Déboisement à grande vitesse sur les hauteurs de Rosières en Ardèche..

Bonsoir,

Je transmets ce SOS de la part d’un ami responsable d’un gite en Ardèche qui souffre de voir tout autour de chez lui les arbres porteurs de vie être décimés.

Merci de relayer ce message et de soutenir ce combat.

Bien cordialement

Jean-Frédéric Marrot

 

De : Stéphan Lentzner

Chers amis de tous les horizons, à l’aide ! 

Où pourra – t-on accrocher des mangeoires
à écureuils et des nichoirs à oiseaux
lorsqu’il n’y aura plus d’arbres ?!

Et comment respirer alors ?

Sommes nous devenus fous,
pour en venir à détruire ce qui nous fait vivre ?
Depuis 15 jours d’énormes machines
et d’énormes camions forestiers
de la sté ONF Énergie Méditerranée,
déboisent à très grande vitesse
30 hectares (300 000 m²),
ici, (sur les hauteurs de Rosières 07260).

Chaque arbre de la forêt est
coupé, débité, nettoyé, et rangé
en l’espace de 15 à 40 secondes … !

(…)

Le nombre fait notre force…
J’ai déjà interpellé pacifiquement
les autorités municipales sur les conséquences
écologiques et environnementales
de ce massacre, mais ça n’a hélas
pas amené de résultat tangible…

Et cependant, peut-on laisser détruire notre planète sans dire mot ?

…Tout méfait ne se paye-t-il pas en terme de quelques choses… ?
Ne sommes-nous pas interdépendants
et inter-connectés, avec La Vie, la nature ?
C’est pourquoi cette demande nous concerne tous…

(…)

J’espère que ce courrier ne t’aura pas importuné,

Merci infiniment de ton aide et de ton écoute,

Bien amicalement,

Stéphan Lentzner

 

Un mail de Stéphan Lentzner, relayé par SOS-planete.

Auteur : Stéphan Lentzner

Source : terresacree.org

Article relayé par : mich

14 commentaires

  • Eagleeyes Eagleeyes

    Hello Stéphan,

    Visiblement et hélas, comme partout ailleurs certaines (grosses)entreprises, ne connaissent qu’un mot, »rentabilité ».
    Ce mot est très souvent en contradiction avec celui de « vie » et plus encore avec celui d' »écologie » !
    Je ne serais pas étonné d’un dessous de table, ou pot de vin attribué à la municipalité afin de permettre ou de fermer les yeux sur ce méfait environnemental.
    D’autre part, ne serait-ce pas une mesure de protection des lignes à haute tension?

    Notre survie dépend des zones forestières, la désertification nous guète, avec le défrichement abusif.

  • tinweb

    Bonjour
    J’ai peut-être trouvé une explication à toute cette déforestation sur Rosières:
    1 Il y a eu un incendie cet été derriere Laurac
    2 Voir cette info sur l’installation d’une chaufferie biomasse à Chantereignes voir pdf ci dessous

    http://www.boisenergie.guidenr.fr/actualite_boisenergie_4.php

    • voltigeur voltigeur

      Merci pour tes recherches ♥♥
      S’il y a déforestation suite à un incendie, il reste à souhaiter qu’il y est un projet pour
      replanter, ce qui m’étonnerait vu l’inquiétude du lanceur d’alerte, qui n’a pas de réponse des
      autorités de sa ville..

      • 195402

        je vis en ardèche depuis une vingtaine d’années et ici plus qu’ailleurs la communication et les échanges sont d’une pauvreté à fendre l’àme ; le mythe de l’ardèche terre d’acceuil la nature sauvage les communautés l’authenticité etc etc , ce mythe des années 60 est bien entretenu afin QUE LA MANNE TOURISTIQUE retombe chaque année …et donc c’est un plaisir pour les bourges, les frikés de tous bords, les bobos de venir se ressourcer ici ; les prix de l’immobilier ont considérablement grimpé les autochtones ardéchois ne louent et encore moins ne prètent surtout pas leurs terres pour cultiver…non non …y’a moyen de gagner bcp plus avec le tourisme et les acheteurs de paris des pays bas ou d’ailleurs qui arrivent avec des liasses de biftons . quant au propriètaire du gite de rosières « menacé par la déforestation » ( sorry mais je ne peux m’empècher de penser à l’AMAZONIE où là on peut effectivement parler de déforestation démesurée et qui AFFECTE DIRECTEMENT les habitants AUTHENTIQUES INDIGENES ECOLOGISTES de ce pays ) je lui suggère de demander de l’aide à pierre rabbi…ce beau parleur imbu de sa(petite)personne , qui conférence de par le monde mais qui manque véritablement d’intégrité (pour plus de détails me contacter!) bref à pierre rabbi qui habite à environ 5,6 kms du « déforesté »

      • jp31 jp31

        hum,hum

        vous vous ‘avancez a découvert?’

        vous semblez taquin sur ce sujet..

        au plaisir de vous lire,ligne apres ligne..

      • domi26 domi26

        @ VOLTIEUR si c’est pour ça ok , pour la construction de maisons en bois mais ce serais bien qu’ils pensent aussi a en replanter car les arbres sont notre vie a tous …..

        Moi je pensais plutôt a leurs COCHONNERIE DE PRÉPARATION DE FORAGE POUR LE GAZ DE SHISTE ( je ne sait plus comment ça s’écrit pardons pour la phaute d’orthographe ) enfin bon je pencherais plus pour ce que je vient de soumettre mais je peut me trompé !!!! ??????

  • Tesla

    vivement que l’homme PAYENT mais à une échelle inédite genre 99.999% peut être la si c’est pas une vidéo bidon …

    http://www.wikistrike.com/article-eclipse-en-australie-un-objet-massif-de-quatre-fois-la-terre-apparait-entre-la-lune-et-le-soleil-112533853.html

    enfin un gros jouet que l’homme ne pourra pas détruire et qui va laminer cette merde d’humain …

  • Tesla

    de toute façon les jeux sont fait la terre est mourante et nombre de personnes scientifique le disent , couper des arbres ou les laisser ne changera plus rien c’est mort , ceux qui disent non c’est impossible devrait écouter leurs coeur , leur intuition et les cries de notre terre .

  • elite51

    pas de panique,
    Les arbres qui sont coupés seront replanté c’est le même principe qu’un champ de blé une fois le terme il est récolté et ensuite resemé, les arbres sont plantés et exploités 50-80 ans après et par la suite de nouveau replanté, ça ne détruit pas la nature sa ne tue pas la planète et ça permet à de nombreuses plantes et insectes de se développer ( petite info les arbres dans leur jeune âge stockent plus de Co2 que les arbres vieillissants, donc couper de vieilles plantations pour les renouveler contribue à stocker plus efficacement le Co2)

    • David07

      Bonjour à tous,
      Je suis responsable de l’exploitation du bois sur le secteur de Rosières en Ardèche (Je travaille à l’ONF depuis 15 ans) et je tiens à vous donner quelques explications :

      Tout d’abord, l’exploitation dans ce secteur fait suite à un incendie de + de 60 ha qui date du mois d’aout 2012.
      La végétation composé principalement de Pin maritime (monoculture) est très sensible au feux. L’incendie a parcouru en très peu de temps une grande surface car aucune infrastructure de lutte (bassin DFCI, pare feu, etc) n’a été mis en place. Aucun mort a déploré mais des conséquences importantes pour la faune et la flore .
      Afin d’éviter de nouveaux incendies et afin de protéger ce milieu, nous exploitons tous les bois brulés car il y a un risque phytosanitaire très important pour les bois morts mais aussi pour les bois encore en vie(attaques d’insectes typographes).
      Nous avons aménager 2 zones de pare feu (= coupe rase) afin de freiner voir stopper un nouveau feu, nous préparons l’installation d’un bassin de lutte contre les feux de foret qui permettra aux pompiers d’avoir de l’eau sur place.
      Nous effectuons des coupes avec un prélèvement fort du pin maritime lorsque nous observons la présence de chênes pubescent ou de chataignier pour favoriser la biodiversité (= relevé de couvert).
      Nous intervenons en éclaircie pour améliorer la qualité des arbres avec un prélèvement de 30% qui corresponds aux arbres malades, tordus ou présentant un danger (bois bord de route)
      Le bois exploité est broyé (plaquette forestière) brulé et transformé en chaleur pour alimenter, dans un 1er temps, des hôpitaux et des bâtiments publiques et dans un 2ème temps, la vapeur produite par cette combustion est transformé en électricité (cette énergie remplace une partie de l’electricité produite par les centrale nucléaire).
      Il n’y a aucun projet de gaz de schiste dans ce secteur.
      Le pin maritime va naturellement revenir et je vous promet les premiers semis de pins d’ci 1 à 2 ans maximum … Si nous avions laisser la forêt brûlé en l’état, nous aurions du attendre + de 10 ans (décomposition très lente) de plus l’impact paysager aurait été catastrophique.
      La forêt qui s’installera sera plus résistante aux feux car la biodiversité sera plus importante (chene, chataignier). Elle sera composé d’arbres soigneusement sélectionné (arbre sains, droit etc).
      Etant un passionné de la nature et de l’Ardèche, je ne souhaite pas que mon travail consiste à détruire la planète mais bel et bien à la conserver et mieux la protéger.
      Pour toute question je reste à votre disposition et je suis prêt à vous faire visiter le chantier et répondre à toute vos questions si vous êtes intéressé.

  • J’ai rencontré aujourd’hui Mr David M. de l’ONF (auteur du message ci-dessus), un homme sincère et défenseur d’une certaine conception de la forêt entretenue, gérée, diversifiée, utilisée et relativement protégée…

    Ce que je respecte ; même si les idées sont différentes. On sent chez lui un désire de protéger le renouvellement de la forêt… (Malgré les exigences du monde)

    Le problème semble être lié à la question de la politique énergétique de la France, (et indirectement à sa démographie…)

    Le marché du bois de chauffage a augmenté. Parce que nos institutions et nous mêmes, consommateurs, nous sommes demandeur… de bois de chauffage.

    Selon Mr David M., l’oxygène que nous respirons provient du phytoplancton et non pas des arbres. Les arbres ne faisant que réguler l’air. Est-ce exacte..?

    Je ne sais pas. Cette affirmation m’a surpris. Quelqu’un peut-il confirmer scientifiquement et sincèrement cette affirmation ?

    JE M’EXCUSE, Même si j’ai témoigné de mon émotion à quelques amis il y a 2 mois… (Ce qui semble avoir « fait boule de neige » !)
    Je voudrai dire à présent que sur ces parcelles de forêt, les propriétaires sont les responsables. En effet, ici en Ardèche les forêts appartiennent à des particuliers. Et Chacun fait ses choix.

    Propriétaires vous êtes les décideurs ! Si ces rémunérations (en milliers d’euros) vous attirent comme la fleur attire l’abeille et que vous décidez donc de faire couper vos parcelles, S’il-Vous-Plait, ne faites pas tout raser, demandez une coupe PARTIELLE, à 33%, 50%, 75%… En préservant si possible les essences les plus rares et les plus fragiles : châtaignés, chaines, douglas, merisiers, …etc.

    Je crois que ce sera toujours moins pire, pour les sols, pour la foret, pour les animaux qui y habitent, pour les hommes et la nature…

    Donc pardon, si mon courrier a heurté, ou bien fait du tort à la société ONF Energie M. ou à d’autres personnes, ce n’était pas l’intention…

    Aussi nous les actifs et autres indignés, nous devrions peut-être nous interroger : Ne serait –il pas malhonnête de notre part de lancer la pierre sur l’ONF, sur l’entreprise sous-traitante ou sur la mairie, sans remettre nous-mêmes en cause nos modes de chauffage et de consommation d’énergie ?
    Commençons donc par changer nous-même nos comportements de pollueurs consommateurs, et notre planète respirera mieux… Il me semble dorénavant indispensable de nous tourner vers les Energies Libres, non polluantes, et gratuites, et de montrer l’exemple aux autres…

    Enfin, bien respectueusement et de tout cœur, j’invite chacun à réfléchir sur la place qu’il donne à « La Vie », dans son échelle de valeur… La Vie qui s’écoule dans l’arbre, dans l’animal, dans l’homme, n’est elle pas UNE ? Similaire et indissociable ?

    Merci de votre attention
    Stéphane L.