Des canettes d’air pur pour lutter contre la pollution

Scénario catastrophe ou coup de com’ qui fonctionne? Imaginer que dans un avenir pas si éloigné que cela, pour avoir un peu d’air pur il faudra ouvrir une canette, un cauchemar qui est devenu réalité en Chine. Bien sur, on pourrait utiliser la méthode de l’humoriste qui considérait que pour avoir de l’air pur, il suffirait d’installer les villes à la campagne… Et si nous changions tout simplement de manière de vivre?

Il ne s’agit pas de la première initiative environnementale de Chen Guangbiao. © epa.

Un milliardaire chinois vient de commercialiser des canettes d’air pur afin de lutter contre la pollution qui règne à Pékin.

Pour peu, certains y verraient une suite du Lorax, le film d’animation d’Universal sorti en juillet dernier, dans lequel une population entière survivait grâce à l’oxygène commercialisée par le cynique maire de cette ville artificielle, O’Hare. À Pékin, si le plastique coloré n’a pas (encore) remplacé la végétation, ses habitants suffoquent sous l’épais brouillard de particules nocives qui s’est abattu sur la ville depuis plusieurs semaines.

Masques à gaz dans dix ans
Tandis que les autorités ont vivement recommandé aux vingt millions de concitoyens de ne pas quitter leur domicile, un richissime homme d’affaires a saisi l’occasion de commercialiser des canettes…d’air pur. Cet air épuré de particules toxiques provient directement de la province du Yunnan et est conditionné dans un contenant identique aux canettes de soda.

Vendue 5 yuans (soit 60 centimes d’euros) l’unité, cette canette appartient, selon Chen Guangbiao, son concepteur, à un plan global de santé publique. « Je vends cet air pur pour rappeler à tout le monde de protéger l’environnement », glisse-t-il au micro de CNN. « Si nous n’y prêtons pas attention, nos enfants devront grandir avec des masques à gaz ».

Source: 7sur7.be

5 commentaires