Frankenburger : le premier steak synthétique prêt à être mangé..

…………….

Frankenburger : bientôt l’adieu au steak ?

 

Le professeur Marc Post vient de créer le premier burger en laboratoire. La viande synthétique, totalement artificielle, va être servie pour la première fois à Londres cette semaine.

D’une texture semblable à celle d’un calamar et de couleur grisâtre, le premier steak haché créé in vitro n’a, à première vue, pas l’air appétissant. Mais il pourrait bien être très utile à la préservation de la planète. C’est dans cette optique que Mark Post, un professeur de l’université de Maastricht aux Pays-Bas, a développé le premier steak synthétique nous apprend le Daily Mirror.

Pour le fabriquer : des cellules souches de vaches converties en 3 000 lanières de viande et 200 bouts de gras animal. Après avoir materné les cellules, le scientifique a broyé les lanières, les transformant en un morceau de viande de 140 grammes.  

Avec le steak est venue l’addition : 290 000 euros ont été nécessaires à la création de la viande. Le scientifique espère que le temps de production et le prix de la viande baisseront drastiquement avec la production massive du steak artificiel. Dans cette perspective, les scientifiques pensent qu’il pourrait être accessible au public d’ici à dix ans.

Dans quelques jours, à Londres, le fameux hamburger sera servi lors d’une présentation exceptionnelle. Le Daily Mail indique que la personne qui aura la « chance » de s’en délecter sera le principal mécène du projet, un investisseur anonyme mais manifestement très impliqué dans le projet. A moins qu’une célébrité ne se déplace pour médiatiser l’événement.

Pour le moment, les rapports d’expertise sont concluants. Le « Frankenburger » pourrait permettre de résoudre certains problèmes environnementaux majeurs. Des scientifiques d’Oxford ont déterminé que la viande synthétique créée par Mark Post nécessite 99 % moins de terre que l’élevage naturel de bovins, produit entre 78 % et 95 % moins de gaz à effet de serre et nécessite entre 82 % et 96 % de moins d’eau.

Une aubaine pour l’environnement. Les végétariens et les défenseurs des animaux semblent eux-aussi séduits par le nouveau produit. La PETA (People for Ethical Treatments of Animals) s’est dit favorable au développement de la viande, qui freinerait l’abattage de bovins.

Selon le FAO (Food and agriculture organization des Nations Unies), la consommation de viande va doubler dans le monde d’ici 2050. Mark Post, soucieux de ce problème, explique « en ce moment, nous utilisons 70 % de toute notre capacité agricole à développer l’élevage de bétail, nous allons avoir besoin d’alternatives ».

L’association PETA a profité des déclarations du professeur pour lancer un concours : le premier scientifique qui créerait un équivalent artificiel au poulet remporterait le gros lot, un million de dollar. De quoi en motiver certains !

 

Un article de Sarah Munoz, publié par linternaute.com et relayé par Kannie pour SOS-planete

14 commentaires

  • engel

    Oui oui,…mais c’est bien sûr!

    On nous a déjà fait le coup des OGM qui devaient sauver la planète et éradiquer la faim dans le monde…

  • Asaliah Asaliah

    Quelle horreur. J’ espère que ce projet va mourir étouffé dans l ‘oeuf. …le vrai….si si…celui pondu par la poule….celle qui ne sera pas agrée par la PETA….l’écologie;;;je suis pour…être végétarien je respecte totalement..mais cela n’est pas obligé de rimer avec imbécilité…regardez le film « soleil vert » …histoire de se mettre dans l ‘ambiance. L’écologie deviendrait elle notre future dictature? Celle issue des romans les plus sombres de la SF. Cet article m’a glacée…

  • Eaglefeather Eaglefeather

    J’adore la photo et avec elle, le dicton « Qui dort dîne » prend tout son sens !

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Pour ce qui est de cette pseudo viande, nous avons déjà et ce depuis 1960, le Quorn. Substitut de viande à base de « mycoprotéines » (« Myco » > champignon). La commercialisation de cette mycoprotéine, a réellement débuté vers 1983.

      A voir : http://fr.quorn.be/ c’est édifiant : « le plus sain pour l’environnement », « Empreinte écologique : certifiée par le Carbon Trust ».

      Pour les septiques de « Soleil Vert », allez à « Pourquoi Quorn ? » et « Notre Marque ».

  • Lilith Lilith

    voici un lien sur le docteur Rima Laibow sur le control et la réduction de la population mondial.et qui se bat depuis des années contre la vacination generalisée et la nourriture industrielle et les complèments alimentaires.

    http://www.youtube.com/watch?v=55g-ajvxLPY

    ce medecin est la presidente de la fondation natural solution fondation

    http://www.healthfreedomusa.org/wp-content/uploads/Planetary.Vision.Plan_.pdf.pdf

    malheureusement je n’ai pas de lien en français mais si vous parler un peu anglais ce n’est pas trop diffice a comprendre

  • Itsmie

    Un point positif si c’est mangeable et non toxique : la considérable réduction de la torture animale!!!

    • Itsmie

      Et moins de pollution je suppose…

    • Asaliah Asaliah

      j’opterai plutôt pour toxique et inmangeable. Il existe d’autre moyen pour réduire la torture animale. On nous prend,faut pas déconner déconner dé….pour des cons..CQFD

    • Eaglefeather Eaglefeather

      A terme sait-on ce que contient ce « succédamné » de viande ? Et ce que cela peut donné comme pathologie dans le temps ?

      Non ! …

      • Itsmie

        Si c’est du clonage de cellules de viande, ça doit être de la viande! Enfin je suppose…

        C’est sûr qu’il y a d’autres moyens de réduire la torture animale, le problème c’est que ça n’intéresse pas grand monde de la réduire…
        Et rares sont ceux qui décident de se passe de viande!

  • Lionel

    C’est encore gore mais en comparaison de ce qu’ont mis au point les japonais il y a quelques mois, c’est comestible…
    Une société japonaise a mis au point une viande de synthèse faite à partir de matières fécales humaines dont ils extraient les protéines !
    Ils cherchaient un débouché commercial…
    Super écolo, non ?

  • Asaliah Asaliah

    faites vous un bon gratin de patates. C’est pas cher et ça donne pas de grain à moudre aux mondialistes.

  • Asaliah Asaliah

    Parmi mes références cinématographiques j’ hesite fortement entre « soleil vert » et ses steaks à base de cadavres humains recyclés et, en plus réjouissant « l’aile ou la cuisse » et son inénarrable usine TRICATEL.