La blague du jour : Selon BHL, Bachar Al Assad est un dangereux islamiste

Obligé de relayer l’information à telle point elle est hallucinante! Notre pseudo-philosophe autoproclamé, bhl-aux-chiottesgénocidaire national et éternel entarté qui pousse la France dans tous les conflits, a expliqué le plus sérieusement du monde sur une chaine américaine que les musulmans radicaux, les plus dangereux, les terroristes, les ennemis de tous, sont aux côté de Bachar Al Assad! Et il y en a qui vont gober cela?

Peut-être faudrait-il lui rappeler si du haut de son orgueil et de son mépris que les plus radicaux qui pratiquent la wahabbisme sont le Qatar et l’Arabie Saoudite, deux pays à plusieurs reprise impliqués dans des affaires de terrorisme…

Il peut encore nous estomaquer, BHL. Pour vendre sa guerre aux américains, il leur explique que Bachar Al Assad es ses alliés sont des islamistes radicaux qu’il faut donc combattre à tout prix.

Les Al-Nusra, l’Etat Islamique en Iraq et au Levant, Al-Qaïda et autres frères musulmans sont devenus de gentils progressistes comme il faut, combattant pour libérer le moyen orient du fanatisme de l’Islam radical.

Tout comme Saddam Hussein était devenu en son temps le protecteur d’Al-Qaïda, Bachar Al Assad est en passe de devenir le patron du terrorisme international.

C’est du BHL Premier Cru. Il faut quand même reconnaître qu’il n’a pas osé nous le servir en France. Il a choisi les Etats-Unis. Peut-être parce qu’il les prend pour des imbéciles, capables de tout gober ?

Source: leschroniquesderorschach.blogspot.fr

Et on va rajouter au passage un petit article publié dans le journal le journal Le Monde qui confirme que les propos de BHL sont d’une débilité flagrante:

Une étude conduite par l’institut britannique de défense IHS Jane’s, publiée lundi 16 septembre par le Daily Telegraph, estime que près de la moitié des forces rebelles qui combattent le régime de Bachar Al-Assad en Syrie est constituée de djihadistes et d’islamistes membres de groupes extrémistes. L’étude est basée sur des entretiens avec des combattants rebelles et des estimations des services de renseignement.

Quelque 100 000 rebelles sont engagés dans le combat, rapporte le quotidien britannique. Mais ces combattants se seraient divisés en près de 1 000 groupes différents depuis que la guerre civile a éclaté, il y a deux ans et demi.

Parmi eux, quelque 10 000 combattants, venant de plusieurs pays, font partie de groupes liés à Al-Qaida, tandis qu’entre 30 000 et 35 000 autres sont des islamistes membres de groupes extrémistes – différents des djihadistes en ce qu’ils sont uniquement centrés sur le conflit syrien, d’après les experts de l’IHS.

Article complet sur Le Monde

Pour ceux qui auraient raté cette petite séquence, ou qui auraient besoin d’une courte description de cet homme hautement dangereux (et aussi pour le plaisir), voilà une séquence du journal hebdomadaire de la voix de la Russie qui semble-t-il, s’est bien défoulé sur lui:

 

10 commentaires