Belgique, la police ne peut pas payer son loyer….

Nos voisins Belges ne sont pas en reste avec leur police, qui n’a pas de sous pour payer ses loyers…Merci Benji!

Plusieurs zones de police locale affichent au total plus d’un million d’euros d’arriérés de loyer. Trente-trois zones font face à des dettes de ces cinq dernières années, écrit De Standaard jeudi.

Avec près de 378.000 euros de dettes, la zone de police Boraine, près de Mons, est le plus mauvais payeur. Ostende (183.687 euros), Schaerbeek-Saint-Josse-Evere (95.027 euros) et la zone de police d’Arlon font également partie des mauvais élèves.La cause de cet arriéré, c’est le règlement locatif particulièrement complexe, issu de la réforme des polices au début des années 2000. La Régie des bâtiments a monté un système très complexe, où les zones de police pouvaient choisir si elles voulaient devenir propriétaires de leurs casernes. Celles qui ont opté pour la location sont désavantagées par rapport aux propriétaires. Les locataires recevaient, en compensation, de l’argent public.Une zone de police a contesté ce règlement compliqué devant le Conseil d’Etat, qui a estimé que le règlement n’avait pas de fondement légal. Ce trou dans la loi a contribué à ce que des factures de loyer restent impayées. 

Source 7/7.be

Lire aussi

La police fédérale obligée de rengager un ripou 
La police fédérale doit réintégrer un policier flamand qui avait été condamné, en 2006, à six mois de prison ferme pour avoir voulu extorquer 200.000 euros aux parents d’une jeune femme disparue. Le Conseil d’Etat a estimé que son licenciement était illégal car il avait été interrogé par un commissaire francophone qui ne disposait pas du certificat Selor de connaissance du néerlandais, rapportent lundi La Dernière Heure et De Morgen.

Selon l’avocat du policier, Me Emmanuel Jacubowitz, « quand un policier fait l’objet d’une procédure disciplinaire, le loi veut qu’il soit auditionné dans sa langue maternelle ou par une autorité titulaire du certificat de bilinguisme délivré par le Selor. Or mon client qui est néerlandophone a été auditionné par le commissaire Libois et ce directeur de la police administrative qui est francophone n’était pas titulaire de certificat linguistique de connaissance du néerlandais »……[…] suite

Source 7/7.be

6 commentaires