Réchauffement climatique : Quand les gouvernements falsifient les rapports climatiques…

Ils veulent du fric, du pognon, du flouze, de l’oseille, et qu’importe les moyens pour l’obtenir. L’alarmisme en est un, celui-ci engendre la peur, et l’adhésion par les mougeontruches**** du paiement de taxes diverses et a-variées, pour le plus grand bonheur des gouvernement-eurs. Que l’on soit d’accord ou pas, sur le « réchauffement/changement climatique, quel est l’intérêt de ce professeur de dénoncer les magouilles??. A part s’attirer les foudres de ces intervenants plus intéressés par l’argent, que par le climat et le devenir de la planète……

Le Professeur de Harvard, Robert Stavins a jeté, le mois passé, un pavé de plus dans la mare. Une révélation de plus. Chaque jour des voix s’élèvent pour dénoncer les tripotages des gouvernements, des officines liées à l’ONU, du GIEC et des organisations écologiques diverses pour faire croire au réchauffement climatique et même aux « changements climatiques ».

Dernièrement dans un meeting sur le climat à Berlin, trois-quarts d’un document aurait été volontairement effacé pour dissimuler des vérités. Ce professeur était l’un des deux coordinateurs d’un rapport clé qui devait être publié par l’IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change). Ce rapport était lié à la coopération entre les pays pour la réduction des émissions carbonées.

Il a été profondément affecté lorsqu’il était dans ce groupe de travail, où lui et un autre scientifique étaient entourés par une cinquantaine d’officiels gouvernementaux. Les réunions sur le climat sont toutes noyautées par des politiciens de tous les pays. La plupart d’entre eux lui ont dit que son texte n’était pas en ligne avec leurs intérêts et les négociations multilatérales qu’ils avaient menées par ailleurs. En clair les conclusions des scientifiques dérangeaient leurs combines.

Beaucoup de ces politiques travaillent sur un nouveau traité qui remplacerait le protocole de Kyoto en 2015 (encore un traité opaque). L’une des conclusions faites par ce Professeur est que le contenu de tous ces rapports est dicté par des politiques. Nous n’avons malheureusement pas les détails de ce que les gouvernements ont dicté, ni quels pays était impliqués. Nous avons compris que presque tous les pays importants étaient représentés.

Mais ceci démontre bien que les citoyens n’ont pas accès aux vraies informations. Que tous les rapports qui sont publiés sur le climat ne valent rien. Les motivations des États sont financières. Les États menant des politiques de dilapidation de l’argent public, cherchent par tous les moyens de gonfler leurs recettes. La trouvaille qui marche : faire peur aux citoyens avec les supposées catastrophes climatiques.

Ainsi de sombres tractations aboutissent à des propagandes alarmistes :

La température du globe augmente : C’est totalement faux. La température moyenne de notre planète n’a plus bougé depuis 17 ans.

C’est le CO2 qui est responsable du changement climatique : Faux. On sait qu’une grande partie de CO2 profite à la croissance végétale, et que les océans absorbent une partie du CO2, qui aboutit à la précipitation de carbonates. Les vrais scientifiques savent que c’est le soleil qui détermine le climat.

L’eau des océans monte : Oui, de quelques millimètres. On est très loin des prévisions catastrophiques qui annonçaient pour la fin du siècle la disparition de pays entiers. En réalité, la hauteur des océans a toujours fluctué au cours des ères. Il faut revoir ses connaissances sur la tectonique des plaques et sur le volcanisme très actif. La Terre est une planète tellurique, apparemment les politiciens ne le savent pas.

Les glaciers fondent au Pôle nord : Oui partiellement, mais ils s’agrandissent au Pôle Sud.

Nous pourrions continuer d’égrener encore beaucoup de fables que l’on nous raconte. Toutes ces calamités supposées sont des prétextes pour vous taxer : votre chauffage, votre carburant, votre électricité… et tout le reste, puisque tout ce que nous consommons demande de l’énergie.

Que de mensonges on vous fait avaler, pour vous faire les poches !

Par Jacques d’Eville – Source politics.be

Pour de plus amples détails concernant cette information, j’ai tenu à ajouter l’article du DailyMail, aimablement traduit par le site Resistance71, et qui décrit de manière plus approfondie et exacte les propos retransmis par le Professeur Robert Stavins. Le veilleur

Un expert de haut niveau sur la question du climat affirme que le gouvernement interfère dans un rapport crucial de l’ONU (GIEC)

Un universitaire américain de haut niveau a révélé de manière dramatique la façon dont des officiels du gouvernement l’ont forcé à changer un rapport hautement influenciel sur le changement climatique (anthropique) pour que celui-ci cadre avec leurs intérêts.

Le professeur d’économie (en Business and Government) de l’université de Harvard Robert Stavins a électrifié le débat mondial sur le changement climatique (anthropique) vendredi dernier en publiant en grande pompe en ligne une lettre dans laquelle il explique dans le détail cette incroyable interférence.

Il y dit que les officiels, représentant « tous les principaux pays et régions du monde » insistèrent sur des changements dans le rapport lors d’une réunion tard dans la nuit dans un centre de conférence de Berlin il y a deux semaines. Les trois quarts de la version originale du rapport ont fini par être expurgés !

Le professeur Stavins a affirmé que l’intervention représente « un conflit d’intérêts des plus sérieux » entre des scientifiques et des gouvernements. Sa révélation est importante parce qu’il est rare pour des experts nommés sur la question du changement climatique, de publiquement défier et questionner le processus qui se trouve derrière la compilation des rapports du GIEC sur le sujet.

Le professeur Stavins, professeur de Business and Government à l’université de Harvard, était un des deux « auteurs principaux coordinateurs » d’un rapport clef publié par le GIEC de l’ONU plus tôt ce mois-ci. Son chapitre du rapport original de 2000 pages concernait les méthodes de coopération des nations pour réduire les émission de CO2.

Les rapports du GIEC sont supposés être scrupuleusement indépendants dans la mesure où ils donnent des conseils scientifiques aux gouvernements du monde pour aider à modeler leur politique énergétique, ce qui affecte les subsides et les factures domestiques concernant l’énergie.

Le professeur Stavins a dit que les officiels de gouvernement à Berlin ont lutté pour faire passer de gros changements dans le rapport complet « Sommaire/Résumé pour les législateurs ». Ceci est la version condensée qui est généralement citée par les médias et les politiciens. Il a dit que leur but était de « protéger leurs positions de négociation » dans des pourparlers futurs au sujet du nouveau traité de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Le professeur Stavins a dit à notre journal qu’il était particulièrement préoccupé par ce qu’il s’est passé lors de la réunion d’un « groupe de contact » spécial. Il était un des deux scientifiques présent, entourés de 45 ou 50 représentants gouvernementaux. Il a dit que la plupart d’entre eux ont été clairs pour dire que

« quelque texte que ce soit qui était jugé inconsistant avec leurs positions et intérêts dans des négociations multilatérales doit être traité comme étant inacceptable. »
Beaucoup de ces officiels étaient eux-mêmes des négociateurs sur le climat, faisant face à la nouvelle tâche de mettre en place un nouveau traité pour remplacer le vieux protocole de Kyoto dans des négociations qui doivent débuter l’an prochain. Le professeur Stavins a dit :

« Ceci a créé un conflit d’intérêts irréconciliable. C’en est venu au point que le document devrait être appelé « Résumé par les législateurs et faiseurs de politique » plutôt que « Résumé pour les législateurs » et cela affecte sans aucun doute la crédibilité du GIEC. Le processus se doit d’être réformé »
Il a refusé de dire quels pays avaient demandé les changements, disant simplement que « tous les pays et régions étaient représentés ». Quelques annulations du rapport furent faites à la demande insistante d’une ou deux nations, parce que selon les règles du GIEC, les rapports doivent être approuvés de manière unanime.

Il a révélé que la mouture originale contenait beaucoup de détails sur la façon dont la coopération internationale pour réduire les émissions pourrait fonctionner et comment elle pourrait être financée. La version finale ne contient que des conseils superficiels, les détails ayant été retirés.

Ses commentaires font suite à une décision d’il y a deux semaines par le professeur de l’université du Sussex, Richard Tol, pour que son nom soit retiré des rapports antérieurs et d’un volume du rapport complet du GIEC, sur la base que ses écrits avaient été « tripotés » par les mêmes représentants gouvernementaux et étaient devenus bien trop « alarmistes ».

La lettre du professeur Stavins a provoqué une réponse de Bob Ward, le directeur de la politique de la London School of Economics et de l’Institut Grantham et une féroce critique de ceux qui sont des dissidents de l’orthodoxie sur le changement climatique (anthropique). Mr Ward a demandé sur Twitter s’il était apparent que

« le processus gouvernemental d’acceptation du GIEC avait été brisé. »
Il a admis hier que l’affaire a montré que « le GIEC n’est pas un processus parfait, bien qu’il soit difficile d’en imaginer un meilleur. ». La professeur Judith Curry, chef du département de science climatique au Georgia Institute of Technology à Atlanta a déclaré qu’entre eux deux, les professeurs Tol et Stavins ont montré que le processus (du GIEC)

« était pollué par des considérations politiques évidentes ».
Le QG du GIEC de Genève n’a pas pu être joint pour obtenir ses commentaires…

Par David Rose – Traduction par Résistance 71 – La lettre du professeur Stavins (en anglais)

Source LeVeilleur

Illustration Opération Leak Spin

**** Mougeontruches = moutons pour suivre, pigeons pour payer, et autruches pour ne pas regarder la réalité en face..♥♥

18 commentaires

  • TheNowaytogo

    Météo falsifiée aussi !

    Cet été les documentaires vont se multiplier au suet du « Climategate » , voici le teaser de « SKYSCRATCH3:

    • Norbert

      .Je suis totalement d’accord avec l’article.

      La terre vit comme nous ,etre humain,sauf qu’elle vit beaucoup,beaucoup, plus longtemps,
      Comme l’etre humain(72% d’eau)elle a des acces de fievre,des acces d’humeur.
      La terre n’appartient pas a l’homme,mais l’homme appartient a la terre.
      L’homme veut se croire plus important qu’il n’est alors qu’il n’est absolument rien.
      Ce n’est qu’un petit microbe,malfaisant(la faute de quelques uns) parmi les autres sur terre.

      Quelques pretendus scientifiques toujours avide de fric et de faux pouvoirs ,comme d’habitude,surfent sur la peur des pauvres peuples.
      Ce sont que des opportunistes .
      Ils ne savent rien de la terre ou presque et ils inventent tout.
      C’est leur business.

      Pour rappel:notre principal reservoir a oxygene est le plancton des oceans et non les forets.
      Alors arretons de polluer les oceans.
      Arretons de fabriquer de la nourriture de merde(OGM,cochon clone,poulet au chlore……),
      des produits de merde a vie programmes pour faire tourner le business des multinationales,
      des divertissement de merde pour les simples d’esprit,
      des infos de merde pour apeures les peuples,…..ect…..

      La vraie ecologie,le vrai bien-etre c’est ca,le reste est caca.

      La plupart de ces pretendus scientifiques ne le sont que de noms.
      Ils ont vendu leurs ames au diable.

  • cabosse cabosse

    Il y a de moins en moins de neige dans nos région chaque hiver (rien cette année) mais il n’y a pas de réchauffement?

    Il n’y a presque pas gelé non plus cet hiver mais il n’y a pas de réchauffement?

    Le printemps avait 1 mois d’avance mais il n’y a pas de réchauffement?

    Avant de regarder des statistiques de ci de la êtes vous sorti de chez vous récemment? Est ce que vous ne voyez pas vous même ces changement ou vous avez besoin comme tout bon mouton de votre PC/tablette pour vous faire un avis?

    Je pense au contraire qu’on est à l’aube de grands changements et que le gulf stream n’en a plus pour très longtemps.

    • Planete bleu Planete bleu

      Je suis d’accord avec toi cabosse, il suffit d’observer la nature pour voire que les choses change, on a plus vraiment de saison et en plus de ce tu a dit, maintenant on va rarement en hiver au dessous de 0 degré. Je me souviens que d’en mon enfance il faisait vraiment très froid. J’ai une tante qui habite en montagne. Elle a constaté qu’il fait de plus en plus chaud au sommet des montagnes.

    • 2012, 2013, y’a pas eu de neige ?
      On a eu des hivers relativement froid et ils ont duré jusqu’en Mai.

      • cabosse cabosse

        On a eu des UN relativement froid et ils ont duré jusqu’en Mai.

        L’hiver 2012-2013 a été long et frais mais pas froid et il y a eu très peu de neige. Biensur aujourd’hui 3cm paralyse le pays mais 10 ou 15 ans en arrière il était fréquent de voir 20cm de neige en plaine aujourd’hui c’est fini, le dernier vrai hiver qu’on ai eu c’était il y a 6ans

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Bonjour Cabosse,

      En réponse à ton questionnement, je ne peux que te dire que ceci. Alors que le phénomène de El Nino est censé buter sur les côtes du nord Chili jusqu’au nord de l’Ecuador, il atteignait la partie sud du Golf de Californie jusqu’au sud Guatemala depuis fin octobre et y est encore, donc plus au nord. Les vents chauds qu’il génère, passent aisément la fine bande de terre qu’est l’Amérique Centrale pour se retrouver happé par ceux du Gulfstream.
      Le trajet de ce dernier se trouvait également plus au nord et quelque peu moins puissant qu’à l’habitude (??). L’air chaud ainsi véhiculé faisait barrière au froid Arctique censé descendre pour nous donner nos hivers. Suivant les courants marins, il fut à plusieurs reprises, constaté que des courants chauds s’engouffraient dans la Baie de Baffin jusqu’au nord des Terres du même nom.

      Résultats :

      Enorme déficit hivernal pour une majorité de l’hémisphère nord. Certaines régions sous le cercle arctique, n’ont eu que peu d’épisode neigeux et des températures plus élevées que la normale.

      Comme je l’ai déjà suggéré, nous sommes sur une énorme « taque » de cuisson à induction, http://les-verites.skynetblogs.be/archive/2011/01/27/serait-ce-l-origine-reel-du-rechauffement-global.html Pourquoi croyez-vous que peu d’informations filtrent dans les médiats, sur l’observation d’un réchauffement sur les autres planètes de notre système, similaire au notre et proportionnel à leur éloignement soit du soleil (pas encore certains), soit d’une source encore inconnue dans l’espace. Certains chercheurs seraient arrivés à la conclusion simplifiée ici, d’une explosion d’une étoile et de la destruction de son propre système, dont une forme de blast se serait déplacer au sein de l’espace, nous percutant d’ondes électromagnétiques non perceptibles par nos appareils de mesures (non calibrés puisque inconnus)! C’en revient à chercher quelque chose dont on ne sait à quoi il ressemble !
      Pour en revenir au réchauffement, il peut provenir en effet, du soleil (lui aussi peut en être affecté), mais surtout par une croissance de l’activité des noyaux ce qui influence les mouvements de convection mantelliques et donc la lithosphère qui se trouve malmenée par des ondulations plus importantes (d’où augmentation des séismes et éruptions volcaniques, par ailleurs, on assiste à une réactivation de certains points chauds anciens et d’autres plus récents).

      L’anthropisme n’est pas aussi important qu’il l’à été décrié, la valeur du CO2 a été depuis le départ, prise comme unité de conversion des autres GES ce qui a donc contribué à le faire passé pour « LE » GES le plus important. Mais la conversion de ces autres gaz, pourtant plus lents à s’éliminer naturellement, les a fait passé au dernier plan (voir leur PRG : Potentiel de Réchauffement Global).

      Exemples : (durée de vie // PRG )

      La vapeur d’eau : 1semaine // 8
      CO2 : 100 ans // 1
      Méthane : 12 ans // 23
      Oxyde nitreux : 120 ans // 296
      PFC (CF4,C2F6) : <50.000 ans // 5.700
      SF6 : 3.200 // 22.200

      • cabosse cabosse

        Bonjour Eagle,

        c’est toujours un plaisir de te lire, oui El Nino est très fort cette année après il y il a tellement de paramètre qui entre en compte et je ne suis pas assez qualifié pour prédire quoi que ce soit je constate simplement ce que je vois.

        Mais je reste convaincu qu’il y a réchauffement/changement climatique je ne dis pas non plus que l’homme en est responsable ca peu très bien être un cycle naturel (que l’on accélère ou pas)dire qu’il ne se passe rien ou que le réchauffement est de la fumisterie c’est se voiler les yeux.

      • Eaglefeather Eaglefeather

        En effet, et là j’adhère à 100…./100 à ta réflexion !

      • Thierry92 Thierry92

        Quelle est la raison de l’augmentation de la banquise au pole sud?

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Bonsoir Thierry,

        La question à déjà été posée à mainte reprise, mais jusqu’ici nada ! Comme si la question n’avait jamais été posée !! :(
        pourtant il y a un fait évident et avéré, il y a bien de l’activité volcanique sous-glaciaire.

    • Vous confondez climat et météo. Le climat c’est sur 30 ans.

    • Je suis pas du tout d’accord avec cet article. Bien que les gouvernements ont peut-être falsifier des documents, le changement climatique existe bel et bien !
      – Plus de saison
      – La montée des mers
      sont déjà 2 signes qui existent.

      La nature ne peut plus absorber tout le CO2, puisque l’homme détruit la nature: la déforestation !!

      • voltigeur voltigeur

        Il y a bien changement climatique c’est un constat
        qu’on peut tous faire, quand au réchauffement les avis sont
        partagés. N’empêche qu’il y a dissimulation dans les rapports
        pour favoriser les intérêts des uns et des autres. ♥♥
        http://www.wikiberal.org/wiki/Liste_de_scientifiques_sceptiques_sur_le_r%C3%A9chauffement_climatique

      • Eaglefeather Eaglefeather

        Hello Sentinelle,

        J’habite à la côte Mer du Nord depuis des années, l’an dernier il fut pratiqué une rehausse des plages le long du littoral avec pour objectif protéger l’arrière pays de l’inondation. Lors de la première tempête d’hiver, il s’est formé un dénivelé de plus d’un mètre par endroit et sans avoir la moindre inondation.
        Depuis le nombre d’années, passées en mer et aux abords de celles-ci dieux sait que j’ai des repères et nulle part je n’ai constaté le moindre changement de niveau. Mieux j’ai des amis aux Maldives et aux Seychelles, deux couples de près de 80 ans originaires des lieux, aucun n’a fait allusion à un quelconque changement aussi.

        Il n’y a pas et n’en aura jamais de hausse de niveau des mers, au contraire une baisse est bien plus probable de par l’évaporation et chose qu’on oublie, c’est la pénétration dans les strates de la lithosphère, mais de ça peu en parlent ou en entendent parler pourtant le phénomène existe et est bien visible la Mer d’Aral, Méditerranée (5cm > 1960) en cause les très nombreux barrages et une évaporation accélérée. Les mers et océans sont au plus haut, ils étaient plus de 150m plus bas par le passé, mais elles ont toujours fluctué. Qu’on se le tienne pour dit !

        Arrêtez de gober ce que ce GIEC prétend être scientifique, prenez un verre avec 4 à 5 gros glaçons, versez-y de l’eau à ras bord et laissez fondre les glaçons, …. jamais votre verre ne débordera !! Et pour ce qui est de la fonte des glaciers, référez-vous à l’évaporation !

    • Simsi

      Faut sortir de chez toi Cabosse, tu en aurais un peu plus dans la caboche.

      J’ai un album de photos de chaque hivers depuis au moins 10 ans.

      Il a toujours neigé chez moi, et des 5 derniers hivers 3 furent les plus rudes.

      en 2011-12 il y avait tellement de neige que le village est resté coincé isolé pendant 1 semaine. Seul les 4×4 et les tracteurs passaient.
      En 2012-13, il y a a eu aussi tant de neige que je ne savais pas dégager l’auto.

      2013-14 a été une exception des 10 dernières années.

      Mais du haut de ma petite quarantaine pas encore tassée, je n’ai pas vu de différence notable dans les cycles depuis ma naissance. Et j’habite à 300M d’altitude, c’est pas vraiment les alpes. ;)

  • TheNowaytogo

    LES SAISONS CHANGENT !!???!!!

    Tu m’étonnes, ils y mettent les moyens !!