Ganges : la mairie met à la rue les Restaurants du cœur

Humanitary association

© Bruno Campels
Plus de 17 000 colis-repas ont été distribués durant le dernier hiver

Le centre de distribution alimentaire de Ganges ne rouvrira pas ses portes pour la prochaine campagne d’hiver. A la suite d’un « choix du conseil municipal », il a été décidé de ne plus mettre à la disposition des Restaurants du cœur, le local où l’on distribuait des colis alimentaires.

Coluche pourrait se retourner dans sa tombe, d’autant que sa statue trône dans la proche ville du Vigan. Les Restaurants du cœur de Ganges ne pourront recevoir des démunis pour la campagne d’hiver, qui débute le 26 novembre.

Le chômage atteint un pic de 14,2 %

La municipalité ne veut plus mettre à leur disposition le local où ils distribuaient des colis alimentaires. La pauvreté n’a certes pas disparu d’un trait de plume : de décembre 2011 à mars 2012, pour 203 adultes inscrits (85 familles), 17 752 colis ont été remis ici. Dans le bassin gangeois, le chômage atteint un pic de 14,2 %.

Jusque-là situé dans une filature désaffectée jouxtant le théâtre, le centre cherche en vain un autre lieu. Présidente des Restaurants du cœur de l’Hérault, Françoise Vezinhet explique : « Le local recherché n’est pas anodin. Il doit faire 150 m2, avec des sanitaires pour le public, être en rez-de-chaussée pour les livraisons et l’accès des personnes handicapées. »

« Ce n’est pas un choix autoritaire de ma part mais celui du conseil municipal », Monsieur le maire, Michel Fratissier.


« Nous avons aussi sollicité la communauté de communes, sans résultat », rajoute Françoise Vezinhet. L’hiver passé, la mairie a déjà stoppé la mise à disposition d’une camionnette et d’un chauffeur, chaque jeudi matin, pour transporter les vivres Reste à savoir pourquoi le maire, Michel Fratissier, a décidé de priver les Restos du local, rompant avec la politique de son prédécesseur Jacques Rigaud, lui aussi socialiste. « Ce n’est pas un choix autoritaire de ma part mais celui du conseil municipal, en concertation aussi avec les édiles du canton. »

Il motive : « De l’argent public étant en jeu, j’estime normal qu’un élu puisse dire son mot sur les actions d’associations. Je leur ai demandé de travailler ensemble pour une offre globale, créer une épicerie sociale ou une coopérative ». (*) Avant de conclure : « J’ai eu une fin de non-recevoir, les Restaurants du cœur refusant aussi de me dire leurs critères d’aide, voulant être indépendants. Je respecte leur volonté. On leur a retiré le local, question de principe ! »

« La précarité touche à tout âge, des étudiants aux retraités »

Chez les bénévoles, on crie à la tentative d’ingérence du politique dans la vie associative, pilier de la démocratie. Prosaïque, l’un d’eux précise que l’action des Restos est définie au plan national, ce qui exclut des « arrangements » avec des élus locaux.

Les associations disent être déjà complémentaires (repas, colis, vêtements, insertion). La maire a aussi mis fin à sa convention avec la Banque alimentaire. Or, « la précarité touche à tout âge, des étudiants aux retraités. On voit de plus de salariés aussi », note Nathalie Taullel, de l’épicerie solidaire du Secours populaire.

À Ganges, les Restos du cœur sont à la rue. Les clés du local ont été remises à l’association Ganges 1900, qui peut au moins y entreposer ses décors et costumes d’époque, pour un millier de figurants qui défilent trois jours par an.

(*) Restaurants du cœur, Sésame, Secours catholique et Secours populaire.

Source: Sott.net

19 commentaires

  • vanvoght

    ils sont beau les elus PS . decidement ces politiciens me font gerber ;

  • nicko nicko

    qu’elle bande de pourri,le changement c’est maintenant qu’il disait

  • yann

    Cela fait deux fois que je poste un sujet sur le site et que je retrouve avec une autre source .
    Je vous l’ai envoyé hier matin a 8h45 quand je l’ai lu sur le site du midi libre .

    Voila la reconnaissance , bien la peine de demander a participer si ce n’est pas pour rendre a cesar ce qu’il lui appartient .

    Merci.

  • kreuzritter

    z’ont déjà fait le coup souvent!

  • lucyskywalker

    Le PS aime bien la culture. Faut comprendre aussi ! Tous ces pauvres, ça pourrait couper l’appétit pour l’après scène, champagne et caviar !

  • fabienne

    Ca sent la magouille . Il y a des tensions entre le conseil municipal et les restos du coeur? Ils ne sont pas bien vus ?
    Le loical est destiné à une juteuse opération immobilière?

    • Badboy

      Non, ils doivent suivre les recommandations de Bruxelles.

      • ThePowerOfLove888

        C’est tout à fait ça!!

        Sentez vous ce parfum nauséabond? ça ne sent vraiment pas bon tout ça!! On y va tout droit….dans la mer..!

        La grèce qui survit et qui est au bord de la guerre civile, l’Espagne n’est pas loin, Portugal, Italie…. tva à la hausse pour 2013… restriction de nourriture pour les plus démunis, bientôt les médicaments, car on y arrive à grand pas, salaire revue à la baisse,( tu prends ou tu dégages, y en a plein qui attendent…cela est véridique puisque j’ai discuté avec un chômeur, il est allé à pole emploi pour trouver du boulot et on l’a envoyé travailler gratuitement pendant 15 jours chez un carrossier pour espérer avoir la pièce, et être embauché sir le patron est content de toi, la belle affaire….) le plus terrible, c’est que les gens sont trop nombreux à vouloir garder leurs petits conforts, ne pas les déranger dans leurs habitudes et de surcroît très fatalistes sur l’avenir….. on est mal!!! très mal!!

      • ThePowerOfLove888

        La Banque de France prévoit une légère récession pour la fin de l’année

        Au vu de ce que l’on sait tous et de la manière de l’état d’amener petit a petit les changements pour ne pas brusquer et faire avaler la pilule en douceur et avec les autres nouvelles parues cette semaine, la demande du FMI a la france pour faire des efforts et réduire ses coûts de masse salariale, le ministre des finances allemand qui demande un rapport sur les finances de la France, la récession annoncée par la banque de France, l’effondrement probable de la zone euro annoncé par Nouriel Roubini, les investisseurs Francais qui se tournent vers la russie, Bernanke réelu, réinjection de fonds dans dexia (Belfius ) et suppression de 920 postes malgré l’apport numéraire, la hausse des denrées alimentaires, je pense qu’il va falloir que l’on se mette au Grec rapidement avant qu’on nous le demande.

        La Banque de France (BdF) prévoit une légère récession en fin d’année en France avec une baisse de 0,1 % de l’activité économique au quatrième trimestre après un recul équivalent estimé pour le troisième trimestre.

        Dans une première estimation publiée vendredi à l’occasion de son enquête de conjoncture dans l’industrie et les services d’octobre, la BdF prévoit une baisse de 0,1 % du produit intérieur brut (PIB) en octobre-décembre. Pour le troisième trimestre, elle avait également estimé que l’activité économique de la France avait reculé de 0,1 % après trois trimestres consécutifs de stagnation.

        Si l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) confirmait ces estimations, il s’agirait d’un premier épisode de récession depuis le printemps 2009. Une récession est techniquement définie comme au moins deux trimestres consécutifs de contraction du PIB. L’Insee estime pour sa part, dans ses dernières prévisions, que le PIB devrait continuer de stagner aux troisième et quatrième trimestres, ce qui porterait à cinq le nombre de trimestres consécutifs de croissance zéro, une situation totalement inédite depuis l’après-guerre.

        La production industrielle en recul

        L’Insee doit publier le 15 novembre sa première estimation pour la croissance au troisième trimestre, puis les chiffres détaillés le 28 décembre. L’Insee table sur une croissance de 0,2 % sur l’ensemble de l’année, légèrement inférieure au taux de 0,3 % escompté par le gouvernement pour ramener le déficit public de la France à 4,5 % du PIB à la fin de l’année. Ces prévisions annoncent un départ sans élan pour l’année 2013, pour laquelle le gouvernement a maintenu sa prévision de croissance de 0,8 %, jugée optimiste par les économistes et par la Commission européenne qui vient de publier une prévision, révisée en baisse, de 0,4 %.

        La BdF appuie sa prévision sur son enquête mensuelle de conjoncture dans l’industrie et les services qui dénote un léger recul de la production industrielle en octobre et une très légère diminution dans les services. L’indicateur du climat des affaires dans l’industrie s’est établi à 92 en octobre, comme en septembre, et celui du climat des affaires dans les services est aussi resté stable, à 91. « La production industrielle a de nouveau légèrement reculé en octobre, en raison notamment de la baisse persistante de l’activité dans le secteur de l’automobile », constate la Banque de France.

        Le taux d’utilisation des capacités de production s’est stabilisé et demeure en deçà de son niveau moyen de longue période tandis que les carnets de commandes sont toujours jugés insuffisants. Les prix des produits finis ont continué à augmenter faiblement. Les prévisions des chefs d’entreprise tablent, pour novembre, sur une légère diminution de l’activité. « Dans les services, l’activité diminue très légèrement en octobre, le repli du travail temporaire et des services aux ménages ayant été quasiment compensé par la progression des secteurs de l’ingénierie et de l’information et communication », précise la BdF. Dans les services, les prix s’orientent plus nettement à la hausse, mais les effectifs se sont contractés, notamment dans l’intérim. « Les chefs d’entreprise augurent une légère augmentation de l’activité en novembre », précise l’enquête.

        Source: AFP via http://chroniquedelinfo.wordpress.com/2012/11/10/la-banque-de-france-prevoit-recession-pour-la-fin-de-lannee/

  • kreuzritter

    c’est juste que le npmbre de pauvres augmente et que la mairie ne veut pas de cette statistique pour la commune; c’est tout

  • kreuzritter

    moi ce que j’en dis, hein, ca et pisser dans un violon, ici ou ailleurs, du pareil au même!