Tissage d’éco-liens entre voisins

Motivées par le désir de promouvoir une consommation responsable, de nombreuses initiatives tendent naturellement à réduire l’empreinte écologique des consommateurs et permettent, involontairement ou pas, de rapprocher des personnes partageant les mêmes valeurs, voire le même quartier.

Ainsi, plusieurs de ces initiatives donnent l’opportunité de faire connaissance avec ses voisins, à travers le partage ou l’échange de produits ou de services. Aujourd’hui je vous propose de découvrir 4 de ces plateformes collaboratives donnant la possibilité de réduire sa consommation et son impact environnemental tout en tissant de nouveaux liens.

Troc de Presse

Grâce à ce site participatif gratuit, l’on peut partager journaux et magazines entre voisins. Plutôt que de les recycler quand on n’en veut plus, via Troc de Presse l’on peut s’organiser afin que ses voisins puissent également profiter de ses lectures. Outre l’intérêt écologique de ce système qui permet de donner une seconde vie, voire plus, à chaque journal/magazine avant qu’il ne soit recyclé, les avantages sont nombreux. Si l’on est plusieurs voisins à lire le même journal/magazine, l’on peut acheter un numéro chacun son tour et ainsi réduire sa consommation et faire des économies. De plus, cela peut être l’opportunité de lire des numéros que l’on n’achèterait pas forcément habituellement et donc d’élargir ses lectures. Enfin, cette forme de consommation collaborative donne naturellement l’opportunité de faire connaissance avec des voisins qui ont au moins un point commun avec nous!

Les fruits du voisin

Ceux qui ont la chance d’avoir un ou plusieurs arbres fruitiers dans leur jardin savent qu’il est difficile pour un propriétaire de consommer chaque récolte dans son intégralité avant que celle-ci ne s’abîme. Grâce au site de consommation collaborative Les fruits du voisin, l’on peut éviter le gaspillage en partageant ses fruits avec les voisins intéressés, soit en les leur donnant, soit en les échangeant contre des fruits de leur propre jardin. Ce système permet également de valoriser la consommation locale et bien évidemment d’entretenir de bonnes relations de voisinage… car si l’on veut se délecter des belles mirabelles du voisin, on a plutôt intérêt à rester sur de bons termes!

TalenTroc

Chacun d’entre nous, quelles que soient ses expériences, a des connaissances et des compétences qui pourraient être utiles à d’autres. Pourtant, à moins d’être prof ou formateur, l’on prend rarement le temps d’enseigner nos connaissances à autrui. TalenTroc est justement une plateforme d’éducation collaborative qui réunit tous ceux qui sont prêts à partager un talent en échange de l’apprentissage d’un autre savoir-faire. Les domaines d’échange sont très variés : informatique, langues, bricolage, jardinage, musique, photographie, cuisine… il y en a pour tous les besoins ! Pour ceux qui ont la fibre écolo mais manquent de pratique et ceux qui peuvent justement enseigner comment jardiner, composter ou cuisiner les légumes de saison par exemple, via cette plateforme vous pouvez chercher des personnes avec qui vous pourrez renforcer ou partager vos éco-talents !  Bien qu’on n’ait pas forcément besoin d’être voisins pour “TalenTroquer”, il est préférable de vivre dans la même agglomération afin de pouvoir se rencontrer facilement. Il faut également trouver un “TalenTroqueur” dont le talent nous intéresse mais qui est lui aussi intéressé par l’apprentissage de notre savoir-faire. Grâce à ce système, plutôt que d’ouvrir son porte-monnaie, l’on ouvre une banque de temps : ainsi, si vous offrez un cours de cuisine d’une heure, votre “élève” devra en échange vous consacrer une heure de son temps pour vous faire partager l’un de ses talents. Alors lequel de vos talents seriez vous prêts à troquer?

La machine du voisin

Ce site internet répertorie tous les propriétaires de machines à laver disposés à la prêter à leurs voisins le temps d’un lavage pour une somme allant de 0 à 5 euros. Un concept de mise en relation gratuite entre propriétaires et «SMF» (Sans Machine Fixe) qui a plusieurs avantages. D’un point de vue écologique, une machine en moins d’achetée, c’est une machine en moins de fabriquée à emballer, à transporter et à entretenir, donc des matériaux et de l’énergie d’économisés. Pour les «SMF» cela permet d’économiser un peu d’espace chez soi, de ne pas se soucier d’investir dans un appareil électroménager couteux à l’achat et à l’entretien et d’échapper aux désagréments des laveries automatiques. Pour les propriétaires c’est l’opportunité de rendre service, de contribuer aux bonnes relations entre voisins et de se faire un peu d’argent de poche… Et bien évidemment, c’est l’opportunité de faire de nouvelles connaissances pendant que le tambour tourne! Alors seriez-vous prêts à prêter votre machine à laver ou à faire votre lessive chez le voisin?

Le succès grandissant de ces quelques initiatives montre qu’il existe un véritable désir de partager, d’échanger et de collaborer. Quelles que soient les motivations de chacun, ce mode de consommation alternatif est un premier pas vers la décroissance et donc, un mode de vie plus vert…

Natasha Tourabi

Source

12 commentaires

  • Mouton Resistant Mouton Resistant

    http://www.courantpositif.fr/des-toilettes-solaires-et-solidaires-qui-produisent-du-biochar/

    Je sais  » récompensé par Bill Gates… » mais bon ça reste une bonne initiative.

  • robertespierre

    Plantons partout ds arbre fruitiers
    forçons la main aux mairies ,aux communes
    OBLIGEONS-LES à nous OBEIR

    • robertespierre

      des arbres fruitiers

      • robertespierre

        Planter un arbre fruitier
        c’est commencer à TOUT reprendre en main
        La Nature nous nourrit GRATUITEMENT

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Hé oui robertespierre, nous sommes devenu d’éternelles assistés, handicapés de la tête et des bras et ça nous coûtent et nous enchaînent.
        Est-ce bien raisonnable …

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Va y avoir des cerises, à voir si ça intéresse des personnes dans le coin.

      • robertespierre

        Ceux -ci vont trouver que je leur porte (la cerise)
        http://changera.blogspot.fr/2014/05/liste-713-elites-arreter_1.html
        28 avril 2014

        Tribunal international spécial pour le haut-profil et de haut niveau Crimes (SITHHC)
        En réponse à la décision du grand public du 6 Avril 2014 pour arrêter et traduire en justice les très médiatisés et de haut niveau des individus qui le grand public juge coupable de crimes contre l’humanité et de leurs nations respectives, à savoir: avoir conspiré activement et en connaissance de cause efforts et des constructions bien planifiées de consolider son pouvoir et de ressources – avec l’intention d’établir un gouvernement mondial qui leur donnerait une immunité totale de toute forme de poursuites au sujet de leurs crimes passés et futurs; la charte est adoptée en vue de la création du Tribunal international spécial pour le haut-profil et de haut niveau des crimes (SITHHC).
        Liste R-oA2014
        Les 713 personnes suivantes tout conspire activement et en connaissance de cause dans les efforts et les constructions bien planifiées de consolider son pouvoir et de ressources – avec l’intention d’établir un gouvernement mondial qui leur donnerait une immunité totale d’une quelconque forme de poursuites au sujet de leurs crimes passés et futurs – et sont donc, selon rond-op Alpha, collectivement coupables de crimes contre la souveraineté de leurs nations respectives et contre l’humanité dans son ensemble, à savoir:

        Haut niveau brigandage: Pillage de la richesse publique; oppression des populations; attaquer les droits à la santé, l’éducation, la souveraineté personnelle / nationale et la sécurité réelle; le meurtre de nom des bénéfices des sociétés; démocide; guerre psychologique; (Éco-) le terrorisme – ce qui compromet délibérément toute tentative de paix dans le monde et provoque des tensions régionales, culturelles, les conflits armés, la pauvreté forcée et la désintégration de la santé publique, l’ordre public et de la société dans son ensemble.
        Ferreira Alves, Clara / PORTUGAL / chef de la direction, Claref LDA; écrivain [ 1 , 2 , 3 ] PDF
        Fillon, François / FRANCE / L’ancien Premier ministre PDF
        Fischer, Heinz / AUTRICHE / président fédéral PDF
        Balsemão, Francisco Pinto / PORTUGAL / président et chef de la direction, IMPRESA, SGPS; L’ancien Premier ministre PDF
        Barré, Nicolas Editor / Gestion / FRANCE, Les Echos PDF
        Barroso, José M. Durão / PORTUGAL / Président, Commission européenne PDF
        Baverez, Nicolas / FRANCE / Partner, Gibson, Dunn & Crutcher LLP PDF
        Bavinchove, Olivier de / FRANCE / commandant l’Eurocorps PDF
        Bazire, Nicolas / FRANCE / Directeur Général, Groupe Arnault / LVMH PDF
        Béchu, Christophe / FRANCE / sénateur, et président du Conseil général de Maine-et-Loire PDF
        Bell, John / Royaume-Uni / prof
        Les 713 vous les trouverez tous sur le lien
        j’en ai sorti une poignée

      • Natacha Natacha

        Robertespère : +1 pour les arbres à fruits :)

    • Lionel

      Saine et juste réflexion !!!
      « Obligeons les à nous obéir ! »
      Voilà une phrase qu’on aurait plaisir à entendre souvent, les initiatives de planter des arbres ou semer à tous vents marchent assez bien un peu partout.
      Dans de rares cas, ça c’est mal passé, dans le Lot, un bonhomme avait décider de greffer des fruitiers sur tous les arbres de haies vives bordant les sentiers et chemins, c’était la joie des promeneurs, cueillir des poires sur une aubépine vous imaginez…
      Et les chasseurs sont passés par là et ont coupé systématiquement tous les arbres greffés !
      Contraindre les Maires de faire respecter les talus et les haies, d’en interdire les coupes sauvages comme le font le retraités agricoles pour arrondir les fins de mois en vendant le bois de la Commune pour le chauffage ( c’est du vécu et c’est pas vieux… ).
      Contraindre les Maires à faire de leur Commune une Commune sans pesticide, dès aujourd’hui faire interdire la vente de Glyphosate sur le territoire de la Commune ( le Roundup est interdit par l’UE depuis deux ans mais la France et ses dérogations pour écouler les stocks, c’est ce qui a empoisonné les Antillais ).
      Plein de trucs à faire pour faire respecter ne serait-ce que la volonté des citoyens et en pas les laisser faire selon leurs intérêts.
      C’est assez facile, il suffit de monter une équipe tournante de personnes qui vont aux conseils et harcèlent de demande de questions écrites ( les interventions orales sont interdites ).
      Ça marche, plein de gens l’ont fait un peu (…) partout en France.