Plan d’économies : Manuel Valls fâche à peu près tout le monde

Ben voilà de quoi confirmer l’analyse de Charles Sannat proposée hier sur le blog: les mesures impopulaires sont là, et la mauvaise nouvelle, c’est que cela ne serait qu’un simple début, mais nous nous en doutions non?

manuel_valls_francois_hollande_parodie_politique_fake_les_fakes_de_grats

Image d’illustration, source: lesfakesdegrats.com

Une semaine après son discours de politique générale, le nouveau premier ministre a livré quelques détails sur son plan de 50 milliards d’euros d’économies, et a réussi l’exploit de mettre toute la classe politique d’accord… contre lui.

Ni la droite, qui appelle à « des réformes structurelles », ni le centre, pour qui « Manuel Valls n’a fait que rejouer son discours de politique générale, avec l’austérité en plus », ni l’extrême droite qui parle de « violence sociale », ni l’extrême gauche, encore plus pessimiste : « Ça va saigner à tous les étages ». Surtout, l’aile gauche du PS s’est dite « atterrée » par des mesures « défavorables avec les plus modestes ».

Si bien qu’à l’Assemblée nationale, le chef de file des députés socialistes, Bruno Leroux, a dû bousculer l’agenda des traditionnelles questions au gouvernement pour défendre le plan présenté par Manuel Valls, selon lui « pleinement conforme aux valeurs de la gauche ». Son intervention n’était pas prévue, et les applaudissements à gauche peu fournis.

A la sortie du conseil des ministres, le premier ministre, qui sera l’invité du journal télévisé de France 2 mercredi soir, a confirmé l’engagement du gouvernement d’économiser 50 milliards d’euros d’ici à 2017.

L’AILE GAUCHE DU PS « ATTERRÉE »

De nombreux députés PS se sont dits « atterrés » par les annonces du premier ministre, « inacceptables en l’état sur le fond comme sur la forme », selon Christian Paul, l’un des députés qui avaient réclamé un contrat de majorité avant le vote de confiance. « Le groupe socialiste a découvert dans un silence total ces annonces », a révélé l’élu de la Nièvre, sur Twitter

D’autres députés PS, qui avaient comme lui voté la confiance au gouvernement, ont fait part de leur désapprobation, sur Twitter comme Michel Pouzol, ou à l’inverse Jérôme Guedj, qui lui s’était abstenu.

A l’instar du député de l’Essonne, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann, membre elle aussi de l’aile gauche du PS, a affirmé que les annonces de Manuel Valls allaient être « très défavorables aux classes modestes et populaires », estimant qu’on ne pouvait y voir de la « justice sociale ».

« De telles décisions vont pénaliser lourdement, notamment les plus défavorisés, et accroître les inégalités, la précarisation et la pauvreté », a réagi le secrétaire général de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, emboîtant le pas au numéro un de la CGT, Thierry Lepaon, pour qui le gouvernement de Valls est « dur avec les faibles, et faible avec les durs ». « Les mesures annoncées sont régressives » et « visent à accompagner une stratégie d’austérité. »

Article complet sur Le Monde

14 commentaires

  • laspirateur

    Si la gauche PS est aussi dure je ne sais pas ce que donnera une extrême droite ou gauche. Mais je sais que ça serait la même chose car les politichiottes sont à la botte des Banksters et ils nous pilleront tant qu’ils le pourront.

  • laspirateur

    Fuyez votre pays!!! FUYEZ VOTRE PAYS!!!

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    pourquoi manuel valls ne sourit jamais?

    des éléments de réponse dans notre grand dossier dans ce torchon sur rance 2,avec playmobil pujadas
    – euh,merde quand même!
    -merci mr le ministre,pour toutes ces précisions

    prochain reportage:
    les hémorroïdes politiciennes,
    comment s’en prémunir,comment s’en débarrasser,faut il éclater les pustules?

  • winston

    Leur fondement
    – Contrôle de l’argent
    – Contrôle de la presse
    – L’extension du pouvoir : faire croire qu’ils sont les amis de tous
    – Le contrôle de la foi : ôter la vraie foi, pensée matérialiste.
    – Le moyen d’amener la confusion dans les esprits.
    – L’aspiration du luxe
    – Le politique utilisé comme instrument
    – Le contrôle de la nourriture : ceux vivant en zone rurale est un problème car ils peuvent vivre en autarcie (pour contrer cela, les charges sont augmentées)
    – Rôle de la guerre
    – Contrôle des loges franc-maçonniques
    – La mort : y conduire tous ceux qui font obstacle ( Kennedy , Coluche , Balavoine???)
    Leurs méthodes
    q Principes de base
    – Provoquer des conflits
    – Ne pas se montrer comme le principal instigateur
    – Soutenir tous les partis en conflit
    – Passer par une instance bienveillante qui pourrait mettre fin au conflit.
    Leur but :
    – abolition de tous les gouvernements nationaux
    – abolition de tout héritage, tout patrimoine
    – abolition de la propriété privée
    – abolition du patriotisme
    – abolition de la maison unifamiliale et de la vie familiale en tant que cellule de laquelle provient toutes les civilisations.
    – abolition de toutes les religions établies et existantes
    Leur méthode
    Pour contrôler les gens, tous les moyens sont bons.
    Entres autres :
    – Messages subliminaux
    – Micros ondes pulsées en ultra haute fréquence
    – Implants
    – Guerres
    – Manipulation de la pensée
    · Messages subliminaux

    pour cela il fallait donc des politiciens corrompu pour organisé une escroquerie en bande organisé légale sur les citoyens, le complot semble belle et bien réel …………..

    • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

      système de gouvernance mondiale : « pyramide tétraèdre » stabilité sur toutes les faces peut importe son sens de renversement
      dictature colonialiste démocratique (appliqué,subordonné,mystifié et variantes..)

    • Zugzwang

      le complot semble belle et bien réel (BEL et bien, NDLR ;)

      Pourquoi « semble » ? Quelqu’un ici croit encore qu’on est pas manipulé et que ça n’est pas un complot ?

  • Maverick Maverick

    De toutes façons, Valls peut brasser tout l’air qu’il veut, c’est mission impossible. Il n’atteindra pas les objectifs, c’est clair. Quel est le but de la « Manu-vre » ? Provoquer une dissolution de l’Assemblée ? Pouvoir se retirer de Matignon en disant qu’il a essayé, mais que « sa » majorité ne l’a pas soutenu ? Il est vrai qu’aucun premier ministre sortant n’a jamais été élu Président, et que 2017 se rapproche … Et pour Flanboy, une « Cohabitation » serait une option pour terminer son mandat.

  • Le Gaulois libre

    TorquemaValls ne fait que se chauffer la voix, attendez de voir ce que le grand inquisiteur va lancer comme imprécations, contre tout ces non-juifs, dans le dessein de facilité la « reconquista » au profit de ses maîtres sionistes…

    Reconnaissons lui au moins le mérite d’avoir la tête de l’emploi, et d’avoir annoncer la couleur bien avant sa nomination de premier sinistre.

    Bientôt, dans les chaumières, ont dira aux petits enfants pas sages : si tu ne manges pas ta soupe, je vais appeler le méchant TorquemaValls !

  • Zugzwang

    Valls semble avoir un prétendu progamme dont il a fait part à ses ministres qui semblent majoritairement déçus. Dommage qu’on ai pas un seul élément de son nouveau programme (pour voir un peu). Mais je pense que de toute façon, il ne sera jamais trop trad pour apprendre ces nouvelles mesures.

  • Grognard

    Au lieu de perdre votre temps à lire la soupe archi conformiste de Le Monde ; je vous suggère de vous balader ici:
    http://russeurope.hypotheses.org/.
    Une présentation sobre et facile à lire.

    J’en profites pour préciser que je n’arrive pas à me connecter sur le forum, puisque c’est là que je voulais placer ce lien.

    Pour en revenir aux questions d’économies ; oui il faut en faire.
    oui, il est nécessaire de rogner les ailes à l’administration mais pas au niveau de celles et ceux qui mettent les mains dans le cambouis.
    Il faut le faire au niveau de celles et ceux qui passent 1h30 tous les jours à lire le journal officiel – si si je ne rigole pas -.
    N’oublions jamais l’adage qui veut que plus l’étagère est haute et moins elle est utile.

    Les économies il faut les faire, sous une certaine forme, en direction des prestations sociales.
    Il faut faire la chasse à ceux qui en bénéficient indument de façon à mieux aider ceux qui en ont réellement besoin.
    Là il ne s’agit pas de diminuer l’enveloppe , il s’agit de la distribuer de façon en fait plus juste.

    On peut aussi faire stopper le chantage à l’emploi en recouvrant les cotisations sociales dues par les entreprises.
    Le « grand » patronat français ne comprend que le rapport de force. Que l’on casse les reins à l’un des leurs et il n’y aura pas besoin de session de rattrapage pour une seconde explication de texte.

    On peut en faire beaucoup d’autres, il suffirait que le ministre en charge de la fonction publique d’état et hospitalière demande aux DRH en question de lui fournir sous 15 jours un document précisant ce qu’ils payent et pourquoi ils le paye.

    Ce ne sont que quelques pistes pour ceux qui n’envisagent pas un seul instant de changer de système.

    Pour celles et ceux qui veulent se projeter dans une société où l’homme est au centre et que la production est à son service et non l’inverse ; alors il ne peut, à tout le mieux s’agir que de suggestions de transitions.

    • voltigeur voltigeur

      Tu t’es inscrit sous quel pseudo? avec Grognard tu es inconnu
      dans la base de données du forum ♥♥

    • gentil bombus

      il faut s’attaquer à la source : les rot……les rocs…les francs mac, les banquiers, les marchands de mort (dassault et compagnie) ….les retraités présidents, ministres, et j’en passe……….