Comment démarrer un potager en permaculture…

Optimiser l’espace, et laisser faire la nature…..naturellement.

Un potager en permaculture est conçu de manière à imiter la nature du point de vue de la croissance des végétaux et de l’interaction entre les espèces. Aucun engrais ni pesticide n’est utilisé.

Le potager en permaculture est composé de plantes indigènes, exploite la lumière du soleil et les ressources en eau de manière optimale, sur une surface souvent plus réduite que le potager traditionnel.

Les principes de base de la permaculture étant de ne pas endommager l’écosystème et de s’appuyer sur les lois de la Nature, on obtient en conséquence des jardins extrêmement diversifiés et qui nécessitent relativement peu de soins.

Voici la création d’une butte autofertile à la façon canadienne, technique utilisée en Permaculture.

(…)

 

Pour découvrir les différentes étapes et les conseils, cliquer ICI

 

Un article de Bonnetmarion, publié par wikihow.com et relayé par Kannie pour SOS-planete

18 commentaires

  • anmia

    mon jardin est un vrai b…l d’ après mes enfants, mais je n’ aime pas trop les alignements traditionnels d’ un potager et mes plantes sont toutes mélangées ! en définitive, je pratique la permaculture en laissant pousser les herbes sauvages comestibles au milieu de mes plantations de légumes.
    j’ ai mis qq oeillets d’ inde au pieds des tomates pour éloigner les bêbettes nuisibles. AUCUN engrais, la nature se charge de bien faire pousser ce qu’ elle veut bien et je m’ en contente. pour les pucerons des rosiers, de la nicotine et basta.des coquilles d’ oufs pilées dans un filet au milieu des branches de mon cerisier nain qui donne des dizaines de bigareaux encore cette année……

  • Bidule

    C’est bien tout ça mais qd on connaît la quantité de produits chimiques qu’il y a dans le carton et dans la paille non bio, je ne voudrais pas manger ses légumes!

    Permaculture non bio avec apport de saloperies…
    Je ne comprends vraiment pas sa démarche!

  • Bidule

    @ CLOSEL

    A propos du jardin d’Emilia :

    C’est bien tout ça mais qd on connaît la quantité de produits chimiques qu’il y a dans le carton et dans la paille non bio, je ne voudrais pas manger ses légumes!

    Permaculture non bio avec apport de saloperies…
    Je ne comprends vraiment pas sa démarche!

    • Bidule

      IDEM pour l’article!!

      Cartons et vieux et journaux (avec entre autres choses, de l’encre à base de pétrole!!) je rêve ou quoi??

      • Clocel Clocel

        C’est un vieux film…
        Je pense que les cartons ne sont utilisés que pour enclencher le processus, le but étant de priver les adventices de lumière et de garder l’humidité du sol.

        Cela dit, pour avoir vu des escargots et des limaces en bouffer régulièrement, je ne pense pas qu’ils contiennent des poisons si violent. Le carton ordinaire beige est souvent utilisé pour nourrir les vers en lombriculture, ils adorent ça!!!
        Et des trucs à base de pétrole, on en bouffe constamment sans même le savoir, la plupart des médicaments en contiennent.
        Toutes les merdes qui sont dans le cycle de l’eau et de l’air ne vont pas disparaître, on a pas fini d’en bouffer, penser un jardin totalement bio est illusoire, tu peux juste limiter leur concentration.

      • Bidule

        Non!
        Si tu regardes tes vidéos, tu verras que les cartons sont laissés en place et que les p-d-terre sont récoltées SOUS les cartons!

        Les animaux mangent sans problème toutes les saloperies qu’on leur donne, non seulement les animaux d’élevage et de compagnie mais aussi les sauvages… Vois les oiseaux se jeter sur les graines remplies de produits chimiques en hiver! Ça arrive qu’ ils délaissent un aliment mais c’est très rare!
        Il n’y a que les plantes dangereuses qu’ils évitent parce qu’instinctivement, ils les reconnaissent!
        Aaaah si les animaux pouvaient arrêter de manger les saloperies qu’on leur donne!

        Alors rajouter des saloperies comme des cartons et journaux dans son potager sous prétexte que tout n’est pas complètement bio, tu m’excuseras mais c’est un argument auquel je ne peux pas adhérer!l

        A chacun ses principes!

      • Bidule

        Pour toi Closel

        http://www.psychomedia.qc.ca/alimentation/2011-03-09/risque-sante-cartons-recycles-huiles-minerales-toxiques

        Le carton recyclé utilisé dans la fabrication des emballages des aliments pourrait présenter un risque pour la santé, selon une étude suisse publiée dans la revue Packaging and Technology Science. Environ 50% des emballages de cartons commercialisés en Europe sont recyclés. Le danger est lié aux huiles provenant des encres des journaux et autres matériaux imprimés utilisés dans le recyclage.

      • voltigeur voltigeur

        Les escargots mangent aussi les amanites phalloïdes sans soucis, je
        ne conseille à personne d’essayer ♥♥

      • Bidule

        Et oui!
        Certains animaux sont immunisés contre ce qui est un poison pour nous!
        Chaque espèce a ses tolérances etc..
        Par exemple, l’aspirine est très dangereuse pour les chats!

        C’est bien pour ça qu’il faut arrêter les tests sur les animaux ds les labos!

      • voltigeur voltigeur

        +++++++++ 10.000.000 ++++++ ♥♥

      • Clocel Clocel

        Parce qu’on sait pas les cuisiner!!! :o)

      • voltigeur voltigeur

        Je ne prendrai pas le risque toi oui? Amen!! ♥♥

      • Bidule

        Destruction irrémédiable du foie!
        Mort ou greffe!

  • Oliv

    Bonjour à tous,

    Le lien donné dans l’article pour découvrir les différentes étapes de la création d’un potager en permaculture est loin d’être exhaustif.

    C’est un bon début, mais avant de vous lancer, prenez bien soin d’approfondir la chose ; internet, et spécialement youtube, foisonne d’infos, de retours d’expériences et de conseils en tout genre.

    Avis d’un permaculteur amateur ;)

    PS: la méthode Soltner m’aurait évité bien du labeur si je l’avais connue avant de m’y mettre ^^

  • FanetteDesLandes

    cette année, j’ai voulu testé les buttes. je m’y suis mise, il y a 2 mois environ.
    je n’ai même pas désherbé avant de les construire, pas envie, la flemme… ni même posé de carton pour le fond (j’ai toujours eu des doutes sur les cartons et leur composition, alors …dans le doute, je me suis abstenue!….clin d’oeil à Bidule!)
    1.j’ai commencé par des branchages vulgairement broyés, les feuilles mortes de l’automne et de la cendre de bois.
    2.j’ai recouvert de déchêts verts
    3.une autre couche de compost de feuilles
    4.une couche de compost normal
    5. la paille sèche que j’avais préparé à la fin de l’été
    6. et je recommence au fur et à mesure que la butte se tasse un peu
    7.je vais jeter directement les déchêts de cuisine sur les buttes (marc de café, épluchures, croûtes de fromage bio les coquilles d’oeufs…)
    elles font environ 30 cm de haut maintenant et ça monte.
    à la fin, je verserai un peu de compost et 2 gros sacs de terreau.
    le seul hic, c’est que je ne sais pas trop quels légumes sont le mieux adapter aux buttes?
    je fais déjà pousser mes citrouilles sur des buttes de feuilles mortes de châtaigners depuis 3 ans et ça marche!