Une banque mise en examen dans l’affaire Wildenstein

Encore une banque pourrie!

PARIS – Un établissement bancaire, la Royal bank of Canada, basé à Guernesey, a été mis en examen pour complicité de fraude fiscale et blanchiment dans le cadre du volet fiscal de l’affaire Wildenstein, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

La banque, spécialisée dans la gestion de patrimoine, a été mise en examen le 18 septembre, a précisé cette source confirmant une information du Parisien. Elle a été placée sous saisie avec une caution de 25 millions d’euros, a précisé cette source.


Cette mise en examen s’inscrit dans le cadre de l’information judiciaire ouverte en 2011 par le parquet de Paris à la suite d’une plainte pour fraude fiscale déposée par le ministère du Budget contre le marchand d’art Guy Wildenstein.

Selon le Parisien, une autre banque, Northern Trust, basée au Bahamas, a également été mise en examen.

En juillet, les notaires de la famille Wildenstein, la société Dauchez, Panhard, Deneuville, Dallée, ont aussi été mis en examen pour complicité de fraude fiscale, dans ce volet fiscal.

L’étude notariale avait été sollicitée par le marchand d’art Guy Wildenstein pour régler la succession de son père.

En février, un avocat, Me Olivier Riffaut, avait déjà été mis en examen pour blanchiment aggravé dans le volet fiscal de cette affaire. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

Les héritiers du célèbre marchand d’art Daniel Wildenstein sont soupçonnés d’avoir élaboré des montages financiers afin de minorer le coût fiscal de la succession.

Source et article complet: AFP via Romandie