La géothermie fait trembler la terre près de la mer de Salton…

Sachant que San Andreas est une faille à risque, est il bien opportun de forer à proximité? Notre Spécialiste Eagleeyes va éclairer notre lanterne. Merci Eagleeyes ♥

Au sud de la Californie, le long de la faille de San Andreas, se trouve la mer de Salton qui, comme son nom l’indique, est en réalité un lac salé.

Ce site suscite de nombreuses convoitises car il est bordé par l’un des plus grands champs géothermiques de la planète. En 2013, pas moins de 10 centrales électriques y sont en fonctionnement, pour une capacité totale d’environ 330 MW. Cette filière industrielle est en plein essor depuis quelques années, puisqu’elle exploite une ressource naturelle, durable et renouvelable pour produire de l’électricité verte.

Ces centrales sont connectées à des puits qui descendent à plusieurs centaines de mètres de profondeur (entre 1 km et 2,5 km dans le cas présent). Ils servent à récolter de l’eau chauffée durant son séjour sous terre (parfois jusqu’à 320 °C et plus), qui se transforme progressivement en vapeur durant sa remontée vers la surface, la pression diminuant. Le gaz est alors employé pour actionner des turbines, avant d’être récupéré puis injecté sous terre. L’eau retourne là d’où elle vient, du moins pour la fraction récoltée.

En effet, le bilan extraction-injection n’est pas en équilibre : il y a plus de liquide extrait qu’injecté, ce qui n’est pas sans conséquence géologique.

L’information vient d’être dévoilée dans la revue Science par Emily Brodsky et Lia Lajoie de l’université de Californie à Santa-Cruz (États-Unis) : il existe une corrélation entre le volume net de fluide extrait au cours du temps, et l’augmentation de l’activité sismique dans le champ géothermique de la mer de Salton. De plus, la relation statistique prend encore plus de valeur lorsque le volume injecté est aussi pris en compte.

Oui, la géothermie fait trembler la terre.

Vers une prévision des séismes causés par l’Homme

(…)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Quentin Mauguit, publié par actualite.portail.free.fr et relayé par Kannie pour SOS-planete

 

La géothermie profonde, une alternative au nucléaire et au gaz de schiste

 

15 commentaires

  • Nevenoe Nevenoe

    Juste un mot pour parler de Varg Vikernes musicien de Black Metal et Nazi arrêté en Corrèze.
    Vous allez voir que ça va retomber sur le FN, je ne donnerai pas la clé vous verrez le moment venu.
    Les médias en font 1 ami de Breivik alors qu’il il l’a dénoncé l’accusant d’être 1 agent sioniste.
    Je ne peux pas poster de lien, mais vous trouverez facilement.
    Bref on sent la manipulation à plein nez surtout que le mec n’a rien fait qui justifie son arrestation.

  • Natacha Natacha

    L’eau pressurisée injectée en profondeur fait trembler la terre. On a des précédents en Europe : A Bâle, en Forêt Noire … En Alsace récemment il me semble.
    Et puis les pompes à chaleur ne consomment-elles pas beaucoup d’électricité ?

    • les pompes à chaleur sont le moyen le + efficace de réchauffer ou refroidir, c’est avec des pompes à chaleur qu’on consomme le moins d’électricité. C’est exactement le contraire de ce que tu dit.

      Bâle = BAAL ! La Forêt Noire c’est le rift du Rhin qui mène à la mer du Nord et la source du Danube qui se déverse dans la Mer Noire qui est au Nord de la Turquie, noir = nord en language turc. Le hasard est sombre :)

      • Natacha Natacha

        Il n’y a pas de hasard. :)
        Les pompes à chaleur consomment beaucoup d’énergie électrique (nucléaire en général) au démarrage, même si la géothermie a ensuite un bilan plutôt positif comparé à d’autres modes de chauffage. Je pense que la sobriété et l’isolation thermique sont de vraies solutions.

  • Maverick Maverick

    A lire en complément, cet article qui devrait d’ailleurs intéresser Eagleeyes. On y aborde notamment la notion d’eau « supercritique ».

    http://www.futura-sciences.com/magazines/terre/infos/actu/d/volcanologie-islande-forage-geothermique-atteint-magma-28224/

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Hello,

    Merci Voltigeur !

    La géothermie, ne comportait à ses débuts, que la collecte dans des conduites qui acheminait la vapeur d’eau chauffée par une chambre magmatique. Le plus bel exemple est Yellowstone, ses geyser qui propulse une colonne de vapeur en hauteur, et bien la géothermie était basée sur le domptage de colonne. L’eau ainsi chauffée provient à la fois de source souterraines, mais aussi d’infiltration des eaux de surface, rarement de rivière souterraine, à l’exception de l’Islande.

    Maintenant, l’homme semble (comme d’habitude) ne pas avoir assez de cette énergie naturelle, et en veut encore plus, il injecte sous pression constante, de l’eau, et c’est cette pression qui porte problème, car le principe de base n’est plus naturel. C’en revient à un gavage forcé, tout comme pour les oies, canards, leur foie enfle, ici c’est pareil. En fait il n’y a pas assez de sorties par rapport à l’eau injectée, car une fois chauffée elle remonte d’elle-même.
    Dans l’article dont je fais référence plus bas, je faisais allusion au gaz de schiste, dans ce cas-là, la pression se fait par impulsion, ce qui revient à défébriler, donc génère plus facilement des séismes. Ici le sol gonfle comme pour l’Alsace (voir réf ci-dessous)

    Ce qui n’est pas tout à fait exact ou tout au plus pas complet dans les articles ci-dessus et liens comme celui de Maverick, c’est que le magma qui fut atteint, n’est autre que des chambres magmatiques, qui elles sont alimentées plus en profondeur par le magma mantique. La région de Salton Sea n’est autre qu’un rétrécissement progressif ou fermeture par surélévation du fond marin d’un bras de mer, dû à la subduction de la côte et du plissement de la plaque supérieur (continentale), ce qui lui vaut d’être une région assez turbulente.

    Cette article-ci me refait penser à un sujet récemment mis sur le site, à propos d’un village d’Alsace : http://lesmoutonsenrages.fr/2013/07/05/un-village-alsacien-craint-de-devenir-inhabitable-a-cause-dun-forage-geothermique/