Marseille : préavis de grève des bus à cause du nouveau pantalon…

Alors là!!  faire grève pour la coupe d’un pantalon!! Tout va bien à part ça messieurs les chauffeurs marseillais?? C’est Karim Zéribi** qui doit être content de ce coup d’éclat……Ca a sa place dans la section humour et actualité, pour  en pleurer…….de rire. 1.6M€ c’est ce qui a été investi pour l’habillement des traminots marseillais…

Estimant les conducteurs mal culottés, la CGT a déjà déposé un préavis de grève pour le 3 juin !

Les nouvelles tenues, présentées lors d’un défilé à la Criée, reçoivent l’approbation du personnel. Sauf celle des traminots qui dénoncent la qualité, la coupe et la couleur de leurs pantalons.

 

Pantalonnade ? Galéjade peut-être ? Non, non, le dernier soubresaut syndical à la RTM est des plus sérieux, même s’il vise en dessous de la taille. Et c’est la CGT qui est montée au créneau en déposant un préavis de grève de 24 heures pour le 3 juin prochain, en dénonçant la qualité, la couleur et la coupe des nouveaux pantalons tout récemment envoyés aux 1 600 chauffeurs de la régie : « On va regrouper ce jour-là les différents ras-le-bol du personnel dont fait partie ce pantalon qu’on ne peut pas mettre. Nous portons la colère des salariés qui ne veulent pas d’une tenue qui a été choisie unilatéralement par la direction sans tenir compte des observations de la commission habillement. On refuse le bas de cette tenue dont la couleur s’apparente à celle de la gendarmerie nationale« , dénonce le secrétaire général de la CGT-RTM Bernard Gargiolo. « La direction nous oblige-t-elle à nous déguiser ?« , ont même questionné les derniers tracts cégétistes dont les auteurs sont bien décidés à ne pas baisser leur pantalon. Quitte à user davantage leurs précédents fonds de culotte qu’ils jugent largement plus seyants : « Moi, je ne le mettrai pas. On dirait qu’on bosse chez Speedy ! Les polos ça passe mais ces pantalons nous serrent, on n’est pas à l’aise du tout », souffle un conducteur.

On ne soutient pas le préavis de grève, reprend Patrick Ripoll, délégué du syndicat majoritaire CFDT, mais il y a un mécontentement des chauffeurs par rapport à ces pantalons. On ressemble à des clowns avec ! Du coup on va continuer à mettre les anciens pantalons avec les nouvelles chemises de couleur parme« . 

« On ressemble à des techniciens de l’EDF , y’a pas de place dans ces pantalons alors que l’autre tenue était convenable ! Il s’agit d’un passage en force de la direction qui n’a pas tenu compte des recommandations. On doit se mettre autour d’une table pour en discuter« , soutient le secrétaire général FO Alain Requena.

La perspective d’un conflit repose également sur la charte de l’habillement définie le 8 mars dernier par la direction de l’exploitation. Un document dont les articles un tantinet rigides ont fait sursauter l’ensemble des organisations syndicales. Au respect du dress code s’ajoutent en effet d’autres obligations dont voici quelques extraits : « le port de chaussures à talons hauts est interdit pour la conduite des véhicules de la RTM (…) le port de couvre-chefs autres que ceux prévus dans les dotations est formellement interdit« , lit-on ainsi dans la rubrique « accessoires ». L’aspect général est plus draconien encore : « Tout agent a le devoir de véhiculer en permanence une image générale soignée et respectueuse de la clientèle. À ce titre sont exclus les coiffures extravagantes, les cheveux anormalement longs pour le personnel masculin, les barbes hirsutes ou négligées, les piercings visibles« . « Ils sont quand même allés un peu loin« , sourcille FO. Stupeur à la CFDT : « Nous sommes montés à la direction pour leur dire que cette charte ne tenait pas la route et qu’il fallait la refaire. On nous a répondu qu’une version plus légère allait être rédigée mais elle est encore en stand-by« .

« Cette charte fait partie du règlement intérieur de l’entreprise et parle d’une tenue minimum obligatoire car nous avons trop souffert d’agents qui ne portaient pas la tenue et se cachaient en revêtant les polaires ou les parkas« , détaille Pierre Durand, directeur d’exploitation à la RTM. Mais il tient à faire amende honorable : « Les mots sont tout de même un peu forts et je me suis engagé à corriger cette charte. La nouvelle devrait être rédigée à la fin de ce mois« . Le mystère demeure concernant les risques encourus par les agents qui ne porteront pas les nouveaux pantalons. Qu’encourent donc ces insoumis dont les syndicats nous disent qu’ils seront légion ? « D’ici juin, on souhaite une prise de position raisonnable des uns et des autres. Et on fait confiance à notre personnel« , tente de convaincre Pierre Durand. Mais il semble bien que tous les conducteurs ne sont pas prêts à mettre le petit doigt sur la couture de leur nouveau pantalon.


Le créateur Ex Nihilo évoque « un timing serré »

« Compte tenu du calendrier, on n’a pas fait de test porté mais le produit est satisfaisant. La réaction d’une partie du personnel est assez commune dans le milieu professionnel car on touche à l’individu. Mais on est à Marseille et tout prend des proportions plus importantes. Le préavis fait partie de la couleur locale !« , remarque Jonathan Charles, responsable de la création et du produit au sein du bureau de style Ex Nihilo, basé à Bassens, en banlieue bordelaise.

« Le cahier des charges présenté au personnel en amont, en fonction de critères économiques, esthétiques, de confort, de durabilité et de facilité d’entretien a été respecté, tout comme l’industrialisation du fabricant Cepovett, poursuit-il, mais peut-être qu’il y a un peu de confusion en phase de déploiement« . Autrement dit, les conducteurs n’ont peut-être pas fait la différence entre le pantalon d’été (190 g) et celui d’hiver (230 g), les deux étant composés de coton (55 %), polyester (42 %) et élasthanne (3 %). « Ils disent qu’ils ressemblent à des clowns mais c’était déjà le cas avec la dernière tenue« , se défend avec une pointe d’ironie l’intéressé. Lequel se veut tout de même rassurant : « On répondra présent si un problème se présente. »


Karim Zéribi : « Tout n’est pas parfait mais on a progressé »………

[…]

Pour lire l’article en totalité cliquer ici

Auteur Franck Meynial

Source La Provence

 

Karim Zéribi est un homme politique marseillais, député européen, conseiller municipal et communautaire (Europe Écologie Les Verts). Il est président du Conseil d’administration de la Régie des transports de Marseille. Il est également l’un des chroniqueurs réguliers d’une émission quotidienne de débats d’actualités sur RMC (« Les Grandes Gueules »). Karim Zéribi est membre du conseil d’orientation scientifique de la fondation Terra Nova, un think tank proche de la gauche française, qui entend produire et diffuser des solutions politiques innovantes, en France et en Europe.

Wikipédia

7 commentaires

  • Clocel Clocel

    Dernière étape avant le sari et le turban!!! :o)

    Doit falloir une pattemouille énorme pour réussir un plie aussi ostentatoire sur le froc!!!

    Lâchez rien, rendre ridicule c’est encore un mode de domination!!!

  • en passant

    Après les sans culottes de la « Marseillaise » voici les sans pantalons de la R.T.M.Décidément Marseille 2013 est bien la capitale de la culture…du ridicule!
    Pour me faire pardonner d’être aussi sévère à l’égard des vaillants conducteurs, je leur dédie la chanson suivante:
    http://www.youtube.com/watch?v=c3UcCTTQyAE

  • romulus

    Je crois que je vais aller passer quelques jours à Marseille pour ramener quelques cégétistes….

  • JALNA78 JALNA78

    n’aurait il pas été plus judicieux de demander au personnel de porter tel couleur de chemise ou chemisier en haut et tel couleur de pantalon ou jupe pour le bas dans la coupe qui sied le mieux à chacun?
    et n’imposer que la veste ou veste sans manche?
    et voir le couvre chef? pour la « vitrine » de l entreprise
    et pourquoi ne pas avoir procéder par vote pour les couleurs retenues?
    tout le monde aurait été content et l entreprise aurait dépensé moins d’argent
    effectivement chaque personne est faite différemment et pour des chauffeurs de bus conduire toute la journée avec un pantalon qui serre qui boudine cela ne doit pas être agréable.

  • Badboy

    J’ai testé une fois l’achat de tenues pour un service technique et des chauffeurs livreurs, malheureusement, quand ça part dans tous les sens, a un moment tu es obligé de trancher sinon tu n’avances pas et ca devient le gueguerre entre les services. Pour le cas des traminots, il faudrait être sur place pour prendre parti pour l’un ou l’autre

  • Bidule

    Bah, allez, ce n’est pas beaucoup plus déconcertant que les chauffeurs de bus de la RATP qui refusent de s’asseoir sur le siège conducteur après une femme.

    Et aussi parce que les sièges sont en cuir de porc…

    A chacun ses priorités… les priorités vestimentaires dont il est question ici me paraissent nettement plus anodines… moins dangereuses pour nos libertés!

    Si la coupe des pantalons les rend désagréables à porter, je peux comprendre…