Des salariés à 5 euros dans les abattoirs allemands

Ha il est beau le modèle allemand, celui qui est censé nous servir d’exemple! Mais ne vous réjouissez pas trop vite car ce qui est appliqué là-bas le sera également dans d’autres pays où cela n’a pas encore été fait, donc la France! Les salaires: pas deutsch quality…

Outre-Rhin, l’instauration d’un salaire minimum devrait limiter le dumping social

Salaires horaires à cinq euros et absence de protection sociale sont le revers des records d’exportations allemandes. Dans la filière viande, un nombre croissant de salariés détachés subissent les abus de la sous-traitance. Le Smic promis par Angela Merkel changera-t-il la donne?

En Allemagne, l’emploi de plus en plus important et parfois abusif de salariés détachés fait polémique. Depuis un an, les affaires se multiplient sur le sujet.

Le licenciement de douze salariés en CDI aux abattoirs de Gausepohl en Basse-Saxe et leur remplacement par des salariés détachés est un des derniers exemples en date.

Envoyés par l’entreprise polonaise Firma Europol, ces derniers devaient faire baisser les coûts de près de 30%. Scandale dans le secteur: les salariés allemands ont saisi les prud’hommes d’Osnabrück. Une décision devrait être rendue en 2014. Dans le même temps, la chaîne de télévision publique régionale NDR révélait les conditions de travail déplorables de ces salariés « loués » dans les abattoirs allemands avec la diffusion de deux documentaires chocs.

Caméra cachée au poing, les journalistes ont démontré que certains de ces employés détachés, le plus souvent polonais et roumains, gagnent moins de 5 euros de l’heure pour des journées de travail dépassant 12 heures, ne bénéficient d’aucune protection sociale et vivent dans des conditions déplorables, le plus souvent entassés dans des logements minuscules fournis par leur direction pour plusieurs centaines d’euros.

Ils nous font travailler à deux heures du matin, pendant trois heures, avant de nous renvoyer à la maison. C’est un système inhumain »,

explique dans le documentaire une salariée roumaine qui a perdu son travail après avoir dénoncé ses conditions de travail.

Polémique sur le salaire minimum

Huit régions allemandes ont lancé un service téléphonique d’aide et de soutien aux salariés détachés afin de leur faire connaître leurs droits mais, à voir les abus récemment révélés, cela ne suffit pas. Les syndicats demandent depuis des mois davantage de contrôle de la part de l’Etat et surtout l’introduction d’un salaire minimum, seul capable selon eux de régler le problème. En septembre, les quatre géants de la filière viande en Allemagne -Danish Crown, Tönnies, Vion et Westfleisch – ont donné leur accord à une telle mesure et à une réglementation renforcée du secteur.

La promesse devrait être tenue puisque la chancelière Angela Merkel a approuvé l’idée de mettre en place un salaire minimum généralisé de 850 l’heure dès 2015.

Mesure incontournable pour le parti social-démocrate (voir: les négociations actuelles pour la formation du gouvernement), le Smic, depuis longtemps réclamé, semble désormais acquis. Angela Merkel s’y est résolue officiellement fin novembre. Des dérogations ont déjà été accordées pour certaines filières, qui devront néanmoins se soustraire au régime général dès 2017.

Sans surprise, l’annonce divise profondément le secteur de la viande. Pour le patron des abattoirs Gausepohl, ceci est une « erreur qui va mettre au chômage de nombreux salariés » tandis que pour Bernhard Hemsing, du syndicat NGG, « l’introduction d’un salaire minimum va limiter la concurrence par le salaire ».

Article complet sur fr.myeurop.info via Sott.net

17 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Un salaire minimum généralisé de 850 € l’heure; …ben dis donc à ce prix là je retourne au boulot moi; …enfin, mais juste une heure par mois, faut pas abuser quand même ;0)

  • mouton 664656 mouton 664656

    Allez trois heures pour moi !

  • criminalita

    faut arrêter de payer un smic, c’est des mesures pour empêcher la révolution. Les petits restent ainsi sous contrôle. Bande de PLOUCS ESCLAVAGISTES ces politmerd…kel…

  • Natacha Natacha

    On n’attache pas son chien avec des saucisses !!!

  • PhildeFer

    Permettez moi de vous soumettre un petit problème:
    Imaginez qu’une bande de pyromanes mette le feu régulièrement à vos maisons et à celles alentour…
    Selon vous, la solution consisterait à
    – relater à longueur de blog durant des mois et des mois le nombre de maisons incendiées et les dégâts subis?
    ou plutôt
    – à dénoncer les pyromanes en les désignant nommément à l’opinion publique afin qu’ils soient mis hors d’état de nuire?
    Lisez bien les sous titres…

    http://www.youtube.com/watch?v=u-syG2jS4_8

    • mouton 664656 mouton 664656

      @ PhildeFer ^^

      Il n’y a pas de solution a proprement parler d’arpès moi.

      L’opinion public en a rien a foutre, l’opinion public ne sais rien, il regarde le 20 H est c’est tout. Depuis 4 jours il n’y a que mandela ou la guerre en Centrafrique pour eux (d’ailleur si il y a quelqu’un pour mexpliquer 5 min le pourquoi du comment de cette guerre)

      Personellement je suis pour le code d’honneur samourai la loi du talion.

      Içi on s’informe mais on est une petite communauté, donc a léchelle national on brasse de l’air.

      Et juste pour finnir la délation…

  • Attention ! Derrière l’Allemagne, les Rothschild !

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    l’allemagne va se retirer de l’euro,ils en ont ras le bol de soutenir cette europe.

    la grande chienlit européenne n’en est qu’au préambule du merdier qui s’annonce,les banques allemandes ne vont pas tenir le coup,Weimar ils ont déjà donné…

    http://www.latribune.fr/bourse/devises-forex/20130722trib000776925/les-difficultes-bien-dissimulees-des-banques-publiques-allemandes.html

    http://www.express.be/business/fr/economy/lallemagne-veut-sauver-les-banques-en-difficulte-en-operant-une-ponction-sur-les-dpots-et-les-actifs-de-8/192191.htm

  • nuronuro nuronuro

    bonjour

    je m’excuse du double post mais ma bécane bug …

    Au sujet des travailleurs a 5 euros de l’heure, quel est l’objectif?

    l’europe , pour les élites , c’était inesperer , la main mise sur le politiques est évidente maintenant, non?
    Que veut on exactement ? que l’on accueille a bras ouvert des millions de migrants et qu’après on les accuse de tous les maux possible et imaginable?
    On va nous dire que c’est la faute aux étrangers , pourtant européens donc humain donc nos frères et hop an se dirige vers la nationalisation de l’esprit de revanche.
    les moutons vont gober ? j’ai du mal a y croire…ne nous laissons pas enbrigader dans cette propagande malveillante.

    par contre je plains vivement les esclaves des usines allemandes , sous-payés !

    de toute façon , un smicard français est tout aussi mal traités !!

    a quand le même tarifs en france ?

    • Mais tu sais, la propagande a déjà commencé, pas plus tard qu’hier le JT pointait le doigt sur ces travailleurs venus de l’est qui bossent pour pas grand chose et donc illégalement, et ouai, c’est l’info préventive, lorsque le smic va dégager et que les emploies à bas cout seront offert, se sera encore les gens de l’est qui auront ces post vu que ça ne les dépaysera pas, et le bouc émissaire sera donc toujours les mêmes, les immigrés, les patrons eux, bas, faut pas leur en vouloir, ils respectent la loi maintenant, ils sont clean :P

  • mouton 664656 mouton 664656

    Nous on a les taxes hein.

    Merci c’est déjà bien.

  • Lilith Lilith

    et dire que pendant ce temps les 28 sinistres de l’emplois sont réuni a BXL aujourd’hui pour un sommet extraordinaire contre le dumping social – elle est pourtant la première à utilisé ses travailleurs low cost………..

    http://fr.euronews.com/2013/12/06/travailleurs-detaches-la-france-prete-a-ferrailler-a-bruxelles/

  • Ange Ange

    5 EUROS ??? OK mais on parle de quoi ? du net ou du brut ? car avec nos 9 virgule quelque chose de l’heure en France, il reste combien une fois les charges payées + l’impôt sur le revenu. Inutile de nous foutre de leur gueule, nous n en sommes pas loin en France …