart de ces décisions iniques!!!

Pour info, nous avons déjà relayé un article ici sur le sujet hier, mais de telles infos ne sont jamais assez expliquées, détaillées et relayées!

11 commentaires

  • yoyo

    wikikilike plié en deux !
    Quand est ce qui le mettent en prison l’autre rigolo ?

    Circulez y a rien à voir !

  • Bonjour les moutons. C’est ce qu’on pourrait appeler l’euthanasie !
    Caillasse du jour : Sarko, Hortefeux, Hollande, Valls, l’esprit de famille

  • ROY

    L’ACS c’est une dérive de l’AGCS, les étatsuniens et autres malfrats (dont des hommes politiques français hautement complices et tout autant hautement responsables des problèmes que nous supportons).

    Les services publics sont menacés pour ce qui est source de profits. Quand arrêterons-nous ces mafieux ?
    Devons-nous attendre que le pays soit en faillite totale pour mettre fin à ces exactions ?
    Le service public hospitalier est lui aussi dans l’engrenage et si nous nous laissons faire nous nous retrouverons devant un système de santé à l’américaine, en plus clair: « celui qui ne pourra payer des soins exhorbitants sera laissé pour compte… » quant à la Sécurité sociale, aux caisses de retraites il est très important que nous ne nous laissons pas faire!
    Certains hospitaliers ont déjà dénoncées les dangers de l’ACS:

    http://autonomes.blogspot.fr/2014/06/laccord-sur-le-commerce-des-services.html

    Mais il n’y a pas d’autre alternative que la démission du gouvernement actuel qui poursuit la politique ultralibérale (de manière insidieuse et hypocrite) du précédent gouvernement.

    Tous des crapules!
    Les résultats de leurs actions sont là, bien là, et c’est probant quant à leur traitrise vis à vis de notre pays.

    Alors pour résoudre nos problèmes, il n’y a plus qu’une seule solution, il faut s’attaquer à la source même du mal, en fait s’attaquer à la cause et non aux effets.

  • Berrurier

    Vulgairement parlant si on ne se bouge pas le cul on va l’avoir profond très bientôt. Heureusement que la coupe du monde de foot (truquée par la FIFA) est là pour continuer à endormir le bon peuple de moutons (non enragés ceux là). Sans vouloir être pessimiste il y a urgence à se hâter très rapidement !

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    « Plan prévu depuis longtemps » …quelle surprise, …et après ça ya pas de complot contre nous, …ben voyous ; …moi je cris au complot contre l’humanité depuis longtemps, mais personne ne voulait me croire,http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif …je savais que l’avenir me donnerait raison, et là c’est bel et bien le cas !

    AU SECOURS, …AU COMPLOT ! …non, non, pas possible les secours sont privatisés aussi, DOMMAGE !
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Lilith Lilith

    je travail dans le secteur public et il vrai que depuis 5 ans beaucoup de service disparaisse car automatisé ou comme pour les banques c’est le client ou le citoyen qui fait le boulot, dans les administrations comme celle ou je travaille c’est le bas de la pyramide qui trinque la ou il y avait 3 ou 4 employés il en rest 1 ou 2 pour faire le mème boulot les administrateurs ce retrouvent également à devoir faire toute une partie du travail ce qui a pour concequence baisse de la qualité des services!!

    le gros problème de nos sociètées est que l’ont en arrive a la pyramide inversée trop de monde en haut et trop payé et de moins en moins de monde en bas pour faire le boulot, accepter les sacrifices, coupes salariales et retour au 40 heures semaines.
    chercher l’erreur http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

    a quand l’administration cotée en bourse?

  • engel

    Ouah!!!!! , Champagne!

    Le journal l’humanité découvre enfin que le capitalisme complotent en secret l’asservissement et le dementellement des administrations nationales et des peuples.
    Avec renseignement à l’appui.

    Encore bravo, Mr, pour ce tressaillement d’honnêteté tardive.

  • babouille babouille

    bonjour, à tous.
    je lis vos articles régulièrement, il y a toujours des commentaires critiques, mais je me pose la question que nous devrions tous se poser :
    comment faire pour sortir de ce plan qui n’a que pour but de nous asservir au travail pour payer des dettes créer par des prêts à intérêts explosif qui ne font qu’augmenter nos taxes, impôts…
    pour ma part j’ai eu un commerce que j’ai du liquidé après 5 ans du justement à une politique de ville libérale à outrance. laisser installer de plus en plus de chaine qui nous vendent des produits dit de qualité dont on ignore la provenance.
    Je suis pour le commerce de proximité qui créer des emplois dans un esprit saint ;)
    et non pas ces grosses enseignes qui profite de vos faiblesses pour vous faire trimer encore et se faire encore plus de profit sur votre labeur.
    Donc pour lutter à mon niveau voici ce que je fais
    je paye en espèce ainsi pas de trace de mon rythme de vie sur mon compte en banque et la banque ne sait pas ce que je fais.
    j’achète le plus possible d’occasion, pour recycler et ainsi éviter une production de neuf.
    je ne profite pas des actions ou obligations qui ne font que contribuer à notre perte par les biais des investissement fait avec notre argent.
    J’ai lu le livre d’alain soral : comprendre l’empire ou il explique ce que sont la droite et la gauche ( deux parties à but libérale )J’ai également lu stephane hessel qui m’a vraiment donné envie de faire changer les choses.

    Mais je me pose toujours la question que puis je faire de plus à mon niveau pour enrayer cette décadence. Mais je m’apperçois que dans mon entourage personne ne partage les infos de ce site ou autre, alors est ce que les gens ont baissé les bras ? je me le demande.
    Si vous avez des idées je regarde régulièrement ce site je suis à l’écoute ;)pour changer notre vie.
    ( je regarde aussi rosevelte 2012 et attac )

    • Là, je ne peux te dire qu’une seule chose: MERCI!!! Haaaaa je désespérerais aujourd’hui!
      Les garanties pour l’avenir: 65 partages et 662 vues
      L’acs le pacte secret: 765 et 4165 vues
      La manif à Paris dont au final on se fout royalement puisqu’elle n’aura aucun impact direct sur notre avenir: partagé plus de 10 000 fois et plus de 73 000 vues!
      Mais les gens se foutent de leur avenir ou quoi? Ils n’ont pas conscience ou ils ont baissé les bras? C’est désespérant!
      Je sais qu’on se sent tout petit, mais c’est pas en agissant ainsi que quelque chose va bouger, vraiment! L’union fait la force? L’union je la cherche encore, vraiment!!!
      Mais je vois qu’il y a encore de quoi espérer, il y en a qui s’intéressent vraiment à l’avenir!

  • babouille babouille

    apres un rapide calcule seuls 4% de mes contacts sur face bouc lisent mes posts, qui sont-ils ?
    Un ex ouvrier soudeurs qui se libère d’un cancer et attends de rentré dans la gendarmerie
    et l’autre est un partisan du FN sans emplois.
    moi meme ex commerçant restaurateur puis intérimaire en attente de formation pour reprendre un autre affaire dans une branche différente mais toujours de bouche.
    bon, dite moi si cela est représentatif des lecteurs de ce site ?