Insolite : Un restaurant écolo à l’urine !

Imaginez-vous uriner au restaurant pour permettre la culture de ce que vous allez manger… Pour peu qu’un coureur cycliste fasse partie des clients, avec l’EPO que cela peut contenir les cultures vont atteindre des tailles records!!!

Faites place aux « insolites green » 2012 ! A Melbourne, un restaurant utilise l’urine de ses clients pour faire tourner la boutique !

La tendance écolo est à la mode. Au restaurant Greenhouse, en Australie, on aime faire les choses différemment. Joost Bakker souhaitait réaliser un endroit en faveur de l’alimentation bio, de l’utilisation d’énergies renouvelables et du recyclage des déchets. Aussi insolite qu’écologique, le projet du designer néerlandais sera bientôt breveté. Et pour l’instant, c’est un immense succès chez nos amis du pays des kangourous !

Le concept ? Recueillir l’urine des clients et l’utiliser pour la transformer en engrais pour les cultures de soja et de colza, une fois diluée. « L’urine est incroyable à cause de l’azote qu’elle contient, il est si précieux. Vous n’avez besoin que de l’urine de vingt-cinq personnes pour approvisionner en engrais un hectare de cultures » a-t-il expliqué. Le restaurant fonctionne grâce à une électricité issue d’une énergie renouvelable et ne produit aucun déchets. Greenhouse a été construit à partir de containers maritimes recyclés et isolés par des ballots de paille alors coincés dans les murs, dans les plafonds et dans les planchers. Alors, on y va quand ?

Source: news.aufeminin.com

20 commentaires

  • Cycliste

    C’est vraiment génial d’associer le coureur cycliste au dopage et à l’EPO… Faire des raccourcis aussi simpliste décrédibilise le reste de vos articles. Vous faites pas mieux que les racistes qui jugent les noirs ou les musulmans comme des troubles faits et délinquants… Bref pathétique, comme quoi on peut lutter contre les moutons et en être un de la plus belle des manières en suivant le discours des médias (Cycliste = Dopage). Amusant !

  • voltigeur voltigeur

    Benji tes raccourcis sont tendancieux :reallypissed: :evilgrin:

  • jacques

    Je veux voir de plus près, pour l’instant ça ma coupé l’appétit.

    • LLATH

      Il ne faut pas, la vessie (sauf anomalie) est en général un milieu quasiment stérile (au point de vue septique, j’entends) et l’urine contient moult éléments intéressants. D’aucuns, dans différentes cultures, contrées et pratiques, consomment leur propre urine (Amaroli, Shivambu kalpa, Nyo ryoho, urinothérapie, etc) ou l’utilisent en externe (voir les travaux de Christian Tal Schaller, Coen van der Kroon, Norman Walker, les écrits de certains yogis, entre autres..). Bon, tu n’est pas obligé d’aller jusque-là…lol

  • Lilithe Lilithe

    et pour en rajouté un peu :-D

    heureusement que le tour de France ne passe pas au pays des kangourous:evilgrin:

  • Karlinski

    Oui, surtout que l’idée est bonne.
    Quand on ratissera large pour économiser de l’énergie, l’urine et les excréments seront sûrement de la partie !

  • dudul

    ça me rappel un projet ambitieux et qui marche (je ne me rappel plus dans quel pays)
    il récupère les eaux usée des toilettes et produisent de électricité… y’a eu un reportage sur le sujet à la tv

  • guelop

    toute façon l engrais est souvent fais avec pire que ca ! et l urine j avais lu une étude ou les plants de tomates a l urine avez produit beaucoup plus que les autres plants a l engrais normal,mais pourquoi pas je vais essayer sur un plant

  • observateur

    bien vu Benji,quand on sait que les urines sont remplies des principes actifs des « saloperies » que l’on mange et ceux qui soit disant nous soignent,le résulta va etre explosif,mdr,bien que l’idée soit interressante,d’ailleurs pour les personnes qui prennent le temps de vivre avec eux meme ,les oduers d’urine le matin sont très révélatrice de notre état de santé.

  • Bouffon

    Euh… nos urines et nos excréments sont déjà intégrée dans nos cultures.
    De manière naturel on vis dans un espace clos et fatalement tout ce mélange, on ne peut qu’influencer sur la durée de ce recyclage.
    Mais actuellement nos rejets finissent dans les système de traitement des eaux, les boues sont extraite puis incorporer au compost.
    L’écologie ne fait que raccourcir la chaîne du recyclage.