Quelle attitude adoptera le GIEC, face au contenu de son 5e Rapport, qui a fuité ?

Ah le GIEC, le pauvre à qui lui arrive moult soucis, maintenant il s’agit de fuite involontaire au sein même de l’organisation.  Il devra admettre publiquement que le réchauffement n’est pas dû au CO² anthropique mais plutôt l’activité solaire, et elle a une part importante de responsabilité, mais elle n’est pas la seule dans tout ce processus.

Alors que le dernier rapport se peaufine, le zèle d’un de ses membres a jugé bon de mettre au courant des dernières informations, ceux qui financent cette grande escroquerie mensongère. Une ébauche ou plutôt une version simplifiée de ce dit rapport est alors publiée, avec les détails déjà disponibles. D’autant que le personnage en question mentionne bien en clôture, et c’est là très précisément que c’est important, que les informations contenues dans ce document, remettent bien en question et de manière évidente, la thèse principale, l’origine humaine du dioxyde de carbone dans le processus du réchauffement climatique.

C’est donc par ce rapport et cette phrase aussi anodine en apparence, qu’on apprend que le GIEC admet sans détours que, oui c’est bien le soleil qui réchauffe la planète. Bien d’autres scientifiques en devenaient de plus en plus convaincus de par la multitude de résultats d’analyses allant dans ce sens. Mais depuis le début, combien d’entre eux ne se sont pas fait molester, traiter d’hérétiques et même désavouer par les hautes instances scientifiques et politiques, sans parler des menaces diverses.

Voici un tableau plus que significatif, (fig 1.4 du rapport) les courbes de couleurs représentent les prédictions de hausses de températures suivant les différents modèles mathématiques utilisés pour légitimer les décisions politiques et écologiques qui nous ont été imposées depuis. On observera que les relevés de t° (les points noirs) montrent globalement une stagnation depuis 2001, soit bien en dessous de ce que les modèles s’évertuent de prétendre. Pour les références, je vous renvoie vers le deuxième lien en-dessous fin du chapitre 1 page 39.

Autre élément et non des moindres, c’est la phrase du chapitre 7 p 43 (lignes 1à 9) qui attire fortement l’attention et qui, selon toute logique fait finalement changer d’optique le GIEC.  (termes techniques).

“Many empirical relationships have been reported between GCR or cosmogenic isotope archives and some aspects of the climate system (e.g., Bond et al., 2001; Dengel et al., 2009; Ram and Stolz, 1999). The forcing from changes in total solar irradiance alone does not seem to account for these observations, implying the existence of an amplifying mechanism such as the hypothesized GCR-cloud link. We focus here on observed relationships between GCR and aerosol and cloud properties. Such relationships have focused on decadal variations in GCR induced by the 11-year solar cycle, shorter variations associated with the quasi-periodic oscillation in solar activity centred on 1.68 years or sudden and large variations known as Forbush decrease events. It should be noted that GCR co-vary with other solar parameters such as solar and UV irradiance, which makes any attribution of cloud changes to GCR problematic (Laken et al., 2011).”

“Beaucoup de relations empiriques ont été signalés entre GCR ou cosmogéniques archives isotopes et certains aspects du système climatique (par exemple, Bond et al, 2001;. Dengel et al, 2009;. Ram et Stolz, 1999). Le forçage des variations de l’irradiance solaire totale seule ne semble pas tenir compte de ces observations, ce qui implique l’existence d’un mécanisme amplificateur tel que le nuage émis l’hypothèse GCR-lien. Nous nous concentrons ici sur lesrelations observées entre la GCR et des aérosols et les propriétés des nuages​​.Ces relations se sont concentrés sur décennale variations de GCR induites par le cycle solaire de 11 ans, plus courtes variations associées à la quasi-périodique oscillation de l’activité solaire centré sur 1,68 années ou des variations soudaines et massives connues sous le nom diminution de Forbush événements. Il est à noter que la GCR co-varient avec les autres paramètres solaires tels que l’irradiance solaire et aux UV, qui rend toute attribution de modifications nuage de GCR problématique (Laeken et al., 2011). »

Le paragraphe suivant (lignes 31 à 27) met en évidence les dires de Svensmark  dès 1997 concernant le rôle de la nébulosité dans la protection contre le réchauffement solaire, et c’est depuis 2011 que les preuves affluent sur l’action déterminante du soleil dans ce processus.

En conclusion, ces chapitres viennent de manière violente contredire tous les critères jusqu’ici émis par les instances scientifiques dont le GIEC s’est servi. Et en plus, le dogme selon lequel, le réchauffement viendrait du CO²  anthropique (humain),s’écroule, mais également , qu’il n’est plus permis de négliger le forçage solaire face à l’action humaine, et même de le prendre comme principale responsable. De toute évidence, il(GIEC), ne lui reste plus le choix, soit en minimiser le contenu, soit à l’admettre dans son intégralité. La presse US se pose déjà des questions quant aux excuses extravagantes qui seront trouvées face à ce revirement, quant à l’européenne entièrement acquise à la cause, comment va-t-elle pouvoir cacher ce que tous les gens sensés savent déjà, que tout ce pipeau est basé sur des mensonges, tromperies et autres erreurs. Le temps des comptes et règlements de compte, va bientôt commencer.

Liens liés :

http://wattsupwiththat.com/2012/02/22/omitted-variable-fraud-vast-evidence-for-solar-climate-driver-rates-one-oblique-sentence-in-ar5/

http://www.stopgreensuicide.com/

 

Humour : Preuve évidente d’un réchauffement  :

44 commentaires

  • Est-ce que ces gens savent qu’ils existent d’autres panètes dans notre système solaire et qu’elles se réchauffent elles aussi ?

    je me demande combien ce genre d’étude nous coute….

  • nootrope12

    Le lien entre Rayonnements Cosmiques Galactiques, activité solaire (qui régule leur impact sur la Terre : ce n’est pas le soleil qui « réchauffe » quoi que ce soit…!) et formation de nuages est connue mais toujours pas vraiment compris, d’ailleurs si on superpose la courbe de l’activité solaire seule (nombre de tâches solaires) et cette courbe du GIEC, la corrélation n’est pas vraiment nette… :
    http://www.tagada.biz/media/soleil-temp.jpg
    Formation de nuages et GCR
    http://wattsupwiththat.com/2011/05/17/new-study-links-cosmic-rays-to-aerosolscloud-formation-via-solar-magnetic-activity-modulation/

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Hello Nootrope12,

      C’est ce que je m’évertue de dire, ce n’est ni les GES, ni le soleil, etc qui sont seuls responsables du réchauffement climatique, tous ces facteurs influent « ensembles » et non individuellement, l’un interagit sur l’autre qui le fait sur un autre qui celui-là sur le premier et ainsi de suite et de façon exponentielle à chaque intervention. Le problème se situe ailleurs, mais où dans la galaxie et qu’est-ce qui c’est modifié bien avant 1750. Car bien avant la révolution industrielle, on observait déjà des modifications climatiques et des fontes de glaciers.

      Quant au CO² anthropique les données sont faussées par la conversion de chaque GES à la valeur du CO², se qui rend inévitablement le CO², le GES principal.

      Immanquablement, de plus en plus de scientifiques qui furent désavoués par leurs paires, reviennent au devant parce qu’on leur donne finalement raison, sur l’importance que puissent avoir les impactes des activités humaines dans le processus du réchauffement. Et le GIEC en est conscient mais ne veut toujours pas l’admettre ouvertement de peur de perdre toute crédibilité faces aux états qui ont suivi ses prérogatives environnementales.

      Et pour terminer
      Aux niveau des relevés des températures, il y a une stagnation quasi uniforme, actuellement et ce depuis 2001(points noirs sur le tableau). Et n’est pour moi qu’un relevé incomplet et encore moins juste, car il n’est pas possible d’homogénéiser les températures sur un tableau schématique, rien que par les conditions de travail peuvent différer d’un point à l’autre, l’altitude, la météo, le lieu ville campagne ou en mer, ne sont qu’une partie. Les relevés sont-ils fait régulièrement et rigoureusement au même point à heures fixes, la distance entre les points est-elle respectée et la même, tout ça n’est pas suivi et donc pas convertible en tableau. C’est comme prendre les températures dans une maison, suivant l’endroit, la cave le rez, ou le grenier, les portes ouvertes ou pas, l’ensoleillement ou pas, les courants d’air, les revêtements aussi au sol aux murs etc, il est dès lors impossible objectivement de dire si cette maison est chaude ou pas, tout dépend de la pièce où tu veux vivre !!!!

  • Enfin ! Il n’est pas trop tôt de ce rendre compte que le soleil a des cycles qui contribuent ou sont la cause principale aux changements climatiques.

    hum! Je crois que je vais envoyé le lien de cet article à quelques uns.

    Une honte d’avoir dépensé toute cet argent pour se contredire quelques années après.

    merci @nootrope12 pour cette précision, j’avais déjà lu là-dessus, mais je vais affronfondir mes connaissances sur les Rayonnements Cosmiques.

  • Emy Emy

    donc tout va bien on peut continuer a polluer avec nos voitures.
    c’est la faute au vilain soleil et on ne fait pas de mal a la planète voilà ouff.

  • criminalita

    Les relevés sont bien sûrs faits à travers la planète sur des centrales météo avec des heures fixes et correspondent vraisemblablement à des résultats très réels et objectifs. Mais, oui , mais ça n’explique pas tout je suppose ! Il y a aussi le sous-sol de notre terre qui doit contribuer à réchauffer nos mers. Eagleeyes tu devrais en savoir qlq chose, non ?

  • supermouton supermouton

    Ce qui risque d’être dommage, c’est que les pollueurs planétaires vont prendre ces argument pour recommencer de plus belle, alors que finalement cette affaire de réchauffement, vraie ou fausse, avait comme excellent effet secondaire de nous pencher sur la pollution en elle-même… Maintenant, je crains l’effet boomerang…

  • nostress nostress

    Le CO2 n’est qu’un facteur , Sinon c’est le cycle naturel de la terre …. la terre fait sa vie …

  • Democrate

    Salut les moutons!

    Malheureusement ma première contribution sur votre blog est négative, mais sachez que ce blog est un vrai rayon de soleil pour nous dans l’océan obscur de l’info, nous adorons votre travail et bravo.

    Mais là vous me chatouillez et c’est décevant que vous puissiez vous laisser berner par un article dont la source « stopgreensuicide » est SUREMENT très sympathique et ne pense qu’à notre bonheur!!!!!!!!! Green-suicide, bien sûr! Avec nos panneaux solaire comment on se greensuicide!

    On sent bien la patte des puissants lobbies payés pour semer le doute, mais OUIIIIII consommons toujours plus, brulons du charbon du pétrole, c’est bon pour nous!!!
    On va s’imaginer enfermé dans une pièce, et on va bruler un peu d’hydrocarbure, on va voir si c’est bon pour nous. Mais il n’y a aucun problème, continuez d’accuser les salops d’écologistes de fomenter un vaste complot anticapitaliste, ces salops qui veulent qu’on consomme moins!!!!!!! SALOPS D’ÉCOLOGISTES, je veux continuer à consommer!!! Respire bien fort derrière ton avion quand il décolle! C’est sûr, le fait que la température ne soit pas la même à la ville et à la campagne n’a rien à voir avec l’activité humaine, le nuage de pollution qui tue 2 millions de personnes par an c’est pareil, c’est sûrement arrivé comme ça, l’homme n’y est pour rien, ça nous tombe dessus comme ça, bizarre quand même……. Et puis aucun problème de rajouter des gaz à effet de serre dans le mix de l’atmosphère, ça ne change sûrement rien, BIEN SUUUUUUUUUUUUUUUUUUR. Mais allons y, coupons tous les arbres, brulons tous les hydrocarbures, pompons tous les gazs de shistes, et de toute façon, le nucléaire, à raison de 50 centrales à construire chaque année pourra nous sauver au cas où faudrait quand même changer d’énergie.
    Le plancton et les plantes qui permettent la photosynthèse on s’en fout, les courants marin qui font la météo on s’en fout. L’homme, avec ces mines d’uranium, ces barrages hydroélectriques, ces centrales à charbon, ces champs de maïs OGM, ces puits de pétroles, ces kilomètres carrés de béton, ne change rien, grande nouvelle; c’est pas la faute à l’homme, ROULEMENT DE TAMBOUR TATATATA, c’est la faute AU SOLEIL!!!!!!!!!!!!!!ALOORS CONTINUONSSSSSSSS! YES YOUPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!
    Le méthane, le CO2 rejeté par l’homme n’y est pour rien YOUPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII , c’est pas ma faute, YOUPIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!!!!

    Je suis vraiment content et vais de ce pas m’acheter un nouveau 4*4 avec la clim!!!!

    Mais quelle propagande merdique, j’hallucine! S’il y a des cycles solaires, il y a aussi des gaz à effet de serre, et la composition des gaz de notre atmosphère est logiquement primordiale par rapport à cet effet de serre. J’aimerai bien un article sur la composition de l’atmosphère et son évolution depuis 100 ou même 50 ans, hein!!!!!

    Hier à la radio j’entendais un mec affirmer: « il vaut mieux continuer comme ça et chercher à s’adapter à une hausse de la température », bien sûr, ne changeons rien!!!

    Il est pourri cet article, à vomir tellement la patte des lobbies est imprimée dessus.

    Et pour parler de conspiration écologiste il faut quand même pas mal d’aplomb!!!!!!!

    A bon entendeur!

    • nostress nostress

      democrate et pouf /

      1: la terre à des périodes de gds froid et de gds chaud cela fait deux cycles , d’accord ou pas d’accord .

      2: le CO2 dans l’atmosphére Accentue les effets « chaud » and « froid » mais le Co2 a des effets directe et nuisent gravement à toutes vies sur terre. d’accord ou pas d’accord .

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Hello Démocrate

      Je crains fort que tu soit contaminée par l’idée que tout vient des loobbies, alors que de plus en plus de gens se rendent ou se sont rendus compte que tout ce que déclare le GIEC « est l’évangile ». NON
      Et de plus il n’est « PAS » question que du soleil, mais plutôt d’un ensemble de conditions entraînant un/des déséquilibre(s) et les éruptions solaires en font parties principales du puzzle.

      Pour ta gouverne le réchauffement avait déjà débuté bien avant 1850, puisque c’est à cette époque qu’est décrété la fin du « petit âge glaciaire » et qui à commencé aux alentours de 1550, mais tous les scientifiques du GIEC et autres réchauffagistes, se gardent bien de parler de ce qui subsistait de la précédente glaciation. Que très peu. Or l’industrialisation et la consommation d’énergie fossile n’existait pas encore !!
      D’autre part il s’en est produit d’autres de réchauffements encore plus avant et même encore plus fort que ce que l’on connaît actuellement, mais de tout ça on se garde bien de vous le dire, comme ça on peut aisément culpabiliser et manipuler les opinions !!
      Vois ici tu comprendra peut-être : http://les-verites.skynetblogs.be/archive/2009/08/08/les-grandes-etapes-de-l-histoire-climatique.html

  • pouf

    Pour des pros du complot les moutons me déçoivent.
    Ça ne vous dérange pas du tout que d’un coup le GIEC reprenne les arguments des climato-scéptiques ?

    http://www.terraeco.net/Rapport-du-Giec-la-fuite-inventee,47472.html

    Pourquoi croire cette source plus qu’une autre ? Aucune idée, mais au moins je connais le point de vu de ce blog.

    • voltigeur voltigeur

      Je signale que les articles présentés ne reflètent pas forcément la ligne de pensée générale.
      Les articles polémiques sont aussi là pour en débattre, et Eagleeyes qui nous explique les mouvements
      sismiques, doit avoir une explication sur cet article qu’il a posté dans les catégories « manipulation » et « complots et théories ».
      Pour ma part, je n’ai aucun doute sur les responsables de tous les désastres environnementaux.
      Si le système solaire se réchauffe dans son ensemble, ça accélèrera le moment où il
      faudra prendre des décisions drastiques.
      Ce n’est pas parce qu’il y a un « coupable » désigné, qu’il faut continuer de plus belle à pourrir
      la planète. Ce qui ne se fait pas volontairement se fera par obligation, et tant pis pour ceux qui
      n’auront pas su s’adapter en temps voulu.

  • Les climato-sceptiques ne sont pas anti-écologiques. Ils sont très concients de la polution et des effets pervers sur la santé.

  • Nevenoe Nevenoe

    Bien cette escroquerie commence à ne plus faire illusion.

    Democrate, je pense que tu n’as pas la bonne réaction.
    Personne ne dit qu’il faut continuer à polluer mais que cette histoire était une arnaque.
    Le but était de freiner le développement économiques des pays en voie de développement mais heureusement ils n’ont pas marché.

    Par ailleurs le GIEC focalisait sur le CO2 qui ne représente que 0,039 % de l’atmosphère. Par ailleurs le GIEC se montrait très malhonête en parlant de l’émission de particules de CO2 dans l’atmosphère alors que c’est sous forme de gaz que le CO2 a un effet de serre.
    Autre malhonêteté par omission c’est que la vapeur d’eau est le principal gaz à effet de serre produit par les activités humaines mais ça n’a jamais été mis en avant.
    Je pense que le lobby nucléaire n’aurait pas apprécié.

    Maintenant qu’il faille moins polluer tout le monde est d’accord mais nul besoin de prendre les gens pour des idiots car ça finit toujours par être contre productif.

    • morpheus morpheus

      Exact, tout à fait d’accord avec toi!
      Il y a deux chose énormes dans toute cette histoire, et qui vont dans le sens de l’inversion totale de l’inversion des valeurs qui caracterise notre époque.
      Tout d’abord, faire croire à tout le monde que le CO2 est un polluant, alors que c’est un des elements les plus essentiel à la vie apres l’eau! Tous ceux qui cultivent en indoor, ainsi que les aquariophiles le savent bien; c’est du CO2 que les plantes, les algues, et le phytoplancton tirent le carbone qui est leur principale nourriture, les engrais n’étant que des nutriments dont ils ont besoin en bien moindre quantité. Ils décomposent le CO2, gardent le carbone, et rejettent l’oxygène qui est indispensable à tous les animaux.
      La deuxieme énormité est de faire croire que le réchauffement climatique serait catastrophique. Là aussi, c’est vraiment une belle connerie! les periodes les plus fastes de notre histoire sont aussi les plus chaudes, et c’est logique car ça favorise le monde végétal sur une plus grande partie de la planète. La plupart des légumes que vous mangez en ce moment ont poussé dans des serres…
      Réflechissez!
      la derniere periode faste de l’histoire, avec une explosion démographique fut celle ou les norvegiens (à cause justement des cette demographie galopante) sont allés s’installer au Groenland, aujourd’hui couvert de glace, et à qui ils ont donné ce nom qui signifiait dans leur langue « pays vert ».
      Il faisait beaucoup plus chaud qu’aujourd’hui, et les ours blancs sont toujours là…
      Cette histoire de CO2 qui provoquerait un réchauffement soit disant catastrophique n’est qu’une gigantesque escroquerie destinée à faire payer un tribut, un impot sur la vie! à chaque expiration, vous rejetez du CO2; en poussant leur logique jusqu’au bout, voilà un moyen de vous taxer sur l’air que vous respirez!
      Mais reveillez-vous!
      Il est tellement facile de vous enfumer que c’est triste à pleurer!

      • pouf

        Oui, le CO2 est essentiel à la vie sur Terre. Oui, sa concentration est minime par rapport aux autres gaz dans l’atmosphère, oui il y a d’autres gaz bien plus polluant et oui il y a eu d’autres période de réchauffement climatique.

        Maintenant pourquoi penser qu’il n’y aurait aucune conséquence à brûler et libérer le CO2 stocké dans le pétrole ou le charbon ? Pourquoi croire que les millions de tonnes de pétrole brûlées chaque jour seraient absorbées par le système sans aucune contre-partie ?

        Notre société a déjà eu la preuve qu’elle pouvait avoir un impact direct sur l’atmosphère. Il n’a fallu que 15 ans entre la détection des effets des gaz CFC sur la couche d’ozone et le début de leur interdiction d’utilisation. Quelle était la concentration de ces gaz dans l’atmosphère à ce moment là sachant que leur utilisation industrielle remonte à 1920 ? Pourquoi est-ce si simple d’admettre que les gaz utilisés dans des frigos et bombes aérosols ont failli détruire notre atmosphère et pourquoi est-ce si compliqué d’admettre qu’en brûlant les stocks d’énergie fossile à notre disposition nous n’allons pas changer le climat ?

        La Terre et la vie ne seront pas détruite par un réchauffement climatique. Par contre je ne crois pas que nos sociétés puissent s’adapter à un réchauffement de 2 à 6°. Les conséquences sont bien trop importantes, et les lecteurs de ce blog le savent mieux que quiconque.

      • Eagleeyes Eagleeyes

        Suivant les déclarations de ces organismes et écologistes tout le monde s’imagine qu’on coure à l’asphyxie, c’est archi faux. Le CO² se détruit progressivement de différentes manières et plus vite qu’il nous l’est présenté, mais seule une est mise en avant ce qui fait paraître le problème moins solvable. Pareil pour la vapeur elle met moins de temps pour se dégrader dans l’atmosphère que tous les GES réunis ! Certes nous avons contribué, mais pas dans les proportions avec lesquelles on nous culpabilise.

        Et chose importante que « PERSONNE » n’a jusqu’ici prêté attention :
        « TOUS LES GES ONT ETE CONVERTIS A LA SEULE VALEUR DU CO², CE QUI REND LE CO² LE PLUS NEFASTE DES GES »

  • Emy Emy

    on veut nous faire croire que toussa est naturel
    que l’homme n’a pas grand chose a y voir
    il y a 7 milliards d’hommes sur terre et l’action de l’homme n’est pas négligeable.
    on pollue l’eau, on pollue l’air, le sol, les mers.
    les mers deviennent acide et il y a de moins en moins de poissons.

    on dit le soleil oui, mais est ce que le soleil chauffe plus que d’habitude ?
    on se rapproche plus du soleil ou quoi ?

  • Projet2428

    Oui cest bien connu l’homme ne contribue en rien au rechauffement climatique pfffffffff

    bien sur il y avait deja des rechauffement avant l’homme mais est ce que cela veut pour autant dire que depuis notre arrivée et surtout depuis la revolution industrielle nous ny contribuons pas ????

    moutons coupésla laimeen trops que vous avez deavant vos yeux

    Que vous le voulions ou non l’homme contribue au réchauffement climatique faut vraiment être de mauvaise foi pour ne pas le reconnaitre.

  • Umdugud

    Ouais, et faut pas oublier les vaches, qui elles aussi y contribuent vachement, meuh, meuh…

  • jipebe29

    Oui, ce dogme du RCA est le plus grand scandale scientifique planétaire de notre époque. Le problème est qu’il est adopté moutonnièrement par les politiques et l’UE, et cela entraîne des normes et des règlements contraignants, un marché artificiel d’échange de quotas carbone, un développement insensé des ENR onéreuses et intermittentes, des plans Climat-énergie, tout cela bien sûr à la charge du citoyen consommateur/contribuable.

    Voici une petite synthèse sur la problématique climatique et les errances du GIEC.

    http://citizenkane.fr/le-rechauffement-de-la-planete-est-un-mythe-dossi er.html