En effet, passons à autre chose … suivant l’article précédent !

Alors que les derniers préparatifs se terminent pour le jour J, une menace se profile à sur trois des villes hôtes, Natal, Fortaleza et Recife. Elles risquent de connaître une épidémie de dengue pendant la période de la Coupe du monde, selon des chercheurs. La projection qu’ils ont réalisé et viennent de publier  dans « The Lancet Infectious Diseases ». Ils s’appuient sur les températures et les risques de précipitations attendues (hiver dans l’hémisphère sud) ainsi que sur les cas de dengue observés dans le passé. L’étude indique que le risque de dengue est nettement plus important dans les trois villes du nord-est du pays que dans les neuf autres villes hôtes, même si dans l’absolu le risque « est probablement faible ».

La dengue est une maladie virale propagée par les moustiques. Il n’existe ni vaccin ni traitement spécifique contre cette maladie, et une moyenne de 5% des personnes infectées par le virus développent en conséquence diverses pathologies pouvant mener au décès. Parmi les pays régulièrement affectés par la dengue, le Brésil est le plus touché depuis le début du siècle, avec plus de 7 millions de cas répertoriés entre 2000 et 2013.

La possibilité d’une grosse épidémie de dengue pendant la Coupe du monde, capable d’infecter les visiteurs et de se propager dans leurs pays d’origine, dépend d’une combinaison de nombreux facteurs, incluant le nombre élevé de moustiques, la susceptibilité de la population et un taux élevé de contacts humains/moustiques, explique le Dr Rachel Lowe, de l’Institut catalan des sciences du climat de Barcelone. Les auteurs de l’étude de projection visant la Coupe du Monde espèrent que grâce à leurs travaux, les autorités locales pourront prendre des mesures pour combattre les moustiques dans les villes les plus à risques.

La « Dengue (phonét = la Dingue) est aussi appelée « grippe tropicale », « fièvre rouge » ou « petit palu », est une infection virale, endémique dans les pays tropicaux. La dengue est une arbovirose, transmise à l’être humain par l’intermédiaire de la piqûre d’un moustique diurne du genre Aedes, lui-même infecté par un virus de la dengue de la famille des flaviviridae.

Cette infection virale entraîne classiquement fièvre, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, fatigue, nausées, vomissements et éruptions cutanées. Biologiquement, on retrouve habituellement une baisse des plaquettes. La guérison survient généralement en une semaine.

Il existe des formes hémorragiques ou avec syndrome de choc, rares et sévères, pouvant entraîner la mort.

Il n’existe pas encore de vaccin ni de traitement spécifique antiviral, mais plusieurs vaccins sont en développement, dont certains sont proches de la commercialisation (études cliniques de phase III en cours).

La prise en charge repose sur un traitement symptomatique à base de médicaments contre la fièvre et la douleur. Cependant, la dengue pouvant en de rares cas évoluer vers une forme hémorragique, la prise d’antiagrégants plaquettaires comme l’aspirine est à proscrire. La prévention collective repose sur la lutte contre les moustiques vecteurs (extermination, chasse aux eaux stagnantes…) et sur les mesures de protection préventives individuelles contre les piqûres de moustiques.

« Il n’y a aucun traitement« .

17 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Ben dis donc, ça va en faire un sacré paquet de dingues là-bas, …et ce dans tous les sens du terme quoi ;o)

    Ben oui entre les Dingues de Foot, les Dingues des Gangs qui vont essayer de gâcher la fête en semant la terreur, et maintenant les Mosquitos http://boletinmexico.com.mx/?p=40284 ; …là c’est sur elle va être chaude et mémorable cette coupe du monde au Brésil. On risque de s’en souvenir longtemps là (^-^)

  • pourpour

    « La projection qu’ils ont réaliséE » !!!

  • robertespierre

    « Le facteur sonne toujours 2 fois »:-)))

    https://www.youtube.com/watch?v=IffydV5ZU-8

  • voltigeur voltigeur

    C’est pour cela qu’ils ont sorti les chars?? Ok! je sors ♥♥

  • So So

    Les ordres des médecins et pharmaciens, les labos pharmaceutiques, systèmes sanitaires noyautés par les lobbies voire même la presse médicale « de référence » ne peuvent décidément jamais renoncer à utiliser la PEUR pour assoir leur suprématie et pérenniser la croissance de leurs profits.

    Il serait grand temps de revenir à une approche plus naturelle et pragmatique de la maladie. Quelques traces ténues des savoirs guérisseurs ancestraux, partis en fumée avec les sages femmes (avant que le terme soit galvaudé au point de n’être plus qu’associé à la seule fonction d’assistance à l’obstétricien mâle) qu’étaient les sorcières, tant honnies de l’église et des pouvoirs, se retrouvent encore dans certaines expressions de langage courantes : on « attrape » une maladie.

    Peu importe la concentration de virus et autres bactéries, certains attraperont une maladie et d’autres non(cf. le déroulement des épidémies)sans que l’on (la médecine doctrinale moins que tout autre) parvienne à expliquer pourquoi (on nous parle de facteurs de risque, de vertus soi-disant protectrices des vaccins – qui dans bien des cas restent toujours à démontrer -, de faute à pas de chance, de soi-disant prédisposition -génétique ou environnementale); si l’on considère qu’on « attrape » la maladie et qu’il s’agit dès lors bien d’un « acte d’appropriation » (conscient ou non), l’organisme « malade » apparaît alors comme un organisme qui agit en interaction/fusion, échange de l’information, de l’énergie, avec un autre organisme vivant.
    L’attitude que l’on adopte en la circonstance peut dès lors varier : soit on cherche à tout prix à éviter tout échange en bombardant les deux parties de substances chimiques et pharmaceutiques (antipyrétiques, antibiotiques, antiviraux, etc.) jusqu’à ce que le plus faible (qui n’est pas toujours celui que l’on croit) déclare forfait, soit on accompagne et soutient les efforts de l’organisme malade(en respectant la fièvre, en s’appuyant et en stimulant ce que l’on nomme – faute d’en comprendre le mécanisme – « l’effet placebo » – qui est en fait la capacité intrinsèque d’auto-guérison de l’organisme – à l’aide d’infusions ou décoctions végétales, de remèdes homéopathiques, de paroles, de passes énergétiques…).

    Je puis affirmer sans risque de me tromper que les munitions utilisées par les forces anti-émeutes sont, et de loin, bien plus létales que le virus de la dengue et la malnutrition chronique réunis ; tout en sachant que des trois, seule la dengue est susceptible d’affecter le touriste de passage…

    chose qu’il pourra éviter en restant sagement chez lui pour suivre l' »événement » mondial sur son écran de télé. Au pied le gentil toutou…ouarf ouarf

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    une épidémie de dengue qui toucherai des milliers de supporters de foot et les joueurs et tout et tout.
    ça faisait longtemps que j’avais pas lu une aussi bonne nouvelle.
    Je remercie d’avance chaque moustique qui au péril de sa vie piquera l’un d’entre eux

  • Mata Hari Mata Hari

    Bonjour les Bibis,

    Voici  » LE  » remède naturel !

    « RECETTE » pour éradiquer une DENGUE ou le CHIKUNGUNYA
    (en 24h à la condition d’agir immédiatement dès les premiers symptômes.
    Ce qui sous-entend que vous avez déjà tous les ingrédients chez vous…)
    Pour les Martiniquais & les Guadeloupéens,
    je vous rappelle que tous les produits cités sont disponibles
    dans vos magasins Diet Discount.

    Chlorure de Magnésium
    Extrait de pépins de pamplemousse
    Quinton Isotonic
    Acerola (vitamine C)
    Ne pas hésiter à doubler voire tripler la dose conseillée au début

    Argent Colloïdal : C’est LUI, le TUEUR du Virus !

    2 à 3cl au minimum (4 à 6 bouchons) toutes les 2 heures (en sublingual)
    Pourquoi toutes les 2h ?
    Parce que le foie élimine l’argent colloïdal au bout de 2h.
    Faites cela jusqu’à disparition du mal-être.
    Vous pouvez poursuivre une dizaine de jours
    avec 2 à 3 prises par jour
    si vous voulez assurer un bon « nettoyage » de l’organisme.
    Il n’y a ni contre indications, ni effets secondaires.

    Et buvez beaucoup d’eau…! (à très faible teneur en sodium)

    ( Source : http://www.argent-colloide.com/ )

    • vanvoght

      merci d’en remettre une couche sur l’A.C . vu l’épidémie qui sévit en ce moment en gwada je prend un petit verre tous les matins et pas encore eu de problème . j’attend de pouvoir le tester sur un cas avéré , ce qui ne saurait tarder .
      si c’est concluant benji pourra rajouter ce résultat sur mon tuto qu’il as dejas mis sur le site .

  • Ravenfr

    Slt
    Arrêtez de délirer avec vos sornettes de fin du monde et de tout le monde y va mourir. Vous vous aimez vous faire flipper et faire flipper les autres et je ne comprends pas pourquoi honnêtement ça craint et ça craint bien plus que la fièvre dengue

    • samlours94

      Eh oui, les prophètes de la fin du monde sont de retour et on y voit toujours un peu les mêmes …
      Ils jouent le jeu du système : de parfaits petits soldats de la propagande néo-libérale qui ne saurait survivre sans cette peur du chaos permanente …
      Tant que ces gens là n’auront pas compris ça, on aura toujours ce genre de conneries!
      Mais rassures toi, ce sont les mêmes qui ralentissent devant les accidents pour jouer les voyeurs et qui sont d’ailleurs souvent adepte du pire qu’on puisse trouver sur la toile.Souvent ces gens là sont de parfaits adeptes de la télévision en général, des potins divers, des rubriques « chiens écrasés » …
      Des êtres humains tout ce qu’il y a de bas de gamme. Pas étonnant que rien n’avance dans cette société !
      Navrant ! …et pathétique :)

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Ça m’est lourd !

        Il est vrai qu’avec un tel commentaire, le niveau se voit relevé !!!!

        Avec un tel raisonnement, il n’est dès lors plus possible de relayer une quelconque information sur un risque ou l’autre, sans s’attirer les foudres de personnes se prenant pour les « nombrils du monde »

        JUSTEMENT CEUX QUI VEULENT NOUS DIRIGER ?