Faut-il vendre la bile de l’ours? Le débat enfle en Chine..

Je me demande pourquoi, on ne montre pas les vidéos de cette pratique chinoise, d’une horreur absolue. Vous avez certainement entendu parler ou lu, l’histoire de cette ourse qui aurait tué son ourson et se serait « suicidée » (?*) pour lui éviter la torture d’être relié à un tuyau et subir les affres de la ponction de la bile sa vie entière. D’après les recherches la bile d’ours est aussi inefficace, que la corne de rhinocéros, pourtant ce sont des dizaines d’ours qui sont soumis à cette pratique. La mobilisation bat son plein, espérons que ces horribles pratiques seront mises aux oubliettes, mais….la bile d’ours est vendue à prix d’or…..

(?*) Selon nos critères « humains » les animaux ne se suicident pas, mais une pétition à circulé l’an dernier pour lutter contre cette pratique. Je prends personnellement ce « suicide » avec du recul, n’étant pas certaine que les faits n’aient pas été « arrangés » pour les besoins de la cause. Cette ourse est peut être devenue folle de douleur et a réagit d’instinct…

Faut-il continuer à tolérer le lucratif commerce de la bile d’ours, dont la ponction chez le plantigrade vivant s’assimile à une torture? Ce débat agite actuellement la Chine, où les défenseurs des animaux ont poussé une firme de médecine traditionnelle à ouvrir mercredi ses portes.

La société Guizhentang, spécialisée dans cette substance de la pharmacopée chinoise, a exceptionnellement accueilli des journalistes dans sa ferme de la province méridionale du Fujian, en promettant une complète « transparence ». L’AFP s’est vu refuser la permission de se joindre à la visite, la presse internationale n’étant pas invitée.

Et, selon le quotidien les Nouvelles de Pékin, les journalistes locaux, sélectionnés par Guizhentang, n’étaient pas autorisés à poser des questions. Diverses ONG ont mis en garde contre une opération de relations publiques cachant les souffrances infligées aux quadrupèdes.

Barbarie

« Cela risque d’être un show », a estimé Zhang Xingsheng, responsable pour l’Asie du Nord de l’organisation The Nature Conservancy. Les premières images de la ferme ont montré des techniciens dans des blouses immaculées, portant un masque médical et travaillant dans des conditions nettement plus aseptiques que la réalité souvent décrite.

En Chine au moins 7.000 ours, selon les statistiques officielles, bien plus selon les ONG, sont immobilisés dans d’étroites cages, l’abdomen perforé par un cathéter ou une fistule reliés à leur vésicule biliaire. Deux à trois fois par jour, on leur prélève de la bile, revendue à prix d’or pour les nombreuses qualités thérapeutiques qu’on lui prête, souvent à tort.

La bile d’ours est notamment censée aider à réguler le cholestérol ou dissoudre les calculs biliaires et rénaux. Cette extraction est qualifiée de barbarie par les associations de protection des animaux, qui ont longtemps prêché dans le désert. Mais le vent semble tourner…

Mobilisation

En cherchant à financer l’expansion de ses fermes, en triplant ses effectifs d’ours, Guizhentang s’est en effet contre son gré retrouvée dans l’oeil du cyclone. Aussitôt que le nom de cette compagnie a été repéré début février sur la liste des candidats à l’entrée à la bourse de Shenzhen, les cybermilitants se sont mobilisés, selon un phénomène rodé dans un pays au demi-milliard d’internautes.

Des dizaines de personnalités des médias, du sport ou de la musique ont adressé une pétition aux autorités boursières. La riposte de l’industrie n’a fait que jeter de l’huile sur le feu. Jeudi dernier, le président de l’Association de médecine traditionnelle chinoise, Fang Shuting, déclarait: « Prélever la bile d’ours revient à tourner un robinet. C’est sans douleur, naturel et simple ».

Les internautes ont réagi au quart de tour. « Honte à Guizhentang et honte à l’Association de médecine traditionnelle chinoise! », s’est exclamé l’un d’eux, Hebeiyanjiuxuezhi. Des dizaines de milliers d’autres ont renchéri sur leur compte Weibo, le Twitter chinois. Même le géant Yao Ming, la superstar retraitée de la NBA, y est allé de son soutien aux ours, en allant visiter samedi un centre de soins spécialisé.

Cruelle réalité

L’association Animals Asia, qui se consacre depuis 1998 à ce combat, a de son côté opportunément sorti mardi un rapport référencé, accompagné d’une vidéo très crue, exposant la « cruelle vérité » des prélèvements de bile et les multiples infections que subissent les ours à collier dans les fermes.

Il n’existe pas de « nouvelles techniques » de perfusion de la vésicule biliaire qui serait plus humaine, a soutenu Monica Bando, chirurgien-vétérinaire chez Animals Asia, lors d’une conférence de presse à Pékin. « Nous avons assisté ces derniers jours à un tollé sans précédent du public et des médias chinois », a résumé Jill Robinson, fondatrice de l’ONG. « Les gens en Chine sont en train d’embrasser cette cause », a-t-elle confié. (afp)

SOURCE 7/7be

16 commentaires

  • Tex

    L’humain déborde d’imagination et d’indifférence quand il s’agit de faire souffrir….
    :panda: On les avait oubliés ceux-là!!! Heureusement que certains y pensent et se mobilisent!!
    J’ai honte de faire partie de l’espèce humaine ….. :vampire:

  • Fantômette Fantômette

    c’est pas de la mèdecine, c’est de la cruauté…
    quelle horreur !

    moi aussi j’ai honte…

  • crabe tambour

    6 Cette pratique est également  très répandue  dans les montagnes du nord-Vietnam. Conservée séchée et découpée en très fines lamelles, elle est considérée comme un aphrodisiaque  chez les tribus méos, mhongs….une horreur, mais quand on voit les femmes méos, ils doivent vraiment en avoir besoin.

  • Timestretch

    Pour faire simple NON foutons lui la paix, c’est malsain
    Le mot parasite pour l’homme prend tout son sens

  • coyote

    J’aurai aimé être activiste en faveur des animaux mais j’ai trop de haine envers ces « hommes » plus soucieux de la dureté de leur verges que de la souffrance des animaux.
    Je ne sais pas comment transformer cette haine en quelque chose d’utile….

    • voltigeur voltigeur

      La haine est mauvaise conseillère Coyote!
      Tu peux faire du bénévolat pour les animaux, aider une association,
      un refuge, ils ont souvent besoin d’aide pour s’occuper des animaux.
      Et si tu te sent une âme d’activiste pacifique regardes là ===> ALF

  • coyote

    Merci Volti c’est gentil
    Je vais regarder ça avec la plus grande attention. La souffrance des animaux, les images que j’ai vues me touche a un point pas normal. Je suis un grand gaillard de 1m92 et de plus de 100kg et j’ai 45ans, ben je ne peux m’empecher de pleurer des heures en repensant a ces images qui ont marquées mon esprit a jamais…..

    • voltigeur voltigeur

      Moi je n’arrive plus à regarder! Pour pouvoir les dénoncer, j’ai trop vu d’horreurs..
      à me rendre malade de dégout et de haine, envers les humains capables de tout ça.
      C’est pour ça que je te comprends. ;)
      Laisses la haine de côté, et aide les animaux, eux au moins ne sont pas hypocrites :)

    • Tex

      Bienvenue au club grand tendre coyote!!!:heart::heart::heart:

    • Tex

      @ Coyote  « les images que j’ai vues me touche a un point pas normal »
      Si, si, rassure-toi, C le contraire qui n’est pas normal….
       

  • SELENE

    je suis comme vous et suis une dame agée .Je donne chaque mois un peu d’argent à diverses associations de protection animale, signe ds pétitions et demande « en HAUT » de cesser toute cruauté envers eux.

  • Les animaux peuvent choisir de se suicider, les critères « humains » les considèrent comme des êtres dénués de sentiments alors qu’ils sont capables de beaucoup de choses. 
    Il y avait aussi un dauphin (Flipper là dans la série) qui avait choisit de se suicider :
    http://www.youtube.com/watch?v=gq-rZJWTuG4

    Je suis en ce moment en plein dans la communication intuitive / animale et j’ai vu plein de preuves au cours des six derniers mois qui font que la télépathie animale existe bien. On peut aussi communiquer avec les plantes, minéraux, pluie, vent… mais c’est très différent de l’un à l’autre.
    Rappelez-vous les amérindiens, eux communiquaient avec la nature.
    Je passe des liens. A un moment, la communication peut se faire par mots comme si l’animal parlait. Les communicateurs(trices) reçoivent certaines choses sous forme de mots, images, sons, odeurs, ressentis. Pour les mots, ça peut paraître encore un mystère, peut-être que notre cerveau transforme des choses sous forme de mots. 
    http://www.ame-animale.fr/
    http://communiqueraveclesanimaux.sachka.com/CA_ex_ours_Gaston.html

    http://communiqueraveclesanimaux.sachka.com/CA_ex_souris_Bob.html

    http://mathildaanimal.skyrock.com/3063708965-Betisier-de-mes-communications-avec-vos-compagnons-animaux.html

  • Tex

    Qui sont les cons qui achètent cette bile d’ours de :poop:?????????????????????????????????????

  • delaude

    Comment peut-on imaginer que les animaux n’ont pas de conscience, qu’il n’ont qu’un instinct ? Qui n’a jamais regardé un animal dans les yeux sans y lire : l’amour, la peur, la colère,la méfiance, et  la malice  et toute une gamme de sentiments ? Qui n’a jamais été surpris de constater le sens de la culpabilité chez un chien ?
    Ca arrange l’homme de prétendre que les animaux sont des sous-espèces sans conscience, ça leur permet de leur faire n’importe quoi… Pourtant, même les plantes sont sensibles à l’empathie..
    Les noirs n’avaient pas d’âme non plus… Ca a permis à quelques uns de les entasser comme des sacs dans des bateaux et de les vendre comme une vulgaire marchandise., ça a permis aux conquérants divers de massacrer des populations entières sans aucun remord juste pour faire le ménage !
    Cherchez à qui le crime profite… Derrière tout ça, il y a toujours une poignée de voyous avides et un troupeau de moutons qui gobent n’importe quel argument pour empaqueter l’horreur avec un beau ruban  « scientifique » et suivent sans réfléchir ni écouter leurs propres expériences… Bêêêêê…