BHL insulte un représentant russe: « sans commentaire » (Moscou)

Il a encore fait fort! Il surpasse de loin Edith Cresson qui était pourtant championne pour insulter les autres nations et créer des scandales diplomatiques, BHL (Boulet Honteusement Lobbyiste) a insulté un délégué permanent de Russie auprès de l’ONU. Ce n’est pas par ce qu’on est pas d’accord avec quelqu’un qui a une utilité (au moins lui il est un minimum utile) qu’on a le droit de l’insulter!

Moscou refuse de commenter les insultes prononcées par l’écrivain français Bernard-Henri Lévy à l’encontre de Vitali Tchourkine, délégué permanent de Russie auprès de l’Onu, a indiqué jeudi le porte-parole de la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch.

« Les déclarations effrontées de BHL se passent de commentaires (…). Il s’agit d’une question d’éthique la plus élémentaire », a déclaré le diplomate.

Intervenant le 1er juin dernier en direct sur la chaîne française BFM TV pour faire la promotion de son film le Serment de Tobrouk, consacré au conflit libyen, BHL s’en est violemment pris à Vitali Tchourkine, ambassadeur russe aux Nations unies.

« Il y a des crétins…, je lisais une dépêche AFP ou Reuters tout à l’heure, l’ambassadeur russe aux Nations unies qui dit qu’ils vont bientôt révéler la confession de ceux qui ont vraiment armé les rebelles syriens. Imbécile ! Crétin ! Toujours la même idée, le complot ».

Craignant un nouveau détournement des résolutions de l’Onu par l’Occident afin de renverser les régimes qu’il réprouve, comme dans le cas de la Libye, la Russie s’oppose à une intervention étrangère armée en Syrie.

En octobre et février derniers, Moscou et Pékin ont bloqué une résolution contre les autorités syriennes au Conseil de sécurité de l’Onu, recourant à leur droit de véto en tant que membres permanents du Conseil.

Pour élaborer des actions collectives contre le régime de Bachar al-Assad, les Etats-Unis ont alors convoqué le groupe des « Amis du peuple syrien ». La Russie et la Chine n’ont participé à aucune des rencontres des Amis de la Syrie ».

Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est secouée par un mouvement de contestation du régime en place. Selon les Nations unies, la confrontation armée y aurait déjà fait plus de 9.000 morts et quelque 230.000 réfugiés. L’Occident prône le départ du président Assad.

Le Serment de Tobrouk, présenté au festival de Cannes, vise à montrer le rôle politico-diplomatique joué par BHL aux côtés des rebelles durant le conflit libyen. Récemment, l’écrivain s’est dit favorable à une intervention armée en Syrie.

Source: fr.ria.ru

 

42 commentaires