Saint Gattaz part en croisade contre le SMIC et la précarité

Il y a un peu plus d’un mois, Pascal Lamy  relançait  l’idée d’un SMIC au rabais, chère à Edouard Balladur sous la forme du CIP (mais qui lui coûta probablement sa carrière politique et la présidentielle…), idée qui fut ensuite reprise sous la forme d’un  « contrat première embauche », par Dominique de Villepin sans qu’aucun des gouvernements n’arrive à l’imposer, la faute à la mobilisation de la jeunesse hostile à l’idée (et avec raison !) de démarrer sa carrière avec un « SMIC au rabais ». Cela fait donc vingt ans que la droite tente sans succès d’imposer des salaires de misère à la jeunesse de ce pays. Cet état de fait semble aujourd’hui insupportable à une partie des leaders « socialistes », comme l’ancien directeur de l’OMC Pascal Lamy ou encore l’ex ministre des affaires étrangères Hubert Védrine qui s’était positionné pour « des petits boulots payés en dessous du SMIC ».

Ces derniers jours, c’est Pierre Gattaz, le patron du MEDEF, qui relance l’offensive avec comme cibles prioritaires les chômeurs de longue durée et les jeunes sans formation, ce qui constituera pour ces catégories de personnes une double peine et l’assurance de ne jamais pouvoir sortir de la pauvreté, même en travaillant… On retrouve là le vieux réflexe patronal de criminalisation des populations précaires ainsi que sa volonté congénitale de profiter de la situation de faiblesse de ces populations pour accentuer leur exploitation et faire en sorte de les maintenir captives, s’assurant ainsi une main d’oeuvre soumise et bon marché.

Bien sûr, et comme toujours, cet esclavagisme moderne se présente sous des traits  philanthropiques, Saint Gattaz se dit en effet : « désespéré de voir d’abord 150 000 décrocheurs de l’Éducation nationale ». Mais ce n’est pas tout, car Saint Pierre repousse sans cesse les limites de l’empathie, et il se trouve également « désespéré par le nombre de gens qui sont très loin, écartés de l’emploi, écartés du travail, écartés de l’entreprise ». Car pour Saint Gattaz, il y a là évidemment un gisement de main d’oeuvre en situation précaire à exploiter. Et c’est cela qui est vraiment désespérant, sous le discours philanthropique, toute cette main d’oeuvre précaire pour ainsi dire sans défense, ces jeunes « sans formation » et donc corvéables à merci puisqu’ils ne peuvent prétendre à aucun emploi qualifié, ces gens « écartés de l’entreprise » alors qu’on pourrait les exploiter jusqu’au trognon. D’où finalement la question lancinante de Saint Gattaz : « qu’est-ce qu’on fait des 3.3 millions de chômeurs ? ». Car il en a quasiment la bave aux lèvres, Pierre : 3.3 millions de chômeurs, donc des gens à la merci du patronat, un gisement quasi inépuisable de main d’oeuvre qui demeure « écarté de l’entreprise », la faute à un SMIC trop cher… C’est sûr, on comprend mieux maintenant pourquoi le patron du MEDEF est « désespéré »…

9 commentaires

  • robertespierre

    Les amis de Garraz
    se sont appliqués,(et vous Messieurs les Militaires en général,et Gendarmes en particulier:observez!)
    à faire disparaitre du vocabulaire,le mot

    HEXAGONE

    effacer de la MEMOIRE COLLECTIVE

    ce que sont les contours de ce TERRITOIRE que VOUS protégez
    qui vous tient à coeur comme à tout CITOYEN

    c’est le fil d’Ariane
    que vous propose de suivre une Maman représentative de son pays,Médaille d’Or de la Famille FRANCAISE-Prix Cognac Jay

    C’est mon épouse et participe largement à ce que je transmets
    HONNEUR AUX MAMANS

    et si LE 25 MAI vous règlerez NOTRE problème d’Elections Européennes

    Ce sera avant tout
    en pensant à VOTRE MAMAN que vous honorerez particulièrement ce jour là

    Je suis Français,grâce à elle
    que me conseille-t-elle?Que m’aurait-elle conseillé?

    Faites lui plaisir avant tout

    ELLES SONT NOTRE AVENIR

    SOURCE D’AMOUR

    • robertespierre

      Offert à chacun et chacune avec toute ma tendresse

      Longtemps j’ai cherché

      Longtemps j’ai cherché à partager
      ce qui débordait de moi-même
      La Tendresse
      Longtemps j’ai cherché à partager
      Ce qui inondait tout mon être
      La Tendresse

      Elle n’avait pas de patrie
      Elle était universelle
      En ce monde dévorant
      Elle avait encore des ailes
      En ce monde déroutant
      Elle coulait dans toutes mes veines
      C’est elle qui donnait la vie
      Mais pas dans les éprouvettes

      Longtemps j’ai cherché à partager
      ……
      ….
      ….
      …inondait tout mon être
      La Tendresse(refrain)

      Tout bougeait dans la jeunesse
      Tout chancelait sur la Terre
      C’était le tribut de notre ère
      Qu’avait-on fait de toi Tendresse!
      En ce monde vieillissant
      Qu’on appelle Occident
      En ce monde renaissant
      Des pays de l’Orient

      Un jour j’ai trouvé à partager
      Ce qui débordait de moi-même
      La Tendresse
      Un jour j’ai trouvé à partager
      Ce qui inondait tout mon être
      La Tendresse

      Le jour où je l’ai rencontré
      J’ai eu si peur de tout casser
      Senti l’abîme sous mes pieds
      J’ai redouté la maladresse
      c’est de la nuit que je sortais
      Dans la lumière ainsi trouvée
      S’est évanouie la détresse

      (refrain )

      A partager dans la Tendresse
      A partager la vie est douce
      Et de colombe messagère
      A partager la vie est source
      Et toujours conduit à la mère
      Ce grand océan de tendresse
      Pour que toujours naisse la vie
      Pour que toujours vive la Terre

      Jean-Pierre Forrez
      printemps 1981
      Je ne voudrais pas blesser ces enfants nés par assistance
      aussi que chacun ait une pensée particulière d’affection,d’Amour pour ces petits et grands qui en ont encore plus besoin que les autres

  • Maverick Maverick

    En en fait, ça peut sembler bizarre, mais certains jours je serais presque tenté de relever le défi … Gattaz veut casser les salaires et rabaisser le niveau de vie ? Soit. On verra comment se porteront ses affaires et celles de ses amis, quand l’entraide, la débrouille légale ou illégale auront remplacé toutes ces prestations et services que l’on aura pu « démarchandiser ». Je ne suis plus si sûr d’avoir autant à perdre que ça ? De toutes façons, je ne l’emporterai pas au Paradis, alors …

  • claude77

    Le chômage en France, c’est 6 millions de personnes officiellement

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-mars-2014-151156

  • lumpenproletariat

    Chiche !!!
    Et parmi le public concerné, on trouvera sans problème des talents pour remplacer Sieur Gattaz lui même et toute sa clique…

    Vu l’état du Pays, un stagiaire à 1€ de l’heure peut largement mieux faire qu’une soit disant élite…

    Gattaz ira nettoyer les chiottes tout en conservant ses émoluments (toute ma compassion pour ces fétichistes de grosses voitures) pendant que de vrais talents à 1euros de l’heure redresseront vraiment le pays….

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Oh, St-Pierre Gâteux là ; …ça t’est jamais venu à l’idée que ne pas travailler dans ton monde d’esclaves pouvait être un choix, un principe, et même une valeur ! …Moi ça fait bientôt 9 ans que j’ai arrêté de t’engraisser pauvre con ; …et celui qui me remettra au boulot dans un tel monde dictatorial et dépourvu d’humanité, il est pas rendu, et c’est certainement pas toi pauvre naze qui va y arriver !