De l’impuissance de presque tous et de la puissance de quelques-uns…

Une belle réflexion…. Quand une poignée de gens sans aucune morale, font la loi et affament  des milliards d’humains. C’est pour quand le réveil???

Titre initial : De l’impuissance de presque tous et de la puissance de quelques-uns. Petit guide autobiographique du néant politico-philosophique…

Mes chers ami(e)s, collègues, camarades, compagnons, passants désœuvrés, n’êtes vous pas déconcertés par :

.L’impuissance des hommes politiques face aux crises économiques, devant les financiers, la ploutocratie, les leaders médiatiques et économiques, les fanatismes religieux, vis à vis des crises sociales, des catastrophes écologiques ?

.L’impuissance des syndicats, du militantisme, des luttes sociales, du choix limité exprimé une fois tous les 5 ans, de votre délégation à un politique plus ou moins de bonne foi qui s’empresse de renier ses engagements en louvoyant ?

.L’impuissance des forces armées occupantes face à ceux qui se rebellent et résistent avec la foi du charbonnier, aux envahisseurs ?

.L’impuissance de l’UNICEF et de la Communauté internationale à résorber la famine dans le monde : pendant que des centaines de milliards sont fournis pour sauver les banques, il est impossible d’en trouver 30 pour sauver 1/7 de l’humanité ?

.L’impuissance des experts de tous poils, des prévisionnistes, des sociologues, des économistes, des journalistes, des ratiocinations fumeuses de blogueurs qui ne voient jamais rien venir ?

.L’impuissance des partis de gauche face aux dogmes prétendument intangibles du capitalisme, de TINA (il n’existe pas d’alternative), du libéralisme fou, de la cupidité ?  

.L’impuissance des citoyens devant le chômage, les baisses du pouvoir d’achat, les factures qui augmentent, les multiples lois et règlements, les restrictions de libertés, la dictature des médias qui imposent toujours les mêmes têtes et la même idéologie ?

.L’impuissance des peuples devant les régressions sociales dans tous les pays qui s’alignent sur le moins-disant social ?

.L’impuissance de la Chine, ce colosse aux pieds d’argile qui croule sous les excédents financiers et dont la moitié du peuple, exclue de la croissance, pleure misère.

.L’impuissance de la France tenue en laisse par Bruxelles, prise dans la nasse de la mondialisation. Prisonnière d’un système idéologique qui l’étrangle lentement.

.L’impuissance des intellectuels, philosophes, sociologues dont les discours critiques ne mènent à rien. Incapables de construire un projet cohérent et créatif, de s’adresser au peuple avec un vocabulaire familier, trop habitués à s’exprimer devant des cénacles réduits de vieux barbons éructant avec force satisfaction des termes incompréhensibles et abscons.

.L’impuissance de la faune et de la flore à survivre aux pollutions humaines ?

.L’impuissance face à une surpopulation grandissante des grandes cités entraînant des comportements sociaux agressifs et la désertification dramatique des campagnes ?

.L’impuissance envers la toute puissance de l’argent roi qui corrompt tout d’une manière plus ou moins subtile, à la cupidité, moteur vicieux et illusoire de l’économie d’aujourd’hui ?

.L’impuissance d’une partie de la société française, repliée sur elle-même et terrorisée par tout ce qui bouge et ne lui ressemble pas ?

.L’impuissance des mots pour exprimer sa colère, son indignation, sa souffrance et son désespoir devant des mesures sociales iniques et injustes ?

.L’impuissance de ce nouveau média qu’est internet : la segmentation et la dispersion des millions de sites qui délivrent des messages atténuent la portée des discours. De la concurrence naît la parcellisation et pire, l’atomisation des contenus. Trop de matières éparpillant l’intérêt et l’audience.

.L’impuissance à comprendre un monde d’une complexité inouïe dont les innombrables interconnexions échappent à tous les vieux schémas simplistes existants ?

D’un autre côté, n’êtes vous point frappés par :

.La puissance toujours plus importante de l’argent dans les prises de décisions. L’intrusion de la corruption sous diverses formes (lobbies, groupes de pression, corporatisme) à l’échelle mondiale ?

.La puissance de persuasion croissante des médias dits de masse, telles la télévision, la radio, la presse écrite ?

.La puissance de répression et de contrôle des citoyens par une oligarchie qui veut prévenir tout risque de dérapage social ?

.La puissance des marchés et des banques qui contrôlent grâce à une spéculation effrénée une masse gigantesque de capitaux représentant peut-être huit fois la valeur des actifs réels de la planète ?

.La puissance des religieux qui dictent aux ouailles pusillanimes leur interprétation des dogmes et leurs conceptions des pouvoirs spirituels et séculiers ?

OUI, Comment nier que nous nous dirigeons à pas de velours vers un totalitarisme « soft » ou « light » dont vous ou vos enfants ne sortiront pas indemnes à moins d’obéir à un conformisme de citoyen consommateur totalement crétin et complètement dénué de tout esprit critique ?

 

Un article publié par cuicuifitloiseau.blogspot.fr et relayé par SOS-planete

Auteur : Cui cui fit l’oiseau

Source : cuicuifitloiseau.blogspot.fr

Article relayé par : kannie

32 commentaires

  • 195402

    oui BOF, plutot léger ,confus, VOIRE MENSONGER..AUCUN INTérèT…cuicuifitloiseau…en tombant du nid ! je viens de faire un tour sur ce blog ,c’est UNE BLAGUE , un mélange nauséabond de tout et n’importe quoi et comme son auteur le revendique et en son honneur : mort aux cons…pédants !!!

    • voltigeur voltigeur

      Vas y dénonce les mensonges, et démonte la réflexion de Cuicui l’oiseau :)
      sa longue liste sur l’impuissance, mérite une réponse précise non? ;)♥♥

    • Marie25 Marie25

      Pas d’accord, je trouve le résumé du monde actuel plutôt réaliste… Ce que j’aimerais c’est qu’un jour quelqu’un nous propose des solutions constructives pour remédier à ces états de faits !

      • popaul

        Des solutions ? il en existe plein, encore faut il vouloir s’attaquer aux causes.

        Quelle est la cause originelle des crises systémiques financières, économiques, environnementales, sociales, ect… ?

        Trouver la cause c’est comprendre la solution.

        Je donne un indice : « il ne peut y avoir de croissance infinie dans un monde aux ressources finies ».

        Cette démonstration scientifique c’est faite en 1971.
        Remontez l’histoire, et reconstituez le puzzle.

      • azteck

        Salut Popaul.
        Tu dit qu’il existe des solutions mais tu n’en donne aucune!
        Ce site est participatif fait nous partager tes réflexions ainsi nous progresseront.

        Tu parle de cause,nous les avons isolés et reconnus c’est les solutions qui nous échappent.

        Nous sommes un peuple à la recherche de son Gandhi.
        Peu tu assumer cette responsabilité?

        Une annonce sur le bon coin reste la meilleur solution que nous puissions envisager.

        Ou alors une subvention du Qatar?

  • popaul

    Un constat implacable, qui aurait mérité une extrapolation des causes. « L’impuissance. Un défaut d’allumage joint à une panne des sens. » Guy Brouty.

  • vincenzo

    Re-,

    Tout va bien, sauf le troll de février 1954.
    C’est quoi le mot à la mode ?

    « DéGAGES » !

    Restes à plat ventre , ou à quatre pattes, si t’aimes ça.
    Tu peux être dégoutant, c’est ton droit, mais va faire tes saletés ailleurs.

    • 195402

      PARDON ? « tu peux etre dégoutant,va faire tes saletés ailleurs » : tu m’as l’air d’avoir des problèmes l’ami; je te sens particulièrement haineux à mon égard, par rapport à mon commentaire…qui apparemment t’interpelle,enfin te dérange ;quoiqu’il en soit je te précise que ce comm ne t’était en aucun cas destiné et que ton agressivité suspicieuse à mon encontre n’est que le reflet de ton présent réactionnaire et imbécile MERCI

    • Bidule

      QUOI?????

      Misogyne et troll en plus?
      ;)

  • Lionel

    Famines : la FAO revoit ses chiffres sérieusement à la hausse, de 870 millions de malnourris on passe à près de 2.4 Milliards…

    Ce texte est maladroit et chiant il faut le dire mais ce qui n’est pas dit ce sont les raisons du non changement !
    Entre autres raisons il y a la religion du Progrès qui justifie en boucle tous les massacres de la vie perpétrés au nom du bien être de quelques-uns.
    Ces quelques-uns c’est nous, les habitants cautions des Nations riches à l’économie égoïste libérale, il n’y a pas que les transnationales et quelques poignées de milliardaires, il y a nous qui permettons à tout ça d’exister.
    C’est cette complicité passive ou active qui n’est pas évoquée, cet esclavagisme consentant qui donne comme excuse que les temps changent et qu’on arrête pas le progrès, que le progrès c’est la technique et que l’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs, qu’il faut que le monde entier se range à notre vision du monde puisque nous avons raison, c’est que c’est normal et que toute personne qui s’oppose au progrès est un ennemi de l’humanité.
    Tout ça contribue au fonctionnement de la grande machine, nous sommes responsables, le changement n’aura lieu que quand on le décidera !

    • Ha ha haaaa Bien joué Lionel t’as tapé dans le mille ;)

      Mais regarder la vérité en face bcp n’en sont plus coupable heu capable…

      Sarkozy disait: on n’en as plus qu’assez d’avoir en permanence l’impression de devoir s’excuser d’être FRANCAIS…

      Applaudissement dans la salle, larme à l’oeil devant la téloche…

      De ceci découle cela, et ils connaissent bien la mentalité des gens.

      En tt K bravo pour ton com.

      • azteck

        Mais je n’en veux pas, du confort. Je veux Dieu, je veux de la poésie, je veux du danger véritable, je veux de la liberté, je veux de la bonté. Je veux de péché.

        – En somme, dit Mustapha Meunier, vous réclamez le droit d’être malheureux..

        – Sans parler du droit de vieillir, de devenir laid et impotent; du droit d’avoir la syphilis et le cancer; du droit d’avoir trop peu à manger; du droit d’avoir des poux; du droit de vivre dans l’appréhension constante de ce qui pourra se produire demain; du droit d’attraper la typhoïde; du droit d’être torturé par des douleurs indicibles de toutes sortes.

        Il y eut un long silence.

        – Je les réclame tous, dit enfin le Sauvage.

        Mustapha Meunier haussa les épaules;

        – On vous les offre de grand coeur, dit-il.
        Est tu Moustapha Meunier,ou est tu le sauvage?

      • Le Grizzly finira par être abattu tel le sauvage par les-dits civilisés(la plèbe), alors autant devenir Mustapha Menier, je ne me sacrifierait pas pour des ingrats qui me pousseront, le coeur léger en première ligne.

      • azteck

        Ton sacrifice n’a jamais était demandé ici!

        Grizzly le nom de mon nounours du temps ou les ours n’était plus des monstres et accompagnait les enfants dans le monde des songes.

        Je ne connait pas ton parcours,je ne pense pas que tu soit plus sacrifiable que les gens qui fréquente cette maison,quelques ingrats passe quelque fois chez nous,nous les acceptons nous essayons de leur faire entendre nos valeurs si ils n’y adhérent pas,ils finissent par partir,non pas qu’il soit banni,Ils ne ressente simplement plus l’envie de rester.
        Alors,Sauvage ou Menier?

      • L’avenir nous le dira, diantre !!! un peu de patience… .

      • azteck

        Je sort d’une since;une ferme dans le nord de la fRance,comme tout les fermiers, je pose souvent les bonnes questions,et de ce fait j’attends les bonnes réponses.
        Je réitère donc ma question: flic ou voyou,Mommo ou ursule,
        L’abbé pierre ou jean marc Thibault? pour les plus agés uniquement…
        Alors Sauvage ou Menier?

    • C’est l’impossible THÉOconomie de croissance ! L’égoïsme n’existe pas dans une économie de décroissance ou on veut tous travailler le moins possible pour mentir le moins possible et polluer le moins possible :). Pour créer un emploi il faut saboter qqe chose… et 95% de l’ouvrage est inutile ! C’est pas pour rien que Maurcie Strong de Power Corp a créé les accords de Kyoto pour les saboter : une bourse du carbone publique amènerais les gens à réfléchir et comprendre ce que signifie le $ et une économie de décroissance !

  • Ce qui donne du pouvoir au mensonge c’est d’y croire !

    Le $ ou l’Euro sont un mensonge, ils se disent une « valeur » mais ce sont des dettes ! Si on crois au $ US sa « valeur » d’échange augmente, sa puissance apparente aussi.

    « impuissance à comprendre un monde d’une complexité inouïe » est FAUX ! Si tu y crois tu est devenu imbécile, moi je trouve le monde (du mensonge) simple !

    L’information est INDESTRUCTIBLE, donc le mensonge est temporaire et fragile… donc la mort n’existe PAS pour l’intelligence ! Il suffit de DOUTER pour être protégé contre le mensonge !

    Mon message ne culpabilise PAS, au contraire il augmente TA puissance, celle du libre choix !

  • L’impuissance on la crée, on donne la puissance au mensonge quand on y crois !
    Par exemple quand on crois à une monnaie comme l’Euro ou le $ qui disent être des valeurs alors que ce sont des dettes alors sa valeur augmente. Si on n’y crois pas la valeur subjective de ce mensonge descend.
    Mais l’information est indestructible selon la science, donc le mensonge est fragile et temporaire.
    Est-ce que ceci est trop simple pour être acceptable comme commentaire en France ? C’est pas assez complexe ?

  • Neodarkside

    Toutes ces questions ne datent pas d’aujourd’hui….Elles existent depuis presque toujours…Seule les réponses changent en fonction des époques, des générations, des conflits…etc…etc

  • Eveline

    Côté puissance, on peut aller voir de ce côté là, ça donne des idées plus précises que d’habitude sur le comment -et bien concrètement- dans les domaines de l’économie, l’agriculture, l’énergie, l’éducation et les modes de gouvernance. Visiblement tout passe par CHACUN DE NOUS.
    Attention c’est 3 heures en tout. Les interventions démarrent à 36mn, et ne ratez pas celle d’Isabelle Peloux à 1h43 sur l’école : « Quels enfants laisserons-nous à la planète ? »
    http://www.colibris-lemouvement.org/revolution/revivez-le-lancement-de-la-revolution-des-colibris

    bonnes gamberges!