Etude : 75% des échantillons de pluies et d’air sont positifs au Roundup de Monsanto

Monsanto

Oui, vous avez bien lu, du Roundup a été trouvé dans des échantillons d’air… Il s’agit d’une étude menée par l’US Geological Survey (USGS), et effectuée au Mississipi.

Avant de vous écrier qu’il s’agit des Etats-Unis et non de la France, ravisez-vous : la France n’est pas en reste concernant l’utilisation de Roundup, et surtout,… l’air et la pluie ne sont pas, par définition, quelque chose de figé.

L’étude fut publiée  dans le journal Environmental Toxicology and Chemistry, et fut menée entre 1995 et 2007. Elle se porte sur la totalité des pesticides utilisés au Mississipi. A savoir donc que, bien que l’herbicide de Monsanto soit le plus présent dans les échantillons, un nombre de produits chimiques bien plus important est en plus de cela retrouvé…

En résumé, voici ce que l’étude a révélé :

  • 37 composés ont été détectés dans les échantillons d’air ou de pluie en 2007, 20 d’entre eux étaient présents à la fois dans l’air et de la pluie.
  • Le glyphosate, la substance la plus puissante du Roundup de Monsanto, est l’herbicide prédominant à la fois dans l’air (86%) et la pluie (77%) en 2007.
  • En 2007, il y a eu des pics de concentration de pesticides dans certain échantillons, bien qu’en contrepartie, les valeurs médianes étaient souvent plus basses.
  • En 1995, sept substances furent retrouvées en moyenne, contre cinq en 2007. Parmi ces dernières, l’atrazine, métolachlore, et propanile ont été détectées
  • La présence d’herbicides en 2007 était légèrement supérieure à celle de 1995, et  était majoritairement du glyphosate.

Selon l’étude, 2 millions de kilos de glyphosate fut dispersés dans le Mississippi, ce qui représente 55% des herbicides utilisés. Ce qui explique la prédominance du glyphosate dans les échantillons. L’étude établit également une estimation : en août 2007, les Mississippiens ont respirés en moyenne 2.5 nanogrammes de glyphosate par mètre cube d’air. Sachant qu’un adulte respire en moyenne 11 mètres cube d’air par jour, cela représente sur une journée 27.5 nanogrammes de glyphosate par jour. Cela parait peut-être peu sur une journée mais imaginez la quantité sur des années cumulées. De plus, le glyphosate n’étant pas la seule substance respirée, imaginez le cocktail mortel dans votre organisme…

 

Pour information, le glyphosate est accusé de perturber le système endocrinien, de causer les intolérances au Gluten, d’avoir des effets sur les fœtus, et de provoquer des malformations gravent chez les agriculteurs qui l’utilisent…

Source: Newmanity.com via Fortune

 

10 commentaires

  • Le Gaulois libre

    Le 6 juin 1944, nous n’avons pas été libérés de l’occupation allemande, nous avons été occupés par les américains.

    Notre liberté reste à conquérir.

  • Berrurier

    C’est cela le plus terrible c’est que les français ont cru en 44 que les américains venaient les délivrer…. Monstrueuse erreur car ils sont venus pour nous mettre sous protectorat. A l’époque il y avait un homme d’état qui s’est opposé à cela Charles de Gaulle à qui nous devons notre liberté. Sans lui nous étions occupé par les ricains comme un pays de collabos et au même titre que les perdants. Si nous avions eu d’autres de Gaulle nous n’aurions pas eu cette erreur qu’est l’union européenne totalement antidémocratique et qui devient de plus en plus totalitaire. Désolé si cela est hors sujet mais ce que nous vivons est la conséquence des actes de nos « pouriticiens » et le monstre Monsanto va se régaler avec le traité transatlantique il va finir le travail déjà bien commencé à savoir nous tuer tous……

  • moi qui pensais être à l abri avec mon potager en bio…

    Merci Benji, je reprends cet article pour les brins…

  • Capitou Capitou

    j’ai remué mes souvenir d’étudiant en protection de l’environnement pour résumer cela sur le topic du forum :
    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=10&t=7731

    et oui, quand j’étais étudiant, notre prof d’écotox (éco toxicologie, soit l’étude des poisons dans l’environnement)
    nous avait dit que certains toxiques sont retrouvés dans les glaces du pole nord :sweat:

    ça remonte à quelques paires d’années les bancs de l’université, mais :

    en fait, n’importe quelle molécule se répartie dans les 3 « compartiments terrestres »
    à savoir : le sol, l’air et l’eau.
    C’est ainsi que fonctionnent les cycles des matières (azote, carbonne, etc etc… le très connu cycle de l’eau…)
    Pour les pesticides c’est pareil…
    Pour toutes molécules c’est pareil, et selon leurs caractéristiques physico-chimiques elles vont plutot se disséminer dans l’eau, dans l’air ou dans le sol… (solubilité, volatilité, affinité avec les éléments du sol…)

    Certaines ne seront présentent que dans 1 seul compartiment ou presque, mais la plupart se « divise en 3″

    Ensuite, une autre caractéristique est la biodégradabilité : une molécule est, ou n’est pas, utilisée, mangée, par la faune et flore, et la micro faune et micro flore (champignons, algues, bactéries)
    En découle sa persistance dans l’environnement…

    Je vous laisse deviner la persistance des pesticides !

    Enfin, encore une caractéristique est la toxicité :shock: :shock:
    Mais une des phrase d’or de la toxicologie est
     » rien est toxique, et tout est toxique, ce n’est qu’une question de dose »
    Ouf :) ……….. Enfin…….. :?
    Il faut se dire que nos amis les bactéries et champignons sont capables de grandes choses :rock:

    Une note d’espoir pour terminer mon message quand même
    Merde, quand même :lol:

    je pense que toutes les pollutions ne sont qu’une épine dans le pied de la Terre…
    Amaru Ka, Gaia, notre mère qui nous porte, est tellement forte… Elle a connu tellement de crises, et porte encore et tjs la vie en Elle…
    Une fois cette civilisation du Dollar effondrée, la Terre nous enfouira tout ça bien en profondeur pour digérer toutes ces saloperies humaines…

    Les oasis des Rhabbi, Bourguignon, et autres, et nous, seront la pour que les cultures du futurs s’épanouissent !
    :inlove: 8-)

    • Lionel

      Salut Capitou, je crois que la doctrine de la dose qui fait le poison a vécu…
      Depuis quelques années on le soupçonnait, c’est maintenant prouvé, certaines molécules sont plus actives en doses infinitésimales répétées qu’en doses massives, c’est vrai pour les composés chimiques mais également pour les radio-éléments !

      • Capitou Capitou

        oui, ça va de pair…
        mais tu as raison de préciser : quantité, avec fréquence d’exposition…

        doses infinitésimales répétées = grosse dose en 1 fois
        enfin plus ou moins grosse, et plus ou moins infinitésimales ^^

        c’est bien le cas des pesticides, que nous mangeons, buvons, et respirons un peu tout les jours…
        personne n’en ressent les effets directement, mais certains se retrouvent avec des cancers ou autres joyeuseté à partir d’un certain age…

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    la qualité de l’eau par commune et département (DOM-TOM inclus)
    mise a jour janvier 2013,

    fichier a télécharger en pdf:

    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=10&t=6921

    https://www.youtube.com/watch?v=5Gmo5zziNVw

    c’est mardi le jour du soleil vert

  • Natacha Natacha

    Comment en douter ! La Terre est un petit village.