Emile Louis : Le premier à l’avoir accusé s’est « suicidé » (MàJ)

C’est quand même dingue, la France est spécialisée dans les suicides avec deux balles dans la tête! On a eu Bérégovoy, on a ce gendarme… Et avec la mort d’Emile Louis disparaissent certaines vérités qu’il aurait été bon de connaître. Car avec cette histoire, on en revient une fois de plus aux réseaux qui n’existent pas, aux affaires qui n’ont jamais été étouffées, et à ces scandales qui ne sont que théorie du complot… Si au moins un jour la vérité pouvait éclater…

Gendarme Jambert, le premier à avoir enquêté sur les disparues de l’Yonne, le premier à être convaincu de la culpabilité de l’Emile Louis est désavoué par sa hiérarchie. Il s’acharne à poursuivre l’enquête à son propre compte, mais est finalement retrouvé mort avec 2 balles dans sa tête. Officiellement, il s’agit d’un suicide (sic).

http://www.youtube.com/watch?v=tsBRsxfnTzU

L’enquête sur la mort du gendarme Christian Jambert est caractérisée par le disparition des éléments clès du dossier que la justice a « malencontreusement » égarés. On ne peut qu’être étonné par tant de négligences de la part des responsables de l’enquête.

Emile Louis a-t-il bénéficié des connivences dans la hiérarchie judiciaire ?

Source: Agoravox.tv

J’invite chaque internaute souhaitant réagir à mettre dans les commentaires les liens vers des sources et vidéos fiables sur le sujet, sur la pédophilie, sur les réseaux, que tout cela serve à quelque chose et que les vérités soient indéniables et irréfutables. Par contre, merci d’éviter les accusations directes qui pourraient amener à une fermeture du blog pour diffamation (on ne sait jamais…).

Les mises à jour étant intéressantes lorsqu’elles permettent d’aller plus loin, je vous propose 3 articles en rapport qui peuvent en intéresser plus d’un:

Et un troisième, pas des moindres:

Je rend toutefois à César ce qui lui appartient, ces articles ont été découverts grâce au site Sott.net

43 commentaires

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    donc on ne peut mettre que des liens ou source X fois misent sur le net qui n’apprennent plus rien si ce n’est au bigleux qui daignent entrouvrir un oeil de temps en temps. Mais pas contre accuser directement des gens protégés dont toutes preuves d’accusations sont mises à l’indexes pas possibles, l’auto censure même içi ………………

    J’vous en met quand même une et volontairement sans la source , cherchera qui voudra …………

    la compagne de Stan Maillaud, Janett a disparu elle aussi

    ……………………
    Jack Lang et Fred Mittérand en deuil suite à l’annonce du décès de tonton émile

  • babs

    accident, accident stupide sur notre bonne vielle croix sourire a marseille, le principale enqueteur a ete retrouvé suicidé, avec deux balles dans la tete …
    celui la, il devait s’en vouloir !

    mais cela ne nous, regarde pas …

  • Christine83

    Céri, journaliste belge d’investigation.

    C’est du lourd : http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/10/13/28201550.html

    Sommaire du 19/10/13 à parcourir : http://dondevamos.canalblog.com/

    Après ça, On ne prend plus les infos sur la pédocriminalité de la même manière. Mis à part avec ceux qui vous connaissent, en parler autour de soi est le risque assuré de passer pour disjonctée…

  • robertespierre

    Je dis femme
    est l’avenir de l’homme!

    « pasque la pédophilie a pas capté »

    …..le site reste ouvert….
    .bravo

  • derdesders

    Yves Bertrand, directeur des RG : « Pédophilie d’un ministre étouffée par la hiérarchie » (Les Grandes Gueules du 27/11/2008 et du 9/9/2009)

    Yves Bertrand fut l’un des hommes les plus puissants de France. Directeur Central des Renseignements Généraux de 1992 à 2004, il exerça ses fonctions sous l’autorité d’une dizaine de ministres. Cette longévité exceptionnelle à un poste aussi sensible fut longtemps considérée comme suspecte par ses détracteurs. En effet, la Direction des RG – véritable police politique au service du pouvoir en place – représente un poste hautement stratégique voué par définition à évoluer au rythme de l’alternance politique. Homme de l’ombre par excellence, et malgré sa réputation sulfureuse, Yves Bertrand sut très habilement gagner la confiance de François Mitterrand puis de Jacques Chirac.

    Pédophilie d’un ministre étouffée par la justice
    par laconik

    ——

    NDLR : Devant le nombre trop important de commentaires que nous recevons sur cette affaire nous sommes contraints de ne plus les publier faute de temps pour l’indispensable modération. Merci de bien vouloir nous en excuser

    Source nationspresse.info

  • odin29

    Bonjour les M.E. Je ne sais pas si vous pouvez imaginer ce genre de  » suicide « … Le pauvre gendarme désespéré, déprèssif, bref au bout du rouleau, se tire une balle dans la tête ( arme de service…9mm )… Avec la vitesse initiale de la balle en sortie de canon…imaginez l’onde de choc. Le cerveau est quasiment liquéfié, mais dans un éffort de volonté phénoménale, pour être sur de mourir, il s’en met une deuxième. Ce gendarme, sans le savoir, nous donne la preuve par huit que l’esprit est plus puissant que la matière. Mais de qui se moque t-on??? Quel est le magistrat assez taré pour oser parler de suicide? On se fout vraiment mais alors là vraiment… de notre gueule. Et pour oser se moquer de l’opinion publique de cette façon faut-il qu’il y ait des choses bien dégueu..à cacher!!! Non?

    • Maverick Maverick

      Dans le documentaire il est question d’une carabine 22 LR, et Jambert était retraité, donc n’avait plus d’arme de service ?

  • derdesders

    Quand Libé, Le Monde et la gôche morale défendaient la pédophilie

    Rédigé par lesoufflet le 02 janvier 2013.

    02.01.2013

    libération_pedophilie_mariage_pour_tous

    Photo : Patrick Peccatte

    Photo : Patrick Peccatte

    A la fin des années 70, les mêmes bien-pensants progressistes qui soutiennent actuellement la loi pour l’homoparentalité, le mariage homo et la PMA (procréation médicalement assistée), défendaient, au nom de la liberté, de l’égalité et contre les vilains réactionnaires, la pédophilie. 24heuresactu a retrouvé les signataires et leurs revendications concernant la sexualité avec les enfants. Quand l’histoire se répète.

    Libération, le Nouvel Obs, Le Monde, le PS : tels sont les actuels défenseurs des lois prométhèennes sur la négation de l’altérité via l’homoparentalité. En 1977, c’étaient déjà les mêmes qui signaient des pétitions pour soutenir la pédophilie, au nom de la liberté et du progrès. On ne change pas une équipe qui gagne !

    Les leçons de morale sont toujours les mêmes : seuls les obscurantistes, les réacs, les fachos peuvent vouloir ralentir l’inéluctable chemin vers la modernité, le progrès, le lucre, et la jouissance sans entrave.

    Ainsi, Le Monde publiait, le 26 janvier 1977, une célèbre lettre ouverte aux Parlementaires, relayée, évidemment, par Libération, pour défendre dans « l’affaire de Versailles », 3 hommes qui étaient accusés de pédophilie, pour avoir couché avec des mineurs et pris des photos de leurs intimités. Les intellectuels progressistes parisiens s’étaient émus de cette entrave à la jouissance et à la consommation du corps. Comment une société peut-elle être heureuse si l’on fixe des limites morales au plaisir sexuel ?

    Le texte ignoble précisait ainsi que les enfants étaient « consentants », avant d’aller encore plus loin dans le progrès sociétal : « Si une fille de 13 ans a droit à la pilule, c’est pour quoi faire ? » et « trois ans pour des baisers et des caresses, ça suffit ». Ça a le mérite d’être clair !

    Voici donc la liste des 60 signataires de cette pétition, qui font quasiment tous partie des fervents défenseurs du mariage pour tous et qui continuent à militer, sans honte, pour la marchandisation du corps. On y retrouve évidement toutes les idoles de nos bons vieux bobos soixante-huitards et quelques socialistes devenus ministres entre-temps. Une liste à garder en mémoire :

    • Alain Cuny
    • André Glucksmann
    • Anne Querrien
    • Bernard Dort
    • Dr Bernard Kouchner
    • Dr Bernard Muldworf
    • Bertrand Boulin
    • Catherine Millet
    • Catherine Valabrègue
    • Christian Hennion
    • Christiane Rochefort
    • Dr Claire Gellman
    • Claude d’Allonnes
    • Copi
    • Daniel Guérin
    • Danielle Sallenave
    • Dionys Mascolo
    • Fanny Deleuze
    • Félix Guattari
    • Francis Ponge
    • François Châtelet
    • François Régnault
    • Françoise d’Eaubonne
    • Françoise Laborie
    • Gabriel Matzneff
    • Georges Lapassade
    • Gérard Soulier
    • Dr Gérard Vallès
    • Gilles Deleuze
    • Gilles Sandier
    • Grisélidis Réal
    • Guy Hocquenghem
    • Hélène Védrine
    • Jack Lang
    • Jacques Henric
    • Jean-François Lyotard
    • Jean-Louis Bory
    • Jean-Luc Henning
    • Jean-Marie Vincent
    • Jean-Michel Wilheim
    • Jean-Paul Sartre
    • Jean-Pierre Colin
    • Jean-Pierre Faye
    • Judith Belladona
    • Louis Aragon
    • Madeleine Laïk
    • Marc Pierret
    • Marie Thonon
    • Dr Maurice Erne
    • Michel Bon
    • Michel Cressole
    • Michel Leyris
    • Négrepont
    • Olivier Revault d’Allonnes
    • Patrice Chéreau
    • Philippe Gavi
    • Philippe Sollers
    • Dr Pierre-Edmond Gay
    • Pierre Guyotat
    • Pierre Hahn
    • Pierre Samuel
    • Dr. Pierrette Garrou
    • Raymond Lepoutre
    • René Schérer
    • Dr Robert Gellman
    • Roland Barthes
    • Simone de Beauvoir
    • Victoria Therame
    • Vincent Montail

    Bref, tous les symboles et les modèles de la pensée de Mai 68. Depuis, quasiment tous ont pris position pour la mariage homosexuel et l’homoparentalité. Vous avez dit décadence ? Nihilisme ? Perversion ? La source idéologique de toute cette folie hédoniste est évidemment à aller chercher du côté de mai 68.

    La même année, Libération publiait également un appel à participation pour une réunion afin de constituer le FLIP (Front de libération des pédophiles). Il est beau leur progrès sociétal, elle est belle leur émancipation sexuelle !

    Cette pétition n’est qu’un élément parmi de nombreuses lettres ouvertes, autres pétitions, et tribunes publiées par Libé, Le Nouvel Obs et Le Monde à la fin des années 70. La dernière pétition de Libération en faveur de la pédophilie date de 1979… Il n’y a pas si longtemps…

    On se souvient tous du représentant de Mai 68, Daniel Cohn Bendit, qui publiait en 1975 un livre, « grand bazar », où il consacrait un chapitre à la « sexualité des enfants ».

    daniel_cohn_bendit_eelv

    Photo : kleinkariert

    En 1979, Jacques Dugué est arrêté pour pédophilie et soupçonné de faire partie d’un réseau de pédophiles. Il publie une tribune dans Libération où il dresse une apologie de la « sodomisation » des enfants. Il y explique que « l’enfant qui aime un adulte […] aime ressentir dans son corps le membre viril de celui qu’il aime, d’être uni à lui, par la chair ». Il y exige « qu’on arrête de persécuter ceux qui aiment les enfants, même s’ils les aiment aussi avec leur corps ». C’est pas du Pulvar mais c’est presque aussi tolérant envers la différence. Puisque toutes les pratiques sexuelles se valent…

    Pendant cette période, les groupes d’extrême gauche comme la LCR de Besancenot (il n’y était pas encore, concédons lui cela) soutiennent officiellement la pédophilie contre les interdits religieux et moraux de la société conservatrice. D’autres groupes informels d’extrême-gauche ou organisations plus importantes, comme la Ligue communiste révolutionnaire soutiennent alors les pédophiles contre les tabous moraux imposés par la société conservatrice réactionnaire. Les discours ambigus sur la « sexualité infantile » sont considérés comme une libération du carcan de la morale…

    L’historienne Anne-Claude Ambroise-Rendu a décrit cette période et ce discours selon lequel « les enfants ont aussi droit à la sexualité ». Selon elle, cette idée correspond parfaitement à l’idéologie soixante-huitarde ambiante « à l’ombre des mouvement alternatifs, de l’antipsychiatrie et du militantisme homosexuel. Du Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR) créé en 1971 au magazine Le Gai Pied lancé en février 1979, tous réclament, avec Michel Foucault, la reconnaissance des « sexualités périphériques » ».

    pierre_berge_francois_hollande

    Photo : François Hollande

    On nous fait croire qu’il y a une marche en avant, que les évolutions sur lesquelles la société débat finissent toujours pas donner raison à ceux qui sont du côté de l’évolution, mais non, cela ne marche pas comme cela. Au cours de l’Histoire, de nombreuses idéologies progressistes en vogue à une époque ont été rejetées massivement pour leurs effets nocifs, comme ce fut le cas à la fin des années 70 avec la pédophilie et comme cela devrait être le cas actuellement. Dans 30 ans, espérons que nos enfants riront en apprenant qu’à une époque, les hommes voulaient se substituer à la Nature et qu’un état voulait autoriser les couples homosexuels à adopter des enfants, à se marier et à louer les ventres des roumaines miséreuses (voir la position de Pierre Bergé, propriétaire du Monde et leader du combat pour l’homoparentalité).

    On le voit bien avec ces pétitions : les méthodes totalitaires des élites intellectuelles, qui veulent imposer au peuple, en le culpabilisant (vous êtes désormais homophobes si vous refusez que l’on puisse louer des ventres), leurs évolutions sociétales formidables à coups de lettres ouvertes et de pétition (Les Inrocks récemment) sont les mêmes que celles des pro-pédophilie des années 70. Et il n’y a rien de surprenant car ce sont à peu près les mêmes personnes et surtout exactement la même idéologie post-soixante-huitarde : foutons la morale à la poubelle afin qu’il n’existe plus de frein à notre jouissance sexuelle, car la consommation du corps, quelle qu’elle soit, doit être la priorité absolue de notre civilisation. Jouissons sans entrave, remplaçons la morale par le fric et le cul : l’Homme s’en trouvera élevé !

    Sodome et Gomorrhe (Babel, Babylone…), c’est maintenant !

    Voir les liens ci-dessous, qui sont très instructifs sur le « progrès social » vendu par nos bons journalistes…

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Apologie_de_la_p%C3%A9dophilie

    http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9titions_fran%C3%A7aises_contre_la_majorit%C3%A9_sexuelle

    Source http://24heuresactu.com/2013/01/02/quand-libe-le-monde-et-la-goche-morale-defendaient-la-pedophilie/

  • derdesders

    Dans les années 80 les Verts ont financé un comité de pédophiles

    http://www.prechi-precha.fr/dans-les-annees-80-les-verts-ont-finance-un-comite-de-pedophiles/

    « 

    daniel_cohn_bendit_eelv-kleinkariert

    Les pédophiles ont eu chez les Verts une influence plus grande qu’on ne le pensait jusqu’à présent. Dans les premières années du parti, selon les informations du SPIEGEL, un groupe de travail demandait ouvertement la légalisation du sexe avec les enfants. Il n’était pas seulement toléré, mais financé par le siège fédéral et par le groupe vert au Bundestag.

    (…) Der Spiegel

     »

    Rappel : En 1977, la gauche française demandait la libéralisation de la pédophilie et la même année elle créait le Front de libération des pédophiles. Daniel Cohn Bendit, lui, publiait en 1975 un livre, « grand bazar », où il consacrait un chapitre à la « sexualité des enfants ». Bien d’Autres pétitions, et tribunes seront publiées par Libé, Le Nouvel Obs et Le Monde à la fin des années 70. La dernière pétition de Libération en faveur de la pédophilie date de 1979… Il n’y a pas si longtemps…

    Le 26 janvier 1977, Le Monde publiait une célèbre lettre ouverte aux Parlementaires, relayée, évidemment, par Libération, pour défendre dans « l’affaire de Versailles », 3 hommes qui étaient accusés de pédophilie, pour avoir couché avec des mineurs et pris des photos de leurs intimités.  Parmi la liste des 60 signataires de cette pétition :

    [….] suite http://www.prechi-precha.fr/dans-les-annees-80-les-verts-ont-finance-un-comite-de-pedophiles/

    • odin29

      Derdesders merci pour ce petit rappel. Ce qui me dégoutte le plus c’est qu’il s’est trouvé des femmes pour signer cette pétition en faveur des pédos… Quelle déception!!! J’avais tendance à idéaliser la femme, je l’a croyais moins pourrie que l’homme, plus propre dans sa tête. Tu me ramènes à la dure réalité derdesders…j’étais naïf et je crois que je le suis encore puisque je me dis; elles se sont laissées entourlouper par le discours JUDEO-bolcho, elles sont faibles… Elles donnent pourtant la vie, elles élèvent des enfants qu’elles devraient, c’est leur devoir, protèger contre les salauds, alors…je ne comprends pas, je ne comprends plus. Notre société est tombée bien bas. Et on le doit aux JUDEO-maçons qu’on le veuille ou non. Scuse-moi Benji pour ce petit coup de colère mais tu avoueras…que c’est gerbant tout ça.

    • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

      quel intérêt de mettre un article de ce genre si c’est pour que ça ,te,nous,porte préjudice par la suite!
      c’est contradictoire.
      J’invite chaque internaute souhaitant réagir à mettre dans les commentaires les liens vers des sources et vidéos fiables sur le sujet, sur la pédophilie, sur les réseaux, que tout cela serve à quelque chose et que les vérités soient indéniables et irréfutables. Par contre, merci d’éviter les accusations directes qui pourraient amener à une fermeture du blog pour diffamation (on ne sait jamais…).

  • odin29

    Il y a quand même un fait à retenir. Roger Holeindre, publiquement, a mis en cause J. lang dans une affaire pédocriminelle ( c’est pas rien ça…et c’est officiel ) il l’a même mis au défi de l’attaquer en justice et… rien, pas une seule contre attaque de lang ( sans majuscule ), pas une plainte en diffamation…rien! Alors…? Décidemment y a des trucs qui m’échappent. Holleindre avait l’air très sur de lui en tout cas personne n’est venu au secours de lang, celui qui a parrainé  » nique ta mère « . Marrant ça son nom est étroitement associé au cul…nique ta mère, quand même…fallait oser! Eh ben lui, il ose.

    • engel

      « La tête dans un seau de merde », quand même!

      • odin29

        Engel oui. Bravo, tu as de la mémoire. C’est Pétain je crois qui avait dit: Français…vous avez la mémoire courte. Toi au moins tu es l’exception qui confirme la règle. La tête dans un seau de merde…c’était pas rien comme accusation et pourtant aucune réaction indignée de l’intérêssé, le lang en question.

      • Nevenoe Nevenoe

        Ce qui est intéressant c’est que aucun des mis en cause n’a porté plainte pour diffamation à aucun moment et ce malgré les accusations publiques.
        Ils ne souhaitent simplement pas s’expliquer devant la justice

  • Itsmie

    Les Français préfèrent ces gens-là à MLP… on peut comprendre…
    Bande de veaux!

  • odin29

    Aller, puisqu’il faut citer ses sources: http://www.dailymotion.com/video/xj1q8q_1998-roger-holeindre-accuse-jack-lang-de-pedophile_news. Et comme je le disais plus haut…aucune suite.

  • Colibri 70

    Bonjour à tous,

    Echange très intéressant je ne vais pas avoir assez de tps pour tout consulter ! C’est gerbant…

    Cela dis tout à fait à part quelqu’un arrive à aller voir les brindherbes ? J’ai un msg d’erreur à chaque fois merci à vous

  • activeast

    Je ne comprends pas; le titre dit « Le premier à l’avoir accusé s’est « suicidé » » ce qui veut dire qu’il ne s’agit pas d’Emile Louis;

    Or on lit plus loin « avec la mort d’Emile Louis … »
    Pouvez-vous clarifier ? Merci

    • L’article parle du gendarme qui s’est « suicidé » avec le même talent que Bérégovoy: deux balles dans la tête car quand on se tire une balle, c’est bien connu, cela ne suffit pas! Mais c’est vrai que l’on parle également de la mort de l’autre pourri pervers Émile Louis qui lui aussi est décédé et du coup, cela fait remonter certaines « affaires » à la surface…

      • Maverick Maverick

        Rectification : Si on utilise une arme semi-automatique pour se suicider, on peut effectivement arriver à se mettre deux balles, à cause des spasmes, réflexes & Cie. MAIS pour autant que je sache, les deux points d’entrée devraient être au même endroit, pas un dans la tempe et l’autre dans la bouche (ou vice versa), surtout quand les deux tirs donnent la mort ou le coma immédiat. Ajoutons à ça la différence de largeur des rayures du canon, l’absence de mesure de longueur arme/bras, et l’accumulation des irrégularités et vices de procédure… Comme dit Hamlet dans la pièce du même nom : « Il y a quelque chose de pourri au royaume de Danemark ». Non ?