Nucléaire: Washington exclut d’alléger les sanctions contre l’Iran

Au niveau de l’Iran, la situation ne s’améliore pas vraiment puisque les USA ne sont pas prêts de relâcher la bride, et bien sur, Israël n’est pas non plus enclin à lâcher du lest. Nous sommes donc en attente de l’inéluctable, un nouveau conflit majeur.

Les Etats-Unis ont rejeté lundi une demande de l’Iran d’alléger les sanctions qui pèsent à son encontre, Washington soulignant que Téhéran devait d’abord prendre des « mesures concrètes » pour répondre aux inquiétudes sur son programme nucléaire controversé.
L’Iran a appelé lundi les Occidentaux à envisager la levée des sanctions s’ils veulent parvenir à résoudre la crise, après avoir renoué le dialogue avec les grandes puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, plus l’Allemagne) lors de discussions samedi à Istanbul.
« Personne ne parle d’annuler ou d’alléger les sanctions », a déclaré un porte-parole du département d’Etat, Mark Toner.
« Nous voulons voir l’Iran venir avec des propositions concrètes et si cela arrive, nous étudierons comment réagir en retour », a-t-il ajouté, faisant écho à des propos similaires de la responsable de la diplomatie européenne Catherine Ashton.
L’Iran a conclu samedi à Istanbul avec le groupe 5+1, un accord aux termes duquel les parties ont décidé de se retrouver le 23 mai à Bagdad pour fixer un cadre de négociations sur le nucléaire iranien.
L’enrichissement d’uranium mené par l’Iran inquiète la communauté internationale, en particulier Israël, qui soupçonne l’Iran –son ennemi juré– de vouloir fabriquer l’arme atomique, accusation rejetée par Téhéran.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a critiqué les résultats de la rencontre d’Istanbul, estimant que l’Iran avait « décroché une prime », selon son Bureau.
Le porte-parole du département d’Etat a rejeté cette interprétation des faits, soulignant: « Nous avons actuellement les plus fortes sanctions de l’Histoire contre l’Iran, et elles vont s’intensifier ».

mardi 17 avril 2012

Nucléaire: Washington exclut d’alléger les sanctions contre l’Iran

Les Etats-Unis ont rejeté lundi une demande de l’Iran d’alléger les sanctions qui pèsent à son encontre, Washington soulignant que Téhéran devait d’abord prendre des « mesures concrètes » pour répondre aux inquiétudes sur son programme nucléaire controversé.
L’Iran a appelé lundi les Occidentaux à envisager la levée des sanctions s’ils veulent parvenir à résoudre la crise, après avoir renoué le dialogue avec les grandes puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, plus l’Allemagne) lors de discussions samedi à Istanbul.
« Personne ne parle d’annuler ou d’alléger les sanctions », a déclaré un porte-parole du département d’Etat, Mark Toner.
« Nous voulons voir l’Iran venir avec des propositions concrètes et si cela arrive, nous étudierons comment réagir en retour », a-t-il ajouté, faisant écho à des propos similaires de la responsable de la diplomatie européenne Catherine Ashton.
L’Iran a conclu samedi à Istanbul avec le groupe 5+1, un accord aux termes duquel les parties ont décidé de se retrouver le 23 mai à Bagdad pour fixer un cadre de négociations sur le nucléaire iranien.
L’enrichissement d’uranium mené par l’Iran inquiète la communauté internationale, en particulier Israël, qui soupçonne l’Iran –son ennemi juré– de vouloir fabriquer l’arme atomique, accusation rejetée par Téhéran.
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a critiqué les résultats de la rencontre d’Istanbul, estimant que l’Iran avait « décroché une prime », selon son Bureau.
Le porte-parole du département d’Etat a rejeté cette interprétation des faits, soulignant: « Nous avons actuellement les plus fortes sanctions de l’Histoire contre l’Iran, et elles vont s’intensifier ».
Source:

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

Archives du blog

Membres

Qui êtes-vous ?

2 commentaires