USA: faute de budget, l’Etat fédéral contraint de cesser ses activités (MàJ 08H05)

Fini, terminé, les USA sont pour le moment en défaut de paiement, pire que la Grèce, pire que le Portugal, que l’Europe ou que le Japon! C’est là qu’on se rend compte que tout ne fut que fumisterie durant des mois, dont les notes des agences de notation!

American-USA-Flag-Wallpaper

La Maison Blanche a ordonné aux agences fédérales américaines lundi peu avant minuit (04H00 GMT) de cesser leurs activités, le Congrès ayant échoué à voter un budget avant l’heure limite en raison de positions irréconciliables.

« Malheureusement, nous n’avons pas d’indication claire que le Congrès agira à temps pour que le président signe une résolution budgétaire avant la fin de la journée de demain, le 1er octobre 2013 », a annoncé Sylvia M. Burwell, directrice du bureau du budget de la Maison Blanche. « Les agences doivent donc exécuter leurs plans pour une cessation ordonnée de leurs activités en l’absence de budget ».

Plus de 800’000 fonctionnaires fédéraux jugés non essentiels, sur un total de plus de deux millions, devaient se retrouver en congés forcés sans soldes dès mardi matin. Les effectifs des administrations se retrouveront réduits au minimum vital, certaines agences se retrouvant avec à peine 5% de leurs effectifs.

L’exécutif américain n’a pu que constater l’impasse dans laquelle se trouvait le Congrès lundi soir à l’approche du début de l’exercice budgétaire 2014, qui a commencé mardi à minuit (04H00 GMT), et avant lequel le Congrès devait approuver des crédits pour assurer que l’Etat fédéral puisse fonctionner normalement.

Après deux rejets lundi par le Sénat américain de projets de loi de finances élaborés par la Chambre des représentants, les dirigeants républicains avaient annoncé tard lundi qu’ils entendaient voter une nouvelle fois dans la nuit sur un texte, jugé inacceptable par les démocrates, car sabordant la loi de réforme du système de santé de Barack Obama.

Source: Agence de presse via Romandie

Dans un article, le journal Le Figaro nous en explique un peu plus sur cet événement, ses antécédents et ses conséquences:

Depuis 0h01 ce mardi, les États-Unis n’ont pas de budget. Le gouvernement fédéral est paralysé, c’est le «shutdown». Quel impact pour Obama, les Américains, l’économie?

Publicité

• Le «shutdown», qu’est-ce que c’est?

Littéralement, «shutdown», en anglais signifie fermeture. Le terme désigne l’arrêt du fonctionnement de nombreuses administrations et services fédéraux aux États-Unis. Cette paralysie du gouvernement américain a officiellement démarré ce mardi 1er octobre, premier jour de l’année budgétaire, à 0H01 à Washington, soit 6H01 à Paris.

• Comment les États-Unis en sont-ils arrivés là?

Le «shutdown» est prévu par la loi américaine dans le cas où le budget n’est pas voté par le Congrès. C’est ce qui vient de se produire. La Chambre des représentants (la chambre basse du Congrès), où le parti Républicain est majoritaire depuis les élections de novembre 2010, a adopté dimanche un projet de budget qui permettrait au gouvernement de payer ses factures jusqu’au 15 décembre. Ce texte exige le report d’un an de l’entrée en vigueur de la loi sur la santé, l’«Obamacare», réforme emblématique du président démocrate, honnie par les Républicains. Pour la Maison-Blanche, pas question de reporter l’Obamacare.

Le Sénat, à majorité démocrate, a rejeté lundi soir le projet de loi de la Chambre. L’année budgétaire, qui démarre le 1er octobre aux États-Unis, a donc commencé sans budget.

• Y-a-t-il eu des précédents historiques?

La paralysie gouvernementale la plus longue et la plus récente a eu lieu en 1995 et 1996, sous le premier mandat de Bill Clinton, à l’occasion du vote sur le budget 1996. La Chambre à majorité républicaine avait voté un texte limitant les dépenses de santé, qui avait essuyé un veto de Bill Clinton. À l’époque, c’est le financement de Medicare -la couverture santé des plus de 65 ans – qui était à l’origine de la crise budgétaire.

Le blocage du 1er octobre avait été évité in extremis grâce à un prolongement temporaire de crédits. Un nouveau rendez-vous fut fixé au 13 novembre à minuit. Sans succès. Le bras de fer s’est soldé par une fermeture des services fédéraux non essentiels pendant six jours, du 14 au 19 novembre 1995, puis à nouveau pendant deux semaines, du 16 décembre 1995 au 6 janvier 1996. Soit 28 jours au total.

À la différence du bras de fer actuel, un accord avait été trouvé en 1995, pour le financement du Pentagone, qui fut épargné par le «shutdown». Quelque 700.000 fonctionnaires jugés «non essentiels» avaient été mis au chômage forcé, ou ont vu leurs salaires suspendus pendant plusieurs semaines. Ils ont été payés une fois l’accord sur le budget trouvé en janvier 1996.

Le secteur aérien avait été touché par la crise, la distribution de passeports et de visa ayant été fortement perturbée. Les experts de la Maison-Blanche estiment aujourd’hui que cette fermeture des services fédéraux en 1995-1996 a coûté aux États-Unis plus de deux milliards de dollars – prix actuels, soit 0,01% de PIB.

Politiquement c’est Bill Clinton qui a gagné le bras de fer, les républicains apparaissant comme des râleurs, obsédés par le contrôle des dépenses. Bill Clinton a été réélu président, fin 1996.

• Quelles sont les conséquences pratiques pour les Américains?

Barack Obama lui-même sera touché dans son quotidien. Les trois quarts des 1701 fonctionnaires affectés à la Maison-Blanche sont en effet privés de travail, d’après le plan de crise de l’administration présidentielle. Barack Obama disposera de moins de personnel pour lui faire la cuisine, passer l’aspirateur dans le Bureau Ovale mais aussi pour surveiller l’économie ou même le conseiller en matière de sécurité.

À Washington DC, la collecte des ordures et le nettoyage de la voirie seront interrompus. Près d’un million de fonctionnaires, essentiellement dans la capitale, peuvent se retrouver, à partir de ce mardi matin, au chômage technique. Et pas question de travailler à la maison: les agents du fisc qui seraient tentés de se connecter chez eux, par conscience professionnelle, seraient repérés par le système informatique et risqueraient leur place pour de bon!

La plupart des grandes administrations vont tourner au ralenti. Au Pentagone, 400.000 civils – soit la moitié des effectifs – recevront dès ce mardi un courrier leur signifiant leur mise au chômage technique. Quant aux militaires, ils seront tenus de remplir leur devoir le paiement de leur solde sera différé, a prévenu Barack Obama lundi soir.

Quelque 90.000 agents des impôts vont cesser le travail. Au ministère de la Justice, 18.000 des 115.000 fonctionnaires vont devoir cesser le travail. Les procès civils vont être retardés par milliers.

Dans le domaine de la santé, l’hôpital de Bethesda, dans la banlieue de Washington, qui dépend des Instituts nationaux de la santé, refusera tout nouveau malade.

Comme il y a dix-sept ans, les musées fédéraux, les parcs nationaux, les agents du ministère de l’Environnement seront contraints de cesser leur activité.

Barack Obama, tout en dramatisant l’enjeu, dans une intervention télévisée lundi soir, a rassuré les deux astronautes américains actuellement en orbite sur la station spatiale internationale: la Nasa fermera dès mardi matin mais pas le centre de contrôle des missions.

• Quel impact sur les marchés et sur l’économie américaine?

Aux États-Unis, où les États sont très indépendants, la paralysie des agences fédérales concentrées à Washington ne devrait pas avoir de graves de répercussions sur la croissance, à condition que la fermeture ne se prolonge pas au delà de quelques jours. «L’impact sur le PIB et sur les marchés restera limité» estime Nathan Sheets de la banque Citi. «En revanche, la perte de crédibilité sera beaucoup plus importante!», ajoute-t-il.

En terme de richesses produites, les experts évoquent un recul du PIB de 0,3% à 1,4% au quatrième trimestre, selon la durée de la crise et le nombre de fonctionnaires mis au chômage technique. Le pire scénario se base sur une fermeture d’un mois.

Malgré tout, le S & P 500 qui est au plus haut depuis 2009, ne devrait pas perdre plus de 1,5%. les premiers jours. En 1995, le S & P 500 avait même gagné 0,1% sur la période du shutdown. «Historiquement, c’est une bonne occasion de faire des affaires en Bourse», rappelle Art Hogan, chez Lazard, à New York, «mais cette fois, c’est plus risqué d’acheter, avec le bras de fer qui se profile sur la dette»…

• Quel rapport entre le «shutdown» et le «plafond de la dette»?

L’impasse budgétaire pourrait compliquer le règlement de la crise de la dette, qui serait beaucoup plus grave pour les marchés. Depuis 1917, le Congrès fixe chaque année une limite d’emprunts que l’exécutif ne doit pas dépasser pour financer ses dépenses, c’est le «plafond de la dette». La dette atteindra son plafond de l’année, fixé à 16.700 milliards de dollars, le 17 octobre 2013. Mi-septembre, Barack Obama a demandé une rallonge au Congrès. Les républicains refusent, sauf si Barack Obama renonçait à sa réforme sur la santé.

Si ce plafond n’est pas relevé, par une autorisation du Congrès, le Trésor n’aura plus l’autorisation d’emprunter pour payer ses dépenses courantes, et rembourser ses milliards de dettes arrivant à échéance. Les États-Unis se retrouveraient alors en défaut de paiement, une situation inédite qui plongerait à coup sûr la planète dans une nouvelle crise financière.

À la différence du «shutdown» budgétaire, un tel blocage ne s’est jamais produit dans l’histoire américaine. Congrès et Maison-Blanche ont toujours trouvé des compromis assortis d’endettement supplémentaire et de nouvelles économies.

Source: Le Figaro

60 commentaires

  • domi26 domi26

    Je ne dirait qu’un mot …….

    ENFIN …….

    donc a partir de maintenant ont va voir les bourses DÉGRINGOLER certainement plus vite qu’elles ne sont monter

    HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA ……………

    • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

      Quoiiiiiiii les USA aurait leur « Division » hooo ba flute alors :)
      Quel pays n’a pas sont services de « nettoyeur » c’est valable pours tout les pays même la france c’est comme ça depuis des sciècles.
      Tu déranges he hop une crise cardiaque un accident un cancer foudroyant………………..

    • ça rejoins aussi les plans d’assissinats du FBI contre les leader du mouvement « les 99% ».

  • Ce qui se passe aux USA, effectivement depuis le temps il fallait s’attendre à ce que ça arrive…

  • fotoulaver fotoulaver

    Bon, je vais aller faire un tour au distributeur de billets ce matin !

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Ah, SUPER, …c’est juste mon cadeaux d’anniversaire les mecs ; pour mes 40 ans aujourd’hui ;o)

  • annunaki

    à ces putains d’amerloc, bouffeurs d’hamburger, ces p****, comme on disait à l’armée, « ça leur ferra les cotes…!! » bien fait pour leur gueule !! quand j’ai lu l’info, j’ai eu un orgasme fantasmagorique… !!

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Hé Annu, t’emballe pas trop quand même ; …comme je disais plus haut, cette histoire ce n’est que de l’enfumage quoi !

      Par contre c’est le moment idéal pour réaliser des attentats au pays de l’Oncle Samy ! … « enfin je veux dire des FALSE FLAGS quoi », …je sens que l’on va pas y couper cette fois (au vu les préparatifs réalisés pour octobre) …ça sent grave le bousin là !

      • 40 ans et toujours vif d’esprit mouahahha :D

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        LOL, …Ah au fait , pour les petits asticots dans ton pain de mie, en fait c’est surement des larves de petit papillons (mites à farine), ceux qui squattent les paquets de farines et céréales bio ; j’en suis infesté à la maison, ils pondent dedans et une fois que les larves sont assez grosses elles grimpent au plafond pour se suspendre avant la métamorphose.

        En se moment je fais la récolte des asticots chaque matin et chaque soir au plafond, et ensuite je les gobes direct, il ont un bon petit gout de céréale, c’est un met de choix ;o) (sorte d’entrainement au survivalisme quoi)

      • ah je pense pas, ceux que j’avais dans le sachet ressemblait plutôt à ceux qui grouillent dans du paté pour chat qui serait resté trop logntemps à la chaleur, comme ceux que l’on pourrait avoir dans une poubelle pas très clean.

        Et puis des oeufs qui résisteraient à la cuisson, c’est très peu probable.

  • samter

    aux radios ce matin : en gros c’est pas bien grave, un pti kouak, les salaires des fonctionnaires seront payés quand même, c’est l’histoire de qqs jours, qu’ils votent un budget, c’est une broutille…

    j’aimerai que ça soit utilement plus grave que ça ^^

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    pas certain en effet qu’on en reste là ils vont trouver un accord de dernière minute histoire de faire flipper tout l’monde …..du theatre tous ça

  • LALA !! c’est la débandade !! les bourses vont être basse !! ça va enrayer la reproduction !

  • annunaki

    TRADUCTION GOOGLE

    Au moment où j’écris ceci, il semble que le gouvernement fédéral est sur ​​le point d’ arrêter parce que la Chambre et le Sénat ne peuvent pas s’entendre sur l’opportunité d’ajouter un libellé defunding ou retarder Obamacare à la  » poursuite de la résolution  » . Malgré toutes les lamentations entendues à Washington DC , un gouvernement à court terme fermé (qui ne fait pas arrêter le gouvernement ) ne causera pas effondrer le pays .

    Et le peuple américain bénéficieraient si Obamacare a été battu ou même retardé .

    Selles Obamacare le système de soins de santé américain avec de nouvelles dépenses et les mandats qui augmente le prix et baisser la qualité des soins de santé. Refuser les crédits de ce programme peut donner le temps de remplacer ce projet de loi avec les réformes de libre marché qui mettent les patients et les médecins de retour en charge des soins de santé Congrès . Defunding du projet de loi avant qu’il ne soit mis en œuvre peut épargner le peuple américain de tomber dans les pires effets de cette loi .

    Comme encouragé comme il se doit par la lutte contre l’ Obamacare, nous devrions également découragés par le fait que si peu de DC parlent de réelles réductions dans les dépenses fédérales . Encore moins parlent de réductions dans l’endroit le plus logique pour réduire les dépenses : le complexe militaro-industriel . Le budget militaire américain représente près de 50 pour cent du total des dépenses militaires dans le monde entier . Pourtant, à écouter certains membres du Congrès , on pourrait penser que l’Amérique était un contrat d’hélicoptères multi- million dollar annulé loin d’être laissé totalement sans défense .

    Ce qui rend ces dépenses militaires impossible à justifier est qu’elle ne bénéficie pas du peuple américain. Au lieu de cela , en fomentant le ressentiment et la haine parmi la population mondiale , notre politique étrangère interventionniste coûteux rend nos gens moins sûr . Ainsi, la réduction des dépenses sur le militarisme aiderait non seulement à équilibrer le budget , mais améliorerait notre sécurité.

    Pourtant, la Chambre et les résolutions poursuivies Sénat non seulement ne parviennent pas à réduire les dépenses militaires , ils autorisent en fait 20 milliards de dollars de plus dans les dépenses militaires que autorisée par la «séquestration» créé par la loi de contrôle de budget de 2011. La plupart des coupures de séquestration soi-disant «draconiennes» ne sont même pas des coupes , mais plutôt, ils sont C’est là que le Congrès augmente les dépenses mais moins que prévu initialement , et pourtant ils prétendent réduire les dépenses  » des réductions du taux raboté des dépenses . ».

    Sous séquestre , les dépenses militaires augmentent de 18 pour cent au lieu de 20 par pour cent au cours des dix prochaines années . Pourtant, certains conservateurs dits sont tellement opposés à ces coupures de faux dans les dépenses militaires qu’ils soutiendraient augmentation des impôts et l’augmentation des dépenses bien-être  » militaire  » . Ce «grand marchandage» serait bénéfique pour la classe politique DC et les intérêts particuliers , mais ce serait une catastrophe pour le peuple américain .

    Au lieu de grandes affaires de l’augmentation des dépenses et des impôts, ceux d’entre nous qui soutiennent le gouvernement limité et le libre marché devrait former une coalition avec les libéraux anti-guerre pour réduire les dépenses à la fois sur le complexe militaro-industriel et les programmes nationaux de protection sociale . Au lieu d’ augmenter les impôts sur les «riches », nous devrions également travailler à réduire toutes les subventions aux entreprises . Ce «grand marchandage» serait vraiment un gagnant-gagnant pour le peuple américain .

    Malheureusement, même si une coalition du Congrès pour réduire à la fois la guerre et les dépenses de protection sociale a été formé , il serait peu probable de porter le jour aussi longtemps que la Réserve fédérale est prête à permettre la dépendance de la dette du Congrès par la monétisation de la dette. Mais cela ne peut pas durer éternellement. À un certain point la politique de la Fed va se traduire par une inflation galopante et une crise économique qui va forcer le Congrès à réduire les dépenses . Espérons que le nombre croissant d’Américains qui se réveillant aux dangers de la voie actuelle peut convaincre le Congrès de réduire le militarisme à l’étranger et de commencer un retrait ordonné de l’ État-providence avant cette crise.

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=oV9fx1I2O48

  • Message à Benji ou Voltigeur :

    Cela fait quelques temps que je n’ai plus accès aux pages contact et qu’à la place j’ai cela :
    [contact-form to=’benjienrage@gmail.com’][contact-field label=’Nom’ type=’name’ required=’1’/][contact-field label=’Adresse de contact’ type=’email’ required=’1’/][contact-field label=’Site web’ type=’url’/][contact-field label=’Commentaire’ type=’textarea’ required=’1’/][/contact-form]

    Je ne sais pas si ça vient de moi ou du site. Bien sûr en étant assez observateur je peux encore envoyer un mail (je crois). Mais cela serait bien que cela soit corrigé (de mon ou de votre côté).

    Bonne journée =)

  • Salut, je n’ai pas accès aux pages contacts (même si je peux lire d’adresse mail de Benji dans le code qui s’affiche.

    Problème de votre part ou du mien ?

    • voltigeur voltigeur

      Moi non plus ou plutôt, il y a le code entier de l’affichage.
      Donc si tu veux contacter Benji ou moi, copies l’adresse e-mail qui est
      dans le code, elle est correcte.
      Désolée, pour le bug ;) ♥♥

  • Musashi Musashi

    C’est déjà arrivé par le passé et rien …. Les usa sont toujours là.

  • Mundus Mundus

    Salute les ME,
    La dernière fois que les Yankees onf fait un shutdown c’était en décembre 1995 pourtant ça ne les a pas empêché de faire +10% en Janvier 1996 à WallStreet.

    Comment le « shutdown » de 1995 a sauvé Bill Clinton

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/09/30/comment-le-shutdown-de-1995-a-sauve-bill-clinton_3487048_3234.html

  • criminalita

    J’y vois un coup tordu de ces crapules, leurs dollars vont être dévalués de moitié et ils vont nous piquer tout le boulot à travers la planète. Note accord de libre-échange va mettre l’Europe au chômage à moins que l’on baisse nos salaires de moitié. Si non c’est beau l’Amérique, vat’on assister à une vague migratoire des Européens vers l’UE. J’ai déjà un cousin de Barcelone qui l’a fait.

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Comme je vous le dit, ça va être le moment idéal pour réaliser des attaques (des « FALSE FLAGS ») au pays de Yankees; …ça sent grave le bousin, …ça chlingue le « false » à mort là !

  • rouletabille rouletabille

    Ils impriment du papier et nous font croire que cela a de la valeur..
    OUI,nous TOUS somme les zombies de cette idiotie créée pour nous ,hahahaha.
    L’argent n’est pas un service d’échange entre gens,c’est un papier de soumission accepter pour des esclaves qui se demandent si demain encore ils y en auras encore hahahahahahahhahahahahahah.

    • karbonn

      L’argent ne sert à rien? C’est faire fi de toutes notions anthropologiques…
      La notion d’argent est essentielle pour l’établissement d’une société. La notion d’argent est certes dévoyée dans notre système car celui-ci est corrompu et biaisé.
      Mais tu ne peux établir de société complexe sans notion de troc. L’argent est notre conception moderne du troc.

  • déclaration en direct de Banania !! il est pas content mais c’est pas sa faute !! et oui pourquoi avoir une couverture sociale si les bureaux sont fermés ??!!

    • rouletabille rouletabille

      Pire ZOMBIE au service occulte ,C’est impossible ouch (j’avais oublier l’autre hybride mollusque heureux)le prix NOBEL PAPIER Q existe avec lui.