Allocations familiales, aides, impôts, retraites : ce qui change en 2012 ..

Le gouvernement annonçait début novembre une série de mesure de rigueur destinées à réduire le déficit budgétaire de l’Etat. Quels impacts sont à prévoir sur le budget des familles ? Allocations, retraites, impôts : notre point poste par poste. Merci Yael.

Allocations familiales 2012 et prestations sociales : une baisse de fait !

Comment ca marchait avant ?
Qu’il s’agisse des allocations familiales, des retraites ou d’aides au logement,  jusqu’à présent la règle était simple : leur augmentation était calée sur celle de l’inflation prévisionnelle.  En 2011, cette dernière étant fixée à  1,7 %, l’augmentation des prestations sociales aurait dû y être au moins égal. Certaines aides, comme les allocations familiales bénéficiaient également d’un effet de rattrapage l’année suivante, si l’inflation constatée était plus élevée que prévue. Ainsi, sur 2012, ces aides auraient dû augmenter de plus de 2%.

Qu’est-ce qui change en 2012 :
Les prestations sociales seront désindexées. Qu’est-ce que cela signifie dans les faits ? La hausse des prestations sociales sera bloquée à 1% pour 2012. Résultat : les prix augmenteront plus que les aides, ce qui impliquera nécessairement une perte de pouvoir d’achat pour les familles. A noter toutefois, certaines prestations continueront à être indexées sur l’inflation. Il s’agit  de tous les revenus de remplacement, à savoir :

–  Le revenu de solidarité active (RSA)
–  L’allocation adulte handicapé (AAH)
–  L’allocation spécifique de solidarité (AAS)
–  Le minimum vieillesse

Autre mesure préconisée par le gouvernement : la revalorisation des allocations familiales, qui devait être décalée au mois d’avril, devrait finalement être maintenue en janvier grâce à un amendement du Sénat au Projet de Loi de Finance de la Sécurité Sociale.

Impôts sur le revenu 2012 : le contribuable paiera plus !
Comment ça marchait avant ?

Comme les prestations sociales,  les tranches d’imposition sur le revenu étaient jusqu’à présent revus chaque année pour répercuter l’augmentation de l’inflation (la hausse des prix)

Qu’est-ce qui change en 2012 ?
Les tranches d’imposition ne seront pas revues, pour 2012, par les Parlementaires. Ce gel ne prendra donc pas en compte l’augmentation des prix. Résultat :  les personnes au seuil d’une tranche d’imposition seront plus susceptibles de passer dans la tranche supérieure et donc de payer plus. Cette mesure ne devrait toutefois toucher que les tranches hautes d’imposition et donc les personnes les plus aisées.

Aides au logement 2012 : une hausse moins importante que prévue
Comment ça marchait avant ?
Comme les allocations familiales et autres prestations sociales, l’augmentation des aides au logement était jusqu’à présent  calée sur la hausse des prix.

Qu’est-ce qui change en 2012 ?

Là encore, l’augmentation des aides aux logements reflètera la croissance  – évaluée à 1 % – et non pas l’inflation – prévue à hauteur de 1,7% en 2012. L’objectif : faire 160 millions d’euros d’économies. Mais pour les familles aux revenus modestes, les loyers risquent donc bel et bien d’être plus difficiles à payer.  Les aides concernées !

– L’allocation de logement familiale
–  L’ allocation de logement social
–  L’aide personnalisée au logement

Retraites  2012 : le départ à 62 ans avancé
Comment ça marchait avant ?

Votée en 2010, la réforme des retraites prevoyait de relever par paliers et par génération l’âge minimal de départ à la retraite. Depuis juillet 2011, les travailleurs nés après le 1 juillet 1951 devait donc partir à la retraite 4 mois plus tard par génération. L’objectif : fixer à 62 ans, l’âge l’égal de la retraite d’ici 2018.

Qu’est-ce qui change en  2012 ?
La réforme des retraites est accélérée, afin d’atteindre l’objectif initialement prévu dès 2017. Résultat : les  personnes nées entre 1952 et 1956 seront amenées à travailler entre un et 4 mois de plus que prévu.

Une personne née en 1952 sera ainsi amenée à travailler jusqu’à ses 60 ans et 9 mois, et non 60 ans et 8 mois  comme prévu initialement. Tandis qu’une personne née en 1954, pourra partir à la retraite à  61 ans et 7 mois au lieu de 61 ans et 4 mois.

Mutuelles et complémentaires santé : moins taxées que prévu
Bonne nouvelle par contre du côté des mutuelles santé, la double taxation  prévue dans les mesures de rigueur ne passera finalement pas. Le gouvernement avait initialement prévu d’augmenter la taxation des complémentaires de 3,5 à 7 %.  La Mutualité Française avait alors signifié que cette mesure pourrait impliquer, pour les allocataires, une hausse des tarifs de leur mutuelle.

Le Sénat a finalement rejeté cette mesure, qui ne devrait donc pas entrer en vigueur en 2012.

Lire aussi :
– Nos conseils pour payer et déclarer vos impôts.
Impôts : que faire quand vous n’arrivez plus à payer ?

Source Magicmaman.com

9 commentaires

  • yael

    :-*  De rien…
    Bah oui personne en parle aux merdia alors que c’est quand même catastrophique pour les gens qui n »ont déjà pas grand chose…

  • Maverick Maverick

    Bien vu. C’est marrant, c’est comme si ils anticipaient une flambée inflationniste ?:-)

  • observateur

    bonjour à tous

    cette façon de procéder du gouvernement est tout à fait représentative d’un gouvernement de couilles molles,et je pèse mes mots pour ne pas etre plus insultant concernant tout ces politiques pourris jusqu’à la moelle.On dirait que ces connards ont peur de publier les lois et amendement qu’ils votent ,par crainte de se faire lyncher et quand certains journaliste ,leur pose la question sur le bien fondé de ces lois et amendements ,c’est jamais eux ,c’est toujours les autres.D’ailleurs l’Etat et tout ces hauts fonctionnaire de merde, se servent pour les calculs de chiffre de l’Insee ou d’inflation supposée,mais ils ont oublier dans leur profondes betises,qu’il ne sont meme pas au courant du prix du pain et d’autres produits de nécessite et font confiance à d’autres incapables,pour pouvoir justifier ces décisions.Par contre il ne faut pas oublier que ces pourris vont se doter d’une bonne augmentation de salaires pour 2012,car les crises de sommeil à l’assemblée ,ainsi que les crises d’amnésie et les hémorroîdes doivent etre mal remboursés par la sécu.

    J’espere que ces nouvelles,de plus sans compter les augmentations de carburants(et là bizarre pas un mots des présidentiables sur la baise autorisée)vont faire que la grande partie des Français endormis ,vont s’enlever les doigts du cul et faire savoir )à ces politiques pourris jusqu’à la moelle ,leur ras le bol de la façon la plus bruyante possible au cas ou ces cons deviendraient sourd subitement(apres leur amnésie collective,leur cécité etc………….

    • Maverick Maverick

      Mais puisqu’on vous le dit, qu’il n’y a pas d’inflation ( :rotfl: ) et que moins de 1 % c’est toujours de la croissance … Sérieux, vous croyez que c’est par philanthropie que Free a cassé les tarifs ? C’est parce que c’était la seule façon de prendre des parts de marché, il n’y a plus de croissance. C’est pareil pour Hadopi : on tape sur le téléchargement parce que les industriels de la « culture » n’arrivent pas à avoir de la croissance, le marché est saturé. Il n’y a plus de pouvoir d’achat à siphonner.

      • je dirais même plus : y’a même pas de crise d’ailleurs puisque les gens continue à partir en vacance de ski et les voyages d’été sont déjà réservés… non vraiment tout va bien !
        le prix des carburant bas des records, est ce que vous voyez moins de bagnoles? non donc voyez qu’on peut encore augmenter les impôts et taxes il reste plein de fric…

  • yael

    ça interpelle personne cet article… pourtant c’est grave pour les petits revenus!!!! C’est que tout baigne alors?????? :X-P:

  • Pikpuss

    Mutuelles et complémentaires santé moins taxées…c’est normal…En route vers la privatisation de la santé pour le plus grand bonheur d’un des frères à Sarkozy grand ordonnateur de la destruction de notre sytème de santé.

  • Salut tout le monde, merci pour l’info sur Les allocations familiales. J’en apprends des choses. Merci, Jennifer.