Un élu en grève de la faim pour les « villes pauvres »

Ce qui doit déranger le plus, c’est le fait qu’il mette en avant une réalité économique que justement la plupart des médias et politiques tentent de faire oublier, trop incompatible avec leurs discours et le déni généralisé.

Hunger strike of the Mayor of Sevran Stéphane Gatignon

© Bertrand Guay/AFP
Stéphane Gatignon : « Les communes telles que la mienne doivent être mieux armées pour faire face à la crise, qui est d’abord une crise du crédit ». Source
Le maire de Sevran (Seine-Saint-Denis), Stéphane Gatignon, a décidé d’entamer vendredi une grève de la faim pour attirer l’attention sur la situation d’urgence financière dans laquelle se trouvent les villes les plus pauvres de France.

Il dit avoir choisi cette « arme non violente » pour appeler les parlementaires à « aider ces villes, comme Sevran et ces 100 villes les plus pauvres pour aller au bout de leur projet, pour simplement continuer d’exister », explique-t-il dans une vidéo publiée par le site internet d’informations Mediapart.

Après un courrier aux parlementaires, une missive adressée au ministre de la Ville, François Lamy et une pétition « Urgence budget 2013, les villes pauvres n’ont pas à faire les frais de la crise financière », il prévient qu’il est « prêt à aller jusqu’au bout », jugeant que « c’est (son) devoir de maire ».

Le maire de Sevran, élu Europe Ecologie-Les Verts et conseiller régional d’Ile-de-France, entend par cette action alerter sur les difficultés des collectivités locales, confrontées notamment à un durcissement de l’accès au crédit.

Stéphane Gatignon met en parallèle les cinq millions d’euros faisant défaut à la ville de Sevran pour boucler son budget 2013 et les « excédents de gestion considérables » dont disposent d’autres communes du département ou de la région.

Il réclame une discussion sur l’augmentation de la dotation de solidarité urbaine au Parlement et une meilleure répartition des ressources entre agglomérations riches et pauvres.

« Aujourd’hui il faut passer aux actes et la péréquation, c’est maintenant », a-t-il déclaré.

Source: La tribune

2 commentaires

  • 195402

    ce n’est que le début de la fin des zharicots !!!

  • st malo q

    en voilà une idée qu’elle est bonne !! hop grève de la faim pour les villes pov’! les méchants patrons sont trop méchants hop grève de la faim contre les méchants patrons!
    le président n’écoute po hop grève de la faim contre la supposée surdité !
    pour sauver un peuple malgré lui hop grève de la faim contre ce con de peuple qui persiste à vouloir être bête !
    pourquoi se priver ! moi je suis trop triste et ben demain je vais faire une grève de la faim, en faite j’ai déjà commencé ma femme est parti avec choupette, notre labrador croisé caniche ! et bé pour la récupérer ma choupette et ben hop je vais rererefaire grève de la faim !
    un élu qui se prend pour ghandi !
    jusqu’au bout ? …bah qui se tire une bastos ça ira plus vite !