Gaza: le bureau de la chaîne Russia Today détruit par une frappe israélienne

La Russie et Israël ne sont pas vraiment amis, surtout avec ce qu’il se trame au niveau de l’Iran. Les relations ne risquent pas de se calmer avec « cette bavure »…

La chaîne publique russe Russia Today (RT) a annoncé dimanche que le bureau à Gaza de son antenne en langue arabe avait été détruit dans la nuit par une frappe israélienne contre un centre de presse, qui n’a pas fait de blessés parmi l’équipe de RT.

« Le bureau de Russia Today à Gaza, situé dans le centre de presse al-Shawa, a été détruit par une frappe aérienne israélienne contre l’immeuble. L’équipe n’a pas été touchée », a indiqué la chaîne dans un communiqué.

« L’antenne en langue arabe de RT, Rusiya Al-Yaum, a été frappée par les forces israéliennes dans la bande de Gaza dans les premières heures du 18 novembre, approximativement à 01H30 en heure locale », a précisé la chaîne.

« Le reporter de RT Suaeda al-Suerki et le cameraman Mustafa Al-Bayati n’ont pas été blessés car ils avaient quitté l’immeuble une heure avant l’attaque », a-t-elle ajouté.

« Les bureaux de la chaîne étaient situés au dernier étage de l’immeuble de 11 niveaux, avec ceux d’autres médias dont Sky News, ITV et des agences de presse palestiniennes », poursuit RT.

« Au total, la partie israélienne a lancé quatre missiles dont un a frappé le bureau de RT », a encore indiqué la chaîne, qui a ajouté avoir repris ses activités depuis le 5e niveau de l’immeuble.

Des frappes aériennes israéliennes ont touché un centre de médias dans le centre de la ville de Gaza tôt dimanche matin, blessant au moins six journalistes, selon des sources médicales palestiniennes.

Selon des témoins, ce complexe a été sérieusement endommagé. Les journalistes à l’intérieur avaient été évacués après un premier raid, qui a été suivi par au moins deux autres frappes sur ce site. Le complexe abritait notamment la chaîne de télévision al-Quds, considérée comme proche du mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza.

Russia Today est la chaîne publique internationale de la Russie, qui émet dans le monde en anglais, arabe et espagnol.

Lancée en 2005 par le Kremlin avec de gros moyens et l’objectif de faire pendant aux grandes chaînes occidentales, elle a été récemment accusée de manque d’impartialité dans sa couverture du conflit en Syrie, jugée trop favorable au régime de Damas.

Sous le slogan « fiers d’être différents », la chaîne avait recruté au début de l’année le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, pour des interviews de personnalités réalisées depuis Londres, dont la première a été celle du chef du Hezbollah Hassan Nasrallah.

La Russie a dénoncé cette semaine les « frappes disproportionnées d’Israël sur la bande de Gaza », tout en appelant les militants palestiniens à mettre fin à leur tirs de roquettes sur l’Etat hébreu.

Source: AFP via sott.net

9 commentaires