L’implication du Sénat dans les négociations du traité transatlantique

Le Sénat voulait faire un point sur les avancées des négociations du traité transatlantique. Explications.

 

Retrouvez nous sur le site : www.agenceinfolibre.fr

Notre page Facebook : www.facebook.com/agenceinfolibre

Suivez notre actualité sur Twitter : @agenceinfolibre

Source: Agoravox.tv

7 commentaires

  • Fenrir

    Un petit reportage bien sympathique et révélateur du fonctionnement de notre pseudo-démocratie élective et concernant le Sénat, cooptative, oligarchique, ploutocratique et en prime, gérontocratique…

    Dassault est-il judéo-maçon ?

    ;0D

    • Maverick Maverick

      Il est maçon, c’est clair. Monsieur a même ses entrées pour faire joujou dans les boyaux de la Grande Pyramide avec ses robots d’exploration, alors que les permis archéologiques sont délivrés au compte-gouttes. (Par un Zahi Hawass qui a traversé la révolution égyptienne sans soucis)

  • Yanne Hamar

    Tous ceux qui tirent les ficelles dans notre dos méritent d’être inscrits dans le livre noir des gibiers de potences.
    Une situation d’avenir : marchand de cordes.

  • thierry48

    Perpignan le 11 décembre 2013. Raoul Marc Jennar, docteur en science politique et altermondialiste analyse le projet « GMT » qui est en cours de négociation entre l’UE et les Etats Unis d’Amérique. Pour ne pas effrayer le public ces négociations se déroulent dans le plus grand secret.

    http://eco2013.eklablog.com/le-grand-marche-transatlantique-union-europeenne-usa-a105622330

  • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

    un article relatant le débat au sénat sur le traité transatlantique Etats-Unis-UE, sachant qu’on ne sait toujours rien ou presque de l’accord Canada-UE signé en octobre dernier.
    http://www.euractiv.fr/innovation-enterprise/la-fronde-des-senateurs-francais-news-532683
     
    D’après le calendrier annoncé, nous avons un peu de temps pour continuer la mobilisation contre ce traité. En effet, aucune avancée n’a été enregistrée à ce jour et, pour les prochains mois, seules les barrière tarifaires sont à l’ordre du jour. Elles sont déjà tellement basses qu’elles ne constituent plus un véritable enjeu.
     
    Viviane Risser
    M’PEP38