La Ville de Marseille emprunte 150 millions d’euros à 10 ans sur les marchés

Ce n’est vraiment pas une bonne période pour lancer un emprunt, l’instabilité financière générale étant indéniable, seul un esprit fou ou inconscient pourrait encore s’y aventurer si on écoute les économistes. Et pourtant, au pays des cigales et d’une fourmi qui n’a pas grand chose à faire dans l’histoire pour le coup, la ville de Marseille a lancé un grand emprunt sur 10 ans! On parie sur une faillite d’ici combien de temps selon vous? ;)

Marseille, son soleil, sa Canebière, son équipe de foot qui perd, et ses dettes…

La Ville de Marseille a emprunté la semaine dernière 150 millions d’euros sur 10 ans, une opération qui marquait le retour de la municipalité sur le marché obligataire après une dizaine d’années d’absence, a-t-elle annoncé lundi.

L’obligation émise le 11 juillet offrait un coupon (taux d’intérêt annuel) de 4%, précise la mairie qui a choisi de recourir à cette option au regard des difficultés de financement des collectivités locales.

A peine vingt minutes après l’ouverture du livre, les ordres excédaient 190 millions d’euros, se félicite-t-elle dans un communiqué.

Les banques Crédit Agricole CIB et Natixis étaient mandatées comme chefs de file de ce projet.

Plus de 950 millions d’euros ont été levés sur le marché obligataire par des collectivités locales françaises en 2012, ce qui dépasse déjà les 800 millions empruntés sur l’ensemble de 2011.

Pour les plus grandes collectivités (régions ainsi que quelques départements et grandes villes), le recours au marché obligataire a permis de contourner en partie le désengagement de plusieurs banques du crédit classique depuis fin 2011. Les conditions offertes par les banques qui sont restées sur ce marché se sont très nettement durcies, ce qui rend la solution obligataire intéressante sur le plan financier.

Source: Agence France Presse via Romandie

6 commentaires