Pour le Medef, ne pas investir sur le gaz de schiste « serait une erreur dramatique »

Le gaz de schiste n’est ni une solution, ni une alternative! Toutes les entreprises américaines qui ont investi dans ce procédé ont perdu de l’argent, beaucoup d’agent, cela a provoqué des secousses sismiques, complètement pollué l’eau et l’environnement, rendu malade nombre de personnes (sans compter les animaux), et le MEDEF veut soutenir cela???

Laurence Parisot, 53 ans, briguait un troisième mandat.

Jeudi 25 avril, le conseil national du débat sur la transition énergétique délivrera un état des lieux de ses travaux. A cette occasion, le groupe de contact des entreprises fera connaître ses propositions. C’est dans cette fenêtre de tir que le Medef a choisi, mercredi 24 avril, de faire connaître ses réflexions et revendications, « pour un mix énergétique compétitif ». Celles-ci sont, sans surprises, assez proches de celles du groupe de contact.

Dans une mise au point préalable, Laurence Parisot, la présidente du mouvement patronal a estimé que la question de la transition énergétique ne pouvait être pensée sans « réfléchir à la situation économique de notre pays », l’énergie étant un facteur clé de la compétitivité des entreprises françaises.

Mme Parisot a ainsi rappelé que dans certains secteurs, comme la plasturgie, la chimie ou le caoutchouc l’énergie représentait 61,7 % en moyenne de la valeur ajoutée. Dans ces conditions, le Medef appelle notamment à permettre l’exploitation des potentiels énergétiques nationaux, c’est-à-dire le gaz de schiste.

Laurence Parisot, après avoir énuméré l’impact de la révolution de gaz de schiste sur l’économie américaine (900 000 emplois d’ci à 2015, 2 000 milliards de dollars d’investissements d’ici à 2035, un avantage moyen de 930 dollars par an sur la facture des PME et des ménages…)

, a insisté sur le risque que courrait la France à ne pas ouvrir le débat sur le sujet. « Nous avons un risque sur notre modèle social et nous risquons de passer à côté d’une manne extraordinaire sous nos pieds, ce serait une erreur dramatique », a-t-elle déclaré.

CONTRE EXEMPLE ALLEMAND

L’autre sujet de préoccupation des entreprises sur la nature du mix énergétique que choisira la France. Avec à la clé, la revendication de voir « préserver les atouts du nucléaire« . Pour le besoin de la démonstration, Jean-Pierre Clamadieu, président du chimiste Solvay et président de la commission développement durable du Medef, a souligné le contre exemple allemand : « Une vision en vraie grandeur de ce qu’est une transition énergétique brutale et massivement tournée vers les énergies renouvelables. »

Le Medef préfère prôner une stratégie plus prudente, avec un développement raisonné des énergies renouvelables. M. Clamadieu a particulièrement insisté sur la question du coût de cette transition énergétique, pointant en particulier les « 1000 milliards d’euros » consacrés par l’Allemagne au développement de l’éolien et du solaire.

Toujours dans l’idée de soutenir les atouts français de la filière nucléaire, Mme Parisot a par ailleurs qualifié « d’aberrant » le choix de François Hollande de fermer de manière anticipée la centrale de Fessenheim et a indiqué souhaiter que le gouvernement renonce.

Elle a ajouté, en souriant, que « sur ce point la solidarité est totale entre la CGT et la Medef ». Le débat sur la transition énergétique aura au moins eu cette vertu de rapprocher des interlocuteurs traditionnellement irréconciliables.

Source: Le Monde

29 commentaires

  • J’ai bien envie de dire ce que je pense de cette dame, mais je vais éviter.

  • aurore aurore

    Tu as très bien résumé la situation dans tes 3 premières phrases, Benji. L’exploitation des gaz de schiste est interdite dans notre pays…. pour le moment. L’utilisation de cette technologie pourrait avoir de lourdes conséquences environnementales et humaines. François Hollande, lors d’une conférence de presse en novembre 2012 avait confirmé que cette exploitation ne serait pas autorisée…… Mais ce que dis François Hollande … Je retiens une phrase du Docteur Patrice Halimi, secrétaire général de l’Association santé environnement : « Le trou qu’on va creuser, si on exploite le gaz de schiste, c’est celui de la Sécurité Sociale. » Quant à Laurence Parisot, elle termine son mandat fin juin, ses propos m’obligent à lui souhaiter bon vent !

    • aurore aurore

      Rectif : Mais ce que dit ( avec un T !) FLAMBY !!

    • criminalita

      Tosirap qu’elle aille se faire gazer.
      Là je suis pas de bonne, suis mal luné et je vois rouge. Avec les polens qui nous attaquent faut pas pousser le bouchon mme Pari sot, si non ça saute!@%$&##..

    • Eagleeyes Eagleeyes

      … elle pourrait dégazer d’ici !!!

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Ces gens sont des égoïstes et égocentriques, ils ne pensent qu’à s’enrichir le plus possible durant leur(triste et courte) existence, sans se soucier le moins du monde, des conséquences pour leurs contemporains et les futures générations.

  • kanarlakais

    En plus le Canada commence à avoir des doutes quand à la rentabilité du gaz de schiste.
    Quanqd à la Parisot un peu à l’ouest

  • Thierry92 Thierry92

    Ce sont des cas qui relèvent de la psychiatrie. Il faudrait leur faire passer des examens sévères avant de les autoriser a diriger des entreprises dont l’activité interfère avec la vie des humains et les autres espèces sur cette planète.

  • DOMI26 DOMI26

    elle n’est plus là pour longtemps cette parisot et elle pourra allez ce gazer si elle veut cette dinde

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Elle peut laisser des traces indélébiles pour le futur durant ce court laps de temps, l’empressement n’est pas le meilleur conseiller, nous l’avons déjà eu pour preuve.

    • Chegoku Chegoku

      Le suivant risque d’être encore pire. Quand on entend Parisot les mettre en garde contre une attitude trop radicale, on craint qu’ils ne soient encore plus dégueulasses.

  • la brebis noire la brebis noire

    Ne pas oublier qu’elle fait partie du club « le siècle ».
    Les intérêts de certains membres du Bilderberg (où elle a été invité plusieurs fois)passent avant la santé publique, qui en doute encore !

    Elle est l’héritière (fille)du créateur du groupe Parisot, entreprise de meubles, qui par une décision de justice du 06-11-2012 est en procédure de sauvegarde! Ne devrait pas donner de leçon de management !

  • Maverick Maverick

     » l’impact de la révolution de gaz de schiste sur l’économie américaine » reste encore à démontrer … D’ailleurs les Russes ne semblent pas trop inquiets de cette concurrence, c’est dire.

    Et cette histoire de gaz a tout de la bulle :
    http://www.boursier.com/actualites/macroeconomie/gaz-de-schiste-demission-d-un-pionnier-du-secteur-sur-fond-de-scandale-516462.html

    Il y a d’ailleurs eu récemment deux posts sur LME à ce sujet (Mais Mme Parisot ne lit pas LME)

    http://lesmoutonsenrages.fr/2013/02/19/la-bulle-des-gaz-et-petrole-de-schiste-va-bientot-eclater/

    http://lesmoutonsenrages.fr/2013/01/31/laffaire-chesapeake-fait-exploser-la-bulle/

  • Isla Isla

    bien aimé le film sur le gaz de schiste avec Matt Damon: Promised land, je vous le conseille :)

  • criminalita

    Et dire qu’on ce fait manager par des incapables. ça a toujours été ainsi, les enfants de riches aux postes de direction, il n’y a que cette imposture qui me révolte.
    L’aller simple sur mars? ou en enfer serai + judicieux pour cette bande de pollueurs-tueurs.

  • Clocel Clocel

    La coupe « noix de coco » de Parisot va nous manquer…

    La nature est cruelle parfois. Elle créé des êtres disgracieux qui en veulent à la terre entière après…

  • WeAreAnimals WeAreAnimals

    Oui mais parce que le MEDEFet l’association pour le droit à l’esclavage …

    Je remercie Wam pour cette vidéos. On voit le MEDEF en pleine action à certains moments. Dans tous les cas, ce reportage devrait intéressé toutes personnes étant encore dans le monde du travail : http://www.youtube.com/watch?v=2ILdPzqpcDU

    • criminalita

      Entreprise de :
      Moutons Encu…Démolition d’Esclaves Français = MEDEF
      Désolé pour les petits patrons indépendants subissant le même sort que tous les moutons.
      Ma rage s’arrête qu’aux mots, heureusement qu’existe cet exutoire du blog, dont sa sensure nous ferait passer à l’action.
      Bon, le patronat vu par le medef semblairt être une bonne chose pendant la croissance mais ils ont manqué le coche.Ils sont les grands responsables de la perte d’emploi et la désindustrialitation en France.

  • Bidule

    Elle sévit encore celle-là??
    Je pensais qu’elle était virée!!

  • Reyll Reyll

    Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l’argent ne se mange pas.

  • Bidule

    Gaze-toi!
    C’est Parisot la sortie!

  • do39

    Absurde, même à droite, plein de gens sont totalement opposés à cette saloperie de Gaz de Chiotte…
    C’est une fumisterie notoire, le G de S est un gouffre financier, une bulle boursière, une catastrophe écologique (sol et eau)… un Enfumage médiatique majeur… comme pour le Nucléaire : du pognon pour les promoteurs industriels et la misère pour la population… la ruine pour les générations à venir… décidément on ne leur prépare aucun cadeau… la malbouffe, la poubelle nucléaire, l’eau et le sol contaminés… comment vont-ils s’en sortir… ??