Le plus gros trafiquant de cocaïne des Etats-Unis révélé : la DEA

Traduit par Résistance 71

De nouveaux documents publiés ainsi que des témoignages du ministère de la ustice et d’officiels de la Drug Enforcement Administration (DEA), montrent maintenant que les histoires concernant le gouvernement qui importerait la cocaïne sont vraies. Une enquête faite au Mexique a trouvé que le gouvernement américain a permis le plus gros des cartels de la drogue de ce pays, Sinaloa, d’opérer sans crainte de persécution.. Ce groupe est responsable de 80% de la cocaïne qui entre dans le pays par Chicago. En échange, les leaders de Sinaloa donnent des informations à la DEA sur les gangs rivaux de la drogue.

Le cartel de la drogue qui travaille avec le gouvernement fédéral est dirigé par un des plus puissants trafiquants de drogue au monde. En plus de Chicago, son groupe maintient des opérations de cocaïne dans plusieurs des plus grandes villes américaines. Des déclarations écrites furent faites au tribunal de district de Chicago, confirmant l’alliance de la DEA et du plus gros cartel de la drogue mexicain. Le témoignage écrit, en plus d’autres preuves, montre des officiels de la DEA rencontrant des leaders du cartel Sinaloa plus de 50 fois entre 2000 et 2012. Ceci voudrait dire que le trafic autorisé par la DEA remonterait à au moins le début de l’administration de W. Bush et que cela continua sous la présidence d’Obama.

Un des leaders du groupe, Vincente Zambada-Niebla, affirme que le gouvernement américain a aussi fait envoyer des armes de type militaire au cartel Sinaloa. D’après des révélations récentes, ce furent ces armes qui furent à l’origine du scandale de l’Opération Fast and Furious (NdT: qui vit le bureau américain du Tabac de l’Alcool et des Armes, l’organisme fédéral qui gère ces trois produits, vendre des armes au Mexique, armes qui se retrouvèrent dans les mains du cartel de la drogue…). Des armes automatiques, qui « disparurent » durant l’opération commandé par le ministre de la justice Eric Holder, réapparurent aux mains des membres du cartel pour tuer des agents fédéraux gardes-frontière. Cette toute dernière preuve pointe en direction d’un énorme scandale, impliquant à la fois les gouvernements républicain et démocrate. Au mieux, ceci donne la meilleure preuve jusqu’ici que le gouvernement fédéral est hautement responsable et soutient activement la contrebande de cocaïne dans le pays pour une valeur de multi-milliards de dollars. Pire même, des armes achetées pour l’armée américaine ont été envoyées au cartel de la drogue pour finalement tuer des agents américains.

Via Sott.net

7 commentaires

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    Certaines pointes de cet iceberg servent à l’espionnage et au financement de certaines opérations. C.I.A., K.G.B., Mossad, D.G.S.E., rivalisent de zèle dans le maniement de l’épouvante, en passant de la guerre civile, au trafic d’armes et au terrorisme. De la Colombie au Pérou, de Cuba à l’U.R.S.S. en faisant un détour par la Bulgarie, et, de là, atterrissant dans nos pays occidentaux : la France, l’Allemagne, la Hollande, les pays scandinaves… aucun pays n’est épargné dans ce trafic de l’horreur et de la manipulation. But avoué de ces gens qui travaillent au service de certaines internationales : affaiblir la résistance morale et physique des élites occidentales par l’intermédiaire de la drogue.
    Vous trouverez dans cette étude, des noms, des faits, des chiffres à faire frémir, tant l’étendu de ce fléau se mêle à la vie de tous les jours, à votre vie.

    Le pouvoir financier de la drogue est devenu, dans bien des pays, un Etat dans l’Etat. De ce fait, bien des partis politiques, à leur insu ou non, profitèrent ou profitent de cette manne tombée du ciel. Mais non sans retombées politiques…

    http://lagazetteonline.blogspot.fr/2012/06/livre-le-pouvoir-de-la-drogue-dans-la.html

    le bilan pour l’europe:
    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=22&t=6983

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    A mon avis le but de l’oligarchie est maintenant de laisser apparaitre au grand jour toute la corruption et la magouille de ce monde, et ce n’est qu’un début ; …c’est pas pour rien qu’il on fait élire un Pape Jésuite.
    Car une fois que ce monde sera devenu aux yeux de tous comme étant sous l’emprise d’une mafia généralisée et donc d’une insécurité totale, il leur sera aussi plus facile de nous vendre leur Nouvel Ordre Mondial et tous ces artifices technologiques, comme la véritable solution à tous nos problèmes.
    Croyez-moi ceci aussi fait partie de leur plan !

    • fou

      ptin si l’homme n’existait pas se serais un paradis lui et çà foutus obsession de contrôle
      finalement tout les problèmes du monde sont du à l’homme
      et maintenant on doit bouffer leurs merde infame
      ils ne respectent même pas la nature et les autres formes de vies et après ils prétendent être les sauveurs de l’humanité il n’y à même pas de mots pour décrire ce qu’il sont
      j’aurais honte à leurs place devant l’imensité de l’univers ils ne sont que de vulgaire insècte ambulant
      la vérité c’est que nous sommes plus élevée qu’eux parce que nous au moins on ne tue pas pour l’argent ou le plaisir ou pour une folie de mégalomanie ils veulent nous voler nôtre lumière parce que leurs coeur est sombre il n’y à que de la mort en eux

      • Thierry92 Thierry92

        Au lieu d’essayer de rafistoler un système qui entrainé par la volonté d’une certaine oligarchie klepto-kratique se casse la gueule, entamons la révolution calme. J’entends par la virons les partis dominants et autorisés par la classe dominante. Les virer par les urnes, et ensuite mettons en place une nouvelle constitution, qui seule nous garantira contre l’oligarchie. rassemblons nous, et décidons ensemble de ce qui doit etre fait.
        Ce n’est pas un parti pyramidale qui doit décider pour nous. soyons autonomes et non hétéronomes.

  • papillon papillon

    L’opium, la CIA et l’administration Karzai par Peter Dale Scott

    Pour Peter Dale Scott, il ne sert à rien de se lamenter sur le développement de la culture des drogues en Afghanistan et sur l’épidémie d’héroïne en mondiale. Il faut tirer des conclusions des faits établis : les Talibans avaient éradiqué le pavot, l’OTAN en a favorisé la culture ; l’argent des drogues a corrompu le gouvernement Karzai, mais il est surtout aux États-Unis où il a corrompu les institutions. La solution n’est donc pas à Kaboul, mais à Washington.

    Lire la suite: http://www.voltairenet.org/article167734.html