Le plus petit caméléon au monde découvert près de Madagascar..

Merveilleuse nature, qui n’a pas fini de nous étonner….

Une espèce de caméléons plus petits que le bout d’une allumette a été récemment découverte sur Nosy Hara, un îlot au large de Madagascar.

Brookesia micra

 

Brookesia micra est dorénavant la plus petite espèce de caméléons au monde. Le spécimen, a été découvert sur Nosy Hara, un îlot au large de Madagascar, lors d’une expédition destinée à répertorier des petits reptiles qui jusqu’à présent n’ont jamais été décrits. Frank Glaw, herpétologiste au Museum d’Histoire Naturelle de Munich et directeur de l’opération, confie à OurAmazingPlanet que outre son expérience et celle de ses collègues l’équipe a eu aussi « beaucoup de chance » de tomber sur B. micra ainsi que trois autres espèces de minuscules caméléons identifiés au cours de leurs excursions.

Pour parvenir à cette prouesse, les chercheurs ont parcouru de nuit l’île en utilisant des projecteurs et des lampes torches. Les petits caméléons sont en effet plus facilement repérables le soir car ils s’accrochent sur des branches pour y dormir. « On les trouve généralement à 10 centimètre du sol« , explique Frank Glaw. Si la recherche des petits reptiles s’avère une tâche ardue, fort heureusement, ils ne sont pas difficiles à attraper une fois repérés. « Comme ils dorment, vous pouvez simplement les ramasser. Ils ne bougent pas du tout la nuit. C’est comme la cueillette de fraises » ironise le chercheur.

Les observations publiées dans la revue en ligne PLOS ONE, le 15 février, décrivent B. micra comme un petit caméléon atteignant en moyenne 30 millimètres de long à l’âge adulte, quelque soit son sexe. Selon Frank Glaw, la nouvelle espèce représente la limite de la miniaturisation possible. Le mini caméléon ne détrône toutefois pas le record du plus petit vertébré détenu par Paedophryne amauensis, une grenouille de 7,7 millimètres de long.

L’enthousiasme engendré par la découverte aura toutefois été de courte durée. Les experts ont déjà averti que deux des espèces découvertes sont extrêmement menacées en raison de la perte de leur habitat engendré par la déforestation à Madagascar.

 

Source Maxisciences via  Info-du-Monde.be

5 commentaires