Le ministre allemand des AE à Ryad, promet une aide de 265 M EUR au Yémen

À l’heure où la crise s’annonce pire que tout ce qui a pu être prévu par les éminents analystes comme Alain Minc (clin d’oeil méchant…) entre autres têtes pseudo-pensantes, l’Allemagne va se montrer d’une générosité exceptionnelle avec un des pays les plus pauvres de la planète: 265 millions d’euros au Yémen! Sachant que rien n’est fait au hasard, ce sont les implications géopolitiques qu’il faudrait analyser ici, pourquoi une telle générosité? La possibilité d’une position stratégique au niveau du golfe d’Aden en vue d’un conflit imminent? L’aide au développement serait alors distribuée pour le développement de bases militaires avant tout…

http://www.war-evolution.com/wp-content/uploads/2010/02/Yemen-couleur.jpg

Le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle est arrivé samedi à Ryad après une brève visite au Yémen au cours de laquelle il a annoncé une aide de 265 millions d’euros à ce pays pauvre en pleine transition politique, selon des sources officielles.

M. Westerwelle, qui a rencontré à Sanaa le nouveau président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, a salué la transition pacifique au sommet de l’Etat yéménite, estimant, selon l’agence officielle Saba, que ce modèle peut être transposé dans d’autres pays de la région.

Il a estimé, selon l’agence, que les développements au Yémen avaient prouvé que la solution politique était possible (…) La transition pacifique est nécessaire et cela doit être compris par d’autres pays de la région.

Le ministre allemand faisait probablement allusion à la Syrie, où le régime du président Bachar al-Assad réprime depuis un an dans le sang une révolte populaire.

M. Westerwelle a en outre annoncé une aide de 265 millions d’euros pour le développement du Yémen, le pays le plus pauvre de la péninsule arabique, après avoir affirmé que l’Allemagne allait participer activement à la réunion des Amis du Yémen prévue en avril à Ryad.

Le chef de la diplomatie allemande avait salué le 23 novembre la décision de l’ex-président Ali Abdallah Saleh contesté par la rue de renoncer au pouvoir qui a permis l’élection pour un mandat de deux ans de M. Hadi et une sortie de la crise politique.

Après sa visite de quelques heures au Yémen, M. Westerwelle s’est rendu en soirée à Ryad pour des entretiens avec les responsables saoudiens consacrés notamment à la Syrie, selon des sources diplomatiques.

Source: AFP via Romandie

3 commentaires