13 commentaires

  • fotoulaver fotoulaver

    Hé ben, la liberté elle est loin. Tellement loin qu’on ne la vois même plus.

    • lumpenproletariat

      Mais si tu es libre de choisir un Samsung ou un iPad, Orange ou Free, la corde ou les cachetons, Hollande ou Sarkozy, EDF ou EDF, SNCF ou SNCF, ASS ou RSA, du pain ou des biscottes, Mac Do ou Quick, Bambi ou les Aristochats !!!!
      Putain tu es libre merde ;)))))))))))

    • WeAreAnimals WeAreAnimals

      Le gouvernement nous craint pas encore …
      Nous craindra-t-il un jour?

  • Thierry92 Thierry92

    Ce n’est pas encore la tyrannie mais cela commence à s’en approcher. On en est au début de la dictature européiste.

  • walter kurtz walter kurtz

    Eh ben….une guerre civil au profit de qui ?
    La crainte = peur ? encore une fois une grande manipulation qui ne va nulle part.Surtout en sachant que c’est toujours les mêmes qui crèvent et les autres quittent le pays.
    Je suis entrain de me demander si cette page web n’est pas là pour alimenter en pauvres idées une dissidence de toute pièce.
    Problème réaction et la solution après la pseudo guerre civil nous serra donné par les mêmes rats qui avaient promus la révolution .
    C’est pas tout beau ?

  • rouletabille rouletabille

    c’est pour Walter..

  • « Tout pouvoir politique, comme on l’appelle, se fonde en pratique sur cette question de l’argent. N’importe quel groupe de scélérats, pourvu qu’ils aient assez d’argent pour l’entreprendre, peuvent décider qu’ils ont sont un  » gouvernement  » ; car, pourvu qu’ils aient de l’argent, ils peuvent engager des soldats, et utiliser ces soldats pour extorquer davantage d’argent, et ainsi contraindre tout le monde à obéir à leurs volontés. César a dit à propos de la guerre que l’argent lui permettait d’engager des soldats et les soldats d’extorquer de l’argent : il en va de même pour le gouvernement. Ainsi ces scélérats qui se font appeler le gouvernement savent fort bien que leur pouvoir se fonde essentiellement sur l’argent. L’argent leur permet d’engager des soldats ; les soldats leur permettent d’extorquer de l’argent. Lorsque leur autorité est contestée, le premier usage qu’ils font toujours de l’argent, c’est d’engager des soldats pour tuer ou soumettre tous ceux qui leur refusent davantage d’argent. » Lysander Spooner

    « L’État, ou pour rendre les choses plus concrètes, le gouvernement, se compose d’une bande de types exactement comme vous et moi. Ils n’ont, tout bien considéré, aucun talent particulier pour les affaires du gouvernement; ils n’en ont que pour accéder à une fonction et la garder. Dans ce but, leur principal procédé consiste à chercher des groupes de gens qui courent désespérément après quelque chose qu’ils ne peuvent pas se procurer, et à promettre de le leur donner. Neuf fois sur dix, cette promesse ne vaut rien. La dixième fois, elle est tenue en pillant A afin de satisfaire B. En d’autres termes, le gouvernement est un courtier en pillage, et chaque élection est une sorte de vente aux enchères par avance de biens à voler. » H.L. Mencken

    « L’homme le plus dangereux pour n’importe quel gouvernement est l’homme qui est capable de penser par lui-même… Presque inévitablement, il arrive à la conclusion que le gouvernement sous lequel il vit est malhonnête, insensé, et intolérable. » H.L. Mencken

    • WeAreAnimals WeAreAnimals

      « L’homme le plus dangereux pour n’importe quel gouvernement est l’homme qui est capable de penser par lui-même… Presque inévitablement, il arrive à la conclusion que le gouvernement sous lequel il vit est malhonnête, insensé, et intolérable. »

      Ahahaha ! Très juste ! Mais est-ce que Mr H.L. Mencken avait pris en considération que, l’an 2000 passé, « les hommes qui pensent par eux-même » était une espèce en voie d’extinction?

      elle est bien bonne !

      • « La plupart des gens préfèrent croire que leurs dirigeants sont justes et équitables même en face de preuves du contraire, puisque lorsqu’un citoyen reconnaît que le gouvernement sous lequel il vit ment et est corrompu, il doit décider de ce qu’il compte faire. Poser des questions face à un gouvernement corrompu représente des risques d’atteintes à sa vie ou à celles d’êtres chers. D’un autre côté, choisir de ne rien faire implique de trahir toute idéologie personnelle de défense de ses principes. La majorité des gens n’ont pas le courage de faire face à ce dilemne. Par conséquent, la plupart de la propagande n’est pas conçue pour tromper l’esprit critique, mais simplement pour donner aux lâches d’esprit une excuse pour ne pas penser du tout. » Michael Rivero

  • Yhan Hamar

    Allez,il en reste encore un peu.Sans compter ceux qui ne s’y sont pas encore mis.