Dédale, un fil vers la démocratie

Un film que nous n’aurions pas dû voir. Les auteurs du film ont décidé d’en arrêter la diffusion, suite aux pressions qu’ils ont subi.

Le film apparemment posté sans autorisation, risque de ne pas rester en ligne longtemps sur youtube, mais d’autres liens verront le jours d’ici là….

 http://www.youtube.com/watch?v=_X6oco2-yAY

Alertés et interloqués par l’état de délabrement du niveau de vie et de la « démocratie » grecque, les réalisateurs de Dédale ont souhaité aller constater par eux-même la souffrance des Athéniens.

Le but initial du documentaire était de palier au silence des médias dominants, qui taisent la situation et se concentrent uniquement sur le volet financier des événements. Il s’agissait d’aller observer la situation sociale et d’en témoigner ici afin de rester en alerte, conscient des politiques européennes à l’oeuvre à quelques 2000 km de la France.

Mais de ces rencontres, humaines, touchantes, de ces personnes qui se sont révélées devant nous avec leur pauvreté récente et brutale, avec leur soif de raconter leur quotidien et leur envie de voir dérailler la mécanique gouvernementale, de tous ces mots échangés est né autre chose.


On nous a raconté comment la vie s’organise dans la crise, et ce qu’il faudrait réaliser après celle-ci. On nous a parlé d’assemblées de quartier. Nous avons été les voir. De même nous avons vu des jardins partagés, des repas collectifs, des centres sociaux, un hopital, tous autogérés. Nous avons vu la vie prendre le pas sur les oppressions et le sujet du film a évolué : de toute cette urgence est né une nécessité de penser l’organisation de la cité autrement.
Le fil de la politique est tombé entre nos mains et c’est en le suivant que nous avons été amenés à rencontrer différents penseurs contemporains : Costas Charitakis,
Etienne Chouard, Yannis Youlountas, Corina Vasilopoulou…

Dédale, c’est le déroulement de ce fil : des souffrances du quotidien imposées par l’austérité, à la réflexion autour d’un système en panne, nous aboutissons à la conceptualisation d’un régime qui serait réellement démocratique.

Source: Agoravox.tv

On est enragés ou pas sur ce blog, donc ce film, nous nous devions de le mettre! Les pressions quand à elles….. Hoooo, on emmerde les bien-pensants;)

26 commentaires

  • domi26 domi26

    un petit mot

    afin de pouvoir garder la vidéo de ce documentaire , qui ma l’ai GÉNIAL , je n’en ai regarder que 15 minutes voici un lien , ‘est un site qui permet de copier les vidéo de youtube

    c’est assez facile comme utilisation , même si je galère a chaque fois que je veut copié une vidéo mais ça a le mérite de vous l’enregistré et au moins de la garder

    voici le lien

    http://deturl.com/

    AMICALEMENT LES AMIS

  • supermeganaute

    Etienne Chouard, faciste?

    Quelqu’un pourrait en écrire plus?

    • Fenrir

      C’est la posture classique de dénigrement adoptée par une parti de l’extrème-gauche collaborationniste (qui participe du systéme en le critiquant outrageusement permettant de faire fuir les individus qui s’y intéresse).
      Etienne Chouard prone la mise en oeuvre d’une assemblée constituante et l’utilisation du tirage au sort.
      Dés lors, il accepte toutes les opinions, y compris celle de l’extrème droite.
      S’il accepte l’extréme-droite, c’est donc un fasciste.
      CQFD
      Il est ainsi décrédibilisé et ses propositions passent à la trappe…

      • voltigeur voltigeur

        Quand certains moutons enlèveront leurs œillères…..
        On a compris ce que valaient les partis, TOUS les partis,
        quelles que soient les opinions, il faut un vrai changement, et
        ce ne sont par les partis que l’on connait qui vont nous l’apporter.
        Critiquer gauche/droite/FN/vert/extrême G/D./Modérés/centre etc…
        quand on sait de quoi ils sont capables…
        Avec la peau des uns, on peut pendre tous les autres..Les
        hommes/femmes de convictions sont absents ou écartés,
        par contre les arrivistes sont légions, et la table doit être bien garnie
        pour qu’ils se disputent la place d’honneur….♥♥

      • chris314

        kikou cela fait maintenant quelques jours que je relis tes commentaires et je n’arrête pas de me demander comment tu sais tout cela,comment as tu analysé si profondément la mécanique de tout ce qui nous entoure, je me demande également ce qui t’as permis de découvrir à ce point la vérité et avoir une analyse si pertinente.
        Par contre je remarque également dans tes com que tu fais preuve de beaucoup de sagesse et tu sais prendre à chaque fois de la hauteur afin de prendre du recul mais j’aimerai que tu me m’explique comment tu vois les choses pour changer tout ca concretement? quelles actions mener? par quoi commencer? tes idées m’interessent beaucoup

      • Fenrir

        Euh ! Désolé Chris, mais auquel d’entre nous t’adresses-tu ?

      • chris314

        heu oui pardon mais je pense que la personne concernée s’est reconnue mais il s’agit de voltigeur.

      • Fenrir

        C’est bien ce que je pensais.
        Tu verras que ses posts sont pertinents, surtout quand (parfois), elle se me en rogne.
        Rahlalah ! Qu’est ce que je regrette la fonctionnalité de l’ancien forum. Snifff !!!

      • voltigeur voltigeur

        Merci, mais j’essaye de faire ce que beaucoup font, je réfléchie!!
        Tu t’es posé la question à savoir, pourquoi autant de partis politiques?
        Pour moi, la réponse est ==> Division!!
        Pour faire court, il faut savoir à qui on a à faire, et ne JAMAIS oublier
        les actes, de ceux qui s’adressent aux peuples.(tous dans le même sac, qu’importe le pays)
        Quand on est capable de distribuer du sang contaminé en toute connaissance
        de cause, et tuer des milliers de gens……….(Pour ne parler que de Fabius sur la Syrie)
        Avant de croire, il faut connaitre le parcours de ces arrivistes.
        Pourquoi tous ces gens sont polyvalents? on les retrouve dans divers ministères,
        Alors que la compétence devrait être de rigueur, on assiste à des « copinages » (pour services rendus, ou fidélité?)
        Je pense que tous ces gens mangent dans la même gamelle, les décisions sont unanimes, et si ça se passe
        mal, on limoge et on en prend un autre…
        Si toi tu es boulanger, tu n’as aucune compétence pour être plâtrier (c’est un exemple)
        Eux oui! ce n’est pas, qu’ils ne sont bons à rien,
        ils sont mauvais à tout, parachutés selon les besoins..
        Je ne crois pas à leur empathie pour le peuple,
        ils ont besoin du soutient du peuple, pas de leur accord.
        Quand tout le monde aura compris, on saura quoi faire!
        Ce n’est que mon avis..♥♥

    • supermeganaute

      Ok, j’ai lu le blog où ils traitaient du pourquoi ils arretaient.

      C’est dommage d’avoir une si haute opinion de soi-même et de dénigrer ainsi des gens qui sont respectables. J’espére que sa réputation redeviendra intacte.

      Et comme l’écrit mon camarade en-dessous:

      « Finalement, vivement que tout pête, que l’on puisse s’y mettre ensemble. »

      Oui, mais en réalité, on aura affaire à ce genre de personnes qui: « moi, moi, moi ».

      J’attends Dieu, simplement, je veux plus être gouverné par un être humain.

      Edit: merci Fenrir, je me doutais bien que quelque chose clochait avant d’aller sur le site en question, tu as entièrement raison.

      • Fenrir

        C’est un effet de désinformation classique dont la plus belle illustration reste la confusion sciemment entretenue entre l’anarchie et le chaos.
        Pour mémoire :
        « l’anarchie, c’est l’ordre sans le pouvoir »
        J. Proudhon

    • robertespierre

      Ceux qui traînent une couche crasse
      peuvent tenter de salir Etienne Chouard
      Il n’y a que les imbéciles qui les suivront
      et ça fera de l’oxygène pour tous ceux qui aspirent à la démocratie
      Ces ilotes ne valent pas les explications qu’on se fatiguerait à donner….
      de toute façon:ILS SONT CUITS

  • Fenrir

    Dire qu’il faut (et va falloir aussi pour nous) connaître et vivre un tel merdier pour que les individus commencent à bouger.
    Mais bon, si c’est le prix a payer pour pouvoir repartir sur des bases plus saines.
    Finalement, vivement que tout pête, que l’on puisse s’y mettre ensemble.

  • vicktor

    un autre genre de film…sur la Syrie, par presstv, désolé, c’est en anglais…

    https://www.youtube.com/watch?v=B9Tu1NHzd5g

    surtout la replique de JFKerry à 8:25, qu’on ne peut pas être sûrs, en envoyant des armes, qu’on les envois pas aux opposants moins pacifistes …LOL

  • le journal de personne

    ici pour télécharger DROPBOX : Dedale_un fil vers la democratie_720p_mp4.flv

    en info scénario …
    Je crois entendre encore
    http://www.lejournaldepersonne.com/2013/06/je-crois-entendre/

    Je crois… je crois que je deviens folle… complètement folle… de cette folie qui ouvre les portes de l’infini… de cette folie qui m’autorise à jouer tous les rôles… excepté le mien…
    Vous ne me captez pas… mais je vous capte. Parce que j’ai su sans doute à mon insu, choisir entre la capture et la captivité… entre la prise et la méprise.
    Je me suis réinventée une raison, d’autres raisons de vivre. Je vole de fleur en fleur, de lueur en lueur, en quête d’un maximum de lumière… comme pour imiter le seul œil du ciel, le soleil.
    Je suis folle… une folle en liberté… folle de cette liberté qui m’a rendue folle pour l’éternité.

    Maintenant que le voile arraché : Qu’est-ce que je vois de ce qu’on n’a pas l’habitude de voir ?
    Parce que figurez-vous qu’il n’y a pas plus lucide qu’une folle qui se méfie du bonheur et de tous les marchands du bonheur.
    Qu’est-ce que je vois ?
    Un monstre à deux têtes… qui dévore et scelle les sorts… un peu à l’image du Minotaure … qui soumet la vie à la pulsion de mort… le drame se situe dans un labyrinthe… on y entre mais on n’en sort pas.
    Un monstre à deux têtes capitalisme et démocratie. Les deux maux qui font le plus de mal… l’abîme qui fait le plus de victimes… c’est sans issue.
    On n’a droit qu’aux espérances. Et elles seront toutes déçues.
    On ne vous l’a jamais dit, mais toute capitalisation est une capitulation… toute possession y compris la moins signifiante fait de chaque possédant un possédé.
    Quoiqu’on en dise, la propriété n’est pas le propre de l’homme, mais de notre face sombre, de notre part d’ombre. C’est l’avoir qui rompt et corrompt l’influence de l’être et met l’être sous influence.
    Oui… je ne vois que ça : le flux des capitaux entre personnes décapitées. Des riches qui ont perdu la tête et des pauvres qui s’entêtent.
    Aucun des deux ne règlera la dette… vis à vis de l’être.
    Parce que la perte, la magie de la perte est le seul horizon possible. On y perd plus qu’on y gagne.
    Tout le jeu consiste à produire le maximum d’ustensiles pour se sentir utile et moins futile.
    Mais en vérité, on ne fait que reculer l’échéance… en remplaçant une illusion par une autre… le temps de se remplir avec le verbe avoir et de vider les êtres du verbe être.
    Et dire… et dire que l’on peut se contenter de peu… rien n’y fait; l’homme n’en a jamais assez… de ses pseudos certitudes et de ses mauvaises habitudes.
    La démocratie complète ce sombre tableau où pour servir le plus grand nombre nous nous condamnons à ne servir que des ombres.
    Personne n’y trouve son compte en fait, même si le droit prétend tout le contraire.
    Quand on a les solutions, on n’a pas tous les accords, et quand on a tous les accords on n’a pas les moyens pour conclure le marché. Marché de dupes!
    On tourne en rond, aux portes de nous-mêmes avec des libertés qui couvrent tout et n’ouvrent sur rien…

    Songes et mensonges, c’est tout ce qui nous reste entre les mains quand on oublie la clé, la clé des songes… que vous appelez être et que j’appelle Dieu. On dira que je suis folle… et probablement je le suis…