Un morceau de satellite force l’évacuation de l’ISS

L’humanité est tellement conne qu’elle a même réussit à polluer l’espace, et bien sur, si cela ne nous retombe pas sur la tête, cela fait de grosses frayeurs à ceux qui bossent au dessus de nos têtes…

La Station spatiale internationale... (Photo: archives NASA)

Une pièce d’un vieux satellite russe est passée à toute vitesse dans le voisinage de la Station spatiale internationale (ISS), contraignant son équipage à se réfugier brièvement dans deux capsules Soyouz, ont indiqué samedi les agences spatiales russe et américaine.

Ce débris à la dérive provenait du satellite russe Cosmos 2251 lancé en 1993 et entré en collision avec le satellite de communication américain Iridium-33 en février 2009.

La Nasa a indiqué sur son compte Twitter qu’il s’agissait de la «troisième fois» qu’un équipage se réfugiait dans les capsules Soyouz en raison du passage de débris.

L’agence spatiale russe a précisé que le morceau de satellite était passé à quelque 23 kilomètres de la station internationale, contraignant les trois Russes, deux Américains et le membre néerlandais de l’équipage à se réfugier dans les deux capsules Soyouz.

Les capsules Soyouz de conception russe sont arrimées à l’ISS et utilisées par les équipages pour revenir sur terre après leurs missions ou en cas d’urgence.

«La menace est passée», a déclaré un responsable du centre de contrôle de la mission russe à l’agence Interfax. «Les cosmonautes sont revenus pour continuer leur mission», a-t-il ajouté.

«Les débris sont passés sans problème devant l’ISS», a souligné la Nasa, précisant que le transfert de l’équipage dans les capsules avait été décidé par «mesure de précaution».

Un incident similaire avait été rapporté en juin dernier quand un débris était passé beaucoup plus près encore, à quelque 250 mètres, de l’ISS.

Des millions de débris de métal, plastique et verre tournent autour de la Terre, résidus de 4600 lancements en 55 ans d’utilisation de l’espace.

Ces débris proviennent de vieux satellites et d’étages supérieurs de fusées qui se sont désintégrés dans l’espace.

Occupée en permanence par un équipage international qui se consacre à la recherche scientifique, l’ISS est en orbite à environ 350 kilomètres au-dessus de la Terre et effectue un tour complet de la planète toutes les 90 minutes à la vitesse de 28 000 km/h.

Source: cyberpresse.ca

2 commentaires